Jusqu’à la démission

Macron samedi
Les Gilets jaunes réclament la démission d'Emmanuel Macron. D. R.

Par Mrizek Sahraoui – Le huitième acte des Gilets jaunes a bien eu lieu, ce samedi. La mobilisation non seulement n’a pas du tout faibli, bien au contraire, elle prend une dimension telle que rien ne pourra l’arrêter et une tournure progressivement révolutionnaire, avec pour principale revendication l’instauration du référendum d’initiative citoyenne (RIC), une exigence loin d’être innocente.

C’est clair et net, le mouvement s’est départi des revendications initiales. La taxe sur le carburant et le pouvoir d’achat sont, en effet, devenus presque accessoires. Au fil de la contestation, les Gilets jaunes se sont focalisés uniquement sur la mise en œuvre du fameux référendum, une stratégie visant, ni plus ni moins, à empêcher le président de la République d’aller au terme de son mandat dont l’explication se trouve dans le choix du point de chute de la marche de ce samedi : le palais Bourbon, le bâtiment qui abrite l’Assemblée nationale totalement sécurisé par un important dispositif policier déployé alentour.

La convergence de la manifestation vers le siège du Parlement est, à l’évidence, un message fort. Tout un symbole auquel s’ajoute, outre des scènes de guérilla urbaine d’une rare violence, l’attaque des bureaux du secrétaire d’Etat et porte-parole du gouvernement, lequel a qualifié les Gilets jaunes d’«agitateurs», la veille du huitième acte, un nouvel épisode organisé sous le slogan «Macron démission», avant celui de samedi prochain, ont d’ores et déjà promis les protestataires.

Beaucoup, le gouvernement compris, ont parié sur l’essoufflement du mouvement. Lors de son discours du 31 décembre, Emmanuel Macron s’est montré ferme et inflexible, une attitude qui n’a fait qu’enflammer le conflit et fait repartir de plus belle la protesta des Gilets jaunes, manifestement de plus en plus déterminés à faire la révolution. Maxime Nicolle, alias «Fly Rider», et Eric Drouet, deux leaders du mouvement, ont fait référence à la place Tahrir.

Une évocation lourde de sens.

M. S.

Comment (17)

    Lahouaria
    6 janvier 2019 - 23 h 49 min

    L’affaire Benalla, je l’ai compris, depuis l’été dernier, ils ont claironné dans tous les médias pour endormir le peuple qui nourrissait ce projet de Gilet Jaune dans la rue. Moi, j’étais au Canada toute seule et j’ai eu le temps de lire cette affaire sur ma tablette…Depuis l’an 1
    Cette affaire scandaleuse me dit que la relation entre Benalla et Macron c’est qu’une fille du prénom de Myriam surement une jeune maghrébine s’est fait engrossée et accouché d’un petit enfant dont son père n’est autre que Macron, la fille s’est enfuit où en Afrique surement avec l’enfant et Benalla son ami était à sa recherche car c’était l’amoureuse de son patron Manu.
    Brigitte était occupée chez Louis Vuitton à s’acheter des manteaux 5000€, elle n’a vu que du feu !!!
    Dans quelques mois, on nous dira que l’enfant de Macron est algérien par sa maman Myriam!!!
    …/… à suivre…

    2
    3
      Zaatar
      7 janvier 2019 - 20 h 31 min

      Bravo a l’inspecteur flairtout…

    Anonyme
    6 janvier 2019 - 17 h 35 min

    La grande crainte s’est de savoir ce que sera l’élection présidentielle de 2022. Avec Marion maréchal le pen comme candidate, aucun doute sur l’issue du scrutin. L’extrême droite au pouvoir avec les compliments de Macron.

    4
    2
      Le Berbère
      6 janvier 2019 - 18 h 00 min

      Pour 2022 Marion Maréchal lepen ou Pierre-Paul Jacques ou Clint Eastwood au pouvoir…On s’en fout nous les algériens !! ce n’est pas notre problème !..De toutes les façons que ce soit le pouvoir suprême en France est au mains de la droite ou de la gauche ou de centre ..c’est toujours pareille dans les relations entre notre pays et son ancien colonisateur..De mépris et que de mépris envers tous ce qui est algérien !
      qu’ils se démerdent avec leur petit banquier d’affaires le peuple de la gaule !

