Péripéties d’un journaliste belge avec des députées algériennes au Parlement européen à Bruxelles

Un journaliste belge free-lance, accrédité au Parlement européen, a fait des révélations que l’on peut considérer comme fracassantes sur ce que peut être le comportement de nos députés à l’étranger. Dans une correspondance adressée à Algeriepatriotique, Olivier Massart raconte dans le détail sa rencontre avec des députées algériennes en marge du «Forum annuel mondial des femmes dans les parlements», il y a quelques jours à Bruxelles. En sus du fait que nos représentantes, pour l’occasion «très bien coiffées», étaient «plutôt discrètes et pas très loquaces», elles étaient, surtout, «escortées et surveillées de près, de très près, par des hommes». Qui pouvaient être ces anges gardiens ? «Des hommes de Bouteflika», affirme le journaliste qui cite, à ce propos, une des membres de la délégation algérienne, composée de deux députées du FLN, deux du RND, une du FFS, une du PT et deux de la Coalition verte. Le journaliste belge qui voulait s’entretenir avec les députées algériennes affirme avoir été apostrophé par un homme qui lui a «fait barrage», l’informant «qu’il faut d’abord demander l’autorisation à l’ambassade d’Algérie à Bruxelles». Un député, élu du peuple, doit-il demander à une représentation diplomatique l’autorisation pour pouvoir exprimer ses opinions ? La scène autant cocasse que ridicule ne s’arrête pas là, puisque, d’après le journaliste, une demoiselle s’est présentée à lui comme «attachée de presse à l’ambassade d’Algérie à Bruxelles» pour lui susurrer que ces vénérables députées «ne peuvent donner de déclaration sans son autorisation». Une situation que notre journaliste a trouvée «loufoque» et «d’un autre temps». Il est vrai que de tels comportements nous rappellent le bon vieux temps du parti et de la pensée uniques que l’on croyait révolu. Nos représentations diplomatiques, et à plus forte raison celle de Bruxelles, une ville considérée comme la capitale de l’Europe, doivent plutôt concentrer leur énergie à améliorer l’image de l’Algérie auprès de ses partenaires étrangers et à se mettre au service de notre communauté qui se retrouve la plupart du temps livrée à elle-même. Le journaliste belge regrette que, finalement, il n’ait pu s’entretenir avec les députées algériennes à cause d’un homme qui leur a, discrètement, intimé l’ordre de partir. D’après lui, seule la députée du FFS s’est rebellée contre ce comportement, avant qu’elle ne soit rejointe par celle du PT. Une situation qui, évidemment, n’a pas plu aux députées du FLN et du RND qui, selon le journaliste belge, «se sont mises à parler toutes en même temps avec beaucoup d’agressivité et à très haute voix». Devant une telle hostilité qui risque de porter atteinte à l’image de l’Algérie dans une enceinte internationale, le journaliste n’avait d’autres choix que de prendre la poudre d’escampette. Il racontera sa mésaventure à une eurodéputée qu’il croisera pendant sa retraite. «Nous avons beaucoup ri et étions d’avis que la démocratie en Algérie, ce n’est surtout pas avec Bouteflika», confie le journaliste belge dans sa lettre à Algeriepatriotique. Il ne croyait pas si bien dire, puisque c’est devenu une constante sous le règne de Bouteflika que les élus qui sont censés porter la voix des électeurs se retrouvent mis au pas par l’exécutif. Cette situation renforce, en plus, l’idée que nos pseudo-députés sont loin d’être à la hauteur de la mission qui doit être la leur, celle d’élus du peuple. Un Parlement soumis qui ne risque pas de faire des vagues à un régime désormais vindicatif.
Amine Sadek
 

Comment (42)

    Patriotique
    2 décembre 2013 - 11 h 01 min

    @Habib BensafiAnonyme et à

    @Habib BensafiAnonyme et à tous nos lecteurs. Les commentaires portant des accusations sans fondement, frisant l'insulte et la diffamation, ne sont pas publiés. Ce n'est aucunement de la censure. Algeriepatriotique se veut un espace de débats et de réflexions, pas de l'insulte et de la calomnie. Merci pour votre compréhension.
    AP




    0



    0
    Patriotique
    2 décembre 2013 - 11 h 01 min

    @Habib BensafiAnonyme et à

    @Habib BensafiAnonyme et à tous nos lecteurs. Les commentaires portant des accusations sans fondement, frisant l'insulte et la diffamation, ne sont pas publiés. Ce n'est aucunement de la censure. Algeriepatriotique se veut un espace de débats et de réflexions, pas de l'insulte et de la calomnie. Merci pour votre compréhension.
    AP




    0



    0
    Habib BensafiAnonyme
    2 décembre 2013 - 10 h 44 min

    Pourquoi mon commentaire a
    Pourquoi mon commentaire a été censuré?




