De l’Irangate à l’Iranmania

Par Rabah Toubal – Sorties la tête haute des longues et âpres négociations qu'elles ont menées pendant plus de douze ans avec l'Agence internationale de l'énergie atomique, les autorités iraniennes sont en train de cueillir les fruits de la signature de l'accord gagnant-gagnant que le ministre iranien des Affaires étrangères a signé à Vienne avec le secrétaire d'Etat américain. Le périple que Jawad Darif a accompli, il y a deux jours, dans certains pays arabes du Moyen-Orient pour les rassurer sur les éventuelles retombées négatives de cet accord sur leur sécurité lui a permis de mesurer le degré de popularité exceptionnelle dont son pays jouit, notamment auprès des peuples brimés par des pouvoirs féodaux et totalitaires, dans ces pays où vivent de fortes minorités chiites sur lesquelles Téhéran a une influence réelle. Contrairement aux pays qui avaient opté, comme l'Algérie, pour une transparence totale dans leurs relations avec l'AIEA, à qui ils ont ouvert les portes de leurs installations nucléaires, l'Iran n'avait pas facilité la tâche aux experts et contrôleurs de l'AIEA. Ce qui lui a valu de lourdes sanctions de la part du Conseil de sécurité de l'ONU, des Etats-Unis et de l'Union européenne, qui avaient sérieusement entravé les finances, l'économie et l'industrie iraniennes et ont été déterminantes dans l'acceptation par l'Iran de l'ouverture de négociations qui ont finalement abouti à l'accord qui a été signé à Vienne, en Autriche, il y a quelques jours. En tout état de cause, la levée progressive des sanctions et le flux subséquent de capitaux vers l'Iran, plus de 100 milliards de dollars, vont sans aucun doute doper la machine économique et industrielle iranienne, qui fonctionnait au ralenti voire qui était en quasi-état de stase et faire de l'Iran une destination renouvelée des investisseurs étrangers, en ces temps d'après-crise mondiale. L'Iranmania, qui s'est emparée des médias, des hommes politiques et des hommes d'affaires étrangers présage d'une rapide relance de l'économie iranienne, dont les besoins sont considérables dans de nombreux domaines, surtout ceux qui ont été sévèrement touchés par les sanctions décrétées par les pays occidentaux. De l'Irangate à l'Iranmania, il faut vraiment être un authentique enfant de la Perse antique pour pouvoir accomplir un exploit semblable, à un moment où l'ennemi héréditaire, les monarchies du Golfe, souffrent d'une phobie quasi générale.
R. T.

Comment (17)

    Anonyme
    30 juillet 2015 - 23 h 34 min

    A Kahina,
    Non je n ai pas

    A Kahina,
    Non je n ai pas oublié les billets des arabowahabistes d ailleurs j ai précisé que je ne faisais confiance ni à l iran ni à l arabie saoudite, mais le regime de Khomeini a beaucoup aidé en premier les terroristes assassins de la decennie noire.




    0



    0
    Anonyme
    30 juillet 2015 - 20 h 41 min

    Mais ce qui nous attend, nous
    Mais ce qui nous attend, nous Algériens , de cet accord c’est des lendemains pa du tout rassurants:L’accord intervenu le 14 juillet entre l’Iran et les grandes puissances occidentales sur le dossier nucléaire va automatiquement avoir des répercussions sur le marché mondial des hydrocarbures. Déjà l’offre est supérieure à la demande sur le marché pétrolier.
    La signature de l’accord était en quelque sorte anticipée par les marchés. En revanche, la levée des sanctions économiques contre Téhéran à partir de début 2016 va se traduire par une augmentation des exportations de pétrole iranien. Les autorités ont déjà indiqué que l’outil de production iranien pourrait extraire un million de barils de plus par jour dans les six mois qui suivront la levée des sanctions. Nous savons tous que le royaume wahhabite d’Arabie saoudite n’a aucune raison de laisser ses parts de marché se réduire au profit de son adversaire chiite, pourtant partenaire. Le bras de fer entre Riyad et Téhéran est toujours aussi tendu, chacun voulant élargir sa zone d’influence au Moyen-Orient et considérant l’autre comme son principal rival.
    Déjà mal loti, dans ce domaine , notre pays payera cher et très cher cet accord.