      1
      2
      Anonyme
      6 janvier 2019 - 21 h 13 min

      On s’en fout de ce qui peut leur arriver. Cela reste leur problème pas le notre, nous allons pas faire une dépression pour eux, qu’ils nagent, coulent, dansent, c’est le cadet de nos soucis. On s’occupe de nous et que de nous. Ce pays est tellement spoliateur, vu ses caisses vides, il lui reste à spolier sa population, d’où la sortie des gilets jaunes.

      1
      1
    Re-Med
    6 janvier 2019 - 17 h 32 min

    Ce qui serait intéressant de savoir, c’est pourquoi le mouvement de protestation Gilets Jaunes, qui n’est ni de gauche ni de droite et qui n’a été vu venir, ni par les macronistes, ni par les médias, ni par les partis ou organisations politiques, toutes tendances confondues, encore moins par les intellectuels, a pris en France et pas dans d’autres pays européens où la situation des faims (fins) de mois est pire (voir Italie, Espagne, Grèce etc.), le prix du diesel ayant été la goutte qui a fait déborder le vase. Mais ce mouvement est-il seulement pour renvoyer Macron chez sa maman ou pour mettre en cause le système Banque centrale européenne, UE et Conseil d’Europe (organismes non élus) qui tiennent les pays (hormis l’Allemagne) sous le joug du capitalisme financier et du poids de la dette. Ceci dit ce mouvement évolue malgré tout sur le plan social.
    Chez nous la situation est totalement différente. Il n’existe pas de mode de production capitaliste mais, comme chacun le sait, un système basé sur la rente pétrolière. Une bourgeoisie compradore s’en sert à tout va et les éventuels mouvements de contestation évoluent plus sur le plan identitaire (amazighe, arabo-islamique etc.), corporatif (enseignants, médecins, imams etc.), que sur le plan social. Le système de la rente, au début orienté vers le développement et le progrès sur le tracé effectué par Boumediène, a été totalement dévié de sa trajectoire par l’Infitah chadlien et les soi-disant restructurations du secteur étatique, laissant sur le pavé bon nombre de jeunes, et fut bouleversé en 88 parce que la rente (voulue au niveau international) n’était plus au rendez-vous. L’islamisme n’avait plus qu’à cueillir le fruit mûr.

    Felfel Har
    6 janvier 2019 - 15 h 49 min

    Je pense, pour ma part, que le mouvement des GJ s’inscrit dans la durée et ceux qui ,en France, cherchent à en diminuer l’importance ou l’impact, seront bientôt déçus. Voilà trente ans que la classe moyenne se fait plumer sous les coups de boutoirs des gouvernements successifs, plus soucieux de plaire à Bruxelles et de céder aux exigences des forces boulimiques, donc maléfiques du Capital, qu’à promouvoir le bien-être de leurs citoyens. Pour de nombreux Français, ils sont persuadés d’avoir fait les frais des politiques fiscales et sociales qui ont été mises en place, car elles ont conduit à plus d’inégalités et d’injustices, à la paupérisation. Assez, Enough, Basta, Barakat!
    Bien sûr, les médias aux ordres et les Macronistes tentent d’en minimiser l’importance en abusant de Fake News relatives au nombre décroissant des manifestants, à la tentation de certains leaders du mouvement de se lancer dans la politique, de l’érosion de leur popularité, etc.
    Erreur! La mobilisation reprend et se voit comme un nez sur le visage, seuls les aveugles ne le remarquent pas. Les GJ, au contraire, amplifient sa dimension. Ils s’inspirent de la tirade de Cyrano de Bergerac:
    « C’est un roc,…, c’est un pic, …, c’est un cap! Que dis-je, c’est un cap? … c’est une péninsule! » Ils affirment que c’est plus qu’une manifestation de mauvaise humeur, c’est un mouvement de masse. Pire, c’est une insurrection et peut-être une révolution sociale qui les rétablira dans leurs droits sociaux acquis de haute lutte.
    Macron et ses technocrates feraient bien d’écouter et de bien saisir le danger de la révolte qui gronde. Les gouvernements qui se montrent insensibles aux souffrances de leurs citoyens, sont condamnés à les affronter dans la rue, en France comme ailleurs.