    0



    0
    Habib BensafiAnonyme
    2 décembre 2013 - 10 h 44 min

    Pourquoi mon commentaire a
    Pourquoi mon commentaire a été censuré?




    0



    0
    Adel
    2 décembre 2013 - 9 h 21 min

    Donnez nous le nom de ce
    Donnez nous le nom de ce journaliste free-lance, quelles sont ses références, il écrit pour quel journal, ou télé.
    Ou alors vous faites comme tout le monde, salir pour le plaisir de salir.
    Je vous pose une question.
    Connaissez vous un journaliste ou une journaliste francophone qui dit du bien de l’algérie.
    Faites une enquête vous saurez qu’il a peut être été payé par le Makhzen pour salir encore l’algérie.




    0



    0
    Adel
    2 décembre 2013 - 9 h 21 min

    Donnez nous le nom de ce
    Donnez nous le nom de ce journaliste free-lance, quelles sont ses références, il écrit pour quel journal, ou télé.
    Ou alors vous faites comme tout le monde, salir pour le plaisir de salir.
    Je vous pose une question.
    Connaissez vous un journaliste ou une journaliste francophone qui dit du bien de l’algérie.
    Faites une enquête vous saurez qu’il a peut être été payé par le Makhzen pour salir encore l’algérie.




    0



    0
    Adel
    2 décembre 2013 - 9 h 15 min

    Cher monsieur désolé, celui
    Cher monsieur désolé, celui qui porte atteinte à l’algérie c’est bien vous on donnant de l’importance à un type qui vous adresse un courrier, vous ne prenez même pas la peine de nous communiqué son nom, pour vérifier qui est cet individu.
    Avez vous oublié les 2 salopards qui sont rentrés clandestinement en syrie, qui ont écris des mensenges sur l’utilisation des armes chimiques. en se faisant passer pour des journalistes. Or nous le savons ils n’ont jamais été jornalistes.
    Ne vous inquiétez pas les algériens et algériennes savent faire la différence entre amis et ennemis.
    Que nos services de sécurité les protègent ou est le mal
    Votre reportage est douteux




    0



    0
    Adel
    2 décembre 2013 - 9 h 15 min

    Cher monsieur désolé, celui
    Cher monsieur désolé, celui qui porte atteinte à l’algérie c’est bien vous on donnant de l’importance à un type qui vous adresse un courrier, vous ne prenez même pas la peine de nous communiqué son nom, pour vérifier qui est cet individu.
    Avez vous oublié les 2 salopards qui sont rentrés clandestinement en syrie, qui ont écris des mensenges sur l’utilisation des armes chimiques. en se faisant passer pour des journalistes. Or nous le savons ils n’ont jamais été jornalistes.
    Ne vous inquiétez pas les algériens et algériennes savent faire la différence entre amis et ennemis.
    Que nos services de sécurité les protègent ou est le mal
    Votre reportage est douteux




    0



    0
    Anonyme
    1 décembre 2013 - 16 h 41 min

    Réveillez vous mes chers
    Réveillez vous mes chers compatriotes, sa sent mauvais, un minable belge (journaliste rubrique fait divers) veut manipuler 40 millions d’Algérie, et salir l’image de l’Algérie pour faire plaisir à ses commanditaires imperialo-sionistes, pour éviter d’aller au pointer au chômage, ce chien et ses semblables, aboient sur l’Algérie, du temps du petit monarque (le petit agité Sarkozy) ce trou de balle ramassé des insultes suivi de crachats, sans brancher. Bref, au parasites qui dénigrent l’Algérie à longueur de journée, je vous dis allez y au diable bande de pourris




    0



    0
    Anonyme
    1 décembre 2013 - 16 h 41 min

    Réveillez vous mes chers
    Réveillez vous mes chers compatriotes, sa sent mauvais, un minable belge (journaliste rubrique fait divers) veut manipuler 40 millions d’Algérie, et salir l’image de l’Algérie pour faire plaisir à ses commanditaires imperialo-sionistes, pour éviter d’aller au pointer au chômage, ce chien et ses semblables, aboient sur l’Algérie, du temps du petit monarque (le petit agité Sarkozy) ce trou de balle ramassé des insultes suivi de crachats, sans brancher. Bref, au parasites qui dénigrent l’Algérie à longueur de journée, je vous dis allez y au diable bande de pourris




