Contrats de performance pour soigner l’image de nos hôpitaux

Le ministère de la Santé a annoncé aujourd’hui une nouvelle mesure pour améliorer la qualité de service dans les hôpitaux. La gestion des établissements de santé sera désormais codifiée par un contrat de performance. L’objectif est de prendre en charge toutes les activités des établissements de santé en 2014 dans la perspective d'améliorer le service public. Les établissements de santé, CHU, centres spécialisés ou de proximité, concernés par le contrat de performance, prendront en charge, selon les engagements contenus dans le document, les activités liées aux soins et équipements lourds autorisés conformément aux objectifs arrêtés. Le ministère s’engage à soutenir financièrement ces établissements dans le cas de l'introduction de soins supplémentaires. Dans ce contrat de performance, il est clairement signifié aux établissements de santé de prendre en charge la lutte contre les infections nosocomiales, la gestion des risques, l'amélioration des soins et des urgences et l'élaboration de rapports trimestriels sur le déroulement de ces activités destinés aux services de la Direction de la santé. Un suivi rigoureux sera assuré par le ministère de la Santé. Aussi, les établissements de santé sont tenus de présenter des rapports sur leur gestion avant l'expiration du délai du contrat qui peut faire l'objet d'amendement si nécessaire. Le ministère vise ainsi par l’instauration de ce nouveau système basé sur le résultat à garantir une qualité de service qui est souvent décriée à la fois par les professionnels de santé et les associations de malades. Arrivera-t-il à soigner ce grand corps malade qui est le secteur de la santé ? Attendons pour voir…
Sonia B.
 

Comment (2)

    noui
    11 janvier 2014 - 20 h 58 min

    a salem
    el rahdoulam sayer

    a salem

    el rahdoulam sayer tous les malades aux vals de grace et suivi part les invalides attention flen ou flen

    pour ali benflis vaut mieux a sont ages qu il aille ramasser des escargots quand il ne pleut pas

    KAMEL CHAOUI




    0



    0
    Anonymekader ami de tous
    11 janvier 2014 - 8 h 42 min

    Trop c’est trop, il est grand
    Trop c’est trop, il est grand temps q’on fasse preuve d’imagination pour que l’argent injécté dans ce secteur vital ne se volatile pas inutillement, en optant pour le partenariat de type mixte »hopital algero-canadien » ou « algero-allemand » ça serra une belle opportunité pour nos gestionnaires d’acqerir le management hospitalier qui est toute une science.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.