Du patriotisme économique

Par Kamel Moulfi – Désormais, en France, les investissements étrangers sont soumis à autorisation préalable. C’est «pire» que le 51/49% appliqué chez nous. Arnaud Montebourg, le ministre français patriote, s’oppose à la prise de contrôle des entreprises françaises par les étrangers. Il a fait signer un décret dont le motif est imparable : «protection des intérêts stratégiques de la France pour la reconquête de notre puissance». Voilà comment réfléchissent les Français, pendant que nous leur offrons des cadeaux à travers des accords et conventions qui nuisent à notre économie. Au premier trimestre 2014, la France a exporté pour 1,96 milliard de dollars vers notre pays, alors que ses investissements productifs restent insignifiants (voir article sur Algeriepatriotique du 3 mai 2014). Le tour de vis de la France pour verrouiller son économie est donné au moment même où l’Union européenne (UE) nous demande de desserrer chez nous la protection en modifiant, comprendre «en inversant», la règle de partage d’actionnariat 51/49% concernant l’investissement étranger. Cela nous facilitera, promet l’UE, dont la France fait partie, l’entrée à l’OMC. Quelle bonne blague ! Et il y aura des perroquets en Algérie pour répéter cette insanité et s’indigner que l’on n’exécute pas la «suggestion» venue de Bruxelles. L’UE annonce la couleur avec le plus grand cynisme : entrez à l’OMC et votre ministère des Finances ne servira plus à rien, en attendant de dépouiller votre gouvernement de ses prérogatives. Le démantèlement tarifaire avec l’UE a déjà eu pour conséquence une perte de recettes pour le Trésor algérien équivalente à 3 milliards de dollars (voir article cité). Des think tanks «indépendants» et autres experts «avertis», et se prenant surtout au sérieux, répètent ce que leurs inspirateurs, de France, de l’UE et des Etats-Unis, n’appliquent pas chez eux. Si ce n’est pas bon pour eux, pourquoi le serait-il pour nous ? Cette question, les journalistes qui relaient les perroquets ne se la posent pas. A ce propos, faites une revue de la presse française après la décision de Montebourg et cherchez l’intrus dans l’unanimisme favorable qui va la commenter, dans les médias, les think tanks, les organisations patronales et même chez les ambassadeurs étrangers. Il n’y a pas de fausse note. Imaginons dans la bouche d’un ministre algérien cette phrase : «protection des intérêts stratégiques de l’Algérie pour la reconquête de notre puissance». Quelle hérésie ! Oser contester le statut de colonie à vie que la «communauté internationale économique» veut assigner à notre pays.
K. M.
 

Comment (10)

    Nass!ma
    16 mai 2014 - 9 h 51 min

    Par Laetizia (non vérifié) |
    Par Laetizia (non vérifié) | 15. mai 2014 – 20:55
    La situation économique catastophique du Tchad est principalement le résultat de la politique impérialiste de la France tout comme la situation de l´Argentine est le résultat de la politique impérialiste des Etas unis.
    Ces pays que je vais citer avec leurs dictateurs kléptocrates dont les biens mal acquis et avoirs bancaires dépassent l´endettement :Tchad,Angola ,“France a fric“ ,Togo ,Congo Brazzaville,Mali,Côte d´ivoire ,RDC, Libéria,Kenya ,Zimbabwe ,Guinée Équatoriale souffrent de: productivisme ,économies basée sur l´exportation ,épuisement des ressources naturelles,faible valeur ajoutée ,endettement,népotisme,depuis le colonialisme ,ces tendances des relations Sud/Nord sont inscrites au cœurs du système capitaliste et impérialiste occidental qui généralement ont été reprises et encouragées par l´IDÉOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT

    Cet échange resterait profondément inégalitaire tant que la logique reste exportatrice, Lätizia : les pays du Sud produisent pour les pays du Nord généralement eux même ne consomment pas les produits finis: je cite quelques exemples:

    la consommation de Café chez les Clombiens ou de chocolat chez les Ivoriens est un luxe pour le peuple de ces des pays permiers exportateurs de leurs produits juste pour montrer a quel point que les pays du Nord n´ont aucun intérêt que les pays du sud deviennent réellement autonomes .

    Il suffit d´imaginer la situation si les pays du Sud décidaient d´arrêter de produire et d´exporter les matiere premieres .L´occident serait en crise !

    Vous imaginez La Suisse sans chocolat suisse ou la France sans cacao ivoirien ou la Belgique sans chocolat ?Pour réaliser a quel point les industries du Nord sont dépendantes d´un apport massif des matières premières des pays du Sud ,le contrôle direct ou indirect des ressources des pays du sud est l´une des motivations des politiques étrangères occidentales.

