Saïdani rentre de Paris et se mure dans un étrange silence

A son retour de Paris, le très contesté secrétaire général du FLN s’est enfermé chez lui quelque temps, loin des feux de la rampe et des étalages médiatiques auxquels il nous a habitués depuis son intronisation à la tête de l’ex-parti unique, en août dernier. Il s’est manifesté au siège du parti, le temps nécessaire pour accueillir le secrétaire général du Front de libération de la Palestine. Amar Saïdani, qui peine à asseoir son autorité, se mure dans le silence. Il a refusé pour la première fois de s’exprimer sur les affaires intérieures du pays, lui qui s’en donnait à cœur joie à critiquer l’armée et à défendre le principe d’un 4e mandat pour le président Bouteflika. Pourquoi ce mutisme ? Que se passe-t-il au FLN ? S’est-il trop investi dans le 4e mandat pour Bouteflika ? A-t-il été rappelé à l’ordre, lui qui n’a épargné personne, y compris le Premier ministre Abdelmalek Sellal, qu’il a vertement critiqué ? A-t-il été piégé ? Si c’est le cas, par qui ? Autant de questions que son silence inhabituel suscite dans un contexte politique flou. Il faut souligner que Saïdani fait face depuis quelques jours à une fronde qui gagne du terrain. Une centaine de membres du comité central ont interpellé le chef de l’Etat pour qu’il intervienne et remette de l’ordre dans le parti. Des voix s’élèvent dans ce contexte pour réclamer le retour d’Abdelaziz Belkhadem. La contestation s’est durcie après l’annonce par le «nouveau patron» du FLN de la composante du bureau politique, laquelle a déplu au sein même de son camp. D’ailleurs, une soixantaine de députés ont signé une lettre de dénonciation des choix illogiques de Saïdani auquel ils reprochent le recours excessif à des cadres proches de l’ancien secrétaire général du parti et candidat à la présidentielle de 2004, Ali Benflis. Il y a lieu de souligner également que Saïdani préfère jouer en solo au point de se mettre à dos une bonne partie de ses «soutiens». Au sein du BP, il est loin de faire autorité, car la répartition des missions des membres est également contestée. Après avoir occupé le devant de la scène politique en multipliant les initiatives dans tous les sens, Amar Saïdani semble comme désactivé. Une question mérite d’être posée : que fait Saïdani au FLN ? Dirige-t-il réellement le parti ? Les semaines à venir nous le diront.
Sonia B.

Comment (29)

    djazair
    12 décembre 2013 - 10 h 04 min

    je trouve que vous parler
    je trouve que vous parler beaucoup trop, d’un homme qui posséde un gros culot,certe, mais sans plus.




    0



    0
    Anonyme
    12 décembre 2013 - 1 h 05 min

    Il a de la classe ce
    Il a de la classe ce Saidani!! Hatta! je bois du jus de grenade! en pensant à l’époque de Grenade!!




    0



    0
    SiZineddine
    11 décembre 2013 - 17 h 44 min

    Nous allons appliquer la
    Nous allons appliquer la méthode qui detrona Nicolae Ceaușescu de son trone puisque le vieux grabataire conside ‘Algerie comme son royaume avec tous les coutisanq et partisans de la gerontocratie rapace et la tlemçannocratie crade qui ne cesse de s’empiffrer.
    Je pense que c’est la seule issue qui reste. Tous ces maroqui doivent être eloignés du pouvoir à la Nicolae Ceaușescu, les administration nettoyé de leur complice maroqui chargé de restituer l’Algerie à la France.




    0



    0
    Tarik M
    11 décembre 2013 - 13 h 56 min

    On est le 11décembre et la
    On est le 11décembre et la compagne électorale n’a pas encore commencé. Les partis potentiels devraient avoir commencé leur compagne en exposant leur programme et leur projet politique depuis mi octobre normalement.
    Qu’atendent-ils pour le faire. Veulent-ils jouer les lievres comme d’habitude en se plaçant derriere la chaise roulante de Bouteflika?
    Et puis pouquoi le president absent ne se retire t-il pas dignement sans qu’il y ait effusion de sang ou de chose malencontreuses comme l’avait fait le lion de l’Afrique Mandela.
    Quand on est trop fatigué et que l’on sait qu’on n’a pas les force pour porter un projet et occuper dignement la fonction politique, presidentielle ou autre, on se retire dignement. On ne viole pas la constitution et on s’accroche à sa chaise roulante. C’est insensé et afligeant toute cette gérontocratie crasse.




