Election présidentielle : une pétition nationale pour la candidature de Mouloud Hamrouche

Alors qu’il continue d’entretenir le mystère le plus total sur une éventuelle candidature à la prochaine élection présidentielle, l’ancien chef de gouvernement réformateur, Mouloud Hamrouche, demeure une personnalité qui ne laisse pas indifférents ses soutiens comme ses adversaires. Ne sachant pas si leur candidat préféré était toujours intéressé de briguer la magistrature suprême, certains de ses soutiens ont décidé de lancer une pétition à faire signer par les citoyens afin d’amener Mouloud Hamrouche à se porter candidat à l'élection présidentielle de 2014. Les initiateurs de cette pétition estiment, en effet, que parmi tous les candidats à cette élection, déclarés ou potentiels, «l’innovateur présidentiable, M. Mouloud Hamrouche, demeure le seul à démontrer largement les grandes compétences requises par la fonction présidentielle et, par le fait même, de répondre aux attentes pressantes de l’Algérie, ainsi que celles liées à l'intégration des exigences de l’ordre international établi avec lucidité». Appelant tous les citoyens et citoyennes, «sans exclusive», à se mobiliser «pacifiquement» pour la candidature de M. Hamrouche, les concernés, qui se qualifient de «groupe de citoyens pour une Algérie émergente», annoncent qu’une campagne nationale pour cette candidature est lancée, invitant «tous ceux et celles qui se sentent concernés par ce noble objectif à y participer en signant cette pétition». Les initiateurs de cette action expliquent, dans le texte accompagnant la pétition, les raisons qui les ont amenés à se mobiliser en faveur de la candidature de l’ancien chef de gouvernement sous Chadli. «En 2013 et après 51 ans d’indépendance, les institutions algériennes continuent toujours d’être des coquilles vides et les diverses moutures de la Constitution n’ont été qu’un cadre juridique factice, le pouvoir réel étant, pour une large part, ailleurs que dans les institutions formelles», constatent-ils, estimant que «le discours nationaliste et populiste, le recours abusif à l’islam comme ressource politique, la création de partis-éprouvette pour contrer les forces politiques crédibles, les syndicats maison pour destituer les syndicats autonomes et la corruption comme arme politique, ont été les moyens les plus utilisés pour pallier l’absence de légitimité démocratique, afin de préserver le statu quo». Pour eux, «la manne pétrolière, considérable, a surtout servi à structurer l’économie de rente et ses réseaux de prédation qui assurent la privatisation des profits et la socialisation des coûts». Ils estiment, enfin, que les Algériens «attendent un gestionnaire pour faire de l'Algérie un pays émergent et un visionnaire pour la faire entrer dans XXIe siècle».
Amine Sadek

Comment (31)

    Hassina Der
    1 janvier 2014 - 14 h 47 min

    Je souhaite signer cet appel
    Je souhaite signer cet appel en faveur de la candidature de Monsieur Hamrouche. Puis-je avoir le lien pour signer cette dernière. Bien à vous. [email protected]




    0



    0
    citoyen
    31 décembre 2013 - 18 h 03 min

    chez nous en particulier et
    chez nous en particulier et ailleurs en général, le chauffeur du président se prend pour le président et du ministre pour le ministre et ainsi de suite. quelle ignardise !!! y a pas longtemps il tenait le parapluie du président et hop !!! il veut etre président !!!. bien sur du temps de chadli hamrouche était quelqu’un comme par exemple messaadia. allez bonne soirée




    0



    0
    MAILLOT.dz
    31 décembre 2013 - 16 h 07 min

    Tous ces anciens
    Tous ces anciens responsables,rêvent de terminer leurs jours a EL MOURADIA. Depuis 10/15 ans ils étaient ou ?
    Jamais ils ont rejoint le peuple !
    Le pays a biens des enfants compétents intègres patriotes et engages.
    Nous voulons de nouvelles têtes pour l ALGÉRIE
    LES ANCIENS C’EST TERMINE.!!!




    0



    0
    Anonym-2014
    31 décembre 2013 - 10 h 14 min

    Consensus pour un système et
    Consensus pour un système et un gouvernement Algérien stable, de transition politique, économique et sociétal en 2014.

