Résidence d’Etat du Club des Pins : une vingtaine de ministres sommés de rendre les clés

Une vingtaine d’anciens ministres ont été sommés de quitter la zone d'Etat du Club des Pins, vient d’apprendre Algeriepatriotique de sources sûres. Une nouvelle tentative pour déloger les anciens responsables qui «squattent» les luxueuses villas de la résidence de Club des Pins aux frais des contribuables et sans contrepartie aucune. Le même scénario se répète à chaque changement de gouvernement sans qu’aucune avancée ne soit notée dans ce dossier qui, aux yeux de la population, est devenu le symbole même de la dichotomie entre le pouvoir et le peuple, et l'incarnation de la gabegie. Beaucoup de ministres destinataires de la mise en demeure visant à récupérer les lieux rechignent à le faire, estimant qu'«ils ont rendu service à l'Etat» et que «les préavis qu'ils ont reçus sont une sorte d'insulte à leur égard». Pourquoi des ministres qui ne sont plus en fonction, et plus généralement les hauts cadres de l'Etat, considèrent-ils toujours qu'ils rendent service à la nation en assumant leur fonction ? Pourtant, comme tout cadre de l’Etat, ils exercent un travail rémunéré et accompagné en plus de gros avantages, tels que des services gratuits en tous genres et autres charges couvertes par le Trésor public, une résidence de luxe, des voitures de fonction, une protection rapprochée, etc. Ces mêmes responsables politiques répètent à qui veut bien les entendre que la situation sécuritaire s'est nettement améliorée, que le terrorisme est vaincu, que le peuple s'est réconcilié avec lui-même grâce aux louables efforts de Bouteflika. Pourquoi alors cette zone de sécurité qui rappelle la «zone verte» à Baghdad est-elle maintenue ? Pourquoi l'Etat ne la restitue-t-il pas aux citoyens ? Nombreux sont ceux qui dénoncent l’attitude de ces responsables et de leurs proches, entourés de tous les égards, dans cette zone résidentielle fermée aux gens du peuple, et réservée non seulement aux membres du gouvernement, mais aussi à d’anciens députés qui habitent par dizaines la résidence depuis les années quatre-vingt-dix. Installés avec armes et bagages, ils prennent goût au luxe offert gracieusement par l’Etat et refusent de quitter les lieux, alors qu’ils sont loin d’être démunis, ayant profité des largesses de l’Etat pendant de longues années. Les Algériens attendent depuis la fin des années difficiles du terrorisme de pouvoir circuler librement dans cette zone de loisirs proche d’Alger, mais ceux qui s’y aventurent sont éjectés par une armada d'agents de sécurité spécialement formés pour veiller à la quiétude des «nouveaux riches» dorlotés par l’Etat. Alors, au lieu des préavis renouvelés périodiquement pour tenter vainement de déloger les indus occupants du Club des Pins, à quand une véritable décision qui rende cette zone à sa vocation touristique initiale au profit de tous les Algériens ?
Meriem Sassi
 

Commentaires

    cause
    13 août 2016 - 8 h 15 min

    Si le gouvernement Algérien n
    Si le gouvernement Algérien n’ouvre pas une procédure pénale contre MOHAMED EL AMINE MISSAIDE pour vol des biens de l’état dans l’exercice de si fonctions de chef de cabiniez de selale chef du gouvernement et le P.D.G HAMAMOUCHE KAMEL pour abus de pouvoir .corruption.faut et usage de faut détournement de fans public depuis 1999- a ce jours -va prendre la tête d’une opposition farouche, puissante et médiatisée sur le net, jusqu’au départ du pouvoir ?Les enfoirés lunchere de queux quand île ce voie vulnérable îles dispose plainte. le président lui même et site si défauts dans si pages comment pauvre d esprit tu prit tendre que tu et innocent des accusations de plus de 370 personnes qui confirme tes abus et les voles commis comme par exemple.—ou elle et passer la bijouterie antique plein objet .chédeuvre .bijou berbère de ancien époque dune valeur inestimable qui se trouver a entré et tous les richesse culturelle tableaux lustres antique tous les objet de grande valeurs inestimable en disparus de cette hôtel de puits ta venus Kamel hamamouche tu et dans la merde jusque coup sa vas pas tardai et tu vas te rendre quant tu a enquisses des grande somme de président pour le renouveau enfaîte tuas remplacer les objet antique de grande valeurs pare du toque de cette époque tous le charme de ex sain gorge et son patrimoine sa richesse a étai dilapider de l’hôtel tous le mande se souvient le jour de destruction des archives je garde toujours ce P.V Si je veut exposée tous tes mitait- Kamel hamamouche -. Personne ne peut me faire taire pauvre demeurée je suie te pire de tes cauchemar devant justice et dieu—————-Lettre ouverte à tous les hommes de bonne volonté : Notre appel vise à interpeller vos consciences aux fins de mettre de coté vos antagonismes et vos égoïsmes étroits. Vous unir pour un seul objectif, celui de constituer une force tranquille de lutte contre la dilapidation des richesses nationales ainsi que le patrimoine de notre pays, héritage des générations futures. L’Algérie arrosée du sang de ses martyrs, mérite mieux que son sort actuel. Le combat le plus noble, le plus humain et certes le plus difficile, qui vous incombe tous et qui s’impose aujourd’hui plus que jamais avec évidence est d’harmoniser vos diversités pour les rendre complémentaires et utiles dans les circonstances du moment. L’Algérie appartient à tous les Algériens, n’en déplaise aux émules de ‘‘L’Algérie de PAPA’’ et autre nostalgiques du ‘‘Paradis Perdu’’, des colons, caïds et BACHAGHAS de l’Algérie Française. Le but moral et spirituel recherché est de semer les graines de l’espoir dans le cœur de nos enfants désemparés et souvent guidés vers la violence pour se faire entendre. Et pourtant ils savent que la réalité ne les laissera pas tranquilles. Et pourtant ils persistent à ne rien faire qui puisse inverser le cours des choses. Et pourtant ils continuent sur la voie de l’idéologie la plus ringarde et la plus arriérée. Ce n’est pas parce que nous sommes le jour d’après poisson d’avril qu’il faut nous prendre pour des cloches ! Quand un pouvoir en est réduit à un tel usage de la diversion sur les grands dossiers de corruption en ce moment, la fin du règne est proche C’est le Clan d’Oujda qui m’a tuer
    dilapidation des trésors et patrimoines
    Si le gouvernement Algérien n’ouvre pas une procédure pénale contre MOHAMED EL AMINE MISSAIDE pour vol des biens de l’état dans l’exercice de si fonctions de chef de cabiniez de selale chef du gouvernement …
    DILAPIDATION DES TRÉSORS ET PATRIMOINES




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.