L’AKP n’est pas un modèle

Par Karim Bouali – Le modèle turc, tant vanté, prend l’eau, et l’image du Premier ministre probe et droit prétendument parce qu’il est islamiste, part en vrille. Finalement, Erdogan – et son AKP – n’est qu’un humain pécheur comme tous les hommes politiques de par le monde. Il lui suffit d’être confronté aux milieux d’affaires pour devenir corrompu ou corrupteur. Mais le scandale de corruption éclaboussant des ministres islamistes de son gouvernement n’est pas fait pour étonner les Algériens qui en connaissent un bout sur la question. Les scandales les plus choquants sont ceux qui montrent la soumission indécente de ce gouvernement à Israël. Erdogan l’a prouvé par la position lâche qu’il a adoptée après l’attaque du Mavi Marmara par l’armée israélienne, le 31 mai 2010. En violation flagrante du droit international, l’abordage de ce navire, qui faisait partie de la flottille Free Gaza, avait fait neuf morts, tous Turcs, et vingt-huit blessés parmi les passagers. Le régime islamiste d’Erdogan a fui ses responsabilités nationales pour éviter de faire de cette agression un obstacle aux bonnes relations, qu’en tant que pays membre de l’Otan, la Turquie est tenue de garder avec Israël. Chaque famille de victime recevra d’Israël 100 000 dollars au lieu du million demandé par la Turquie et l’affaire sera classée. Ce n’est pas le premier affront que l’entité sioniste avait infligé à ce régime islamiste. On se rappelle l’humiliation de l’ambassadeur de Turquie en Israël que les Israéliens ont fait s'asseoir sur un vulgaire strapontin ! Les médias avaient publié des photos montrant le diplomate assis sur un canapé bas dans un couloir dans l’attente, très longue, d’être reçu par le vice-ministre des Affaires étrangères israélien. Enfin, nouvelle reculade d’Erdogan : il a cédé aux exigences israéliennes concernant la sécurité dans les aéroports turcs et les avions d’El Al pourront reprendre leurs vols vers la Turquie. C’est ce régime, sans aucune dignité, que certains ont voulu présenter comme modèle aux Algériens.
K. B.

Comment (10)

    Khaled
    27 décembre 2013 - 19 h 20 min

    les intégristes islamistes,
    les intégristes islamistes, tous des chiens et des voyous. regardez leurs chefs et leur progéniture tous des miliardaires (soltani, rabah kebir, abassi madani, guechi, merani, dhina etc etc. et avec l’argent qu’ils ont volé du pays ils créent des chaines de télévision pour cracher dans la soupe, chiens va




    0



    0
    Anonyme
    27 décembre 2013 - 17 h 20 min

    La malédiction commence à
    La malédiction commence à tomber sur tous les traitres islamo-sionistes qui ont détruit la Libye, la Syrie, déstabiliser le Mali, l’Egypte, la Tunisie, l’Algérie n’oublions pas que nous avons vécu la pire horreur islamiste pendant 10 ans, un islamisme qui continue à s’afficher dans toutes nos villes, nos quartiers que ne nous reconnaissons plus, un islamisme venu d’ailleurs avec un plan bien précis : soumettre toutes les républiques dans les rangs des entités de la péninsule arabique, des entités dociles soumises à l’impérialisme et au sionisme, un islamisme qui détruit l’islam, qui empêche notre pays de se démocratiser, un islamisme assassin, un islamisme violent qui répond aux plans siono impérialisme. Chez nous il a été réhabilité par le clan marocain d’Oujda, alors que notre peuple et notre armée l’avez mis à terre, le clan d’Oujda qui a une mission machiavélique pour notre pays, le mettre dans la même situation que le Maroc et qui mieux que des marocains pour faire aboutir ce projet de marocanisation de notre pays




    0



    0
    chemlal
    27 décembre 2013 - 16 h 19 min

    Après avoir fourré son nez
    Après avoir fourré son nez partout, dans l’espoir de renverser les régimes en place dans le monde arabe,dans l’espoir de voir ses amis intégristes, au pouvoir en Libye,en Égypte et en Syrie. Serviteur zélé des alliés occidentaux, maintenant il est contraint de sentir les mauvaises odeurs provenant de son propre camp. Avec l’affaire de corruption touchant ses proches collaborateurs,il est prés du but d’être éjecté de son fauteuil de 1er ministre.Bon courage a l’opposition laïque.




    0



    0
    salim
    27 décembre 2013 - 13 h 44 min

    Ce qui est étonnant c’est de
    Ce qui est étonnant c’est de voir plusieurs voix s’élever pour conseiller à l’Algérie de prendre le même chemin que la Turquie.
    En quoi cet exemple peut il nous servir, quand on voit ses dirigeants servir de paillasson, non merci.
    Servir de soubrettes aux Usa et aux anglais quand ils ont un travaille dégueulasse à faire.

    Le niveau d’estime qu’à c e pays avec les
    occidentaux on l’a vu le jour ou ils ont demandé à adhérer à l’UE. Et le mépris qui leur a été servi.

    Une question qui sont ces gens qui insistent pour imposer ce modèle ?




    0



    0
    Fouadz
    27 décembre 2013 - 13 h 22 min

    Erdogan est la face cachee de
    Erdogan est la face cachee de l’OTAN plus nuisible que les enturbonnes des pays du Golfe. Tous les reste n’est que bla bla bla




    0



    0
    Faouzi
    27 décembre 2013 - 13 h 18 min

    Depuis quand un terroriste
    Depuis quand un terroriste meme en cravate (Erdogan pour ne pas le citer) puisse devenir un modele de developpement dans les pays de la region MENA ? Vous coyez que l’UE n’avait pas raison d’interdire l’entree du loup dans la bergerie appelee UE ?
    C’est a croire qu’il y’a une difference entre ce pourvoyeur du terrorisme salafiste wahabiste tekfiriste et les Monarchies arabes feodales.




    0



    0
    Alilou
    27 décembre 2013 - 12 h 12 min

    L’un des derniers bastions de
    L’un des derniers bastions de l’islamisme « modéré » et-il en train de s’écrouler sous nos yeux, en Turquie.
    Il va certainement entrainer avec lui ses « petits » comme la Tunisie et le Maroc, l’Egypte ayant été sauvée par ses Forces Armées.
    L’Arabie Saoudite, le Qatar et l’Iran vont suivre.
    Comme le communisme, dont il état l’antipode, l’islamisme a monté ses limites et va rejoindre sa place peu glorieuse dans les allées de l’Histoire.




    0



    0
    Anonyme
    27 décembre 2013 - 9 h 47 min

    Merci Monsieur Karim Bouali,
    Merci Monsieur Karim Bouali, vous avez bien résumé le portrait du messie (des cons) le fabulateur-colérique-psychopathe- mythomane. .etc. .Le MerdogÂne le vendeur de rêve, l’idole des vaurien s ( islamistes) et autres naïfs, accrocs d al jazeera, France 24, etc




    0



    0
    Tripode
    27 décembre 2013 - 9 h 36 min

    magnifique
    magnifique




    0



    0
    degdoug
    27 décembre 2013 - 9 h 20 min

    La Turquie n´a ni pétrole ni
    La Turquie n´a ni pétrole ni gaz, Les Turques ne vivent pas de la rente mais de leur travail. Si La Turquie se montre trop téméraire à l´égard d´Israel, donc de l´Occident, elle risque d´y laisser des plumes en termes économiques.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.