    0



    0
    Adlane
    1 décembre 2013 - 16 h 09 min

    Un député est élu par ses
    Un député est élu par ses sympathisants et à ce titre, il doit porter haut et fort les aspirations de ces électeurs et s’exprimer que selon sa conscience et défendant corps et âme ses idées pour lesquelles il est élu sans pour autant dépasser l’éthique de la politique globale de la nation. Par contre, un diplomate imposant son droit de regard à un député est l’horreur du siècle et pour le diplomate et pour le député. On peut dire que ces fameuses dépitées sont parties que pour recevoir les frais de mission sans se soucier de leur pouvoir législatif dont elles sont pourvues.




    0



    0
    Adlane
    1 décembre 2013 - 16 h 09 min

    Un député est élu par ses
    Un député est élu par ses sympathisants et à ce titre, il doit porter haut et fort les aspirations de ces électeurs et s’exprimer que selon sa conscience et défendant corps et âme ses idées pour lesquelles il est élu sans pour autant dépasser l’éthique de la politique globale de la nation. Par contre, un diplomate imposant son droit de regard à un député est l’horreur du siècle et pour le diplomate et pour le député. On peut dire que ces fameuses dépitées sont parties que pour recevoir les frais de mission sans se soucier de leur pouvoir législatif dont elles sont pourvues.




    0



    0
    qu'importe
    1 décembre 2013 - 15 h 37 min

    Si cela s’avère réel c’est
    Si cela s’avère réel c’est l’expression concrète de l’esprit du parti unique ; pour rappel ce parti (majoritaire au parlement) a rejeté ,avant les dernières législatives, deux propositions du gouvernement 1) le même nombre de candidates et candidats pour tous les partis dans toutes les circonscriptions 2)avoir au moins une licence pour pouvoir se présenter Être francophone ne signifie pas connaitre nécessairement la culture idoine, la sémantique ,le sens des mots , la tournure des phrases ,l’interprétation qu’en fera plus tard le journaliste,amennent souvent les interviewés à criés à la tromperie,la déformation des propos tenus,que ce n’est pas ce qu’ils voulaient dire. Exemple un français (ou toute personne de culture française)ne donne pas le même sens au mots guerre d’indépendance et guerre de libération, guerre d’Algérie et guerre Franco- Algérienne ne raisonnent pas du tout de la même façon.




    0



    0
    qu'importe
    1 décembre 2013 - 15 h 37 min

    Si cela s’avère réel c’est
    Si cela s’avère réel c’est l’expression concrète de l’esprit du parti unique ; pour rappel ce parti (majoritaire au parlement) a rejeté ,avant les dernières législatives, deux propositions du gouvernement 1) le même nombre de candidates et candidats pour tous les partis dans toutes les circonscriptions 2)avoir au moins une licence pour pouvoir se présenter Être francophone ne signifie pas connaitre nécessairement la culture idoine, la sémantique ,le sens des mots , la tournure des phrases ,l’interprétation qu’en fera plus tard le journaliste,amennent souvent les interviewés à criés à la tromperie,la déformation des propos tenus,que ce n’est pas ce qu’ils voulaient dire. Exemple un français (ou toute personne de culture française)ne donne pas le même sens au mots guerre d’indépendance et guerre de libération, guerre d’Algérie et guerre Franco- Algérienne ne raisonnent pas du tout de la même façon.




    0



    0
    baden baden
    1 décembre 2013 - 10 h 18 min

    Salam alikoum,
    On aime

    Salam alikoum,

    On aime profondément ce pays même si l’on vit à l’extérieur,
    et de l’extérieur on a un regard objectif, impartial. Ce pays on ne lui veut que du bien.

    Alors parfois on peut avoir des mots violents et pour moi je m’en excuse.

    Vive l’Algérie,




    0



    0
    baden baden
    1 décembre 2013 - 10 h 18 min

    Salam alikoum,
    On aime

    Salam alikoum,

    On aime profondément ce pays même si l’on vit à l’extérieur,
    et de l’extérieur on a un regard objectif, impartial. Ce pays on ne lui veut que du bien.

