Lait en sachet : Benbada s’engage à enrayer la crise

Le ministère du Commerce promet des mesures adéquates pour mettre un terme à la rareté du lait en sachet enregistrée depuis une dizaine de jours dans plusieurs villes du pays. Ces mesures seront prises, assure-t-on, sur la base des conclusions de l’enquête ouverte mercredi dernier par ses services. «Les conclusions de cette enquête, qui est toujours en cours, vont nous permettre de nous situer et de prendre des mesures réglementaires en coordination avec toutes les parties concernées», a annoncé le directeur général de la Régulation et de l'organisation des activités au ministère, Abdelaziz Aït Abderrahmane. La nature de ces mesures n’est pas encore connue. Mais tout porte à croire que Mustapha Benbada, qui s’engage à enrayer «la crise du lait», va aller vers l’augmentation de la production en mettant à la disposition des unités de fabrication plus de poudre de lait. D’après les conclusions de l’enquête, il n’y a pas eu de pénurie de poudre du lait. Il y a eu plutôt une forte demande inhabituelle en raison de la forte hausse qu’a connue le lait en boîte cartonnée. Autrement dit, beaucoup de consommateurs, surpris par cette flambée du lait en boîte, se sont rabattus sur le lait en sachet subventionné par l’Etat. Pour éviter de vives tensions sur ce produit de première nécessité, le ministère va donc instruire les unités de production, dont celles du groupe Giplait, de mettre de grandes quantités de lait en sachet sur le marché dans les prochains jours.
Sonia B.
 

Comment (9)

    Amel M
    16 janvier 2014 - 14 h 02 min

    Le lait en sachet, c’est de
    Le lait en sachet, c’est de la flotte pure et simple, c’est pour cette raison que la majorité des algéeiens ont des carences au calcium, (leur dentition est un vrai champ de mines.)Pourquoi ne pas remplacer les sachets par des bouteilles en verres que le consomateur achete un premier temps, puis à chaque achat remplace la bouteille achetée par une une bouteille vide (comme cele se fait avec les bouteilles de soda hamoud en verres), c’st plus hygiénique et écologique.




    0



    0
    BELAID Djamel
    15 janvier 2014 - 23 h 34 min

    En tant que Ministre du
    En tant que Ministre du Commerce, ce responsable devrait chercher toutes les solutions possibles.
    Sortir le carnet de chèques et acheter des quantités de poudre n’est pas la seule solution.

    J’imagine que Mr le Ministre a des conseillers techniques. Qu’ils se renseignent auprès des ingénieurs agronomes, qu’ils cherchent sur internet.

    Car, il y a aussi les laits végétaux comme le lait de soja. Des industriels le développent au Maroc. Voir le lien (il suffit de taper « Maroc lait soja ».

    Le soja, un aliment santé – Le Soir-echos
    http://www.lesoir-echos.com/bien-etre-nutrition/le-soja-un-aliment…/12974/‎

    Il faut explorer ces voies là.

    Le lait de soja peut être proposé pur, coupé avec du lait de vache ou distribué mélangé avec du chocolat. On peut même faire avec des desserts vanillés et chocolatés et du fromage (« tofu » des japonais).

    A l’ère d’internet, il est effarant de voir le manque d’imagination de certains décideurs…




    0



    0
    azur
    15 janvier 2014 - 16 h 24 min

    Le lait est un concentré de
    Le lait est un concentré de graisse, de cholestérol, d’antibiotiques, de bactéries, et même… de pus ! Hummm… Miam !