    0



    0
    Anonyma
    30 juillet 2015 - 19 h 12 min

    Les Iraniens tiennent
    Les Iraniens tiennent beaucoup à leur religion et à leur identité et surtout ils ont un système d’éducation performant contrairement au notre qui forme des illettrés trilingues et comble du malheur, il y’a encore des gens qui parlent de développer l’Algérie avec quoi et avec qui ça ils n’ont pas encore expliqué à moins que ça soit avec les chips de Bouchouareb?




    0



    0
    New kid
    30 juillet 2015 - 17 h 05 min

    Ce qui me rend malade, c’est
    Ce qui me rend malade, c’est la façon dont les « rais » arabes on abandonne le nucléaire mis à part l’Iran. Leur maitre (l’occident) leur ayant donné un ultimatum pour les enterrer, obéissants comme des petits chiens se sont exécutés (inclus feu Kadhafi) à renoncer à l’arme nucléaire. La peur de perdre leur portefeuille et leur tête, ces « rais » nous ont vendu sur toute la ligne.
    Honneur à l’Iran qui toute seule tient tête aux fascistes, alliés derrière Israël. Les « rais » arabes seront anéantis un par un comme des mouches car c’est l’ultime objectif de cette alliance satanique.
    Comme d’habitude les peuples arabes sous le pouce de leurs dirigeants, iront à l’abattoir comme au jour de l’Aïd en sacrifice à l’autre descendance d’Abraham.
    Pourquoi les wahhabites et les salafistes n’aiment pas les perses ?
    Pour la simple raison qu’ils ne se reconnaissent pas comme la descendance d’Abraham, tout comme les amazighs !
    Combien d’islam existe aujourd’hui sur le marché ? Chaque faction a son prophète/calife ! La réponse qui est la kalachnikov pour beaucoup de nébuleuses fait que l’islam est dévié pour des glorifications personnelles. La mort lente de l’islam de nos aïeux, ne semble pas inquiéter les faiseurs de fatwas tant que les petro dollars remplissent leurs coffres. Les arabes , les perses les maghrébins, les noirs, les afghans, les pakistanais, les malais, les Kurdistans et combien d’autres races ne se regardent que d’un mauvais œil.
    Il sera facile de prédire la date de toute attaque, Saudia Airways, Qatar Airways et Kuwait Airways seront occupés à débarquer les scheiks et les princes en Europe pour éviter toute retombée.
    Avant de lire ces lignes, lisez l’article sur : les bruits de bottes contre l’Iran.
    Ils ont enterré les réformes nécessaires pour nous libéré et nous donner la valeur d’homme. Ces mouches seront gobées après avoir été prises dans les filets de l’araignée satanique aux bras longs




    0



    0
    lyes2993
    30 juillet 2015 - 16 h 14 min

    @lhadinonyme (non vérifié) |
    @lhadinonyme (non vérifié) | 30. juillet 2015 – 12:37
    Assez d’accord avec toi … j’ajouterai juste que les ennemis d’aujourd’hui peuvent effectivement devenir les amis de demain … à certaines conditions evidemment : repantance ou concessions reelles ! Dans cet ordre d’idées, rappelons que l’Algérie avait rompu ces relations diplomatiques avec l’Iran dans les années 90 suite à son implication dans certains faits de la décennie noire mais evidemment largement moins « j’imagine » que certains pays occidentaux (France, GB, US, …) ou certains pays dit « frères », tels que le Maroc, l’Arabie des Saouds, le Qatar & cie … ce qui a donné lieu à des explications franches avec l’Iran et qui a assaini nos relations ! Cela a même donné lieu par la suite au fait que l’Algérie a longtemps été l’intermédiaire entre l’Iran et les US pour les négociations sur le nucléaire et autres ….




