Péripéties d’un journaliste belge avec des députées algériennes au Parlement européen à Bruxelles

Un journaliste belge free-lance, accrédité au Parlement européen, a fait des révélations que l’on peut considérer comme fracassantes sur ce que peut être le comportement de nos députés à l’étranger. Dans une correspondance adressée à Algeriepatriotique, Olivier Massart raconte dans le détail sa rencontre avec des députées algériennes en marge du «Forum annuel mondial des femmes dans les parlements», il y a quelques jours à Bruxelles. En sus du fait que nos représentantes, pour l’occasion «très bien coiffées», étaient «plutôt discrètes et pas très loquaces», elles étaient, surtout, «escortées et surveillées de près, de très près, par des hommes». Qui pouvaient être ces anges gardiens ? «Des hommes de Bouteflika», affirme le journaliste qui cite, à ce propos, une des membres de la délégation algérienne, composée de deux députées du FLN, deux du RND, une du FFS, une du PT et deux de la Coalition verte. Le journaliste belge qui voulait s’entretenir avec les députées algériennes affirme avoir été apostrophé par un homme qui lui a «fait barrage», l’informant «qu’il faut d’abord demander l’autorisation à l’ambassade d’Algérie à Bruxelles». Un député, élu du peuple, doit-il demander à une représentation diplomatique l’autorisation pour pouvoir exprimer ses opinions ? La scène autant cocasse que ridicule ne s’arrête pas là, puisque, d’après le journaliste, une demoiselle s’est présentée à lui comme «attachée de presse à l’ambassade d’Algérie à Bruxelles» pour lui susurrer que ces vénérables députées «ne peuvent donner de déclaration sans son autorisation». Une situation que notre journaliste a trouvée «loufoque» et «d’un autre temps». Il est vrai que de tels comportements nous rappellent le bon vieux temps du parti et de la pensée uniques que l’on croyait révolu. Nos représentations diplomatiques, et à plus forte raison celle de Bruxelles, une ville considérée comme la capitale de l’Europe, doivent plutôt concentrer leur énergie à améliorer l’image de l’Algérie auprès de ses partenaires étrangers et à se mettre au service de notre communauté qui se retrouve la plupart du temps livrée à elle-même. Le journaliste belge regrette que, finalement, il n’ait pu s’entretenir avec les députées algériennes à cause d’un homme qui leur a, discrètement, intimé l’ordre de partir. D’après lui, seule la députée du FFS s’est rebellée contre ce comportement, avant qu’elle ne soit rejointe par celle du PT. Une situation qui, évidemment, n’a pas plu aux députées du FLN et du RND qui, selon le journaliste belge, «se sont mises à parler toutes en même temps avec beaucoup d’agressivité et à très haute voix». Devant une telle hostilité qui risque de porter atteinte à l’image de l’Algérie dans une enceinte internationale, le journaliste n’avait d’autres choix que de prendre la poudre d’escampette. Il racontera sa mésaventure à une eurodéputée qu’il croisera pendant sa retraite. «Nous avons beaucoup ri et étions d’avis que la démocratie en Algérie, ce n’est surtout pas avec Bouteflika», confie le journaliste belge dans sa lettre à Algeriepatriotique. Il ne croyait pas si bien dire, puisque c’est devenu une constante sous le règne de Bouteflika que les élus qui sont censés porter la voix des électeurs se retrouvent mis au pas par l’exécutif. Cette situation renforce, en plus, l’idée que nos pseudo-députés sont loin d’être à la hauteur de la mission qui doit être la leur, celle d’élus du peuple. Un Parlement soumis qui ne risque pas de faire des vagues à un régime désormais vindicatif.
Amine Sadek
 

Comment (42)

    Patriotique
    2 décembre 2013 - 11 h 01 min

    @Habib BensafiAnonyme et à

    @Habib BensafiAnonyme et à tous nos lecteurs. Les commentaires portant des accusations sans fondement, frisant l'insulte et la diffamation, ne sont pas publiés. Ce n'est aucunement de la censure. Algeriepatriotique se veut un espace de débats et de réflexions, pas de l'insulte et de la calomnie. Merci pour votre compréhension.
    AP

    Patriotique
    2 décembre 2013 - 11 h 01 min

    @Habib BensafiAnonyme et à

    @Habib BensafiAnonyme et à tous nos lecteurs. Les commentaires portant des accusations sans fondement, frisant l'insulte et la diffamation, ne sont pas publiés. Ce n'est aucunement de la censure. Algeriepatriotique se veut un espace de débats et de réflexions, pas de l'insulte et de la calomnie. Merci pour votre compréhension.
    AP

    Habib BensafiAnonyme
    2 décembre 2013 - 10 h 44 min

    Pourquoi mon commentaire a
    Pourquoi mon commentaire a été censuré?

    Habib BensafiAnonyme
    2 décembre 2013 - 10 h 44 min

    Pourquoi mon commentaire a
    Pourquoi mon commentaire a été censuré?