    Président de la république: Ali Benflis. (candidat de consensus national)

    Vice-président de la république : Abdelkader Bensalah (Sg du RND)

    Premier ministre: Said Sadi (ex Président du RCD)

    Vice-premier ministre chargé de l’aménagement du territoire, du développement durable et des régions: Mohand Amokrane Cherifi (FFS, Expert à l’ONU)

    Ministre de l’intérieur: Abdelmalek Sellal (non partisan).

    Ministre de la justice: Mostefa Bouchachi (Sg du FFS).

    Ministre des affaires étrangères: Ramtane Lamamra (non partisan).

    Ministre de la défense : Ahmed Ouyahia (ex président du RND).

    Ministre de l’économie et des finances : Ahmed Benbitour (non partisan, ex premier ministre).

    Ministre de l’industrie, des PME et PMI: Yasmina TAYA (association des femmes algériennes chefs d’entreprises).

    Ministre du commerce : Kamal Benkoussa (Financier et trader)

    Ministre de l’environnement et de l’agriculture: Rachid Nekkaz (homme d’affaires).

    Ministre des Affaires maghrébines et Africaines : Ahmed Betatache (FFS)

    Ministre de l’énergie: Mourad PREURE (Docteur, spécialiste du pétrole, directeur du cabinet EMERGY).

    Ministre des nouvelles technologies et du numérique : Yazid Sabeg (docteur en sciences économiques, homme d’affaires)

    Ministre du développement et des infrastructures : Djilali Sofiane (Djil Djadid).

    Ministre de la santé et de la recherche scientifique: Elias Zerhouni (éminent scientifique, ex directeur de la National Institutes of Health aux USA).

    Ministre des affaires religieuses, des wakfs et de la solidarité : Abderrezak Mokri (MSP)

    Ministre du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle : Ali Benouari (ex ministre du trésor).

    Ministère de l’éducation et de la recherche: Abdelhak Lamiri (économiste et chercheur).

    Ministre de logement : Redouane BESSA (Promoteur immobilier).

    Ministre de la culture et de la communication : Wassyla Tamzali (personnalité nationale et internationale).

    Ministre des sports : Mahieddine Khalef (personnalité du football algérien)

    Ministre de l’artisanat et du tourisme: (Jeune expert en tourisme).




    0



    0
    Anonyme
    30 décembre 2013 - 22 h 06 min

    @ A Mohand et Mehdi
    Vous êtes

    @ A Mohand et Mehdi
    Vous êtes tous les deux à coté de la plaque justement Mouloud Hamrouche n’a pas cautionné toutes les mascarades c’est pour ca qu’il a été remercié quant à la légalisation du Fis et du RCD leur parrain est décédé il y a quelques temps, ces 2 partis créés pour pour faire barrage respectivement au FLN authentique et bien entendu le FFS du grand leader Monsieur Hocine Ait Ahmed.
    Mouloud Hamrouche s’il s’entend avec le FFS de Hocine Ait Ahmed c’est qu’il est d’une probité intellectuelle au même titre que Monsieur Ait Ahmed. Touts grands patriotes, propres, intellectuels, de grande sagesse, vision globales des affaires du pays, excellents dans la diplomatie, révolutionnaires.
    Hamrouche est le libérateur de la presse écrite dans son ensemble.
    Cependant en matière de gouvernance il a prouvé que les réformes qu’il a entreprises allaient faire sortir le pays du marasme économique, des malfaiteurs se sont dressés sur son chemin pour faire retarder le pays d’une bonne vingtaine d’années.
    Quand à l’agrément du FIS et du RCD leur parrain est décédé il y a quelques temps ? ET CERTAINNES PREROGATIVES NE SONT PAS DEVOLUES AUX CHEFS DE GOUVERNEMENT ELLES SONT L’APANAGE D’UNE HIERRACHIE SUPERIEURE.
    N.B / Mouloud Hamrouche n’a jamais quitté le pays même dans les moments les difficiles, nombreux responsables dès qu’ils sont remercié ils quittent le pays pour s’installer sous d’autres cieux en attendant une autre éclaircie.




