L’Union des commerçants du M’zab sollicite l’intervention du commandant de la 4e Région militaire

Les affrontements intercommunautaires se poursuivent toujours dans la ville de Ghardaïa. Très représentative, l’Union des commerçants et artisans de la vallée du M’zab appelle à l’intervention du chef de la 4e Région militaire, le général-major Chérif Abderrezak. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, cette union estime ainsi nécessaire la présence de ce chef militaire sur les lieux pour constater de visu l’ampleur des dégâts occasionnés. Elle dénonce ce qu’elle qualifie de «parti pris de la police» et exige l’éviction du chef de la sûreté de wilaya qu’elle accuse d’avoir «laissé la situation arriver au pourrissement». Elle demande l’ouverture d’une enquête approfondie sur la gestion de ces événements pour situer les responsabilités au niveau de la wilaya. La même organisation appelle au remplacement des forces de police par celles de la Gendarmerie nationale, qu’elle considère comme «plus neutres et efficaces» dans la gestion de ce genre de conflits. L’organisation demande également aux commerçants en grève de vider leurs magasins et de restituer, dimanche prochain, leurs registres de commerce à la direction du commerce au niveau de la wilaya en guise de protestation quant au traitement qui leur a été réservé et aux attaques à répétition subies depuis plusieurs jours. Les heurts ne se sont pas arrêtés. Plusieurs foyers de tension et d’affrontements ont été signalés dans la vallée du M’zab. Le plus important foyer a été enregistré dans le quartier Bab Saâda, dans la vieille ville de Ghardaïa. Les heurts se sont poursuivis entre les communautés ibadite et malékite en dépit des appels des sages des deux côtés au calme. Des appels lancés, entre autres, à travers les mosquées.
Sonia B.
 

Comment (33)

    eliamine
    29 décembre 2013 - 11 h 56 min

    Il est nécéssaire de ne pas
    Il est nécéssaire de ne pas engager l’ANP et son commandement dans un tel ambroglio sociétal et politique. Celà pourrait se révéler dangereux pour la cohésion de l’ANP et de la nation.
    Trouver une solution d’appaisement à cette crise est du ressort des autorités politiques et en premier lieu celui du wali et de la classe politique et non du chef de région militaire, qui est déja accaparé par le controle de nos frontière avec la Lybie et la sécurisation de zones sahariennes étendues. Le general major Abderezak Cherif a prouvé tout au long de sa carrière dans les paras et le haut commandement de l’ANP, son profésionnalisme, il est certainement parmi les plus brillants officiers de l’ANP, mais à chacun son métier, et l’ANP n’a pas vocation à colmater l’inneficacité de l’administration: APC, daira ou wilaya.

    Mon opinion
    28 décembre 2013 - 22 h 47 min

    Salam,
    je voudrai avant tout

    Salam,
    je voudrai avant tout envoyer mes sincères sentiments d’ amour et de fraternité à nos frères Mozabites qui sont des gens pacifiques et de grande culture.
    Cependant les apprentis sorciers qui forment ce régime oujdaesque ne sont pas à une turpitude près.
    Pourquoi le chef de la police Abdelghani Hamel qui fait parti de ce clan, a t-il un parti pris dans cette malheureuse histoire en laissant faire ces débordements qui nuisent considérablement à nos frères du Mzab? Alors que la situation peut se règler facilement.
    Cette région a été pour des siècles un havre de paix pour ses habitants qui ont choisi cet endroit afin de vivre tranquillement loin des tourments.
    Pourquoi maintenant?
    Les manifestations des Mozabites contre ce régime corrompu il y un an et plus, ne sont pas étrangères à cette attitude fourbe de ce clan de malfrats.
    La même technique est pratiquée contre la Kabylie pour l’ ostracisées et la gardée dans la misère économique afin de lui faire payer sa résistance farouche contre cette nuée de criquets pèlerins jouant sur la division.
    Je ne pense vraiment pas que ce soit une histoire de salafisme. Celui ci a vraiment bon dos.
    C’ est plutôt je pense une histoire de combat d’ arrière garde à l’ approche des éléctions présidentielles qui se jouent dans les coulisses du pouvoir afin de soumettre les plus récalcitrants, et par ce fait perpétuer cette anarchie au plus grand bonheur des ennemis de l’ Algérie et de ce pouvoir moribond.