    0



    0
    Anonyme
    11 décembre 2013 - 13 h 01 min

    Bouteflika doit quitter la
    Bouteflika doit quitter la fonction qu’il n’exerce plus depuis plus de 5ans maintenant. Travailler e occuper la fonction présidentielle, ce n’est pas prendre un café avec Sellal habillé en robe de chambre la machoire tombante, le regard vide. L’article88 doit être appliqué car il y a vacance du pouvoir depuis plus de 5ans. Sans ça une révolution sera salvatrice en destituant le president de force et les deputés car ils on osé violer la constitution en levant le bras pour dire oui à un 3eme mandat tel un bras d’honneur adressé au peuple à qui on a enlevé sa souveraineté apres que l’armé des maroquis arrivés d’Oujda eu investi le pays.
    Il faut une revolution pour destituer celui qui ne veut pas partir de lui même malgres sa longue maladie qui dure depuis longtemps. C’est le seule moyen sans oublier le senat, l’APN avec ces deputé qui s’offrent au plus offrant.
    En 1988 apres les emeutes, Chadli est resté au pouvoir alors qu’il fallait le destituer sur le champs, cela aurait eu le merite de ne pas avoir un arti islamiste aux porte du pouvoir, ce parti n’aurai jamais eu les moyens qu’il a eu pour detruire le Bouteflika c’est eviter l’apparition d’un autre parti extremiste et une autre guerre civile. Il faut appliquer l’article 88 si on ne veut pas d’une guerre civile.




    0



    0
    Anonyme
    11 décembre 2013 - 11 h 26 min

    ET DIRE QUE CET HOMME ETAIT
    ET DIRE QUE CET HOMME ETAIT UNE FOIS PRESIDENT DE L’ANP. PRESIDENT DES DEPUTES REPRESENTANT LE PEUPLE, VOTANT DES LOIS…ET SA NE DERANGER PERSONNES. MAINTENANT QU’IL EST PRESIDENT D’UN PARTIE, TOUS LES ALGERIENS PARLE DE LUI
    VA COMPRENDRE…




    0



    0
    akli
    11 décembre 2013 - 8 h 15 min

    au fait chez nous au bled
    au fait chez nous au bled quand il y a une fête on ramène une troupe de drebqui, je pense que la soirée est fini il lui ont verse des billets de 2000 dinars sur sa tète, la il les comptes pas le temps de discute.




    0



    0
    vouwechiwenAnonyme
    10 décembre 2013 - 22 h 23 min

    pas surprenant du tout le
    pas surprenant du tout le silence de ce Monsieur puisque il a reçu les instructions du parti socialiste de Hollande.
    après la réunion de fakamatouhou avec le premier Ministre et le chef d’état major dans un hôpital militaire a laquelle les officiels français ont participé, il fallait instruire le chef du FLN.
    Pauvre Algerie restituée à la France par un pouvoir annexe de l’élysée.
    thanemirth




    0



    0
    elhadj
    10 décembre 2013 - 17 h 14 min

    pourquoi cette haine contre
    pourquoi cette haine contre si Ali BENFLIS dont on ne peut mettre en doute ni sa probité ni son honnêteté .c’est un grand homme politique qui a toute la compétence et la capacité de redresser la situation du pays, d’assainir ses rouages et ses finances et doter les institutions de gestionnaires compétents par un nécessaire renouvellement générationnel.il est vrai que les partis politiques auto proclamés se sont érigés en tuteurs des citoyens alors qu’ils n’ont pas de bases populaires.deux hommes sont actuellement valables BENFLIS ET HAMROUCHE………………