    0



    0
    Anonyme
    30 décembre 2013 - 18 h 45 min

    Hamrouche doit prendre le
    Hamrouche doit prendre le témoin pour nous sortir de l’ornière ou se trouve ce pays qui a payé un lourd tribu pour sortir de la colonisation. Si personne de sa trempe ne fera barrage avec le peuple nous seront ramené à la case départ. Ce n’est pas les novices qui pourront faire quoi que ce soit, ils seront roulés dans la farine par manque d’expérience ils ne brilleront que par leurs vantardises et les mots creux sans lendemain.

    Allez Si Hamrouche! la patrie vous appelle vous ne pouvez pas vous défiler, vous êtes de la race qui meurent debout. Le peuple est avec vous pour la deuxième république.

    Indiquez l’adresse de votre QG le ralliement se fera comme une déferlante un tsunami patriotique

    boualem




    0



    0
    Akhanokh
    30 décembre 2013 - 18 h 33 min

    Nous aurons également
    Nous aurons également « hérité » de la France,la bêtise.Hamrouche n’est ni Ange,ni démon.Tout juste est ce le seul qui peut assurer la transition. Hamrouche n’est pas le Messie.Mais Hamrouche N’EST PAS UN MÉGALOMANE. Hamrouche ne sera pas seulement le Président mais nous aurons une institution qui sera LA PRÉSIDENCE. Hamrouche ce ne sera pas un Homme mais un ensemble des 4 cotés de l’Algérie et des 4 coins du Monde.Des Algériens qui se sont exilés à l’intérieur et à l’extérieur SERONT LA PARCE QUE LEURS EFFORTS NE SERONT PLUS VAINS ET PARCE QU’ILS JOUIRONT DE LA LIBERTÉ DE VIVRE ,D’ENTREPRENDRE ET DE FAIRE PROSPERER TOUS LEURS COMPATRIOTES.
    SERONS NOUS ASSEZ MÛRS?




    0



    0
    Anonyme
    30 décembre 2013 - 18 h 32 min

    Amine Sadek, c’est pas normal
    Amine Sadek, c’est pas normal de laisser certains propos qui veulent nous vendre qu’ « un fils de chahid » est un critère pour être président et censurer quand donne des informations que tout le monde peut vérifier sur ce « fils de chahid ».
    C’est vraiment révoltant cette censure sélective!!




    0



    0
    lagrinche
    30 décembre 2013 - 18 h 12 min

    Quel gâchis ! ( Pas ghachi
    Quel gâchis ! ( Pas ghachi comme disait un certain…opposant !) Si les hommes politiques, si les intellectuels, si les cadres, si les vrais patriotes si si si…..rasent les murs ou se débinent au moindre bruissement par qui (ou par quoi, c’est plus approprié) voulez vous que la scène politique soit animée ??? La nature et l’hypocrisie politique ayant horreur du vide, on fait appelle alors à la génération spontanée composée par des partis politiques montés de bric à broc, formatés au besoin, remontés ( comme des jouets ) et lâchés pour meubler ce paysage politique hors champs et hors temps ! Il en est de même des associations représentatives de la société dite civile dont le souci premier est la tétée de la mamelle.
    Evidemment pour faire bonne figure, on lâche quelques hirondelles pour créer un semblant de printemps !
    Un homme politique c’est d’abord et avant tout des convictions , du courage de dire haut ce que tout le monde pense tout bas, c’est un encrage au sein de la société qui l’a enfanté, c’est une force de caractère , de discernement et de persuasion !
    Hamrouche aurait pu être tout ça !mais pourquoi diantre s’est il mué en carpe ? Quelle lecture faire de ce silence ? Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? La loi de l’omerta, il aurait pu, il aurait dû la briser au moment où on n’entendait que les grillons !
    Un homme de cette trempe n’attend ni feu vert, ni balisage, ni invitation, il doit s’inviter au débat, se battre pour ses idées et n’écouter que sa conscience ! c’est là, la marque des hommes politiques !