    Horizon
    28 décembre 2013 - 21 h 04 min

    Salem Alikoum
    Pour être bref

    Salem Alikoum

    Pour être bref .
    De vos mains vous fabriquez vos problèmes.
    Et c’est avec vos dents que vous allez les enlevez pour y remédier.

    Bande de nul , il n’y à qu’un peuple dans le même pays pour tous les Algériens et les Algériennes.

    Le reste ( les tribus d’indiens venant de je ne sais ou !!!) vous voulez mettre le feu à l’Algérie en vous démarquant de peuple Algériens .
    Le trou que vous tendez aux autres , vous y serez les seuls à basculer dedans.
    BA BA BA un pois chiche à la place du cerveau.
    Vous croyez vraiment nous faire peur .
    C’est vraiment vraiment mal nous connaitre.

    chemlal
    28 décembre 2013 - 17 h 51 min

    Pour les fanatiques
    Pour les fanatiques Salafistes, il faut éliminer tous ceux qui ne sont pas arabes, les Kurdes, les Arméniens,les Druzes, les
    Maronites, les coptes, les Ibadites, les Chites,les Kabyles, les Chaouis, les Chleuhs, pour laisser place aux seuls arabes du Moyen Orient,qui nous agressent continuellement. Mais c’est grâce au pouvoir laxiste de Bouteflika que la situation dans notre pays, se dégrade de jours en jours, émeutes, fermeture des routes, incendie des édifices publics, suicides.A quand le vrai changement dans cette Algérie qui nous est chère.

    Atakor
    28 décembre 2013 - 17 h 18 min

    La France, pays que certains
    La France, pays que certains de nos frères Algériens  »super nationalistes » , n’hésitent pas de nous rappeler le racisme qu’elle cultive contre les  »Arabes », lorsqu’il y’a un problème grave dans les banlieues peuplées d’Arabes, les télés en parlent et le gouvernement est interpellé sur sa responsabilité. Il y’a débat au plus haut niveau de l’état. Chez nous à Ghardaia, c’est la guerre, la police, a carrément pris le parti d’ un groupe contre un autre, les choses s’aggravent de jour en jour, les Mozabites appellent à l’intervention de l’armée (chose inimaginable au vu de tous les moyens que possèdent l’état pour rétablir l’ordre) et chose encore plus inimaginable, aucune réaction d’aucun membre du gouvernement, aucune réaction du premier ministre, comme si tout cela se passait sur un autre continent et chose encore plus inimaginable la majorité des Algériens n’ont même pas conscience que la responsabilité première revient au gouvernement dont la mission première est la sécurité des citoyens. La lâcheté ayant gagné des pans entier de la société, certains ne se gênent même plus d’accuser les Mozabites de mettre de l’huile sur le feu en osant parler de racisme afin de faciliter des dessins étrangers. Ce qui a fait dire à un collègue qui a failli en venir aux mains avec un autre collègue  »super patriote » , que beaucoup d’Algériens auraient tellement souhaité que Ghardaia se trouve en israel, dans les territoires occupés ou bien dans les banlieues françaises, c’est tellement plus agréable de pleurnicher et de rester victime à vie et tellement plus pénible de se remettre en question, de reconnaître sa propre responsabilité et de dénoncer l’injustice quelque soit la nature de la personne qui la pratique.

    SiZineddine
    28 décembre 2013 - 16 h 49 min

    @Anonyme (non vérifié) | 28.
    @Anonyme (non vérifié) | 28. décembre 2013 – 12:064
    Je vais bientôt me rendre en Algérie pour chercher des documents afin d’étayer ce qui sera bientôt dans un livre que je poublierai. Après cela j’aurai tout le monde sur le dos, surtout les escrocs qui on confisqué la revolution.
    Je peux vous dire que mon pere fut arreté en 1956 et 1958 après s’être echappé de la prison de Mostaganemvoir echo d’Oran). J’ai la coupure du journal. Mon pere a connu plus de traitre qui l’on vendu que de partisans. Apres l’independance, il les a tous embarqué par camion, tant il étaient nombreux. Avec ses compagnons de combat, ils on decidé de les relacher car les mere, les soeurs se sont jetée par terre pour demander pardon et pour qu’il épagne leur fils, leur freres etc…
    Les vraix moudjahidines n’ont pas egorgé les harkis. Ce sont les moudjahidines des 10 dernieres minutes qui avaient fait de l’accès de zèle. Mon père et ses compagnons ont instruit Mandela et les membres de l’ANC des années 60 jusqu’aux années 70.
    Mais je tiens à dire que les jeunes filles étudiantes algeriennes ne ont pas des prostitués comme veut nous le faire croire Ennahar, ce torchon islamiste qui veut faire le même travail qu’Aljazeera pour demolir l’avenement d’une Algerie qui pose son pied dans la civilisation. Ce journal emet directement du moyen âge. Il devrait être interdit.
    Nos étudiantes sont notre fierté et les defendre et le devoir de chacun. Ce son nos filles, nos soeurs et personnes n’a le droit de les salir.

