L’exemple Borloo

Par Karim Bouali – «Je n'ai pas en l'état toute l'énergie nécessaire pour remplir complètement toutes mes responsabilités, j'ai donc décidé de mettre un terme à mes fonctions et mandats.» Un bel exemple venant d'un grand monsieur, J.-L. Borloo ! Cet homme politique français mérite la description que fait de lui unanimement la classe politique de son pays, amis et adversaires confondus : il est hors normes. Il a suffi à Jean-Louis Borloo d’un simple courrier adressé au comité exécutif de son parti pour annoncer sa décision que personne n’attendait ni ne réclamait. Au contraire, en démissionnant de la présidence de l'UDI et du Parti radical, et en abandonnant également la présidence du groupe UDI à l'Assemblée nationale française, il laisse son camp politique dans un grand embarras, c’est même un «coup dur», commentent ses amis qui espéraient qu'il «revienne en forme» pour participer à la campagne des élections européennes qui auront lieu en mai. Fin janvier, il avait été hospitalisé en urgence pour une «pneumonie aiguë frontale», une infection qui débute brutalement, mais évolue favorablement, ont expliqué ses médecins. Et à 63 ans, Jean-Louis Borloo, qui est donc encore assez loin de l’âge de la retraite quand on fait de la politique, était en droit de se nourrir d’illusions et croire qu’il pouvait récupérer. Son entourage comptait sur son rétablissement complet après «quelques semaines d’absence». Mais l'ex-ministre a considéré que son état de santé ne lui permettait plus d'assumer ses charges politiques. Toutes proportions gardées, il n’est pas exagéré de faire la comparaison avec ce qui se passe dans notre pays où Bouteflika, hospitalisé à la suite d’un AVC le 27 avril 2013, puis contraint à une longue convalescence, non seulement reste accroché au poste de chef de l’Etat, mais brigue maintenant un quatrième mandat de cinq ans, ne pensant pas à démissionner alors que de l’avis de nombre d’observateurs, «il n’a pas en l'état toute l'énergie nécessaire pour remplir complètement toutes ses responsabilités». Pis, aussi bien dans les institutions que dans son entourage immédiat, personne ne trouve à redire. A méditer.
K. B.
 

Comment (16)

    Anonyme
    13 avril 2014 - 16 h 14 min

    comparer EL HORR et EL
    comparer EL HORR et EL HARTANI n’estr pas raisonnable ;
    IDA LAME TASTAHI AF3ALE MA TACHA




    0



    0
    qu'importe
    8 avril 2014 - 2 h 40 min

    Borloo ça fait un moment
    Borloo ça fait un moment qu’il traine ça , il a déjà eu une alerte il y a quelque année , il s’était promis d’en finir avec le pinard , apparemment c’est le contraire qui s’est produit . Un type fort sympathique qui n’a commit qu’une seul erreur , avoir accepté un ministère sous Sarkozy qui le craignait . Je ne suis pas certain que président il aurait décrocher ; Mitterrand a caché sa maladie jusqu’en 1988 après sa réélection , le médecin qui l’a révélé a été lynché médiatiquement,jugé,condamné et interdit d’exercer la médecine ; Mitterrand a continué au pouvoir malgré les 2 malaises publiques dont un où il avait vomit à cause de la chimio (voir you tube) son 2e mandat c’est terminé en 1995 il mort en 1996 . George Pompidou successeur de De Gaulle mourût au pouvoir en 1974 et personne hormis ces proches n’était au courant de sa maladie.




    0



    0
    RAIS
    8 avril 2014 - 2 h 13 min

    Le comparer au Moudjahed
    Le comparer au Moudjahed Bouteflika c’est insulter les Algériens.je ne vais pas retracer le parcours du Président actuel mais je voudrai rajouter une précision sur sa naissance à oujda!C’est les concours de circonstance ont voulu que quand son père refusant la hogra d’un caid l’a assassiné il a fuit l’Algérie pour ne pas tomber dans les mains des colons.Je considere que c’est un acte de bravoure de la prt de son père contrairement à certains qui se la joue patriote mais que leur parents ont été des lâches et des larbins des colons prêt à baisser leurs pantalons au lieu de se défendre.




