Un Conseil des ministres est prévu cette semaine

La loi de finances 2014 sera signée cette semaine par Abdelaziz Bouteflika. L’invitation pour le Conseil des ministres est parvenue aux différents départements ministériels qui préparent leurs dossiers respectifs, et prennent connaissance des différents décrets à signer. Ce rendez-vous est incontournable pour entamer la nouvelle année qui s’annonce décisive sur le plan politique. C’est aussi l’occasion pour Abdelaziz Bouteflika de faire une nouvelle apparition publique et officielle dans le cadre de ses fonctions à la tête de l’Etat. Cependant, malgré les défis majeurs que l’exécutif devra relever dans les prochains mois dans le cadre de la préparation de l’élection présidentielle, l’ordre du jour envoyé aux ministres ne comporte, selon nos informations, aucun dossier «inédit» mais plutôt les dossiers habituels relatifs notamment au budget pour l’année à venir. Le Président avait réuni le premier Conseil des ministres de l'année 2013 le 29 septembre dernier après une longue absence suite à son hospitalisation en France et une longue convalescence. Cette absence de la scène politique avait suscité un débat houleux dans les milieux politiques et les médias autour de la question de son incapacité de poursuivre sa mission, et sur la nécessité de mettre en application l’article 88 de la Constitution qui stipule : «Lorsque le président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l'impossibilité totale d'exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose, à l'unanimité, au Parlement de déclarer l'état d'empêchement.» Et donc la vacation de la fonction. Un scénario qui n’a pas eu lieu, puisque le chef de l’Etat a réuni le Conseil des ministres et a fait depuis des apparitions à la télé, furtives certes, mais essentielles pour démontrer qu’il assume ses fonctions. La convocation du Conseil des ministres cette semaine officialisera le budget de 2014 et ouvrira peut-être la voie à la préparation du quatrième mandat.
Meriem Sassi
 

Comment (17)

    Nasrou
    28 décembre 2013 - 23 h 22 min

    En tous cas,il a beau défié
    En tous cas,il a beau défié la maladie et l’article 88 et la « mort » quelle force a-t-il contre elle? Y a-t-il quelqu’un de ses souteneurs qui le sera á sa place? Heureusement,que toute chose a une une fin.Après lui,attendons nous á l’effet « Domino Day » Inchallah.Ya Qatel Rouh ouin T’rouh ».




    0



    0
    Kika
    28 décembre 2013 - 16 h 11 min

    Cela me rappel le joueur de
    Cela me rappel le joueur de roulette dans le casino, il gagne 3 fois de suite et tente une quatrième tentative comme même pour gagner plus . Vous connaissez la suite ……….




    0



    0
    Anonyme
    28 décembre 2013 - 16 h 09 min

    quand on s’accapare de
    quand on s’accapare de pouvoir et quand on s’y maintient par les intrigues et le mensonge ,on finit par se faire dévoiler car la vérité ne peut être éternellement cachée




    0



    0
    Kika
    28 décembre 2013 - 15 h 30 min

    Mr le président Bouteflika
    Mr le président Bouteflika soyez responsable , laisser une continuité démocratique et non monarchique, il est vraiment temps de quitter et céder le pouvoir à un autre du choix du peuple afin de poursuivre le succès.




    0



    0
    Abou Stroff
    28 décembre 2013 - 13 h 12 min

    « Ce rendez-vous est
    « Ce rendez-vous est incontournable pour entamer la nouvelle année qui s’annonce décisive sur le plan politique. » dixit M. S.. ce rendez-vous est aussi incontournable que l’est la nécessité, pour la marabunta qui nous gouverne, de continuer à être parrainée par son bienaimé fakhamatouhou national. en effet, seul, kouider el mali a été à la hauteur des profondes aspirations de tous les prédateurs habitant la terre algérie. depuis que el aziz le magnifique a pris la tête du pays grâce au char que l’armée a mis à sa disposition en 1999, la vol, la prédation, l’escroquerie se sont démocratisés et il n’y a jamais eu autant de voleurs, de corrompus et d’agents au service de l’étranger en algérie. moralité de l’histoire: les individus lambda observent, attendent et prient pour qu’un tsunami emporte, en enfer, toute la marabunta qui nous gouverne. prions donc et attendons!