    Alors parfois on peut avoir des mots violents et pour moi je m’en excuse.

    Vive l’Algérie,




    0



    0
    Horizon
    30 novembre 2013 - 22 h 23 min

    Salem Alikoum
    Beaucoup

    Salem Alikoum

    Beaucoup d’humains a travers le monde demande aux journalistes de braquer leur micros et diriger leur caméra sur eux afin que toutes ces personnes disent leur souffrance leur tristesse d’être oublier de tous et par tous.
    L’indifférence qu’ils subissent des journalistes des politiciens du monde entier les chagrines amèrement.
    Tel que les palestiniens , les sahraouis (RASD) le polisario , les indiens d’Amérique du nord ( Amérindien ) , les aborigènes d’Australie etc …etc…
    Ce journaliste plutôt farouche et mystérieux n’est qu’une sale histoire inventer de toute pièce.
    Les journalistes européens et tant d’autres d’ailleurs autres contées.
    Sont des chiens apprivoisés par les sionistes et ils aboient et mordent et se couchent uniquement sous leur ordres.
    Allez faire confiance à ces journaleux de pacotilles .
    Ils sont a l’affut du moindre mot qui sortirait de son contexte pour l’exploiter en défaveur de ceux ou celui qu’il on cibler et d’atteindre pour le nuire et le détruire .
    Une partie des nôtres députés , sénateurs , Wallis , hommes d’affaires et autres leurs font courbette et dévotion pour paraitre et exister devant eux et se voir offert une opportunité le cas échéant .
    Ce sont de grand rêveur et des faux patriotes , leur seule patrie c’est l’argent , la gloire , les femmes et la fête .
    En résumé , il sont dans l’âme occidentalisés à un point , ou il n’y a plus de ligne rouge pour eux.
    Seul ce bas monde existe pour eux.
    Il est donc normal que les vieux routards veillent aux novice de la politique surtout à l’extérieur.
    Afin de prévenir , au lieu de guérir.

    Salem alikoum




    0



    0
    Horizon
    30 novembre 2013 - 22 h 23 min

    Salem Alikoum
    Beaucoup

    Salem Alikoum

    Beaucoup d’humains a travers le monde demande aux journalistes de braquer leur micros et diriger leur caméra sur eux afin que toutes ces personnes disent leur souffrance leur tristesse d’être oublier de tous et par tous.
    L’indifférence qu’ils subissent des journalistes des politiciens du monde entier les chagrines amèrement.
    Tel que les palestiniens , les sahraouis (RASD) le polisario , les indiens d’Amérique du nord ( Amérindien ) , les aborigènes d’Australie etc …etc…
    Ce journaliste plutôt farouche et mystérieux n’est qu’une sale histoire inventer de toute pièce.
    Les journalistes européens et tant d’autres d’ailleurs autres contées.
    Sont des chiens apprivoisés par les sionistes et ils aboient et mordent et se couchent uniquement sous leur ordres.
    Allez faire confiance à ces journaleux de pacotilles .
    Ils sont a l’affut du moindre mot qui sortirait de son contexte pour l’exploiter en défaveur de ceux ou celui qu’il on cibler et d’atteindre pour le nuire et le détruire .
    Une partie des nôtres députés , sénateurs , Wallis , hommes d’affaires et autres leurs font courbette et dévotion pour paraitre et exister devant eux et se voir offert une opportunité le cas échéant .
    Ce sont de grand rêveur et des faux patriotes , leur seule patrie c’est l’argent , la gloire , les femmes et la fête .
    En résumé , il sont dans l’âme occidentalisés à un point , ou il n’y a plus de ligne rouge pour eux.
    Seul ce bas monde existe pour eux.
    Il est donc normal que les vieux routards veillent aux novice de la politique surtout à l’extérieur.
    Afin de prévenir , au lieu de guérir.

    Salem alikoum




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED -
    30 novembre 2013 - 21 h 12 min

    C’EST LOGIQUE
    C’EST LOGIQUE NON……….!!!!!

    QU’ATTENDEZ VOUS D’UN INTERVIEW D’UNE COIFFEUSE OU UN VENDEUR DE DINDES.
    BOUTEFLIKA L’A TOUJOURS DIT HAUT ET FORT : ‘ C’EST CA LE TISSU ‘ ET IL NOUS A BIEN ROULER.




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED -
    30 novembre 2013 - 21 h 12 min

    C’EST LOGIQUE
    C’EST LOGIQUE NON……….!!!!!