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    8 avril 2014 - 0 h 50 min

    L’exemple Borloo
    Je ne viens

    L’exemple Borloo

    Je ne viens que très rarement sur ce site en ce moment, car je sais moi a quel point s’est joué et plié cette affaire de candidature présidentielle.Jean louis Borloo est un homme politique lucide certainement atteint d’un cancer (je lui souhaite bon courage) la comparaison avec Boutéflika est une insulte au parcours du président de L’UDI qui a fait beaucoup plus pour les jeunes français d’origine Algerienne que n’en feront Bouteflika et tout sa clic même pendant 150 ans de règne .
    Vous êtes devenue en Algérie des monarchistes et moi, je n’ai plus rien n’avoir avec ce peuple que je méprise au plus profond de moi et je ne l’ai jamais caché. Pendant la guerre de libération, ils se sont planqués pendant 8 ans et le même peuple a voté pour le FIS ce ne sont pas des Algériens comme moi donc je me retire comme Boorloo de la médiocrité intellectuelle qui a touché l’ensemble des élites de ce pays. Je ne ferais plus rien pour ce pays et on va rigoler un peu, car les seuls qui vous soutiennent en Europe sont les mêmes cinglés que votre université donne chaque jour à ce pays
    Je serais sans pitié sur la toile pendant le mandant de boutéf l’homme qui a acheté la mort avec notre pétrole.




    0



    0
    Anonyme
    7 avril 2014 - 17 h 11 min

    CHERCHER DANS L’HISTOIRE DES
    CHERCHER DANS L’HISTOIRE DES PAYS ARABES .LES PRESIDENTS SONT DES ROIS CONSTITUTIONNELS QUI FINISSENT MAL ET ENTRAINENT EKN GENERAL LEURS PAYS DANS LEIUR CHUTE .MEME L’EXCEPTION ZEROUAL , IL A LAISSÉ AU PAYS CETTE DÉORIVE QUE NOUS VIVONS.




    0



    0
    Lemdigouti
    7 avril 2014 - 17 h 09 min

    Ce Mr Borlo a 63 ans. Il est
    Ce Mr Borlo a 63 ans. Il est malade. Je pense qu’il marche, qu’il parle, qu’il raisonne, qu’il sort de chez lui, qu’il va aux toilettes tout seul….Bref il vit normalement.Il se retire.
    Le MAHDI mountadhar DE LA 4EME Herda est lui aussi malade depuis longtemps. Il y a une année un AVC l’a terrassé. Il ne marche plus, il est cloué sur une chaise, il parle comme une personne touchée par les troubles du langage, il est handicapé, il n’y a pas d’espoir de récupération des neurones atteints par la congestion cérébrale. L’Avc nécessite de longs soins qui n’assurent que le confort du malade pour lui éviter des souffrances. A 78 ans il n’existe aucune chance de rémission.
    Ce Monsieur a continué contre toute logique à être président d’une République dans le moment ou il fallait que la Constitution soit appliquée : vacance du pouvoir. Non seulement cela n’a pas été fait, mais en plus « on » le représente pour un autre mandat N°4.
    Sans aller au niveau des responsabilités entre le français qui a arrêté par lui même et notre Sauveur il faut quand même se poser des questions. Une seule me tarabuste : OU VA L’ALGÉRIE DE ARFAA RASAK YA BA??? Car pour le moment on est le grand cirque de la planète Terre. Et tout le monde rigole de cette farce inédite, de cette tragi-comédie qu’on veut imposer contre vents et marées.