    Anti clan d'oujda
    28 décembre 2013 - 15 h 53 min

    Par Mohsen (non vérifié) |
    Par Mohsen (non vérifié) | 28. décembre 2013 – 14:41
    Vous avez raison, mais comment expliquez-vous le parti pris des policiers pour les chambis pouvez-vous nous expliquer merci d’avance.

    Adel
    28 décembre 2013 - 14 h 41 min

    Les choses sont désormais
    Les choses sont désormais très claire, après l’éradication totale de la vermine armée. nous voilà devant une autre réalité, il y a quelques salopards qui ont abandonné les armes, ils ont rejoins la vie civile, mais en essayant d’utiliser une autre pratique, sous couvert de revendications qui n’ont vraiment aucune réalité.
    J’affirme que les menuers sont les terroristes d’hier dans les maquis.
    Sinon celui qui revendique pacifiquement pourquoi mmet-t-il une cagoule sur le visage?
    Pourquoi casser et voler les magasins de simples citoyens?
    Pourquoi barrer une route qui est indispensable pour les citoyens que l’on prétend défendre?
    Cette méthode est très connu chez les fascistes, casser et démolir et après!
    Certains chefs autoproclamés qui ne représentent rien sur l’échiquier national sont tellement aveugle qu’ils osent affirmer que l’algérie fait partie des derniers pays de la planète. Q’aucune réalisation n’a été faite sous le règne de Mr Bouteflika.
    Donc le combat continue pour l’élimination totale de cette vermine.

    Mohsen
    28 décembre 2013 - 13 h 41 min

    Arrêtez de divaguer et de
    Arrêtez de divaguer et de délirer dans le vide, le problème à Ghardaïa, pays des ibadites n’est pas lié à la politique mais à la religion Depuis l’apparition du salafimse, les problèmes dans le M’zab sont devenus récurrents, les salafistes ont excommunié les ibadites, ils ne les reconnaissent pas en tant que musulmans et veulent chasser les ibadites du M’zab, pour avoir la paix en Algérie, il bannir le salafisme de notre pays. le salafisme est la ruine des sociétés musulmanes, il faut les chasser avant que ça ne soit trop tard. moi sunnite de Annaba, je suis à 1000% avec les ibadites de Ghardaïa, qui sont à mes yeux les meilleurs hommes d’Algérie, par leur piété et leur travail. le salafisme, nouvelle secte obscurantiste importée d’orient, s’est déclarée ennemi numero 1 des ibadites et des chiites. les vrais algériens, esprits d’équité et de justices, doivent défendre leurs frères ibadites contre ce fléau diabolique qu’est le salafisme.

    Anonyme
    28 décembre 2013 - 11 h 06 min

    SiZZinedine : parles nous des
    SiZZinedine : parles nous des exploits guerriers de ton héros de père au lieu de nous prendre toute la place avec du copier collé.

    amir
    28 décembre 2013 - 10 h 50 min

    Apres la Kabylie, le Mzab…
    Apres la Kabylie, le Mzab… Attention, il est facile d’allumer le feu, mais l’eteindre esr une autre affaire.
    Le brasier peut enflamer tout le pays.