    0



    0
    kahina
    30 juillet 2015 - 15 h 48 min

    @Par Anonyme (non vérifié) |
    @Par Anonyme (non vérifié) | 30. juillet 2015 – 13:40

    « Il faut se mefier des iraniens,c est bien eux qui financaient les terroristes durant la decennie noire..ne l oublions pas ».

    Vous avez oublié les billets verts de l’Arabie-wahhabo-satanique




    0



    0
    Anonyme
    30 juillet 2015 - 14 h 42 min

    Nass!ma
    Abou Stroff est une

    Nass!ma

    Abou Stroff est une marque déposée, attention c’est déjà breveté. Tous le génie est dans le « Abou »!




    0



    0
    Kahina
    30 juillet 2015 - 14 h 18 min

    Quoi que j’ai plus de respect
    Quoi que j’ai plus de respect pour les Iraniens que pour les wahhabites-takfiristes…Le facteur intelligence et civilisation-millénaire fait la différence…Mais je suis ni pour les satans wahhabites ni pour les Mollahs Iraniens.

    Les deux camps ( Mollah et wahhabites) dépensent des milliards pour répandre leur doctrine dans le monde musulman. C’est une course pour la suprématie et la mainmise sur le monde musulman qui a fini par détruire et ternir l’islam. Ce conflit que le monde occidental-sioniste a su manipuler pour siphonner les richesses du sous sol.

    Si ma mémoire est bonne, Le chef spirituel des Mollahs, Khomeini, était sous la protection Française et que sa révolution a été concoctée depuis paris et a transformé la société Iranienne en Tissu noir et barbe. La dite révolution Iranienne qui est partie de paris a eu un impact négatif sur le monde musulman…Je me demande si le démantèlement du monde musulman n’a pas débuté avec cette révolution des Mollahs qui a trouvé en face leur rival ou concurrent, la secte wahhabite,pour une confrontation meurtrière dont l’ampleur ne cesse d’augmenter. Les détenteurs de la bourse de wall street ont bien réussi a provoqué la confrontation ouverte entre les deux camps.

    mais dans le conflit au Yemen, sur le plan géostratégique et géopolitique, je me range du côté de l’Iran sans pour autant adopter leur doctrine.

    Il faut dire que le peuple Iranien a toujours été un peuple éduqué et instruit, contrairement aux ignares de Bedouins d’Arabie.




    0



    0
    Anonyme
    30 juillet 2015 - 12 h 40 min

    Il faut se mefier des
    Il faut se mefier des iraniens,c est bien eux qui financaient les terroristes durant la decennie noire..ne l oublions pas.
    Leur revolution islamiste a transformé le monde musulman d un islam pacifique a un islam radical.
    je ne fais confiance ni à l iran,ni à l arabie saoudite




    0



    0
    AnonymeNass!ma
    30 juillet 2015 - 12 h 20 min

    Abou Stroff (non vérifié) |
    Abou Stroff (non vérifié) | 30. juillet 2015 – 12:27

    ahhhhhhhhhhhhh j ai compris !smahli khouya,

    bou Stroff (non vérifié) | 30. juillet 2015 – 8:19

    ce n´était pas intentionnel de ma part

    je rectifie l´erreur : Abou Stroff (non vérifié) | 30. juillet 2015 – 12:27




    0



    0
    AnonymeNass!ma
    30 juillet 2015 - 12 h 15 min

    lhadinonyme (non vérifié) |
    lhadinonyme (non vérifié) | 30. juillet 2015 – 12:37

    En politique il n´ y a pas d´amis ,il y a des intérêts .




    0



    0
    AnonymeNass!ma
    30 juillet 2015 - 12 h 10 min

    Abou Stroff (non vérifié) |
    Abou Stroff (non vérifié) | 30. juillet 2015 – 12:27

    Quand est ce que j´ai écorché votre auguste pseudo? Je ne me souviens pas de l´avoir déja fait walh!




    0



    0
    lhadinonyme
    30 juillet 2015 - 11 h 37 min

    En politique, les amis
    En politique, les amis d’aujourd’hui peuvent devenir les ennemis de demain, de même que les ennemis d’aujourd’hui peuvent devenir les amis de demain.