    QU’ATTENDEZ VOUS D’UN INTERVIEW D’UNE COIFFEUSE OU UN VENDEUR DE DINDES.
    BOUTEFLIKA L’A TOUJOURS DIT HAUT ET FORT : ‘ C’EST CA LE TISSU ‘ ET IL NOUS A BIEN ROULER.




    0



    0
    baden baden
    30 novembre 2013 - 19 h 25 min

    Salam alikoum,
    C’est

    Salam alikoum,

    C’est incroyable d’entendre celà. Est ce vrai ??

    Comment on est t-on arrivé là ??




    0



    0
    baden baden
    30 novembre 2013 - 19 h 25 min

    Salam alikoum,
    C’est

    Salam alikoum,

    C’est incroyable d’entendre celà. Est ce vrai ??

    Comment on est t-on arrivé là ??




    0



    0
    salim
    30 novembre 2013 - 19 h 20 min

    De notre bureau de Bruxelles,
    De notre bureau de Bruxelles, Aziouz Mokhtari
    Le sommet annuel «Femmes aux Parlements» est un forum organisé par la Fondation éponyme dont le siège est à Zurich, en Suisse. C’est la première sortie du genre et a eu lieu pendant trois jours, jusqu’à hier (29-11) au sein du Parlement européen (P.E). L’Algérie y était bien représentée.
    Des sénatrices et des députées représentatives des courants et partis aux Chambres haute et basse (FLN, RND, FFS, PT) étaient présentes et ont activé dans les panels (ateliers). «Femmes aux parlements» a organisé en l’occasion plusieurs cérémonies de prix.
    Pour la région arabe, deux distinctions, les Emirats arabes Unis pour l’éducation des femmes et l’Algérie par le rehaussement du nombre de femmes au Parlement. C’est Jody Williams, prix Nobel de la paix pour son combat contre les mines anti-personnel, membre du comité de parrainage du Tribunal Russel sur la Palestine, qui a remis le prix à Leïla Ettayeb, vice-présidente du Sénat. Lors de la cérémonie et pour la prise de parole des deux femmes, les applaudissements et les manifestations de satisfaction de la salle étaient entendus.
    Dans son allocution, Leïla Ettayeb mettra en exergue le nombre important de femmes qui ont investi la représentation parlementaire grâce aux effets positifs de la loi qui exige que chaque parti doit avoir au moins 30% d’élues. La vice-présidente du Sénat rendra aussi un vibrant hommage au Président Bouteflika.
    Il est à noter que Martin Shultz, président du Parlement européen (P.E) a ouvert le forum et que la participation y était relevée (présidente du Liberia, présidente de la Commission de l’Union africaine, vice-présidentes de la Commission européenne, du PE, présidentes des Sénats de Belgique et de Bolivie, Premier ministre de Jamaïque…). Les ateliers étaient au nombre de sept «remodeler la société à travers le leadership féminin» ; «Ligue pour la démocratie en Birmanie» ; «Les femmes-Le G20 et les grandes entreprises» ; «Les sources des pouvoirs de la femme : paix, sécurité et intégrité de la personne», et enfin, «Egalité Homme /Femme et réduction des écarts sociaux». En plus des panels, 7 groupes de travail ont activé pendant ces trois journées.
    Pendant les travaux, des messages vidéo de figures emblématiques féminines (Catherine Ashton, Hilary Clinton, Aug San Suu Kyi) étaient visionnés.
    A. M.