    Adel
    2 décembre 2013 - 9 h 21 min

    Donnez nous le nom de ce
    Donnez nous le nom de ce journaliste free-lance, quelles sont ses références, il écrit pour quel journal, ou télé.
    Ou alors vous faites comme tout le monde, salir pour le plaisir de salir.
    Je vous pose une question.
    Connaissez vous un journaliste ou une journaliste francophone qui dit du bien de l’algérie.
    Faites une enquête vous saurez qu’il a peut être été payé par le Makhzen pour salir encore l’algérie.

    Adel
    2 décembre 2013 - 9 h 21 min

    Donnez nous le nom de ce
    Donnez nous le nom de ce journaliste free-lance, quelles sont ses références, il écrit pour quel journal, ou télé.
    Ou alors vous faites comme tout le monde, salir pour le plaisir de salir.
    Je vous pose une question.
    Connaissez vous un journaliste ou une journaliste francophone qui dit du bien de l’algérie.
    Faites une enquête vous saurez qu’il a peut être été payé par le Makhzen pour salir encore l’algérie.

    Adel
    2 décembre 2013 - 9 h 15 min

    Cher monsieur désolé, celui
    Cher monsieur désolé, celui qui porte atteinte à l’algérie c’est bien vous on donnant de l’importance à un type qui vous adresse un courrier, vous ne prenez même pas la peine de nous communiqué son nom, pour vérifier qui est cet individu.
    Avez vous oublié les 2 salopards qui sont rentrés clandestinement en syrie, qui ont écris des mensenges sur l’utilisation des armes chimiques. en se faisant passer pour des journalistes. Or nous le savons ils n’ont jamais été jornalistes.
    Ne vous inquiétez pas les algériens et algériennes savent faire la différence entre amis et ennemis.
    Que nos services de sécurité les protègent ou est le mal
    Votre reportage est douteux

    Adel
    2 décembre 2013 - 9 h 15 min

    Cher monsieur désolé, celui
    Cher monsieur désolé, celui qui porte atteinte à l’algérie c’est bien vous on donnant de l’importance à un type qui vous adresse un courrier, vous ne prenez même pas la peine de nous communiqué son nom, pour vérifier qui est cet individu.
    Avez vous oublié les 2 salopards qui sont rentrés clandestinement en syrie, qui ont écris des mensenges sur l’utilisation des armes chimiques. en se faisant passer pour des journalistes. Or nous le savons ils n’ont jamais été jornalistes.
    Ne vous inquiétez pas les algériens et algériennes savent faire la différence entre amis et ennemis.
    Que nos services de sécurité les protègent ou est le mal
    Votre reportage est douteux

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 16 h 41 min

    Réveillez vous mes chers
    Réveillez vous mes chers compatriotes, sa sent mauvais, un minable belge (journaliste rubrique fait divers) veut manipuler 40 millions d’Algérie, et salir l’image de l’Algérie pour faire plaisir à ses commanditaires imperialo-sionistes, pour éviter d’aller au pointer au chômage, ce chien et ses semblables, aboient sur l’Algérie, du temps du petit monarque (le petit agité Sarkozy) ce trou de balle ramassé des insultes suivi de crachats, sans brancher. Bref, au parasites qui dénigrent l’Algérie à longueur de journée, je vous dis allez y au diable bande de pourris

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 16 h 41 min

    Réveillez vous mes chers
    Réveillez vous mes chers compatriotes, sa sent mauvais, un minable belge (journaliste rubrique fait divers) veut manipuler 40 millions d’Algérie, et salir l’image de l’Algérie pour faire plaisir à ses commanditaires imperialo-sionistes, pour éviter d’aller au pointer au chômage, ce chien et ses semblables, aboient sur l’Algérie, du temps du petit monarque (le petit agité Sarkozy) ce trou de balle ramassé des insultes suivi de crachats, sans brancher. Bref, au parasites qui dénigrent l’Algérie à longueur de journée, je vous dis allez y au diable bande de pourris

    Adlane
    1 décembre 2013 - 16 h 09 min

    Un député est élu par ses
    Un député est élu par ses sympathisants et à ce titre, il doit porter haut et fort les aspirations de ces électeurs et s’exprimer que selon sa conscience et défendant corps et âme ses idées pour lesquelles il est élu sans pour autant dépasser l’éthique de la politique globale de la nation. Par contre, un diplomate imposant son droit de regard à un député est l’horreur du siècle et pour le diplomate et pour le député. On peut dire que ces fameuses dépitées sont parties que pour recevoir les frais de mission sans se soucier de leur pouvoir législatif dont elles sont pourvues.