    [email protected]
    28 décembre 2013 - 9 h 58 min

    قسما بالنازلات الماحقات
    و

    قسما بالنازلات الماحقات
    و الدماء الزاكيات الطاهرات
    و البنود اللامعات الخافقات
    في الجبال الشامخات الشاهقات
    نحن ثرنا فحياة أو ممات
    و عقدنا العزم أن تحيا الجزائر
    فاشهدوا… فاشهدوا… فاشهدوا…

    نحن جند في سبيل الحق ثرنا
    و إلى استقلالنا بالحرب قمنا
    لم يكن يصغى لنا لما نطقنا
    فاتخذنا رنة البارود وزنا
    و عزفنا نغمة الرشاش لحنا
    وعقدنا العزم أن تحيا الجزائر
    فاشهدوا… فاشهدوا… فاشهدوا…

    يا فرنسا قد مضى وقت العتاب
    و طويناه كما يطوى الكتاب
    يا فرنسا ان ذا يوم الحساب
    فاستعدي وخذي منا الجواب
    ان في ثورتنا فصل الخطاب
    و عقدنا العزم ان تحيى الجزائر
    فاشهدوا… فاشهدوا… فاشهدوا…

    Sabeur C
    28 décembre 2013 - 9 h 23 min

    Arrêtez vos bétises et votre
    Arrêtez vos bétises et votre ignorance, c’est une tentative de déstabilisation chirurgicale(…)

    C’est tellement bien monté que même l’ensemble de la population y croit! Réveillez vous ya Sarrakines et laisser les patriotes compétents travailler! Pareils pour les autres service gangrénés par les ânes et les bni Amistes! Ce qui importe c’est le Citoyen Algérien yal Bagarins!

    Anonyme
    28 décembre 2013 - 4 h 10 min

    les affrontements ont cesséce
    les affrontements ont cesséce e jours vendredi. meme si la tension demeure tendu.

    Safiya
    28 décembre 2013 - 2 h 17 min

    Dans les différentes vidéos
    Dans les différentes vidéos qui circulent, on peut voir nettement les forces de l’ordre qui méritent d’être plutôt appelées forces du désordre, aux côtés des chaambis, attaquant ensemble les mozabites. C’est scandaleux. Les policiers ont l’âir de délinquants et pas de représentants de la Force publique. Honteux !

    SiZineddine
    27 décembre 2013 - 23 h 42 min

    @AP
    Permettez moi sur cet

    @AP
    Permettez moi sur cet article vivant d’intervenir sur le reportage d’Ennahar qui oeuvre pour les islamistes. Nos jeunes filles éudiantes doivent être protégées e c’est l’oeuvre de nous, de chacun de nous.

    Le résumé du reportage qui dit avoir vu et identifié la prostitution dans les résidences universitaires :
    Bon je revisionne et je narre en fonction de ce que je vois. Je vais chercher les indices qui m’indiquent que ces jeunes filles étudiantes se prostituent :

    1- Le reportage commence par une musique effrayantes. Soit un bruit d’une lame qu’on affute. Un message subliminale pour inciter les psychopathes en kamis à égorger no jeunes filles, comme si Bentalha, Raïs et Relizane où des jeunes filles de 17ans ont été égorgées.
    Ce reportage invite les barbu à affûter leur lame.

    2- La journaliste commence par descendre en flamme la réputation de étudiante en disant que les cahiers de la sciences sont remplacés par des bouteilles d’alcool. Elle n’apporte rien pour ettayer ce qu’elle vient de dire. Elle dit que le reportage est extrêmement secret. On se croirait à la NASA ou elle vient de voler un brevet secret défense pour faire avancer notre pays et le faire entrer dans la civilisation. On est déçu. Elle ne parle que de fesses.
    L’une des journalistes a un visage de psychopathe émacié et enfiévré et je pense qu’elle a divorcé à cause d’une étudiante qui a séduit son mari. C’est un règlement de compte avec une étudiante. Cela dit, ça reste mon avis. L’autre journaliste grassouillette ressemble d’avantage à un clown et on voit bien qu’elle ment.

    3-On nous montre ensuite deux étudiantes trainant leur valise à roulettes, l’une qui quitte la résidence avec valise en main et l’autre arrive. Ceci et un indice qui prouve que ces jeunes filles se prostituent pour no pseudo-journalistes.

    4- Une troisième étudiante sort de la résidence et monte dans une voiture qui l’attend. Ceci est encore un indice de l’enquête que mènent ces pseudo-journaliste. Si quelqu’un vient de vous prendre de chez vous, votre fiancé, votre commerciale, votre collègue, alors c’est forcement un client et vous la prostitué mesdemoiselles.

