Confusion totale

Par Kamel Moulfi – Personne ne peut prévoir quelle tournure vont prendre les événements dramatiques qui se déroulent en ce moment en Libye et vers quoi ils vont aboutir. Toutes les informations qui parviennent de ce pays voisin confirment qu’il n’est pas prêt à sortir du chaos dans lequel il est plongé depuis l’assassinat de Mouammar Kadhafi, le 20 octobre 2011, à Syrte. La violence connaît une forte recrudescence à Benghazi, où les milices font la loi, mais aussi dans les autres principales villes, contrôlées par des groupes armés, de toutes obédiences, mais majoritairement islamistes et versés dans le terrorisme. Hier, c’est Hashim Beshr, un responsable au ministère libyen de l'Intérieur qui a échappé à un attentat à la voiture piégée près de sa maison. Pourquoi lui ? Sans doute parce qu’il est chargé de réinsérer les membres des milices armées dans la police nationale. Les autorités n’arrivent pas à stopper la circulation des armes et à dissoudre les milices. La confusion est aggravée par l’impasse politique due à la présence de deux Premiers ministres, Abdullah Thinni et son successeur nouvellement élu Ahmed Maitiq, ce qui a amené le chef des renseignements libyen Salim al-Hassi a donné sa démission jeudi. Dans cette situation incontrôlable, la Mission d'appui de l'ONU en Libye (Manul) a appelé à un dialogue politique entre les protagonistes libyens pour surmonter leurs désaccords. Ce n’est pas la seule touche surréaliste dans ce décor de feu et de sang, la Libye se prépare à des élections législatives prévues le 25 juin, alors que la lutte pour le pouvoir ne passe plus par les urnes mais par la guerre que se livrent les différentes parties en présence, structurées autour des tribus et des milices. La tentative de réduire les groupes armés terroristes lancée par le général Khalifa Haftar, une opération sur laquelle beaucoup d’espoirs ont été fondés, peine à donner ses premiers résultats. Tout cela se passe à nos frontières. Dire que la situation est préoccupante de ce côté n’est pas exagéré.
K. M.
 

Comment (14)

    Ahmed/Anonyme
    7 juin 2014 - 23 h 45 min

    Par Nass!ma (non vérifié) |
    Par Nass!ma (non vérifié) | 7. juin 2014 – 23:56
    ___

    du tchad où il était prisonnier suite à l’opération baptisée Manta




    0



    0
    Nass!ma
    7 juin 2014 - 22 h 56 min

    Par Ahmed/Anonyme (non
    Par Ahmed/Anonyme (non vérifié) | 7. juin 2014 – 22:03

    „Le général Haftar, fait prisonnier au milieu des années 90, a bénéficié de la clémence des autorités libyennes et a obtenu l’asile politique aux Etats-Unis“ (SIC)

    Le général Haftar n´a jamais bénéficié de la clémence des autorités libyennes ,si c´était le cas pourquoi demandrait -il l´asile politique ? Il n´y a pas de logique dans vos propos .




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    7 juin 2014 - 22 h 42 min

    Magnifique discours de Sayed
    Magnifique discours de Sayed Hassan Nasrallah.
    _______

    …..Ce sont ceux qui ont transporté le projet sioniste en Palestine et ont importé les sionistes à partir des 4 coins du monde en Palestine. C’est un pêché historique. Aujourd’hui, ce pêché se répète. Comment ? Bien sûr, ils sont venus par un soutien arabe, un feu vert arabe et sous l’agrément des dirigeants arabes qui voulaient garder leurs trônes, il y a 60 ou 70 années. Aujourd’hui, ce paysage se répète. Aujourd’hui, les EU, l’occident et tous leurs partisans importent en Syrie tous les terroristes des 4 coins du monde, tous les groupes takfiristes des 4 coins du monde et leur procurent le soutien, les visas, les financements, l’armement, les fonds, les moyens médiatiques, la couverture politique, l’approbation internationale et ci et ça et les emmènent en Syrie. Pour quoi faire ? Pour détruire la Syrie et détruire l’axe de la résistance qui menace désormais les fondements du projet sioniste et qui menace le maintien d’Israël dans la région……
    VIDEO…
    http://www.youtube.com/watch?v=7SaF7qxbkuo#t=318




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    7 juin 2014 - 22 h 04 min