      Erracham
      6 janvier 2019 - 19 h 24 min

      @Felfel Har
      Oui, l’ami, les citoyens français (qui bougent) comme les citoyens algériens(qui subissent sans broncher) sont en droit de demander une nouvelle forme de gouvernance (d’où la revendication du RIC) et un partage plus équitable de la richesse avec l’abolition des privilèges, comme en 1789. Ceux qui gouvernent feraient bien de se méfier de cette colère qui gronde.
      Cordialement,

    socrate
    6 janvier 2019 - 14 h 31 min

    Stop au fantasme ! Ce n’est pas parce que 50.000 excités demandent la démission de Macron que celui-ci va s’exécuter docilement. La stratégie de la tension a été adoptée par le pouvoir : réduire le nombre des « gilets jaunes » à leur noyau primordial et les exciter afin de les rendre violents, ce qui entrainera la condamnation majoritaire de l’opinion de ce mouvement et, par ricochet des forces politiques qui les soutiennent comme Mélenchon et Le Pen.

    4
    6
    Abou Stroff
    6 janvier 2019 - 13 h 36 min

    moua, la révolution en france, je m’en fiche royalement. par contre, j’attends, avec impatience la révolution en algérie

    5
    8
      Zaatar
      7 janvier 2019 - 20 h 34 min

      Cher Abou Stroff je te salue,

      Tu crois que chez nous la revolution Algerienne est en marche? Ou se mettra en marche un jour? Ou marchera sur le pres d’a cote?

    Clovis
    6 janvier 2019 - 13 h 11 min

    Non Ahcen vous vous trompez : c’est une infime minorite qui veut casser seulement et pas la revolution. L’immense majorite des gilets jaunes et des francais ne souhaitent pas la “revolution” .

    5
    4
    Ahcen
    6 janvier 2019 - 12 h 12 min

    Toutes les images ont montré des gilets jaunes qui n’ont pas brandi des pancartes avec des slogans sauf quelques unes on peut lire RIC. Ça veut bien dire qu’ils s’en foutent des revendications originelles. ILS VEULENT LA RÉVOLUTION en s’attaquant aux institutions de la république. Quant aux comparaisons avec l’Algérie, c’est toujours le même rituel. Sinon montrez nous le voie on vous suivra. Que paroles et paroles et paroles…

    4
    3
    Clovis
    6 janvier 2019 - 9 h 21 min

    Non la revolution n’est pas en marche et arretez de fantasmer sur ce sujet. Le mouvement gilet jaune a ete parasite par des extremistes casseurs ultra droite. Ils ne sont plus que 50000 a manifester dans toute la france et la majorite des francais ne les soutiennent plus et souhaitent l’arret des manif et l’application de la loi : les casseurs en prison. Il n’en reste pas moins que la revendication des vrais gilets jaunes sur le pouvoir d’achat des defavorises ne peut qu’etre legitime. Mais cela ne nous regarde pas et ne regarde sue les francais. Aussi des commentaires aussi intrusifs de la part d’algeriens sur la politique francaise allant jusqu’a souhaiter la « revolution » me semble totalement innaproprie. Lorsque des etrangers font de meme sur l’algerie on entend que des commentaires outrages, haineux , et j’en passe, a leur encontre. Alors decrire des faits avec l’objectivite journalistique qui sied oui, les amplifier et les deformer pour nourrir un fantasme et une haine (?) sous jacente a l’egard d’un pouvoir qui n’est pas le notre : non. C’est de l’indecence . Laissez les francais regler leurs problemes sans vouloir s’immiscer et donner des lecons.

    7
    11
      Anonyme
      6 janvier 2019 - 10 h 09 min

      Surtout de leur donner des leçons quand on sait ce qui se passe ici au niveau de nos irrrrrresponsables politiques. Quand on voit surtout qu’aucune mesure économique n’a été prise pour éviter à notre pays une éventuelle faillite à la vénézuélienne, on peut redouter bien pire, pour nous-mêmes, que ces manifestations de gilets jaunes derrière lesquels agissent effectivement des fachos.

      4
      6
      Ch'ha
      6 janvier 2019 - 14 h 32 min

      @Clovis et @Anonyme
      Quel foutage de gueule avez-vous les français s’exprimer sur le pays sur les sites français et sans parler des meRdias français toujours prompt à baver et cracher sur le pays les algériens et bougnouls d’origine algérienne.
      STOP à votre démagogie à 2 balles.
      Si les algériens veulent s’exprimer sur la France qu’ils s’expriment ils sont sur un site algérien d’actualité où la parole est libre pour avoir été censurée sur les sites français….