    0



    0
    El Moudjahed
    7 avril 2014 - 16 h 29 min

    NON,ON S’EN FOUT DE LA
    NON,ON S’EN FOUT DE LA FRANCE,C’EST PAS LA QUESTION,LE PROBLEME C’EST QUE NOUS AVONS DEUX ASSOIFES,UN DE PINARD MAIS CULTIVE,L’AUTRE DE POUVOIR SANS CULTURE,IL N’EST PAS DIT QUE LE DEUXIEME SALAW FI DFEROU,IL ME SEMBLAIT QU’IL AIMAIT BIEN CARESSER LA BOUTEILLE LUI AUSSI,MAIS ON S’EN FOUT CHACUN FAIT CE QU’IL VEUT DE SA VIE PRIVEE.
    CE QU’IL FAUT RETENIR DE L’HISTOIRE,C’EST QUE L’UN DEMISSIONNE POUR RAISON DE SANTE,PAR DEONTOLOGIE,L’AUTRE PEUT ETRE PLUS MAL EN POINT ,LA LOCOMOTION ET L’ELOCUTION,EN MOINS,S’AGGRIPE AU KOURSI,PAR VENGEANCE,DIRE QU’IL N’A PAS MEME TIRER UNE BALLE POUR LE PAYS!
    LE PAPE DESIGNE PAR LEUR DROIT DIVIN A VIE LAKOUM DINOUKOUM WALIYA DINI,A DEMISSIONNE LUI AUSSI,ET NOTRE PAPE A NOUS ,QUI NE GERE MEME SES BRETELLES TOUT SEUL,IL EN REDEMANDE!
    POURQUOI?PAR PUR EGOISME,POUR SAUVEZ SON CLAN DES GRIFFES DE LA JUSTICE QUI FINIRA PAR LES COINCER!
    SAID,CHAKIB,BEDJAOUI,LA LISTE EST LONGUE CROYEZ MOI,CHERCHENT A TOUT PRIX ,UN SURSIS,MEME LE SURSIS A UN TERME.
    CE QUE RETIENDRA L’HISTOIRE C’EST LE MAL QU’A FAIT BOUTEF A CE PAYS,LE NOTRE!




    0



    0
    Anonyme
    7 avril 2014 - 14 h 09 min

    @Par James Bond 00213 (non
    @Par James Bond 00213 (non vérifié) | 7. avril 2014 – 11:15

    barakatalah alik

    Quelques rares personnes connaissent les vrais raisons de l’éclipse brutale du bourloup.

    Le soit disant exemple du bourloup est completement à coté et on sait maintenant que AP ne se casse plus la tete pour chercher la vraie vérité.

    Un article qui prend comme exemple les faits et gestes d’un alcoolique invétéré en le comparant avec un président Algérien.

    Ce qui est sure un va surement se retrouver aux alcooliques anonymes si se n’est pas chez un oncologue et l’autre restera bien au chaud à El Mouradia.




    0



    0
    FNATOME
    7 avril 2014 - 13 h 54 min

    BORLOO N’EST PAS BOORLOFIKA
    BORLOO N’EST PAS BOORLOFIKA




    0



    0
    Anonyme
    7 avril 2014 - 12 h 42 min

    @ James Bond 00213 (non
    @ James Bond 00213 (non vérifié) | 7. avril 2014 – 11:15

    Il y a combien dans la chakara pour aujourd’hui ???
    Comparaison n’est pas raison!!!
    Moi je répond par : Ce qui a un point commun n’est pas forcément similaire, il ne faut pas prendre une comparaison à la lettre.
    Ce français malade a estimé que…. malade, il se retirait car il ne pouvait plus assumer (ce Mr marche, parle facilement, va aux toilettes tout seul, il n’a pas besoin d’aide pour le déplacer).
    Le malade algérien, victime d’un Avc aux conséquences irréversibles a terminé son mandat malgré la loi fondamentale du pays qui l’en empêchait. Non seulement ça, mais il se représente pour un long mandat de 5 ans, et on a vu son état physique : lamentable à tous points de vue. Il est exposé sans aucune honte à la vue de la planète.
    Et là ya Kho tu dépasses l’entendement quand tu cites le fameux proverbe !!! en précisant à la fin que ce Borlo avait fini sa carrière alors qu’il n’est âgé que de 63 ans….contre 78 ans pour ton champion le plus « populaire d’afrique » (Avant MUGABE certainement)/ Ces 15années de jeunesse pour le français (78-63) représente déjà le nombre d’années passées au pouvoir par ton idole. Pour quel bilan ??? Çà c’est une autre affaire…une longue affaire.
    A la fin…quand l’indignité est là….elle devient mère de toutes les bassesses……