    5-Puis ça continue. On filme de l’extérieur une jeune fille dans sa chambre et on dit qu’elle est dévêtue, nue et qu’elle n’a aucune convenance. A les écouter, on devrait porter le hidjab même quand on prend sa douche. On n’a pas le droit de porter des vêtement léger chez soi.
    Misère, misère…

    6-On voit à la porte de l’immeuble un homme parler avec une jeune fille en hidjab. Un agent certainement car j’ai vu des agent ne pas porter de tenue spéciales et qui parfois parlent avec les étudiantes pour divers raisons relatives à leur travail.
    Ceci est encore un indice de la prostitution des jeunes filles étudiantes.

    7- Puis on voit deux jeune filles faire le mur pour aller rejoindre une voiture qui les attendait. La journaliste dit bien sûr que ces étudiante viennent de se faire payer pour service rendu. C’est une preuve de prostitution. De la diffamation, car rien ne prouve que ces jeunes filles ne sont pas allée rejoindre leur amis et ça les regarde car elles sont majeures et assez instruites pour connaître les code de la sociétés afin de ne pas franchir la ligne jaune.
    Le scandale c’est que ce couvre feu est imposé à adultes, à des femmes majeures. Voilà le vrai scandale et le manquement aux droit de l’homme. Ce femme ne sont pas des mineures en internat.

    8- Puis la directrice… Ah il y a tant à dire sur cette hypocrite qui n’a même pas la décence de se présenter convenablement. Elle vise son directeur et a l’air de dire qu’à sa place, elle ferait mieux. Elle parle san jamais finir ses phrases, essuie les commissures de ses lèvres, vise à descendre en flamme le directeur du CROUS et semble être complice dans quelques chose de pas très net. Mais je n’en dirait pas plus. Je n’ai aucune preuve pour avancer cela. Juste que je veux lui dire ceci : «  Madame avant de viser le poste du directeur, il faut apprendre à parler et à ne pas essuyer les commissures de ses lèvres devant les cameras. Vous le feriez en France, vous seriez alors pointé du doigt par vos collègues, votre hiérarchie. Pendant que vous y êtes grattez vous le nez aussi devant votre auditoire.

    9-Puis un séquence de scènes ou l’on voit des étudiantes déambulant en pyjama dans un cité ou n’habitent que des femmes. Rien de choquant pour le commun des mortel, même pour les esprits les plus étroits.
    Encore une fois la journaliste qui ressemble à un travlo a des compte à rendre avec une étudiante.

    10-Puis ça continue sur la même ligne. La journaliste ‘introduit chez une étudiante. Elle voit que les deux des étudiantes fume. Les cigarettes sont éteinte. On y boit de la bière… Et alors? Ce n’est pas une preuve encore de la prostitution de ces jeunes filles.

    11-On voit plus tard la fameuse scène de Houari prendre de l’argent que lui offre la journaliste. Il n’est pas prouvé que les jeunes filles e prostituent. Puis cette transaction me semble bidon. Pourquoi payer 5000DA quand on peut faire le mur comme les adolescent d’un internat et entrer à l’aube.
    Cette transaction me semble peu crédible.

    12- On nous montre une jeune fille cigarette éteinte en main et qui témoigne contre le comportement qu’elle prétend avoir. Puis un homme dans une voiture tenant le même langage prétendant qu’il a connu une jeune étudiante qu’il emmène chaque soir manger au resto puis en discothèque et je ne sais quoi…Son témoignage ne semble pas tenir la route car le travail des pseudo-journalistes au visage de clown triste pour la grosse et au visage de travlo pour l’autre n’étaye pas les témoignages bidon et dusse t-il être vrai, il n’y a rien de scandaleux dans tout ça.

    13- Et cette dernière séquence que je décris en sautant celle qui suivent car tout me semble sans preuves, sans indices que no jeunes filles étudiantes se prostituent.
    La dernière scène est une scène de harcellement sexuel. Deux jeune filles qui marchent et qui sont harcelées par un automobiliste. La pseudo-journaliste d4ennahar dit qu’elle se prostituent.
    Triste tout ça….

    Pour finir je conseille à nos pseudo-journalistes d’Ennahar d’aller prendre des cours de journalisme.
    Triste, triste tout ça. Cette chaine émet du moyen âge.

