Sonatrach-Total : un contrat d’exploration en négociation

Un contrat dans le domaine de la recherche et de la production d’hydrocarbures entre le français Total et Sonatrach est en voie de négociation et devrait aboutir prochainement, selon le PDG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine. «Nous sommes en train de négocier mais nous n’avons pas encore bouclé.Nous vous donnerons des détails lorsque nous aboutirons aux résultats définitifs» , a encore déclaré le PDG en marge de la rencontre d’hommes d’affaires algéro-français qui se tient aujourd’hui à Alger. Le PDG n’a pas précisé de quel contrat il s’agit, mais il est probable qu’il s’agisse de la mise en production du gisement de gaz de Timimoun, remporté par le consortium Sonatrach, Total et Cepsa et pour lequel un investissement de 1,5 milliard de dollars est prévu. L’Agence nationale de valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft) avait annoncé, en février 2012, que le plan de développement de ces gisements était prévu pour 2014. Sid Ali Betata, président de Comité de direction d’Alnaft, avait annoncé que le projet devrait produire 5 millions de mètres cubes de gaz et de condensat par jour sur une période de huit ans. Le plan de développement de ces gisements, approuvé par Alnaft en 2009, comprend l’exploitation de 8 gisements gaziers, situés dans le Sud-Ouest algérien entre les villes de Timimoun et Adrar. Il comprend également la construction d’installations de collecte et de traitement du gaz ainsi que le raccordement au gazoduc que Sonatrach a décidé de réaliser pour relier les gisements du Sud-Ouest algérien à Hassi R’mel. Le projet est détenu à hauteur de 51% par Sonatrach, 37,75% par le français Total et 11,25% pour l’espagnol Cepsa.
M. Sassi
 

Comment (3)

    00213
    16 décembre 2013 - 21 h 50 min

    Je pense sincèrement que
    Je pense sincèrement que l’Énergie (exploration, extraction et production) et la fourniture militaire sont les seuls domaines qui doivent être exclusivement réservés au partenariat avec les vrais alliés de l’Algérie (en priorité russes)




    0



    0
    barode
    16 décembre 2013 - 21 h 02 min

    Pourquoi SONATRACH na jamais
    Pourquoi SONATRACH na jamais poursuivie TOTAL pour la grande catastrophe de Haoud Birkaoui plus exactement l’affaire OKN 32 ? alors Mr Yousfi montrer nous votre patriotisme pour l’ALGERIE .

    Mr SASSI faite des investigations sur le forage de Total a Haoud Birkaoui
    ( Ouargla ) informer vos lecteur sur cette affaire il y a de quoi ce tirer une balle dans le crane .




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    16 décembre 2013 - 20 h 35 min

    Sonatrach-Total : un contrat
    Sonatrach-Total : un contrat d’exploration en négociation…Sonatrach a toujours besoin d un maitre etranger surtout l ancien colonialiste….Sonatrach n est pas capable de faire de la prospection, de l exploration, et de production seule….Pourquoi ces grandes reunions internationales, ces grandes declarations du Ministre Yousfi …. On continue a brader les ressources naturelles du pays….tout ce tam tam sur les hydrocarbures algeriens quand Sonatrch parait ne pouvoir rien faire et realiser seule…Zoukh bark…? les ressources naturelles du pays plus elles resteront dans le sous sol….et plus elles prendront de la valeur pour les generations futures…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.