    0



    0
    Lyes48
    7 avril 2014 - 12 h 17 min

    C’est honnete de sa part mais
    C’est honnete de sa part mais il n’occupe aucun poste et n’en vise aucun.Il faut lire « Ces malades qui nous gouvernent »
    de Pierre Accoce et Pierre Rentchnick (éditions Stock).
    ou il est question de Chamberlain, du général Gamelin, Mussolini, Hitler, Roosevelt, Staline, Churchill, Mitterand etc…meme Sarkozy qui a eu un malaise vagal. Tout ce qui nous vient de France semble etre pris comme l’exemple a suivre, quand on a l’esprit encore colonisé.Triste.




    0



    0
    Anonyme
    7 avril 2014 - 11 h 27 min

    à James band, tu te trempe
    à James band, tu te trempe completement, c’est la cariére de ton bien aimé fakhamatouhou qui est teminéé, lui qui a 77 ans et qui traine un AVC irrémediable depuis plus d’une année, contrairement à Jean Luis Borloo qui n’a que 63 ans.Quant à dire que la situation à nos frontiéres est delicate et parler de stabilité, justement c’est une raison de plus pour élire un nouvel homme d’etat capable d’assurer pleinement sa fonction contrairement à ton president invisible.
    Donc ta comparaison à la fin, il faut la renverser, car c’est ton fakhamatouhou qui est la mobylette.




    0



    0
    gummel
    7 avril 2014 - 11 h 17 min

    une grande leçon pour notre
    une grande leçon pour notre apprenti dictateur, assoiffé de pouvoir.




    0



    0
    Abou Stroff
    7 avril 2014 - 10 h 29 min

    Borloo est un homme politique
    Borloo est un homme politique français qui vit dans une société moderne et qui fait de la politique pour défendre un projet de société. à partir du moment où le grand Borloo a senti que ses forces ne lui permettaient plus d’agir pour défendre son projet de société, il a préféré se retirer en grand HOMME qu’il est. en homme intelligent, Borloo comprend que ses idées peuvent être défendues par autrui. dans ce cas, le projet de société passe avant le personne qui n’est qu’un moyen au service du projet. quant à notre bienaimé fakhapmatouhou national, primo, il est tout à fait indécent de comparer le grand Borloo et un assoiffé de pouvoir qui n’a aucune gêne à se présenter diminué devant les caméra du monde entier. en outre, notre bienaimé fakhamatouhou national n’a, jusqu’à preuve du contraire, qu’une ambition qui se réduit à chauffer le koursi de président avec son auguste popotin. enfin, dans une société basée sur la distribution de la rente et sur la prédation, la marabunta qui domine n’a besoin que d’un Leader de façade. elle a surtout besoin, comme toute mafia qui se respecte, d’un « conseil d’administration » qui prend les décisions importantes, le parrain n’étant là que pour entériner les décisions du « conseil ».
    PS: le conseil d’administration est composé, au moment présent, par ceux qui se cachent derrière le corps presque totalement inerte de notre bienaimé fakhamatouhou national pour continuer à dévorer ce qui reste de l’algérie.




    0



    0
    James Bond 00213
    7 avril 2014 - 10 h 15 min

    Bouteflika est le président
    Bouteflika est le président élu et populaire du plus grand pays d’Afrique et de Méditerranée, avec une population de 40 millions d’habitants et 7 pays instables ou en guerre autour ….
    JL Borloo est un leader sympathique d’un micro parti politique dans un pays en déclin. Il a atteint le summum de sa carrière en devenant deputé, maire et ministre, et il n’a aucune chance d’être premier ministre ou président. Sa carrière est terminée depuis longtemps.

    Comparer les deux, c’est comme de comparer un avion de chasse avec une mobylette, ou un paquebot avec une flouka en plastique.

    Comparaison n’est pas raison.




    0



    0
    Thidhet-kan-Ayahviv
    7 avril 2014 - 9 h 36 min

    POUR VOUS, TOUS LES JEAN, LES
    POUR VOUS, TOUS LES JEAN, LES PIERRE ET LES JEAN-JACQUES SONT DE GRAND MESSIEURS!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.