    Et pour couronner le tout, la musique utilisé est digne de psychose du film d’Alfred Hitchkok ou le bruit d’une lame est récurrent. Il dit égorgez-les. Ainsi se termine ce reportage couvert par des pseudo-journaliste, l’une ressemblant à un travlo, l’autre à un clown triste.

    Femmes, si vous ne vous défendez pas et vous ne faites pas le travail pédagogique, ni le droit aux études, ni le droit au travail ne fera partie de votre univers. Seule la brimade e l’injustice seront votre quotidien.

    Merci AP de faire passer bien que l’article ne concerne pas ce probleme. Il est important que les gens sachent ce que fait ce journal qui a l’air de vouloir replonger l’Algerie dans une autre guerre civile.

    DADY
    27 décembre 2013 - 23 h 05 min

    la presse en egype est la
    la presse en egype est la seule responsable de la fitna entre les deux peuple algerien et egyptien. c etait elle et eelle seule la responsable de la degradation des relations entre les deux pays et la haine cree entre les deux peuple.
    ce role le joue actuellement la presse algerienne qui veut souffoler sur le feu. est ce de l objectivite d etoujours accuser l arabe et victimiser le mozabyte ?le targui ou le kabyle ? tous les artcles de la prsse et notament le torchon d elwatan qui se croit investi d une mission de democratiszaqtaion d el algerie alors que le fil qui le lie a la patte a la juiverie d efrance est tros gros et trop apparent victimise les non arabophones .
    la solution comme le disent les commerçants mozabytes c est l intervention d el armée(…)

    el amazighre el wahrani
    27 décembre 2013 - 22 h 14 min

    (…) Les A3RAb chaanba sont
    (…) Les A3RAb chaanba sont manipuler par l’rabi tahoudit est le Qatar pour destabiliser l’algérie de l’intern comme la chain el CHEROUK qui est financé par le Qatar (…)

    oulmahyouth
    27 décembre 2013 - 22 h 09 min

    Je ne reprocherai qu’une
    Je ne reprocherai qu’une seule chose à nos frère Mozabites: leur pacifisme! J’ai grandi à Alger et me souviens de cette sinistre vox populi colportant des mensonges sur les mozabites. C’est connu, les Arabes n’aiment pas ceux qui ne parlent pas le langage d’Allah, ne prient pas selon le rite malékite et se trouvent berbère de surcroît. C’est donc avec esprit de responsabilité que j’assume mon parti pris: les mozabites sont es victimes. Ne pas protéger les victimes, c’est réveiller la bête immonde.

    sadek
    27 décembre 2013 - 21 h 46 min

    ceux qui pillés le pays et
    ceux qui pillés le pays et appauvrit le population sont entrain de manipuler les populations afin de pourrir la situation afin de fuir la réalité et faire diversion sur les vrais problèmes des Algériens ,l’armée doit intervenir pour
    préserver l’unité nationale menacés par ce mafia qui veux divisé pour régner encore,la police Algérienne n’est pas neutre dans ce conflit ,la paix doit revenir au plus vite en protégeant le mozabites qui commencent déja s’organiser pour riposter contre l’injustice des policiers et manipulateurs.

    sadek
    27 décembre 2013 - 21 h 43 min

    ceux qui pillés le pays et
    ceux qui pillés le pays et appauvrit le population sont entrain de manipuler les populations afin de pourrir la situation afin de fuir la réalité et faire diversion sur les vrais problèmes des Algériens ,l’armée doit intervenir pour
    préserver l’unité nationale menacés par ce mafia qui veux divisé pour régner encore,la police Algérienne n’est pas neutre dans ce conflit ,la paix doit revenir au plus vite en protégeant le mozabites qui commencent déja s’organiser pour riposter contre l’injustice des policiers et manipulateurs.

    Anonyme
    27 décembre 2013 - 21 h 19 min

    Je pense que cette élection
    Je pense que cette élection présidentielle va sonner le glas du régime(…)

    Anonyme
    27 décembre 2013 - 20 h 48 min

    l iresponsabilité de la
    l iresponsabilité de la police algerienne et de son baron el « hamel ».

    Laetizia
    27 décembre 2013 - 20 h 43 min

    A Monsieur le Président de la
    A Monsieur le Président de la République,
    Vous qui êtes le garant de l’unité et de la sécurité du peuple algérien. AGISSEZ !!!

