Otage d’un clan ?

Par Karim Bouali – Après l’annonce faite par Sellal, en sa qualité de Premier ministre, de la candidature de Bouteflika à un quatrième mandat, les commentaires autorisés venant d’observateurs qui suivent de près ce qui se passe en Algérie parlent avec insistance d’un clan qui aurait carrément décidé pour le Président. «Tant qu’on n’a pas vu et entendu le Président nous dire qu’il est candidat, on n’y croit pas.» Cette remarque revient systématiquement dans les discussions sur ce sujet. Alors, a-t-il décidé de se porter candidat lui-même ou d'autres l'ont-ils fait pour lui ? La question reste posée. Ce n’est pas le fait de prétendre à sa propre succession qui rend la candidature de Bouteflika problématique, la Constitution ne limite pas le nombre de mandats présidentiels et il est difficile de contester un droit constitutionnel. Mais, par contre, l’état de santé du Président permet toutes les interrogations. Au risque de se répéter, Bouteflika a été hospitalisé à la suite d’un AVC, il y aura bientôt un an, le 27 avril 2013, et, depuis, ses apparitions en public, retransmises par la télévision, ont été très rares : quelques fois pour recevoir des membres du gouvernement et des personnalités étrangères en visite en Algérie, et deux fois pour présider le Conseil des ministres pour une obligation incontournable, d’abord l’adoption du projet de loi de finances pour 2014 puis sa signature une fois qu’elle a été votée par le Parlement. Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et deux ministres, Amar Ghoul et Amara Benyounès, ont paru spécialement chargés de rassurer sur la santé du Président. Mais rien n’est venu étayer leurs propos. Incrédules, voire méfiants, des citoyens ont lancé une pétition, avec pour titre : «Nous voulons voir notre Président», ce qui veut dire que beaucoup doutent que Bouteflika soit «libre de ses mouvements». Est-il l'otage d'un clan ? En tout cas, tant qu'il ne se prononcera pas en personne, il subsistera des doutes. Comment organiser une élection présidentielle dans une telle ambiance de suspicion ?
K. B.
 

Comment (15)

    ammmar
    25 février 2014 - 0 h 57 min

    etrange situation et
    etrange situation et bouteflika aurais pu intervenir pour ne pas laisser les choises moisir chaque jour un peu plus s’il pouvait le faire,alors cette hypothese d’etre pris en otage prend forme chaque jour un peu plus et c’est tres inqiuettant,comment vont’il reagir le jour ou les masques tomberont definitivement et comment justifier tt ceci a ce peuple longyemps berné et meprisé…………………………….




    0



    0
    Anonyme
    24 février 2014 - 21 h 12 min

    J’aurai préféré que Mr Sellal
    J’aurai préféré que Mr Sellal ne mentionne pas les millions de gents demandant un 4em mandat car il me rappelle un ex Zaim dont on ne connait même pas l’endroit ou il est enterré en libye qui prétendait avoir des millions avec lui, et si L’administration faisait que l’actuel président perde les élections comme il les gagnait au passé,il ne pourrait contesté les résultats et l’affront sera lavé




    0



    0
    Ahmed
    24 février 2014 - 19 h 04 min

    Je suis complètement d’accord
    Je suis complètement d’accord avec toi (by algerien)ce que tu dis est réel en 15 ans beaucoup de gens se sont embourgeoisé de façon douteuse l’état à fait des compromis pour corrompre le maximum de citoyen lambda la nouvelle du 4 mandat n’a choqué que les honnêtes gens ceux qui vivent de la sueur de leur front ceux qui aspirent à une justice à une égalité et aux grands défis ces gens n’ont pas profité du système et n’ont rien a perdre si bouteflika partait .interrogez les commerçants ,les bénéficiaires de locaux de logements sociaux de prêts etc….!




    0



    0
    Algérien
    24 février 2014 - 16 h 30 min

    Moi je commence à avoir un
    Moi je commence à avoir un doute sérieux quand je constate que les supporteurs du 4eme mandat sont nombreux : Beaucoup de gens en Algérie vivent de la corruption et du trafic, et pas seulement ceux qui sont en haut. C’est pour cela qu’ils veulent la continuité avec ou sans Bouteflika aux commandes.
    J’espère me tromper.




    0



    0
    Anonyme
    24 février 2014 - 15 h 27 min

    Il n’y a aucun honneur ni
    Il n’y a aucun honneur ni merite à gouverner l’algerie!!!!




    0



    0
    Anonyme
    24 février 2014 - 15 h 27 min

    C’est clair qu’il faut
    C’est clair qu’il faut commencer la procedure d’empêchement




    0



    0
    Aderbal
    24 février 2014 - 14 h 05 min

    Le président est mort VIVE LE
    Le président est mort VIVE LE ROI…




    0



    0
    selecto
    24 février 2014 - 13 h 26 min

    @by smalah (non vérifié) |
    @by smalah (non vérifié) | 24. February 2014 – 12:39

    Nous avions eu droit à un régisseur à l’ambassade d’Algérie en France les années 2000 un certain LASBAT Ahmed qui a regagné, sa femme était virtuellement employée à l’ELCO du centre culturel algérien et payée 32000 par mois en espèces de la main du responsable SARHANE Ali, la femme de BENCHALANE Rafik le gratte papier de l’ambassade aussi mais elles n’étaient pas les seules.