    Les usines et les entreprises occidentales fonctionnent grâce aux matières premières des pays du Sud
    imaginez les usines de fabrication de chocolat ferment en France : pas de matière première = pas de production = pas de salaires pour payer les ouvriers = pas d´investissement = pas d´exportation = LA CRISE !

    Il faut que notre bourgeoisie compradore investisse dans le pays et surtout dans des secteurs productifs comme au Maroc ,arrêtons avec cette importation du n´importe quoi : SHAMPOING;CHOCOLAT;TOUS LES SAVONS A BASE DE GRAISSE DE PORC;CHIFOUNE DE LA CHINE .Au lieu de booster l´économie des autres pays comme la mère patrie la France ,l´Italie , la Turquie en important des produits non nécessaires que vous pouvez vous même produire :EN CONSTUISANT DES USINES DE VETEMENTS DE CHAUSSURES MADE IN AlGÉRIA PAR EXEMPLE .Penser SVP a la venir de vos petits enfants d´abord et de la jeunesse algérienne avec vos investissement vous créer de la richesse ,des emplois pour nos jeunes .

    Vive le shampoing el Ousfour 100% algérien ,le savon tassili100%algérien ,vive le cacao et le chocolat noir 100% algérien a base de caroubier très bon pour la santé (voilà un lien sur les vertus du caroubier http://fr.wikipedia.org/wiki/Caroubier)
    pourquoi importer des amendes !!!!! du pistache !!!!! des noix !!! alors qu´ils suffit de sensibiliser les chaouis a diversifier leur culture par exemple car le climat des Aures est propice pour ce genre de cultures aussi pour les fruits des bois (fruits rouges ) riche en vitamine c. Pensez a la venir de notre beau pays qui est L´Algérie avant que cela soit trop tard et cela sera le tour de mon cher pays de partir en miette.Mais ou sont nos économistes?!ou sont nos sociologues ?!ou sont nos juges , mais que fait la société civile dans ce bled?!Il faut arrêter de dépouiller le pays .Ces biens mal acquis et avoirs bancairesqui sont symtôme d´une corruption qui ronge le développement doivent bénéficier aux générations futures. Ils pourraient être placés et injectés dans des systèmes de codéveloppement touchant directement les populations sans passer par les gouvernants (prompts aux détournements) et en associant la société civile.cela ne fait rien ya sidi volez mais investissez dans le pays et créer de la richesse svp




    0



    0
    Djurdjura
    16 mai 2014 - 9 h 06 min

    quand nos ministres et
    quand nos ministres et surtout de l. A.E est convoque par le senat francais la feuille de route. à la main ( medelci lmedhloul …la honte )que voulez vous quand le president hospitalise au val pour maintenir ce nabot au rictus maladif , vivant et signer des ordonnances sur son lit d.hopital alors là on se demande où est la seyeda el watania …on est bien un pays à la solde de la france qui nous tient. dans ses serres…




    0



    0
    Anonyme
    16 mai 2014 - 2 h 02 min

    Ce Montebourg est un malade,
    Ce Montebourg est un malade, impérialiste et expansionniste. Son discours fait peur, on dirait qu’il est prêt à mettre le monde à feu et à sang pour assouvir son désir maladif de puissance.

    En observant les allemands on est stupéfait par ce discours cocorico anachronique. Les allemands semblent en effet une force tranquille.

    Lui et son maître Chevènement, le clan des Harka, sont bons pour l’asile.




    0



    0
    Laetizia
    15 mai 2014 - 19 h 55 min

    Magistral M. Moulfi !
    A

    Magistral M. Moulfi !
    A dessein pour ceux qui ne l’auront pas lu je reposte un commentaire qui me semble tout à fait opportun :
    Attention voir l’Accord de libre-échange nord-américain (EU, Canada, Mexique) qui a mis le Mexique, pays jadis souverain sur le plan alimentaire, à genoux et sur la paille !
    Cet accord a démultiplié l’immigration vers les EU (où les pauvres mexicains sans papiers sont traités comme des nuisibles alors que ces enfoirés d’amerlocs sont responsables de leurs malheurs). Cet accord, c’était soit disant du gagnant gagnant pour tous et voilà qu’il s’avère être une catastrophe pour les agriculteurs mexicains poussés à abandonner leurs terres parce qu’ils n’arrivent plus à vendre leurs récoltes (dumping des produits américains). En revanche l’oncle sam (seum) lui se porte comme un charme grâce à un débouché supplémentaire pour sa foutue camelote! On ne lâche rien !