    0



    0
    Osbat Assalah
    28 décembre 2013 - 6 h 48 min

    L’Algérie a besoin d’un
    L’Algérie a besoin d’un souffle nouveau,le président Bouteflika a fait son travail,il a réussi sur des dossiers et a faillit sur d’autres la seule chose que je lui reproche c’est d’avoir raser l’opposition sincère et laisser pousser le régionalisme. Malgré ces problèmes de corruption de médiocrité de clientélisme et de mal vie des jeunes on doit préserver notre front intérieur solide car le danger avenir est extérieur, il est bien préparé, entreprenant et sournois alors à vos gardes Algériens!




    0



    0
    amazigh
    28 décembre 2013 - 3 h 13 min

    c’est aujourd’hui que les
    c’est aujourd’hui que les algériens découvrent le vrai visage bouteflika et son système mafieux qu’il a mis en place .saidani a dit qu’il faut impérativement réviser la constitution avant les élections, c’est à dire éviter toute surprise en 2014(rechute de boutef,ou absence de 4eme mandats). dans la prochainement constitution il vont offrir l’immunité aux élus (protection contre la corruption donc open bar)et aussi préparer un vice président du clan pour assurer la continuité du clan.que faire les amis




    0



    0
    Chawi Pure Laine
    27 décembre 2013 - 23 h 58 min

    avec quelle main la loi va
    avec quelle main la loi va être signée? celle de l’ENTV ou celle de CANAL +?
    franchement et ils osent annoncer cela.j’ai travaillé dans le domaine de la santé et je suis capable un peu d’évaluer une face, qu’ils cessent de nous prendre pour des c*** le gars est cancéreux sa tumeur a été soignée par tous les moyens Hélas Val De Grâce ne peut pas changer le destin, maintenant il veut juste des funérailles de chef d’état,le début 2014 nous réserve bien des surprises




    0



    0
    kebch bounetah
    27 décembre 2013 - 19 h 37 min

    aux huissiers ou service de
    aux huissiers ou service de sécurité en charge du filtrage à ce conseil des ministres si boutef viens, surveillés bien canal plus c’est déjà assez humiliant comme ça




    0



    0
    younsi
    27 décembre 2013 - 19 h 24 min

    Il faut laisser le peuple
    Il faut laisser le peuple choisir son président.




    0



    0
    Antisioniste
    27 décembre 2013 - 15 h 20 min

    Salamou 3alikoum
    On dit que

    Salamou 3alikoum
    On dit que la politique c’est l’art du possible, et je suis bien d’accord avec cette définition tout en sachant qu’il y’en a d’autres.
    Monsieur le président Bouteflika n’est pas un ange ou un saint, mais il est loin aussi d’être un démon ou un incapable. Sans parler des 3 mandats qu’il a eus à la tête du pays, on ne peut balayer d’un revers de la main ce qu’il a accompli bien avant avec le témoignage des plus grands de ce monde.
    Personnellement je serai tout à fait disposé à être d’accord que ferhat mheni soi le président de la république algérienne, malgré le fait qu’il est la personne la plus détestable, et la plus stupide qui soi pour moi, mais je serai d’accord s’il arrive à réunir la majorité du peuple algérien autour de lui.
    Personne des soit disant opposants ou candidat potentiel actuel ne peut prétendre avoir la majorité du peuple avec lui, tous parlent de corruption, de clan, de changement etc. Ils utilisent tous l’insulte et mettent en évidence les erreurs commises lors des trois mandats de Bouteflika en échafaudant des scénarios tiré par les cheveux et qui n’ont aucun poids juridiquement parlant.
    Bouteflika ne se représentera pas pour un quatrième, mais il ira jusqu’au bout de son dernier mandat. Car sachant qu’il est grand temps pour lui de prendre une retraite bien mérité il lui restera une dernière chose qu’il doit accomplir. Cette chose consiste à s’assurer et assurer une transition pacifique sans toucher à la cohésion du peuple ni à la stabilité du pays.
    Être président c’est être seul au milieu d’une meute de loup pour préserver l’ensemble des agneaux qui ne seront pas tous satisfait, et personne ne pourra jamais tous les satisfaire, c’est pour cela qu’on dit que la politique est l’art du possible.