    0



    0
    elhadj
    10 décembre 2013 - 17 h 13 min

    pourquoi cette haine contre
    pourquoi cette haine contre si Ali BENFLIS dont on ne peut mettre en doute ni sa probité ni son honnêteté .c’est un grand homme politique qui a toute la compétence et la capacité de redresser la situation du pays, d’assainir ses rouages et ses finances et doter les institutions de gestionnaires compétents par un nécessaire renouvellement générationnel.il est vrai que les partis politiques auto proclamés se sont érigés en tuteurs des citoyens alors qu’ils n’ont pas de bases populaires.deux hommes sont actuellement valables BENFLIS ET HAMROUCHE………………




    0



    0
    SiZineddine
    10 décembre 2013 - 16 h 10 min

    Je demande à tous les
    Je demande à tous les algeriens dqui decouvrent la moindre chose de contacter les association telle que trensparency pour defaire les montages financier et les acquisitions mal acquises que possedent ces imposteurs sous des pretes nom d’entreprises et de leur maitresses, neveux, enfant, avocat. Les juges savent tres bien defaires les montages financiers pour remettre entre les les mains des pays devalissés l’argent des acquisitions de ces imposteurs trop gavés. L’argent appartient au peuple et le peuple a besoin d’ecoles, de formations, d’hopitaux dignes de ce nom et non pas de palais en occident mis à la disposition de ces imposteurs avides toujours plus gourmands. Il ne faut pas baisser les bras. Si je vous disais ce qu’ils ont fait du peuple algerie depuis 1962, vous n’en reviendre pas. Il ont dilapidé les bien public et Boumedienne lesclaissaient faire, ce clan d’Oujda car c’est eux qui l’ont mis au pouvoir avec leur reseeaux specialistes en detournement.




    0



    0
    SiZineddine
    10 décembre 2013 - 16 h 03 min

    Ce Saïdani ressemble à un
    Ce Saïdani ressemble à un ascaris. Qu’il aille au diable avec son clan d’Oujda tenancier de maisons et specialiste dans le trafic de diplomes et importateur d’incompétences qui ont ruiné notre pays si cherement acquis au prix du sang de nos chouhadas et nos vrais moudjahidines reduit en comparses et mort tous aujourd’hui par le ghouch des faux moudjahidine que s’est constitué le clan d’Oujda comme cordon sanitaire pour leur assise et leur imposture.




    0



    0
    Arezki
    10 décembre 2013 - 15 h 55 min

    Une personne m’a dit qu’il
    Une personne m’a dit qu’il est allé en France visité sa nouvelle acquisition, il parie que c’est un bel humeuble qu’il vient d’acheté, pas trés loin de l’Avenu Fosch, là ou le rat d’égout Farid Bejaoui possede un autre humeuble au mon desa soeur Dalila




    0



    0
    vrirouche
    10 décembre 2013 - 14 h 51 min

    A.P ! P I T I E !!!! Nous
    A.P ! P I T I E !!!! Nous sommes en Afrique du Nord, en Algérie pas en Amérique du Sud et en Colombie ! Une tête de ce genre a sa place avec ESCOBAR et consorts ! PITIE ,PITIE.
    FAITES-NOUS une grande photo de l’esplanade du Caroubier où se construira l’édifice de 2,5 milliards de dollars afin que le peuple qui a pour habitude d’applaudir ces FELENISTES se rende compte (peut-être ?) que tout ce qui vient de ces gueux n’est qu’entourloupe, khorti, fâassa, hogra, mounker…
    et j’en passe !! Lancez une pétition pour 1 (ex) FLN aux tiroirs de l’histoire et pour l’abandon de la grde mosquée inutile au coût astronomique ! VOUS SEREZ PLUS UTILE EN TANT QUE PRESSE AU SERVICE DE LA VRAIE INFORMATION !! MERCI….




    0



    0
    SiZineddine
    10 décembre 2013 - 14 h 45 min

    Bouteflika, ce président
    Bouteflika, ce président grabataire depuis des années ne pouvait pas se rendre aux obseques de Nelson Mandela alors que l’Algerie, avant même l’independance et jusqu’à la premiere nnées de l’independance n’a cessé d’aider et de former les membre de l’ANC. Voila entre autre pourquoi il est dangereux et mauvais d’avoir un president malade. Nous ne pouvons même pas tirer profit d’une oeuvre que l’on a mis des années à construire alors que les pays qui avaient placé l’ANC comme organisation terroriste au moment pendant que l’Algerie aidait l’ANC se montrent dans ces funeraille. Voila pourquoi nous ne pouvons pas exprimer que l’Algerie à ses debut a été du coté des justes de ce monde.
    Un president malade degrade l’image de l’Algerie. Il est urgent de designer un president par interim pour honorer l’Algerie dans les evenement plneaire et donner une image convenable de notre pays. Decidemment le clan d’Oujda ne cessera de donner des coups bas à l’Algerie, l’Algerie qu’il n’a connu qu’apres l’independance et qu’il a pillé.




