Lettre ouverte au PDG de la Sonelgaz

Monsieur le Président-directeur général de la Sonelgaz,
J’ai l’honneur de venir par la présente vous faire part des agissements pour le peu étranges, et plus qu’ambigus, des agents de la Sonelgaz.

Monsieur le Président-directeur général de la Sonelgaz,
J’ai l’honneur de venir par la présente vous faire part des agissements pour le peu étranges, et plus qu’ambigus, des agents de la Sonelgaz.
En effet, nous les héritiers Serraï, possédons une villa à la Cité DNC N° 12-13, Hydra, dont le sous-sol a été loué à l’Eurl Angel par contrat notarié, daté de juin 2004, portant mention 23 mois fermes non renouvelables. Depuis 2007, nous sommes en justice contre l’Eurl Angel, que nous considérons comme un indu occupant et contre laquelle nous avons obtenu en première instance (2011) un jugement d’expulsion pour défaut de paiement de loyers (affaire en cours à la Cour suprême). L’indu occupant, malgré une décision de justice (tribunal de Bir Mourad Raïs et cour d’Alger) interdisant tout travaux dans le local objet de litige, et faisant fi des lois de ce pays, et comme prouvé par maints PV d’huissiers, continue non seulement à opérer des travaux mais a, en plus, tenté, réussi, par je ne sais quel stratagème de s’attirer le soutien des cadres de la Sonelgaz.
Jugez-en, malgré quatre oppositions à l’installation de compteurs d’électricité et de gaz de notre part déposées auprès de vos services (de 2007 à 2014) et étayées par différents jugements, ma famille a eu à subir en l’espace d’une petite semaine l’assaut de cadres et ouvriers venus en force à l’effet de procéder aux travaux d’installation d’un compteur d’électricité avec appel aux forces de l’ordre, et ce, sans essayer de prendre langue auparavant avec les propriétaires des lieux, assaut, donc, qui s’est terminé au commissariat de police lequel s’est déclaré incompétent et a renvoyé et l’Eurl et la Sonelgaz devant le procureur de la République. A cette occasion, j’ai remis personnellement et devant témoin au juriste de la Sonelgaz tous les éléments constitutifs du dossier.
L’affaire aurait dû s’arrêter là. Mais quelle ne fut notre surprise, notre effroi, de voir ce mardi 8 avril «débarquer» un renfort exceptionnel des cadres de la Sonelgaz (dont le directeur de Saïd Hamdine qui ne s’est présenté que près de 2 heures après des tentatives d’intimidation par huissier interposé). L’huissier dont on n’avait même pas compris qu’elle était mandatée par la Sonelgaz hurlait : «On m’a envoyé d’en haut», et a laissé croire qu’il fallait accepter l’installation de compteur d’électricité sous peine de se «retrouver devant le procureur de la République». Or, dans cette ambiance surréaliste, ce document «notifications» ne m’a été remis que plus de deux heures après l’arrivée en force des cadres de la Sonelgaz et quelques minutes après leur départ. Aussi, ce n’est que quand le calme est revenu et après nous être occupé de ma mère sérieusement secouée par cette descente, et en convalescence après un quintuple pontage coronarien, que j’ai lu avec attention le document remis par l’huissier. Les faits sont graves : la Sonelgaz, malgré tous les documents et jugements en sa possession, a induit le président du tribunal en erreur en lui soumettant un jugement, en première instance, daté de 2009 ! et pour lequel la juge qui l’avait prononcé avait reçu un blâme de sa hiérarchie pour non-conformité du jugement avec les textes de loi.
Or, le juriste de la Sonelgaz avait en sa possession des documents plus récents et, surtout, un prononcé d’expulsion ! L’intervention de la Sonelgaz et sa partialité a laissé perplexe tant ma famille que nos voisins. D’autant plus que vos services savent pertinemment que l’Eurl Angel, malgré ses atermoiements près les tribunaux, est alimentée en électricité. Preuve en est qu’y compris en dehors des heures de service, les véhicules de la Sonelgaz ont l’habitude de se déplacer pour des pannes générées par un usage excessif de climatiseurs, chignoles, perceuses et autres appareils (notamment un certain 7 mai 2013 à 17h40 intervention à l’intérieur du local et qui s’est soldée par le rétablissement du courant).
Monsieur, appelez par téléphone la Sonelgaz pour un problème à l’intérieur de votre domicile, on vous répondra de faire appel à un électricien privé !
Dans cette triste affaire, qui oppose une vieille dame à l’Eurl Angel, la Sonelgaz a oublié sa mission de service public et s’est érigée en partenaire privilégié de l’Eurl ANGEL, laquelle, rappelons-le n’a pas de titre de propriété, pas de contrat et de surcroît est sous la menace d’une expulsion. Obtenir un compteur est un subterfuge pour obtenir un certificat de résidence lequel permettra à l’indue occupante de «permaniser» une situation de non-droit. Un dossier de fond étant en cours (au niveau de la Cour suprême), il s’agissait simplement et sereinement d’attendre que la justice se prononce.
J’espère, Monsieur le Président-directeur général, que vous aurez à cœur de suivre cette douloureuse affaire.
Haute considération
Pour les héritiers Serraï,
Madame Anane Aïda Nadra Soraya

Courrier n°2

Lundi 21 avril 2014
15 jours après les faits mentionnés ci-dessus, une équipe de la Sonelgaz s’est encore présentée à la Cité DNC Villa 12-13, pour être plus juste, s’est présentée et a pénétré le local objet de litige sans y être invitée par les propriétaires en titre, c'est-à-dire les héritiers Serraï.
Il faut reconnaître que le parc automobile de la Sonelgaz est particulièrement important pour que des véhicules soient mobilisés régulièrement à la Cité DNC.
Matricule des véhicules Fiat de la Sonelgaz qui se sont déplacés ce mois-ci :
55827.110.16 SDA 12/01
50912.112.16 SDA
45682.106.16 Direction de la distribution, Belouizdad
Sans compter l’armada des sous-traitants.
Les héritiers Serraï n’ont pourtant rien demandé à la Sonelgaz si ce n’est d’attendre que la justice (Cour suprême) statue. Force doit revenir à la loi et nul ne peut se substituer à la loi.
La démarche des éléments de la Sonelgaz s’apparente à un viol sans cesse renouvelé des deux femmes propriétaires résidant à la Cité DNC :
– Serraï feriel , AVC à 50 ans, handicapée physiquement ;
– Serraï Fettouma, quintuple pontage coronarien fin janvier de l’année en cours et dont la convalescence a été plus que perturbée par les allées et venues malencontreuses des équipes de la Sonelgaz. A telle enseigne que cette dernière a été évacuée à Paris chez son fils pour pouvoir poursuivre sa convalescence.
La question est qui au niveau de la Sonelgaz a fait de cette affaire sordide une affaire personnelle ?
 

Commentaires

    salhi henda rais hamidouu
    30 mai 2017 - 10 h 44 min

    me ramadane karime

    me ramadane karime
    je tiens a vous signaler que mon deplassement a sonelgaz de bologhine pour l instalation de compteure de gaz qui j attend depuis 2 mois apres conduite et payment la repense etait compteure non disponible chose que cela dit que rais hamidou 16 cette situatin a trip duree priere voir

    respectueusement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.