    0



    0
    Ben.
    27 décembre 2013 - 14 h 27 min

    Oui selecto, les voyous,
    Oui selecto, les voyous, voleurs et pilleurs de la République versus les autres, c’est à dire l’écrasante majorité du peuple algérien.
    Si les premiers arrivent à imposer, par la force et la fraude massive, leur candidat Boutef ou Sellal, le pays est foutu pour longtemps, si par contre c’est un autre candidat qui passe, l’Algérie a de forte chances de voir l’argent volé depuis 1999 notamment, les experts parlent de 13 à 15milliards de d’euros, revenir même partiellement au pays et servir à son développement et à résorber les problèmes graves de logement et d’emploi des jeunes.

    L’enjeu donc de la prochaine présidentielle est déterminant pour l’avenir du pays. Cette échéance constitue un virage, qui sera catastrophique s’il ne sera pas bien négocié par les Patriotes de ce pays.




    0



    0
    Antisioniste
    27 décembre 2013 - 13 h 55 min

    Salamou 3alikoum
    On dit que

    Salamou 3alikoum

    On dit que la politique c’est l’art du possible, et je suis bien d’accord avec cette définition tout en sachant qu’il y’en a d’autres.

    Monsieur le président Bouteflika n’est pas un ange ou un saint, mais il est loin aussi d’être un démon ou un incapable. Sans parler des 3 mandats qu’il a eus à la tête du pays, on ne peut balayer d’un revers de la main ce qu’il a accompli bien avant avec le témoignage des plus grands de ce monde.

    Personnellement je serai tout à fait disposé à être d’accord que ferhat mheni soi le président de la république algérienne, malgré le fait qu’il est la personne la plus détestable, et la plus stupide qui soi pour moi, mais je serai d’accord s’il arrive à réunir la majorité du peuple algérien autour de lui.

    Personne des soit disant opposants ou candidat potentiel actuel ne peut prétendre avoir la majorité du peuple avec lui, tous parlent de corruption, de clan, de changement etc. Ils utilisent tous l’insulte et mettent en évidence les erreurs commises lors des trois mandats de Bouteflika en échafaudant des scénarios tiré par les cheveux, et qui n’ont aucun poids juridiquement parlant.

    Bouteflika ne se représentera pas pour un quatrième, mais il ira jusqu’au bout de son dernier mandat. Car sachant qu’il est grand temps pour lui de prendre une retraite bien mérité il lui restera une dernière chose qu’il doit accomplir. Cette chose consiste à s’assurer et assurer une transition pacifique sans toucher à la cohésion du peuple ni à la stabilité du pays.

    Être président c’est être seul au milieu d’une meute de loups pour préserver l’ensemble des agneaux qui ne seront pas tous satisfait, et personne ne pourra jamais tous les satisfaire, c’est pour cela qu’on dit que la politique est l’art du possible.




    0



    0
    Anonyme
    27 décembre 2013 - 13 h 47 min

    Je pense que le clan d’Oujda
    Je pense que le clan d’Oujda est soutenu par Israel pour tenir à ce point au pouvoir alors que le peuple les vomit.
    Tant qu’il est au pouvoir et dans ses administrations, l’Algerie peut à tout moment éclater, se fragmenter et ça c’est son but. Les émeutes au M’zab, le reportage bidon contres les étudiantes en citéU et les loi scelerates exigée à l’etranger pour laisser la diaspora dans la difficulté contrairement aux autres pays, tout ça pour garder le peuple dans la pudibonderie, les anneries etc…




    0



    0
    solecto
    27 décembre 2013 - 13 h 27 min

    Un quatrième mandat
    Un quatrième mandat équivaudrait à une immunité pour les escrocs, c’est pour cette raison qu’ils sont mobilisés pour.




    0



    0
    Faouzi
    27 décembre 2013 - 13 h 00 min

    ..et terminer l’annee sur une
    ..et terminer l’annee sur une note qui releve du burlesque.




    0



    0
    Mahmoudi
    27 décembre 2013 - 12 h 39 min

    Ce sera une cérémonie de
    Ce sera une cérémonie de quelques minutes juste pour signer la Loi de Finances sur la chaise roulante et montrer que Bouteflika n’est pas encore totalement impotent comme la rumeur le dit avec insistance, depuis les images truquées de l’ENTV.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.