      4
      4
      Kenza
      6 janvier 2019 - 14 h 46 min

      Non Mr Clovis, dans un contexte de mondialisation, ce qui se passe en France, que vous le vouliez ou pas, nous concerne directement.
      A partir du moment où la France, en se mettant sous la coupe de Bruxelles et de l’OTAN, a perdu toute souveraineté et qui, de ce fait, se voit même imposer un président au service d’une oligarchie qui veut diriger le monde, cela, forcément, nous concerne.
      Pour ne pas entrer trop dans les détails et ne pas trop m’étaler, je vais juste signaler deux cas où la France sous la coupe de l’OTAN ( qui est d’ailleurs l’œuvre du toutou des américano-sionistes Sarkosy) s’est directement engagée dans des conflits qui, au détriment même des intérêts de la France, ont eu des répercussions sur toute la région du Sahel et donc sur l’Algérie.
      En effet, n’est ce pas la France, sous la coupe du lobby sioniste, qui a permis à Sarkosy alors président et son acolyte BHL EN TANT QUE JUIF ET POUR SA FIDÉLITÉ AU SIONISME ET A ISRAËL, il l’a dit lui-même, d’aller faire tuer kadhafi et mettre le chaos en Libye et, de ce fait, dans toute la région? Jusqu’à aujourd’hui l’Algérie a dû mettre des moyens colossaux, aussi bien humains que financiers, pour éviter que ce chaos, comme l’espérait Sarkosy c’est à dire l’état français, ne touche notre pays.
      Et que dire de l’état français, que ça soit sous la présidence Hollande ou celle de Macron, qui va bombarder la Syrie, un état souverain, finance et arme des terroristes pour faire partir Bachar El Assad un président démocratiquement élu? Aujourd’hui, ayant été défaits par l’armée Syrienne et grâce à la Russie, ces terroristes cajolés par la France sont entrain d’être déplacés vers nos frontières pour qu’ils puissent continuer leur sale boulot au service du seul grand gagnant de ce chaos généralisé: Les concepteurs du Nouvel Ordre Mondial, les Rothschild, ceux-là mêmes qui ont fait élire votre Macron.
      Alors OUI Mr Clovis ! Ce qui se passe en France nous concerne directement! Et je trouve que ce mouvement des GJ est une bénédiction aussi bien pour la France que pour le reste du monde: Tout ce qui émane des peuples, ce qui est le cas de ce mouvement, émane de la volonté de l’HUMANITÉ de mener le combat pour la justice, la liberté, l’égalité, la fraternité. Tout simplement le combat du BIEN CONTRE LE MAL!

      Il y a aussi un début de mouvement de GJ à Londres. Nous sommes aussi pour ce mouvement qui, se rendant compte de l’entourloupe que veut lui jouer Theresa May avec la complicité de Bruxelles, veut que sa volonté pour le Brexit soit respectée. Parce qu’on est pour tous les mouvements populaires, que ça soit en France, en Afrique et partout ailleurs dans le monde, qui se battent pour leurs droits les plus fondamentaux, la justice, la liberté et tout simplement le doit de vivre dans la dignité. L’Algérie, peuple et état, s’est toujours placée du côté des opprimés. Nous l’avons été pour les Sud Africains du temps de l’apartheid, nous le sommes pour les palestiniens contre l’état criminel d’Israël..et il se trouve qu’aujourd’hui, le peuple français est opprimé par un président au service de ses maîtres et pour leurs seuls intérêts! Alors, oui nous sommes du côté des GJ français qui représentent ce peuple opprimé !

      Mr CLOVIS, avec un nom ou un pseudo pareil, vous devriez être content que des étrangers y compris les algériens ( même si beaucoup sur AP sont aussi français ) prennent position pour ces GJ et souhaitent qu’une révolution vienne, enfin, rendre à la France sa SOUVERAINETÉ et aux français leur DIGNITÉ!
      Et pour terminer, après que Macron et ses prédécesseurs Sarko et Hollande ont rabaissé la France et les français au plus bas, sachez que pour la première fois et depuis belle lurette vous avez quelque chose en France, grâce à ce mouvement des GJ, qui redore l’image de la France et du peuple français aux yeux du monde. C’est beau ce qui vous arrive: UN PEUPLE QUI SE RÉVEILLE POUR SAUVER SA PATRIE…un vrai Clovis devrait en être content !

      7
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.