    Ce régisseur a laissé derrière lui un joli magot immobilier avant de regagner la centrale.




    0



    0
    smalah
    24 février 2014 - 11 h 39 min

    Vraiment tout est corrompu et
    Vraiment tout est corrompu et tout est fait pour figer notre pays et permettre à des septuagénaires de durer et surtout de garder les fonctions supérieures et ce par la fermeture de tout moyens permettants au ces jeunes cadres brillants par ailleurs d y accéder . Au ministère des affaires étrangères ,Ainsi le dernier examen illustre parfaitement cela ,par ailleurs professionnels, se caractérise par des sujets hors sujet et malsain présentes mais créés spécialement pour saquer le moral de ces jeune .
    Svp monsieur les responsables à l instar de Mr Lamamra lui même du SG du MAE et des DG intéressez vous a cela et en votre âme et justice …..si vous ne faites pas partie de maffia et aimez votre pays et vos enfants ,qui font partie de cette jeunesse …bien sur…et nommez des correcteurs honnêtes surtout pas ceux qui ont donné le sujet ,y a. Magouille flagrante ….que noter ..la ressentait a-t-on,le plan ,les idées , car ce genre de sujet ,sujets thèse mal présente surtout celui l instruction générale …
    On a confiance en vous monsieur Lamamra … Nous sommes vos futurs cadres demain après demain ces sexagénaires partiront …aidez nous a acquérir l expérience ..nécessaires vous êtes nos pères et vos enfants la ou ils sont trouveront aussi des pères ….




    0



    0
    MARTEAU -PIQUEUR
    24 février 2014 - 10 h 23 min

    @ 00213 24. February 2014 –
    @ 00213 24. February 2014 – 10:48

    Ne connaissant pas M.LAMAMRA , je me permets de vous donner un indice : Si l’actuel Ministre des A.E est reconduit dans ses fonctions dans le gouvernement de « BOUTEF 4  » , c’est qu’il approuve TOUT ! S’il est remercié, c’est que c’était d’ARGAZ . C’est la réponse de n’importe quel algérien lambda !




    0



    0
    MARTEAU -PIQUEUR
    24 février 2014 - 10 h 14 min

    @ ahmed 24. February 2014 –
    @ ahmed 24. February 2014 – 10:27

    Cette phrase de l’auteur de l’article qui a fait « tilt » chez vous , n’est pas la « substantifique moelle » de ce texte que je partage . Ce qui l’est par contre , c’est bien la conclusion de l’article dans laquelle tout un chacun se reconnaît ( sauf -bien sûr- les Baltaguyas du pouvoir !) .Il s’agit de « [….] En tout cas, tant qu’il ne se prononcera pas en personne, il subsistera des doutes. Comment organiser une élection présidentielle dans une telle ambiance de suspicion ?[…] ».




    0



    0
    Anonyme
    24 février 2014 - 10 h 10 min

    @ ahmed (non vérifié) | 24.
    @ ahmed (non vérifié) | 24. February 2014 – 10:27
    boutef et son clan n’ont jamais été democrates sinon on l’aurait su!aucun parti n’a été autorisé à « s’opposer »à boutef depuis 1999!!!!!vous etes naturellement appelés à disparaitre bientot!!!!!!




    0



    0
    00213
    24 février 2014 - 9 h 48 min

    Sellal est définitivement out
    Sellal est définitivement out en appuyant la Bande de l’import-import.
    J’aurais souhaité connaitre la position de Lamamra qui doit surement être l’un des responsables politiques algériens les plus compétents que l’Algérie est connue.




    0



    0
    Rabah Toubal
    24 février 2014 - 9 h 30 min

    الويل لتلك للأمم التي تفتقر
    الويل لتلك للأمم التي تفتقر الرجال والنساء للدفاع عن الشرف المنتهك والضمير المغتصب.

    Malheur aux nations qui manquent d’hommes et de femmes pour défendre leur honneur bafoué et leur conscience violée.




    0



    0
    ahmed
    24 février 2014 - 9 h 27 min

    VOUS DITES:
    « …Ce n’est pas

    VOUS DITES:
    « …Ce n’est pas le fait de prétendre à sa propre succession qui rend la candidature de Bouteflika problématique… »
    .
    SI SI c’est cela votre principal problème. Selon vos articles et d’autres c’est cela votre crainte et non sa maladie et son incapacité.
    Il y a chez vous et certains commentateurs un véritable problème dans la conception de la démocratie. D’où mes réactions critiques qui font croire que je défend un 4ème mandat.
    Vous ne croyez pas au vote mais à la fraude et chacun souhaite que l’on fraude pour son candidat.
    Moi aussi je ne crois pas au vote et au choix libre; d’où la nécessité d’un candidat de « consensus ».(on est bien coincé maintenant dans ce choix à force de bricolage et de clientelisme depuis 35 ans)




    0



    0

Les commentaires sont fermés.