    0



    0
    algerienfakir
    30 décembre 2013 - 17 h 59 min

    on essaie de se rabattre sur
    on essaie de se rabattre sur des hommes du passé parceque ce système a empeché l’emergence d’une nouvelle génération pas coopté par lui , les hommes doivent etre trié sur le volet pas pour leurs compétences mais pour leur allégeance au clan.
    ceux qu’on nous présentent et qui doivent prendre le relais ( les ghoul,amara,messaoudi,sellal, louh, belaiz)sont détésté par le peuple et ne s’affirment pas parcequ’ils exécutent ce qu’on leur demande et n’ont aucun charisme a démontrer , ils ne parlent qu’au nom du président de la république et son programme interminable et qui a couté cher sans résultats )
    la vie politique en algérie est vérouillée …
    les éléctions de 2014 seront un samulacre comme d’habitude et personne ne saura ce que les décideurs vont sortir du chapeau : une façon inédite de faire la politique eu niveau de la planète, n’importe quoi.




    0



    0
    Tarik Dali
    30 décembre 2013 - 17 h 56 min

    Hamrouche est l’un des dignes
    Hamrouche est l’un des dignes fils d’Algérie qui a su jouer pleinement le jeu de la démocratie. Il est sans doute cet homme qui a refusé de cautionner le système pour servir ses propres intérêts. Il est là à servir son pays et son peuple et non pour assouvir une ambition morbide quelconque. Je suis memre actif du mouvement Nous immigrés de France Nif et au nom de ce nif qui m’anime, j’apporterai mon soutien le plus actif à la candidature de Monsieur HAMROUCHE. Tahia El Djazair, vive la démocratie, vive HAMROUCHE PRESDENT ! DrTarik Dali




    0



    0
    Anonyme
    30 décembre 2013 - 17 h 50 min

    Hamrouche a tente en sa
    Hamrouche a tente en sa qualité de chef de gouvernement de sortir le pays du marasme économique et politique par des reformes tous azimuts. devenu gênant il a été sacrifie au profit de…. .
    lucide,rassembleur,honnête et courageux il me parait présidentiable.




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED -
    30 décembre 2013 - 16 h 31 min

    ET POURQUOI PAS KHALIDA
    ET POURQUOI PAS KHALIDA TOUMI……!!!!!

    COMME CA LE PROCHAIN ‘PANAF ‘ NOS AMIS AFRICAINS DANSERONT SUR LES NOUVEAUX CAMIONS MERCEDES.




    0



    0
    Mehdi
    30 décembre 2013 - 15 h 54 min

    je n’ai pas de problème avec
    je n’ai pas de problème avec Hamrouche en tant que personne mais en tant que homme politique c’est autre chose,pour moi hamrouche est un enfant du système qui ravagé le pays,certes il est fils de chahid et moudjahid après 62 était quoi,oui la vérité blesse ,hamrouche a cautionné tout les mascarades du pouvoir mafieux (crimes politique,corruption etc…)jus qu’ a ce que ses maitres le mettent au congélateur,aujourd’hui il veut refaire son virginité




    0



    0
    mohend
    30 décembre 2013 - 12 h 38 min

    c’est le candidat de
    c’est le candidat de l’aristocratie bourgeoise qui tiens l’administration. souvenez vous qu’il a marché avec le FIS et les comploteurs aristocrates. le fumeur de cigares a fait son temps.




    0



    0
    ziouane
    30 décembre 2013 - 12 h 10 min

    HAMROUCHE est un fils de
    HAMROUCHE est un fils de Chahid,un grand patriote,un ancien Militaire compétent,il mérite d’être le premier magistrat du pays,il a toutes les qualités requises.J’opte pour ce grand homme.