    Anonyme
    27 décembre 2013 - 20 h 13 min

    Il faut interdire Ghardaïa
    Il faut interdire Ghardaïa aux salafistes qui sèment la haine entre musulmans. nos frères ibadites de Ghardaïa, braves et authentiques algériens, sont devenus la cible de choix de la secte des mécréants salafistes.

    GHEDIA Aziz
    27 décembre 2013 - 20 h 07 min

    Après avoir visualisé une
    Après avoir visualisé une vidéo montrant les évènements de Ghardaïa, j’ai laissé le commentaire suivant (je le reprend tel quel): »J’ai la chaire de poule. Je ne peux pas empêcher une larme de couler sur ma joue. Ne faites pas la fitna ô frères de Ghardaïa. Que vous soyez arabes ou Mozabites, vous appartenez tous à ce pays : l’Algérie ». Effectivement, aucun algérien digne de ce nom ne peut rester insensible devant ce drame qui se joue dans la vallée du M’zab. Et, le pire, c’est que, selon certains organes de la presse, les agresseurs d’obédience malékite bénéficient de la complaisance des forces de l’ordre (police). Ce jeu est dangereux et risque d’avoir des conséquences dramatiques quant à l’unité du peuple algérien. La scission du Soudan a commencé ainsi. Alors, à bon entendeur, salut !

    Lemajd
    27 décembre 2013 - 20 h 02 min

    J’appelle,en tant que
    J’appelle,en tant que citoyen,que l’Armée NATIONALE POPULAIRE à intervenir pour proteger toute la population quelle que soit le genre car l’Algerie tire sa force de sa pluralité.Sinon l’appel sera entendu par d’autres et alors …on ne saura jamais la fin puisque en tant que Peuple UNI on aurait disparu.

    kebch bounetah
    27 décembre 2013 - 19 h 18 min

    à;azziz, de quel morts parle
    à;azziz, de quel morts parle tus à moins que je n’ais pas suivis les événements mais une chose et sur qu’attend le gouvernement pour prendre les décisions nécessaire ça urge

    Omar
    27 décembre 2013 - 18 h 49 min

    Le clan présidentiel veut-il
    Le clan présidentiel veut-il mettre le feu au pays avant de partir ?

    MACIZEL
    27 décembre 2013 - 18 h 26 min

    Les signes d’une guerre civil
    Les signes d’une guerre civil sauvage que le monde n’a jamais connu, à force de jouer avec le feu, on fin par se bruler, les gens sont devenus fou dans ce bled! L’armée doit intervenir pour mettre fin à l’anarchie et reprendre en main la destinée du pays, il faut un autre Zeraoul, un Algérien nationaliste pour mettre fin à cette escalade dangereuse avant que ça soit trop tard.

    azziz gt
    27 décembre 2013 - 18 h 26 min

    arrêtez …arrêter de tuer
    arrêtez …arrêter de tuer nos compatriotes les mozabites…l’état doit agir en rendant justice…
    une enquête est nécessaire pour déterminer la responsabilités des uns et des autres…d’ailleurs le chef de la sûreté de wilaya à été plusieurs fois mis en cause dans la gestion de cette crise qui …peut toucher toute l’ALGERIE

    Anonyme
    27 décembre 2013 - 18 h 07 min

    L’armée aurait dû intervenir
    L’armée aurait dû intervenir depuis longtemps, ce n’est pas normal qu’avec une situation aussi grave que ni l’armée, ni la gendarmerie, ne sont intervenus, ce grave problème peut faire tâche d’huile dans tout le Sud algérien ainsi que le Nord. Ce laxisme face à une telle gravité est plus que douteux, toutes les questions sont permises. Aucune enquête ne soit faite, alors que des policiers sont parti prenante en faveur des agresseurs. Voilà ce qui arrive qu’on les politiques divisent un peuple «soit disant arabe et mozabites» la politique du diviser pour régner est celle qu’adoptent nos politicarts qui se sont auto élus. Quand l’état est absent, le pays est livré à tous les dangers, les divisions, la Lybie est un cas d’école, depuis la chute de Kadafi.

    badderddine
    27 décembre 2013 - 17 h 51 min

    Et Monsieur BENBITOUR ?
    Que

    Et Monsieur BENBITOUR ?
    Que ponse t il ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.