    0



    0
    SiZineddine
    10 décembre 2013 - 13 h 56 min

    Quoi Sellal candidat??? Mais
    Quoi Sellal candidat??? Mais Sellal est nul. C’est cette mascarade? Le cauchemar continue donc?
    On veut un pays avec des gens compétents qui representent bien l’Algérie, pas des incompétent flegmatiques.




    0



    0
    SiZineddine
    10 décembre 2013 - 13 h 39 min

    Je peux montrer quelques bien
    Je peux montrer quelques bien mal acquis de nos gouvernants, de leur belles familles, de leurs enfants à cette association car ces gens là, même ceux qui vous semblent les plus simples ont pillé le pays.




    0



    0
    qu'importe
    10 décembre 2013 - 12 h 43 min

    Il a dû apprendre que Boutef
    Il a dû apprendre que Boutef ne se représentera pas et Sellal se présentera à la présidentielle .




    0



    0
    mikhaylov
    10 décembre 2013 - 11 h 39 min

    comme ça c’est mieux …
    comme ça c’est mieux … enfin une décision sage!!!




    0



    0
    Anonyme
    10 décembre 2013 - 11 h 37 min

    Saïdani à la tête du FLN est
    Saïdani à la tête du FLN est une vraie mascarade, il n’a jamais été à la hauteur de la fonction, je crois que ces jours sont comptés à ce poste.




    0



    0
    Habib Benyounes
    10 décembre 2013 - 10 h 22 min

    (…)
    Une célèbre association

    (…)

    Une célèbre association Algérienne en France est en train d’œuvrer pour répertorier tous les biens cachés et sous prêtes noms!




    0



    0
    Abou Stroff
    10 décembre 2013 - 9 h 12 min

    le fln (en minuscule), depuis
    le fln (en minuscule), depuis 1962, n’a jamais été un parti au sens conventionnel du terme. le fln n’a toujours été qu’un appareil au service de la marabunta qui nous gouverne, c’est à dire ceux qui contrôlent directement ou indirectement la distribution de la rente. si le fln était effectivement un parti au sens conventionnel du terme, comment pourrait on expliquer que ses dirigeants ne soient jamais élus (ou à la limite désignés) par les militants mais toujours parachutés par des « cabinets de l’ombre »? comment pourrait on expliquer que le fln qui n’a pas de programme (à part celui de participer à la curée) défend le programme d’un fakhamatouhou qui n’a pas de programme? le fln en tant que parti et ses dirigeants ne sont, en fait qu’une coquille vide (au même titre que tous les autres « partis politiques ») qui sert à camoufler l’essence d’un système qui n’a nullement besoin de s’encombrer de partis. en effet, dans un système basé sur la distribution de la rente et non sur le travail créateur de plus-value, il y a un seul parti effectif, actif et agissant, et ce dernier à pour « militants » ceux qui, directement ou indirectement distribuent des portions de rente au reste de la société qui est essentiellement composée de tubes digestifs ambulants. moralité de l’histoire: que saadani parle, baragouine ou se mure dans un silence assourdissant, son comportement aura autant d’impact qu’un prout et un seul dans la stratosphère.




    0



    0
    AnonymeKELAM
    10 décembre 2013 - 8 h 36 min

    une paille uniquement une
    une paille uniquement une paille:les quatre mois qui reste a la présidentielle :il faut de la dynamique ,alors d’autre acteur vont rentrer e, jeux :la piéce de théatre ce met en place .