    L’industrie laitière (et les chercheurs de l’INRA et d’ailleurs) a réussi à transformer une vache normale, en une « usine à lait », produisant jusqu’à 10.000 litres de lait par an !! Un rythme affolant et totalement contre-nature pour ces pauvres créatures, victimes de la folie humaine… (Voir La souffrance cachée derrière le lait et les oeufs). Les vaches n’étant absolument pas faites pour produire ces quantités abérrantes de lait, elles développent des infections à répétition du pis, qu’on appelle mamittes, et lors de la traite, le pus et les bactéries s’écoulent avec le lait…

    Pour essayer de contrôler les maladies et infections, de grandes doses d’antibiotiques sont données aux vaches, qui finissent eux aussi dans le lait. Les enfants sont particulièrement vulnérables aux conséquences d’une quantité d’antibiotiques trop élevée, que les chercheurs relient à une possible inhibition du




    0



    0
    azur289Anonyme
    15 janvier 2014 - 16 h 22 min

    Depuis les années 20, les
    Depuis les années 20, les industriels du lait ont remarquablement réussi à cultiver un environnement dans pratiquement tous les secteurs de notre société – de la recherche à l’éducation, et des relations publiques à la politique – pour nous faire croire que le lait de vache et les produits laitiers sont bons pour la santé… Ne vous méprenez pas ; l’industrie laitière a toujours eu virtuellement tout le contrôle sur l’ensemble des informations concernant la santé publique qui sont portées à l’attention de l’opinion » – Docteur. T. Colin Campbell

    La puissance des lobbies du lait
    Le lait de vache est mauvais pour la santé !!
    Le mythe du calcium
    Les alternatives végétales




    0



    0
    Mére-patrie
    15 janvier 2014 - 15 h 42 min

    Les Institutions de l’État ne
    Les Institutions de l’État ne sont jamais responsables de quoi que ce soit. C’est toujours la faute aux autres.
    Le peut de commentaires sur cette question prouve que le citoyen ne croit plus aux déclarations des officiels. Pour la simple raison qu’entre la parole et l’acte vécu au quotidien la différence est comme le ciel et la terre. Comme si les membres du gouvernement vivent sur une autre planète que celle où bataille la majorité du peuple pour vivre.
    Qui ne se souvient pas au siècle dernier de la fameuse phrase prononcée par le Président des Usa sortant à son homologue entrant lors des passations de consignes entre eux:
     » Cher collègue, le jour vous sentirez que le peuple américain ne vous porte plus dans son cœur, il vaudrait mieux pour vous de quitter dignement sans attendre le bureau ovale ».
    A bon entendeur salut!




    0



    0
    PATRIOTE
    15 janvier 2014 - 13 h 55 min

    Un pays qui importe TOUTE SA
    Un pays qui importe TOUTE SA NOURRITURE de l’étranger !!quelle honte!
    Pourquoi laisse t on faire ce massacre économique ,social et humain?




    0



    0
    Laetizia
    14 janvier 2014 - 22 h 42 min

    Cette pénurie aura servi à
    Cette pénurie aura servi à une chose c’est sûr ou presque : à ce que le peuple sache que dans les sachets y a du lait en poudre dilué et pas du vrai lait!!!
    Alors chers compatriotes trêve de pénuries, allez vous acheter une vache laitière ou une chèvre pour les amateurs de naturel ou une boite de lahda pour les suicidaires!




    0



    0
    Horizon
    14 janvier 2014 - 22 h 24 min

    Monsieur le ministre promet
    Monsieur le ministre promet qu’il reglera le problème de la pénurie de lait. Que faisiez vous pour ne pas prevenir cette pénurie d’un produit qui touche au quotidien tous les ménages .
    Bien sur, ce n’est pas de la faute du ministère, ni celle du gouvernement. Sous d’autres cieux, on demissionne pour beaucoup moins que ça.




    0



    0
    salim
    14 janvier 2014 - 18 h 02 min

    Ministre de la Promesse. Et
    Ministre de la Promesse. Et de la parole jamais tenue.

    Monsieur le ministre, je vous concède une chose, on est repu de vos promesses. Au moins une fois on ne manque de rien, vos promesses à chaque occasion, merci pour cette profusion monsieur le ministre, pour une fois l’Algérie et les citoyens ne connaissent pas de pénuries.

    Chbaana.

    Merci de nous avoir gavé de paroles.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.