    0



    0
    SiZineddine
    30 décembre 2013 - 12 h 08 min

    Bouteflika bien que sur une
    Bouteflika bien que sur une chaise roulante prépare sa réélection pour assurer l’uminité à son clan. Les émeutes du M’Zab et l’anathème lancé contre les étudiantes par ses erviteurs que sont Echourouk et Ennahar nous disent où c’est Bouteflika ou c’est une autre guerre civile. Moi, je demande aux algérien d’entrer dans la civilisation en abandonnant cette hypocrisie que manipulent les pays du golf pour assurer leur hégémonie en Afrique du nord. Le pouvoir joue les deux cartes, le M’Zab et les cité U contre lesquels il a lancé une fatwa avec e journaux de malheurs.
    (…)
    Dans le reportage d’Ennahar lançant un anathème sur les étudiantes algériennes, les salissant dans le monde entier, le message subliminale est clair. Ce reportage fait par des amateur n’apporte aucune preuve que no étudiantes se prostituent. Ce n’est pas ainsi que l’on fait un reportage étayé par des preuves. On y découvre des étudiantes dont quelque unes ont des amoureux. Quelques chose de très saint et le contraire m’aurait inquiété si parmi une cité de 2000jeunes filles aucune n’a un fiancé.
    Enfin Ennahar nous dit qu’il faut porter une armure dans sa chambre et ou sa douche.
    La campagne du clan vient de commencer par les émeutes du M’Zab et l’anathème contre no étudiante. Les simples d’esprit sont tombés dedans.




    0



    0
    chemlal
    30 décembre 2013 - 11 h 28 min

    Hamrouche,n’a assumé aucune
    Hamrouche,n’a assumé aucune fonction depuis 22 ans, n’a pris aucune position sur les événements ayant qui se sont produit dans le pays, en 92, il a tenté une alliance avec le F I S. A son age, il ferait mieux de se consacrer a ses petits enfants et ne pas faire le jeu des opportunistes, qui tentent désespérément de préserver leurs intérêts, menacés en cas de changement a la tête du pays, avec un gouvernement crédibles, constitué par des personnalités intègres.




    0



    0
    Hocine Athnar
    30 décembre 2013 - 11 h 13 min

    J´ai oublie une chose pouquoi
    J´ai oublie une chose pouquoi Hamrouche ne sort pas de son silence et dire ce qu´il pense de la situation catastrophique des Bouteflika? a´t´il peure de perdre ses avantages? a t´il peur de perdre sa vie alors que des centaines de jeunes se jettent a la mere pour fuire ces monstres ?(…)




    0



    0
    Hocine Athnar
    30 décembre 2013 - 11 h 07 min

    Hamrouche ne fera RIEN. (…)
    Hamrouche ne fera RIEN. (…) Hamrouche est un fils du system. Il appartient a la race des politiciens que le peuple honni (peut etre un peu moin que les autres). C´est grace a ce genre de politiciens qu´on patauge dans la m***.
    Pouquoi? ils n´ont fait rien pour leur peuple quand ils avaient a dire. Ils etaient tous entrain de faire la chitta pour leur maitre TOUS (Benbitour; Benflis; Ouyahia; Hamrouche) et ainsi de suite.




    0



    0
    algerienmeskine
    30 décembre 2013 - 10 h 31 min

    le probleme que les
    le probleme que les gens(démocrates) ne comprennent pas est que le systeme, basé sur la famille révolutionnaire,n’abdiquera jamais,sauf nouvelle révolution,comme au bon temps des dynasties maghrebines,c’est une question de culture et de nature!!!la famille revo,est la derniere dynastie maghrebine en activité!!!




    0



    0
    Anonyme
    30 décembre 2013 - 10 h 30 min

    Quel détresse du régime ! on
    Quel détresse du régime ! on ne votera pas, on le jure !




    0



    0
    qu'importe
    30 décembre 2013 - 10 h 08 min

    HAmrouche le 1e ministre de
    HAmrouche le 1e ministre de Chadli la nekba nationale , Zéroual un homme d’une autre trempe n’a t’il pas été obligé de calmé une bande d’excités venus vociférés à sa porte lui demandant de se porté candidat , alors qu’il est moins âgé que Hamrouche il leur a affirmé qu’il était trop vieux et qu’il fallait céder la place aux jeunes ! 60% de nôtre population a moins de 30 ans , Hamrouche pourrait être leur grand-père .Faudrait que tous ces gens qui sont plus haut que les nuages redescendent sur terre et aillent marcher à pied dans l’Algérie populaire pour comprendre la façon de penser des électeurs et électrices qui voteront en avril 2014.