    0



    0
    SiZineddine
    10 décembre 2013 - 8 h 29 min

    Pour tous ces vendus qui
    Pour tous ces vendus qui parlent d’un 4eme mandat, pour tous ces députés qui ont perdu leur légitimité envers le peuple en signant un blanc saint pour un 3eme mandat et qui s’apprêtent de violer encore une fois la constitution en acceptant sans broncher un grabataire comme président et pire encore en osant parler d’un 4eme mandat, pour les responsables de syndicats qui deviennent en adoubant un malade grabataire, des syndicat devenus syndicat du crime et du mépris du peuple algériens, sache que vous le payerez cher. Le peuple se ait mais le moment venus vous deviendrez des pariat dans la mémoire collective.Vous avez trahi le peuple et vous le trahissez encore. Bouteflika a un mandat chaotique. Avec un baril qui a dépassé les 140$/baril normalement l’Algérie est déjà un pays prospere. Ce baril, ce pétrole ne lui appartient pas. Ce pétrole appartient au peuple algerien et non pas au clan d’Oujda ces imposteur maroquis qui ont pris le pouvoir en s’entourant d’un cordant sanitaire de 800 000 faux moudjahidine et en anéantissant les vrais moudjahidine et leur descendant les poursuivant jusqu’en Europe, jusqu’à leur exil et en entretenant de faux moudjahidine comme eux, des moudjahidine par correspondance, qui comme le clan d’Oujda étaient au lit ou à table quand les vrais moudjahidine etaient au combat ou se faisaient torturer dans les geôles du colonisateur.
    Vous les députés et les syndicalistes vous êtes devenus des prostitué s’offrant au plus offrant, vous avez signé un bnlanc saint à un malade, à un grabataire hémiplegique balbutuant des propos incompréhensible, ce roi ubu diminué de partout. Vous avez imposez à l’Algérie la plus grande insulte de tous les temps en imposant un malade qui n’arrive ni à parler ni à bouger ni même à faire des choses anodine de la vie. Vous les deputés et syndicalistes courtisans pour quelques copec, vous la clientèle qui se gave avec l’argent du peuple, vous le payerez cher. Vous êtes les pires traitres qui déshonorez la fonction de deputé. L’ argent que vous touchez pour signer toutes les inepties d’un pouvoir qui a perdu la tête, un pouvoir chancelant, cet argent n’est pas l’argent des bien mal acquis du clan d’Oujda mais c’est le sang de nos martyres, l’argent du peuple, le peuple affamé quandn vous vous vous empifrez. Vous le payerez cher,n tres cher même pour avoir signé un blanc saint à un grabataire en le maintenant au pouvoir alors qu’il n’arrive même pas à parler ou à bouger. C’est un affront à nos martyre, à l’Algerie et ça vous le payere cher. Le peuple vous mettra devant vos responsabilités, des responsabilité et un peuple que vous avez trahi.
    Vous êtes les seuls à avoir cueilli les fruit de la revolution, vous et votre clientele. Mais vous verre que vous deputé capables de manger à tous les râtetlier, vous vous vere… Le peuple vous le fera sovoir. Vore traitrise sera cherement payée.




    0



    0
    Benyoucef
    10 décembre 2013 - 8 h 26 min

    Saidani est un pauvre bougre
    Saidani est un pauvre bougre qui est manipulé de bout en bout par le diable de Said Bouteflika, qui a peur d’être jugé pour sa corruption. Jusqu’à quand ?




    0



    0
    akli
    10 décembre 2013 - 8 h 20 min

    on lui a administre une
    on lui a administre une pilule qui fait taire, il sera doux comme un agneau




    0



    0
    Anonyme
    10 décembre 2013 - 8 h 14 min

    Il a reçu des conseils de
    Il a reçu des conseils de Fafa tout simplement.




    0



    0
    Dr Sali
    10 décembre 2013 - 8 h 11 min

    ca Marche en Algerie la
    ca Marche en Algerie la politique du SILENCE les dirigents passe et le peuple Algeriens ABOIE.




    0



    0
    Alilou
    10 décembre 2013 - 7 h 54 min

    Saadani ne voulait pas
    Saadani ne voulait pas rentrer de son exil parisien sous prétexte que sa vie était en danger.

    Par ailleurs, son mentor, Said Bouteflika est au piquet en attendant sa comparution dans une cage, comme Ala Moubarak et sa famille, pour complot contre des institutions de la République, corruption et autres chefs d’inculpation les uns plus graves que les autres.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.