    0



    0
    salim
    30 novembre 2013 - 19 h 20 min

    De notre bureau de Bruxelles,
    De notre bureau de Bruxelles, Aziouz Mokhtari
    Le sommet annuel «Femmes aux Parlements» est un forum organisé par la Fondation éponyme dont le siège est à Zurich, en Suisse. C’est la première sortie du genre et a eu lieu pendant trois jours, jusqu’à hier (29-11) au sein du Parlement européen (P.E). L’Algérie y était bien représentée.
    Des sénatrices et des députées représentatives des courants et partis aux Chambres haute et basse (FLN, RND, FFS, PT) étaient présentes et ont activé dans les panels (ateliers). «Femmes aux parlements» a organisé en l’occasion plusieurs cérémonies de prix.
    Pour la région arabe, deux distinctions, les Emirats arabes Unis pour l’éducation des femmes et l’Algérie par le rehaussement du nombre de femmes au Parlement. C’est Jody Williams, prix Nobel de la paix pour son combat contre les mines anti-personnel, membre du comité de parrainage du Tribunal Russel sur la Palestine, qui a remis le prix à Leïla Ettayeb, vice-présidente du Sénat. Lors de la cérémonie et pour la prise de parole des deux femmes, les applaudissements et les manifestations de satisfaction de la salle étaient entendus.
    Dans son allocution, Leïla Ettayeb mettra en exergue le nombre important de femmes qui ont investi la représentation parlementaire grâce aux effets positifs de la loi qui exige que chaque parti doit avoir au moins 30% d’élues. La vice-présidente du Sénat rendra aussi un vibrant hommage au Président Bouteflika.
    Il est à noter que Martin Shultz, président du Parlement européen (P.E) a ouvert le forum et que la participation y était relevée (présidente du Liberia, présidente de la Commission de l’Union africaine, vice-présidentes de la Commission européenne, du PE, présidentes des Sénats de Belgique et de Bolivie, Premier ministre de Jamaïque…). Les ateliers étaient au nombre de sept «remodeler la société à travers le leadership féminin» ; «Ligue pour la démocratie en Birmanie» ; «Les femmes-Le G20 et les grandes entreprises» ; «Les sources des pouvoirs de la femme : paix, sécurité et intégrité de la personne», et enfin, «Egalité Homme /Femme et réduction des écarts sociaux». En plus des panels, 7 groupes de travail ont activé pendant ces trois journées.
    Pendant les travaux, des messages vidéo de figures emblématiques féminines (Catherine Ashton, Hilary Clinton, Aug San Suu Kyi) étaient visionnés.
    A. M.




    0



    0
    salim
    30 novembre 2013 - 17 h 57 min

    Les membres de la délégation
    Les membres de la délégation algérienne on t entièrement raison de refuser de parler au journaliste et de commenter quoi que ce soit.

    Combien de personnes se sont faites piéger par des journalistes bien intentionnés. Si le journalistes doit s’adresser à l’ambassade, là bas il y a des gens assez compétents pour saisir la nuance de l’entretien et des questions qui seront posées.

    Le comportement de cette délégation a été prudent sans plus. Alors cessez de scier à tort pour des faits dont vous ne saisissez même pas la portée.

    Et si ces députés auraient répondus à ce journaliste et par la suite il y aurait un scandale quelconque suite à ces déclarations, qu’auriez vous dis dans vos commentaires. ?




    0



    0
    salim
    30 novembre 2013 - 17 h 57 min

    Les membres de la délégation
    Les membres de la délégation algérienne on t entièrement raison de refuser de parler au journaliste et de commenter quoi que ce soit.

    Combien de personnes se sont faites piéger par des journalistes bien intentionnés. Si le journalistes doit s’adresser à l’ambassade, là bas il y a des gens assez compétents pour saisir la nuance de l’entretien et des questions qui seront posées.

    Le comportement de cette délégation a été prudent sans plus. Alors cessez de scier à tort pour des faits dont vous ne saisissez même pas la portée.

    Et si ces députés auraient répondus à ce journaliste et par la suite il y aurait un scandale quelconque suite à ces déclarations, qu’auriez vous dis dans vos commentaires. ?




    0



    0
    Algerien
    30 novembre 2013 - 17 h 00 min

    Il n’y a eu jamais de
    Il n’y a eu jamais de democratie en Algerie ni avec le regne de Bouteflika, ni boumedienne, ni autres.. Il ne faut pas s’etonner messieurs..




    0



    0
    Algerien
    30 novembre 2013 - 17 h 00 min

    Il n’y a eu jamais de
    Il n’y a eu jamais de democratie en Algerie ni avec le regne de Bouteflika, ni boumedienne, ni autres.. Il ne faut pas s’etonner messieurs..




    0



    0
    yasmineAnonyme
    30 novembre 2013 - 16 h 37 min

    elles n’ont pas été élues
    elles n’ont pas été élues ,mais désignées,donc normal qu’elles ne parlent que sur autorisation.Je leur conseille de retourner a la place qui leur convient le mieux…a la maison pétrir la galette…au lieu de s’offrir en spectacle et faire un peu plus honte a ce qui reste de l’Algérie…n’est pas député qui veut..