    0



    0
    Anonyme
    30 décembre 2013 - 9 h 39 min

    très bien parlé laiid baiid
    très bien parlé laiid baiid sauf que maintenant on joue avec l’équipe nationale du temps de el kebch (lalmas)




    0



    0
    Anonyme
    30 décembre 2013 - 9 h 04 min

    COMME SI CE PERSONNAGE
    COMME SI CE PERSONNAGE REPRÉSENTE QUELQUE CHOSE. ALORS CHEF DU GOUVERNEMENT, N’A T-IL PAS LÉGALISER LA SECTE FIS ?




    0



    0
    Abou Stroff
    30 décembre 2013 - 8 h 08 min

    tout compte fait, les
    tout compte fait, les algériens lambda vont finir par « élire », si « on » leur permet d’accomplir cet acte citoyen, un quidam qui aura une faciès attirant. en effet, les candidats potentiels n’ont pas présenté(et n’auront pas le temps de présenter) un programme palpable, chiffrable et testable. par conséquent, le vote, si on suppose que le vote puisse avoir un sens en algérie, ne veut strictement rien dire. au fait, tous les algériens se définissent comme nationalistes (même les militants de la confrérie des « frérots », le hms, par exemple, se disent nationalistes!), démocrates (même la vermine islamiste se définit comme démocrate depuis qu’elle a été militairement neutralisée) et musulmans (qui oserait afficher son athéisme ou une religion autre que l’islam?), il suffit, à la marabunta qui nous gouverne, de choisir un homme (une femme?) sachant manier le verbe, de déclencher une campagne publicitaire (rappelons nous l’arrivée de notre bienaimé fakhamatouhou national en 1999) et de trafiquer les urnes (comme la marabunta sait le faire depuis 1962) pour que l’algérie se réveille en avril avec un …… (nouveau?) fakhamatouhou. moralité de l’histoire: il n’y a que les niais qui croient au père Noël, euuuuuuuuuuuuuh pardon, au Khalife caché.




    0



    0
    houari
    30 décembre 2013 - 8 h 00 min

    Voila une bonne idée dans un
    Voila une bonne idée dans un climat morose ou règne la sinistrose.




    0



    0
    cirta
    30 décembre 2013 - 7 h 38 min

    Quand on a un projet pour le
    Quand on a un projet pour le pays, quand on veut servir son pays, on n’a pas besoin de pétitions pour se lancer
    Qu’est ce que c’est que cette méthode bien de chez nous qui consiste à faire des pétitions pour demander à des gens de se présenter, c’est du grand n’importe quoi




    0



    0
    aliouet
    30 décembre 2013 - 7 h 21 min

    hamrouche c’est du passé ! on
    hamrouche c’est du passé ! on ne fait pas du neuf avec du vieux, il faudra bien un jour que les « souteneurs » l’entendent, pour le bien de toute l’Algérie. L’ère des sauveurs et des zaims est terminée, l’heure des programmes est venue. Faire appel à un homme, qui lui même n’a manifesté aucune envie de postuler, simplement sur la base de l’émotion et des sentiments, c’est ignorer totalement les aspirations des jeunes. L’Algérie a changé depuis le départ de hamrouche dans les années 90.
    Les algériens nés au moment de son départ en 90 sont aujourd’hui à la recherche d’emploi, d’avenir. Ce n’est pas un vieillard qui peut leur apporter cela, quelle que soit sa compétence.

    Par ailleurs, depuis son départ, avez vous entendu hamrouche, agir ou intervenir un jour, pour dénoncer tout ce que les algériens ont subis au cour de cette période ? Il s’occupait de ses propres affaires.




    0



    0
    laiid baiid
    30 décembre 2013 - 7 h 00 min

    En effet ,vous êtes le seul
    En effet ,vous êtes le seul journal qui en parle!!!
    Parlez plus clairement…
    Réchauffer du préhistorique??
    On aurait dû prendre l’équipe nationale de 82 pour le Brésil??
    Comme si l’Algérie n’a pas d’autres « hommes »…
    Merci les ciseaux..




    0



    0
    Anonyme
    30 décembre 2013 - 6 h 25 min

    merci de donner le lien pour
    merci de donner le lien pour la signature de l’appel




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.