    Les héritiers de Darius ont une seule religion : celle de l’Iran.

    La décennie noire que subirent les Algériennes et les Algériens a acté cette vérité.

    En matière de géopolitique et de géostratégie, quoique qu’on dise, les dirigeants algériens ne sont pas des perdreaux de l’année.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Abou Stroff
    30 juillet 2015 - 11 h 27 min

    Par Nass!ma (non vérifié) |
    Par Nass!ma (non vérifié) | 30. juillet 2015 – 10:35
    tout à fait d’accord avec ton auguste personne à condition que tu n’écorches plus mon auguste pseudo!




    0



    0
    Nass!ma
    30 juillet 2015 - 9 h 35 min

    bou Stroff (non vérifié) |
    bou Stroff (non vérifié) | 30. juillet 2015 – 8:19

    les responsables iraniens sont de grands diplomates contrairement aux responsables zarabes qui sont malheureusement restés bédouins ds leur raisonnement et leur comportement .




    0



    0
    khenchela
    30 juillet 2015 - 9 h 32 min

    Peut-être pourrions-nous
    Peut-être pourrions-nous tenter d’écrire avec précision nos points de vue même si cela est compliqué.
    La précision s’impose dans la sémantique car qui est désigné par le mot « arabe », les natifs d’Irak, de Syrie, d’Egypte ou les bédouins d’arabie colonisée ? Dans l’histoire de l’humanité les 3 pays cités furent des phares de civilisation pendant que l’Occident vivait à l’âge de pierre, quant à l’arabie colonisée seuls la trahison, le pétrole et le gaz lui permettent d’avoir rang de théocratie (pas nation).
    La précison s’impose aussi lorsqu’il s’agit des Musulmans et des islamistes le premier désigne des croyants et le second les mercenaires américano-wahabito-sionistes, c’est pour cela que j’utilise le second, malgré sa longueur, car il correspond le mieux à la réalité actuelle.
    Quant aux Iraniens on peut utiliser Iranien ou Perse car l’Iran même si c’est une théocratie depuis l’arrivée des barbus elle sut s’imposer malgré toutes les manipulations et les coups bas dont elle fut l’objet son peuple ne s’est pas vendu pour des caisses de wiskis, tels certains théocrates islamistes qui viennent se soûler en France et jouent les anges auprès de leurs sujets. C’est parce que les Perses n’ont pas oublié leur passé et leur civilisation, dont à bénéficier l’Islam à ses débuts, qu’ils purent rester debout à la différence des bédouins d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient!!!
    Dans cette partie du monde, qui va être redessinée selon les intérêts mondiaux judéo-chrétiens, il y a un troisième larron, la Turquie, qui veut reconstruire l’empire ottoman à n’importe quel prix et qui peux y arriver par l’économie c’est pour cela qu’elle vient d’obtenir le feu vert pour bombarder les kurdes qui se voyaient déjà citoyens d’un Etat aussi important que la Turquie. Les promesses que l’Occident leur a fait risquent d’être revues à la baisse !!!
    TOUT l’enjeu des judéo-chrétiens consiste à tuer la Russie et à affaiblir la Chine !!!




    0



    0
    Abou Stroff
    30 juillet 2015 - 7 h 19 min

    les iraniens sont,
    les iraniens sont, contrairement aux zarabes, le produit d’une grande civilisation sur et à partir de laquelle ils peuvent s’adosser pour ne pas sombrer dans l’onanisme qui caractérise parfaitement, les régimes « zarabes » en général.
    contrairement aux despotes arabes (qui représentent la servilité, par excellence), les dirigeants iraniens parlent d’égal à égal avec les puissances impérialistes.
    pronostic: dans un futur proche l’iran deviendra le principal allié des puissances impérialistes dans la région du moyen orient. en effet, les puissances impérialistes doivent certainement réaliser que les régimes zarabes ont vocation à disparaitre car, ils sont anachroniques et ne peuvent point servir efficacement leurs intérêts bien compris.
    moralité de l’histoire: les zarabes sont hors histoire et ils le demeureront tant qu’ils n’auront pas fait la révolution.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.