    0



    0
    Nass!ma
    15 mai 2014 - 19 h 28 min

    Le commerce équitable entre
    Le commerce équitable entre le Nord et le Sud n´a jamais existé .Même si tous les produits du Sud vendu au Nord étaient issus du commerce équitable, l´échange resterait profondément inégalitaire tant que la valeur ajoutée des produits reste au Nord, en effet la quasi – totalité de l´industrie de transformation des matières première est occidentale et les pays du sud restent dans l´incapacité économique et technique de créer leur propre filière de transformation ce qui fait que

    la plupart des importations de produits énergétiques sont extraits des pays du sud, l´Afrique surtout , exportés puis réimportés après transformation à un prix beaucoup plus élevé.L´Afrique ne produit que des biens de consommation et produit peu ou pas de biens d’équipements. Elle ne produit encore qu’une faible part des articles industriels qu’elle consomme et perd des parts du marché mondial.De toute façon, avant l’effondrement, l’industrie africaine n’avait jamais joué qu’un rôle très marginal sur les marchés mondiaux. Elle y est maintenant presque inexistante. Non seulement trouver dans un pays occidental un produit manufacturé africain est une gageure, mais trouver un produit manufacturé africain en Afrique est entrain de le devenir, tant ce continent est désormais envahi par des produits d’autres régions, notamment made in Asia.Il n’y a pas de domaine où l’échec de l’Afrique ait été plus visible que celui de l’industrie. Alors que les pays du nord et quelques pays du sud sont engagés dans une compétition industrielle et commerciale sans merci.




    0



    0
    Anonyme
    15 mai 2014 - 16 h 21 min

    Ces voyous qui dirigent
    Ces voyous qui dirigent L’Algerie aujourd’hui doivent être radiés des institutions de l’état pour trahison contre la nation,les chouhadas et notre histoire entière.Remettre L’Algerie sur un plat aux occidentaux de par ces accords ,just pour qu’ils restent au pouvoir et détruire encore est indigne pour nous GHACHI.Chassons les.Recouvrons notre pays.Developons le nous mêmes.Tout accord signe par ces criminels est nul et non avenu.




    0



    0
    Anonyme
    15 mai 2014 - 13 h 07 min

    Arnaud Montebourg, Ministre
    Arnaud Montebourg, Ministre de l’Économie française, n’est pas un patriote mais un pyromane suicidaire car il vient de donner un coup de couteau dans le dos de la BNP Paribas concernant ses transactions frauduleuses aux USA.

    Aux USA, l’Épée de Damoclès est sur la tete de la BNP Paribas, de la Société générale, du Crédit agricole et de Axa Banque.

    Le feuilleton sera sanglant et la france n’est pas de taille pour supporter le choc. Arnaud Montebourg devrait enlever ses oeillères et arréter de jouer avec le feu « financier ».

    BNP Paribas sous la menace d’une amende record aux Etats-Unis

    Au moins 3,5 milliards de dollars, peut-être même 4 (2,5 à 2,9 milliards d’euros). Le montant de la lourde sanction financière qu’encourt aux Etats-Unis la banque française BNP Paribas, accusée par les autorités américaines d’avoir effectué des transactions en dollars avec des pays sous embargo américain (Iran, Soudan, Cuba…), se précise.

    Des sources proches du département de la justice américain ont fait fuiter l’information, mardi 13 mai à New York, laissant entendre qu’une transaction pourrait être conclue dans les semaines à venir, dans le cadre d’une procédure pénale ouverte contre la banque.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/05/14/bnp-paribas-pourrait-se-voir-infliger-une-amende-record-aux-etats-unis_4416591_3234.html




    0



    0
    Mohand
    15 mai 2014 - 10 h 08 min

    S’il y a un manque
    S’il y a un manque d’enseignants en Français en Algérie, il faut bien choisir cette fois. Accorder la préférence nationale n’est pas un vain mot. Recruter des Algériens de la diaspora serait une formule intéressante pour le pays et les Algériens. Nous suivrons cette affaire de près. J’espère qu’ils ne mettront pas dans les critères de choix des postes, la condition suivante: avoir les yeux bleus et les cheveux blonds! ça serait fort mal à propos.




    0



    0
    selecto
    15 mai 2014 - 9 h 45 min

    Des « investisseurs » du Moyen
    Des « investisseurs » du Moyen Orient étaient venu en Algérie les mains dans les poches et c’est les banques algériennes qui leur a prêté l’argent pour leurs « investissements », prêts facilité par leurs « associés » algériens.

    Il parait que l’Algérie a commandé 5000 enseignants du français pour la rentrée prochaines, ça fera 5000 demandeurs d’emplois en France. Merci qui ?




    0



    0
    karimdz
    15 mai 2014 - 9 h 27 min

    C est un test, si le
    C est un test, si le gouvernement algérien, céde sur le 51/49 alors que la France et d autres pays font du protectionnisme, il sera alors clair pour moi, que l etat algérien est à la botte de la France.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.