    0



    0
    yasmineAnonyme
    30 novembre 2013 - 16 h 37 min

    elles n’ont pas été élues
    elles n’ont pas été élues ,mais désignées,donc normal qu’elles ne parlent que sur autorisation.Je leur conseille de retourner a la place qui leur convient le mieux…a la maison pétrir la galette…au lieu de s’offrir en spectacle et faire un peu plus honte a ce qui reste de l’Algérie…n’est pas député qui veut..




    0



    0
    rabah
    30 novembre 2013 - 15 h 34 min

    y a-t-il vraiment quelqu’un
    y a-t-il vraiment quelqu’un qui peut croire qu’il existe des député(e)s en Algérie? Ils sont tous et toutes brieffés par les services avant d’ouvrir leur bouche de ghemmassines. De plus, si on considère quand même que ce sont des dipiti, peuvent-ils aligner deux idées à eux? peuvent-ils représenter le peuple et non le régime algérien?




    0



    0
    rabah
    30 novembre 2013 - 15 h 34 min

    y a-t-il vraiment quelqu’un
    y a-t-il vraiment quelqu’un qui peut croire qu’il existe des député(e)s en Algérie? Ils sont tous et toutes brieffés par les services avant d’ouvrir leur bouche de ghemmassines. De plus, si on considère quand même que ce sont des dipiti, peuvent-ils aligner deux idées à eux? peuvent-ils représenter le peuple et non le régime algérien?




    0



    0
    RAMO
    30 novembre 2013 - 13 h 38 min

    DANS CES CONDITIONS LA
    DANS CES CONDITIONS LA POURQUOI ELLES SONT PARTIES? JUSTE POUR LA FIGURATION,OU BIEN POUR REPRÉSENTER QUI? UNE DÉMOCRATIE ,UNE DICTATURE.




    0



    0
    RAMO
    30 novembre 2013 - 13 h 38 min

    DANS CES CONDITIONS LA
    DANS CES CONDITIONS LA POURQUOI ELLES SONT PARTIES? JUSTE POUR LA FIGURATION,OU BIEN POUR REPRÉSENTER QUI? UNE DÉMOCRATIE ,UNE DICTATURE.




    0



    0
    [email protected]
    30 novembre 2013 - 13 h 34 min

    Que peut-on dires qu’on à
    Que peut-on dires qu’on à honte par foie d’êtres algérien

    On se sente plutôt alge–rien!!!! La faute à ceux qui gouvernent notre cher pays eux ils n’ont pas hontes car ont l’habitude de ce genre de choses ils ont dans le sang c’est comme volée dans les caisses de l’état sans gène et sans scrupule!!! Mais c’est tout à fait normale on ‘est gouvernées
    Par une mafia!! Et tan que on à pas balayer cette mafia on sera que des alge–rien!!! CORDIALEMENT à tous




    0



    0
    [email protected]
    30 novembre 2013 - 13 h 34 min

    Que peut-on dires qu’on à
    Que peut-on dires qu’on à honte par foie d’êtres algérien

    On se sente plutôt alge–rien!!!! La faute à ceux qui gouvernent notre cher pays eux ils n’ont pas hontes car ont l’habitude de ce genre de choses ils ont dans le sang c’est comme volée dans les caisses de l’état sans gène et sans scrupule!!! Mais c’est tout à fait normale on ‘est gouvernées
    Par une mafia!! Et tan que on à pas balayer cette mafia on sera que des alge–rien!!! CORDIALEMENT à tous




    0



    0
    Absudistan
    30 novembre 2013 - 13 h 15 min

    Rien ne nous étonne en
    Rien ne nous étonne en Absurdistan… Voici deux anecdotes croustillantes auxquelles j’ai assisté personnellement:

    1) cela s’est passé en 1998, dans une conférence internationale. La délégation parlementaire algérienne était menée par le bouledogue Abdelkader Hajjar. Au mépris de tous et foulant aux pieds toute bienséance, sans compter la réputation de l’Algérie, le sieur Hajjar sort sa pipe, en plénière, l’allume comme si de rien n’était et se met à fumer et à envoyer les volutes de son tabac carrèment à la face de la Présidente de la réunion! Tout le monde était indigné. La brave Dame qui présidait cette réunion à laquelle participaient pas moins de 16 Etats lui avait intimé l’ordre d’éteindre sa pipe et de la ranger immédiatement. Ce qui fut fait.