    Adlane
    1 décembre 2013 - 16 h 09 min

    Un député est élu par ses
    Un député est élu par ses sympathisants et à ce titre, il doit porter haut et fort les aspirations de ces électeurs et s’exprimer que selon sa conscience et défendant corps et âme ses idées pour lesquelles il est élu sans pour autant dépasser l’éthique de la politique globale de la nation. Par contre, un diplomate imposant son droit de regard à un député est l’horreur du siècle et pour le diplomate et pour le député. On peut dire que ces fameuses dépitées sont parties que pour recevoir les frais de mission sans se soucier de leur pouvoir législatif dont elles sont pourvues.

    qu'importe
    1 décembre 2013 - 15 h 37 min

    Si cela s’avère réel c’est
    Si cela s’avère réel c’est l’expression concrète de l’esprit du parti unique ; pour rappel ce parti (majoritaire au parlement) a rejeté ,avant les dernières législatives, deux propositions du gouvernement 1) le même nombre de candidates et candidats pour tous les partis dans toutes les circonscriptions 2)avoir au moins une licence pour pouvoir se présenter Être francophone ne signifie pas connaitre nécessairement la culture idoine, la sémantique ,le sens des mots , la tournure des phrases ,l’interprétation qu’en fera plus tard le journaliste,amennent souvent les interviewés à criés à la tromperie,la déformation des propos tenus,que ce n’est pas ce qu’ils voulaient dire. Exemple un français (ou toute personne de culture française)ne donne pas le même sens au mots guerre d’indépendance et guerre de libération, guerre d’Algérie et guerre Franco- Algérienne ne raisonnent pas du tout de la même façon.

    qu'importe
    1 décembre 2013 - 15 h 37 min

    Si cela s’avère réel c’est
    Si cela s’avère réel c’est l’expression concrète de l’esprit du parti unique ; pour rappel ce parti (majoritaire au parlement) a rejeté ,avant les dernières législatives, deux propositions du gouvernement 1) le même nombre de candidates et candidats pour tous les partis dans toutes les circonscriptions 2)avoir au moins une licence pour pouvoir se présenter Être francophone ne signifie pas connaitre nécessairement la culture idoine, la sémantique ,le sens des mots , la tournure des phrases ,l’interprétation qu’en fera plus tard le journaliste,amennent souvent les interviewés à criés à la tromperie,la déformation des propos tenus,que ce n’est pas ce qu’ils voulaient dire. Exemple un français (ou toute personne de culture française)ne donne pas le même sens au mots guerre d’indépendance et guerre de libération, guerre d’Algérie et guerre Franco- Algérienne ne raisonnent pas du tout de la même façon.

    baden baden
    1 décembre 2013 - 10 h 18 min

    Salam alikoum,
    On aime

    Salam alikoum,

    On aime profondément ce pays même si l’on vit à l’extérieur,
    et de l’extérieur on a un regard objectif, impartial. Ce pays on ne lui veut que du bien.

    Alors parfois on peut avoir des mots violents et pour moi je m’en excuse.

    Vive l’Algérie,

    baden baden
    1 décembre 2013 - 10 h 18 min

    Salam alikoum,
    On aime

    Salam alikoum,

    On aime profondément ce pays même si l’on vit à l’extérieur,
    et de l’extérieur on a un regard objectif, impartial. Ce pays on ne lui veut que du bien.

    Alors parfois on peut avoir des mots violents et pour moi je m’en excuse.

    Vive l’Algérie,

    Horizon
    30 novembre 2013 - 22 h 23 min

    Salem Alikoum
    Beaucoup

    Salem Alikoum

    Beaucoup d’humains a travers le monde demande aux journalistes de braquer leur micros et diriger leur caméra sur eux afin que toutes ces personnes disent leur souffrance leur tristesse d’être oublier de tous et par tous.
    L’indifférence qu’ils subissent des journalistes des politiciens du monde entier les chagrines amèrement.
    Tel que les palestiniens , les sahraouis (RASD) le polisario , les indiens d’Amérique du nord ( Amérindien ) , les aborigènes d’Australie etc …etc…
    Ce journaliste plutôt farouche et mystérieux n’est qu’une sale histoire inventer de toute pièce.
    Les journalistes européens et tant d’autres d’ailleurs autres contées.
    Sont des chiens apprivoisés par les sionistes et ils aboient et mordent et se couchent uniquement sous leur ordres.
    Allez faire confiance à ces journaleux de pacotilles .
    Ils sont a l’affut du moindre mot qui sortirait de son contexte pour l’exploiter en défaveur de ceux ou celui qu’il on cibler et d’atteindre pour le nuire et le détruire .
    Une partie des nôtres députés , sénateurs , Wallis , hommes d’affaires et autres leurs font courbette et dévotion pour paraitre et exister devant eux et se voir offert une opportunité le cas échéant .
    Ce sont de grand rêveur et des faux patriotes , leur seule patrie c’est l’argent , la gloire , les femmes et la fête .
    En résumé , il sont dans l’âme occidentalisés à un point , ou il n’y a plus de ligne rouge pour eux.
    Seul ce bas monde existe pour eux.
    Il est donc normal que les vieux routards veillent aux novice de la politique surtout à l’extérieur.
    Afin de prévenir , au lieu de guérir.

    Salem alikoum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.