    2) Autre réunion parlementaire en 2004. L’Algérie était représenté par 3 « dépités », dont deux sont du FLN. A la fin de la première journée, il avait été décidé de confier la présidence de la séance matinale du lendemain au représentant FLN-Absurdistan. Grand honneur me diriez-vous ? Le monsieur a qui cette corvée honorable était revenue, plutôt que de passer la soirée dans sa chambre à préparer sa présidence de la séance du lendemain, était allé faire la tournée des grands ducs dans le quartier chaud de la ville. La présidence de la séance matinale a dû être assurée, au pied levé, par le Secrétaire général de l’Organisation…




    0



    0
    Absudistan
    30 novembre 2013 - 13 h 15 min

    Rien ne nous étonne en
    Rien ne nous étonne en Absurdistan… Voici deux anecdotes croustillantes auxquelles j’ai assisté personnellement:

    1) cela s’est passé en 1998, dans une conférence internationale. La délégation parlementaire algérienne était menée par le bouledogue Abdelkader Hajjar. Au mépris de tous et foulant aux pieds toute bienséance, sans compter la réputation de l’Algérie, le sieur Hajjar sort sa pipe, en plénière, l’allume comme si de rien n’était et se met à fumer et à envoyer les volutes de son tabac carrèment à la face de la Présidente de la réunion! Tout le monde était indigné. La brave Dame qui présidait cette réunion à laquelle participaient pas moins de 16 Etats lui avait intimé l’ordre d’éteindre sa pipe et de la ranger immédiatement. Ce qui fut fait.

    2) Autre réunion parlementaire en 2004. L’Algérie était représenté par 3 « dépités », dont deux sont du FLN. A la fin de la première journée, il avait été décidé de confier la présidence de la séance matinale du lendemain au représentant FLN-Absurdistan. Grand honneur me diriez-vous ? Le monsieur a qui cette corvée honorable était revenue, plutôt que de passer la soirée dans sa chambre à préparer sa présidence de la séance du lendemain, était allé faire la tournée des grands ducs dans le quartier chaud de la ville. La présidence de la séance matinale a dû être assurée, au pied levé, par le Secrétaire général de l’Organisation…




    0



    0
    Anonyme
    30 novembre 2013 - 13 h 11 min

    Un député, élu du peuple,
    Un député, élu du peuple, doit-il demander à une représentation diplomatique l’autorisation pour pouvoir exprimer ses opinions ?____D’une part: les députés ne sont pas élus par le peuple mais je ne sais par quelle magie se retrouvent « élus », d’autre part: s’ils, ou plutôt elles, font le travail d’une personne élue par le peuple alors: OUI LE DEPUTE DOIT DEMANDER UNE AUTORISATION POUR EXPRIMER SES OPINIONS.




    0



    0
    Anonyme
    30 novembre 2013 - 13 h 11 min

    Un député, élu du peuple,
    Un député, élu du peuple, doit-il demander à une représentation diplomatique l’autorisation pour pouvoir exprimer ses opinions ?____D’une part: les députés ne sont pas élus par le peuple mais je ne sais par quelle magie se retrouvent « élus », d’autre part: s’ils, ou plutôt elles, font le travail d’une personne élue par le peuple alors: OUI LE DEPUTE DOIT DEMANDER UNE AUTORISATION POUR EXPRIMER SES OPINIONS.




    0



    0
    Anonyme
    30 novembre 2013 - 12 h 13 min

    Encore un autre torchon de
    Encore un autre torchon de celui qui censure les gens et prétend apporter le débat ! mais qui a voté vraiment pour ces pseudo députées et dans quelles conditions ? il n y a que des gens de ton espèces qui pensent, en plus, être des opposants mais qui censurent les autres les vrais patriotes et les empêchent de s’exprimer, qui croient qu’il y a des députés en Algérie. Le parlement n’est qu’une vulgaire chambre d’enregistrement. Je t’emmerde toi et tes articles vulgaire censure.




    0



    0
    Anonyme
    30 novembre 2013 - 12 h 13 min

    Encore un autre torchon de
    Encore un autre torchon de celui qui censure les gens et prétend apporter le débat ! mais qui a voté vraiment pour ces pseudo députées et dans quelles conditions ? il n y a que des gens de ton espèces qui pensent, en plus, être des opposants mais qui censurent les autres les vrais patriotes et les empêchent de s’exprimer, qui croient qu’il y a des députés en Algérie. Le parlement n’est qu’une vulgaire chambre d’enregistrement. Je t’emmerde toi et tes articles vulgaire censure.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.