    La « démocratie » française des
    La « démocratie » française des lobbies sionistes
    ___

    Le « charcutage » indécent par TF1 et Europe 1 de l’interview de Poutine

    « En effet, pour faire tenir cette interview de 41 minutes en 24 minutes, TF1 a sabré largement dans certaines parties. Comme il a été décidé de couper des éléments essentiels sur la Crimée, l’opposition dans les médias français, et de laisser des propos sans intérêts genre sur la langue qu’il utilise avec Hollande, le mot censure me semble adapté – vu qu’il y a rétention d’informations importantes qui éclaireraient le public français. D’autant que rien n’empêchait de mettre en ligne sur le web la version complète… Et je reviendrais sur la faute inacceptable de traduction quand il parle d’Hillary Clinton. »
    « Ceci étant, reconnaissons qu’il est salutaire que TF1 et Europe1 aient interviewé Vladimir Poutine… »
    « Tout est donc traduit ici – les passages censurés sont en exergue – à vous de voir s’ils méritaient de l’être… »
    http://www.les-crises.fr/interview-poutine-scandale-des-coupes/




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    7 juin 2014 - 21 h 14 min

    Correction:
    Même le

    Correction:
    Même le morcèlement se heurtera à la question du pétrole. Kadhafi savait cela !




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    7 juin 2014 - 21 h 11 min

    Non-Exhaustive List of Libyan
    Non-Exhaustive List of Libyan traitors “sentenced to death” by the Green Resistance and whose « executions » were carried out by Pro-Gaddafi Loyalists (Tahloob)
    ____

    1) Colonel Salem Al-Sareh, Senior Military Officer who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance and “executed” in al-Laythi area in Benghazi inside al-Tuaba mosque. on July 26, 2013

    2) Colonel Khattab Younis al-Zwai, Head of the Police in Jakhirra in southern Libya who defected to NATO in 2011, “sentenced to death” by the Green Resistance and “executed” in Benghazi as he drove his car in Benghazi after evening prayers on July 26, 2013

    3) Colonel Abdullateef Emdawi Al-Dali Almzenib, Senior Military Officer who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance and “executed in Derna on July 21, 2013

    4) Colonel Aqila Al-Dukali Ubaidi, Benghazi Air Force Search and Rescue Head, who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance “executed” in Benghazi’s Quarsha district on July 18,2013. During NATO’s aggression against the Libyan Jahamariya Ubaidi worked as a translator for former Chief of Staff, Major General Abdel-Fattah Younis.

    5) Colonel Fathi El-Enamai, Derna Air Force Search and Rescue head, who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance, “executed” in Derna on July 15, 2013 whilst opening his jewellery shop.

    6) Colonel Hamed Buruki, from Internal Security, who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance, “executed” on July 8, 2013 in a car explosion in Benghazi’s Quarsha district

    7) Colonel Jumaa Musrati, from Military Intelligence, who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance, “executed” on June 26, 2013 in car explosion in the Benghazi’s Al-Majouri district
    8) Wissam Ismail Smeida, head of Al-Ruiymi prison in Ain Zar and former head of the Capital Martyrs’ Brigade who joined NATO in 2011, , “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance and “executed” on June 25, 2013 outside his home near the prison

    9) Lieutenant Fadil Al-Kikli, naval officer who joined NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance and “executed” on May 5, 2013 outside his home in Benghazi near the Jumhuriya Hospital in city’s Sabri district

    10) Ashraf Obeidi , Senior Military Officer who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance and “executed” on April 23, 2013 in the Benghazi’s Fuwaihat district.

    11) Maziq Ali Maziq Mliti,Senior Military Intelligence Officer who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance and “executed in Derna on May 10, 2013”

    12) Faisal Omar Akrush, Senior Military Intelligence Officer who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance and “executed” in Derna on April 26, 2013

    13) Ali Al-Sharie, former Secretary General of the People’s Congress who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance and “executed” in Derna on April 8, 2013

    14) Salah Muftah Al-Wazri,Senior Police Officer, a member of the National Security Directorate, who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance, executed on January 15, 2013 in Benghazi’s Al-Laithi district.

    15) Colonel Nasser Al-Moghrabi, who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance, “executed” on January 5, 2013 in Benghazi’s Sidi Faraj district

    16) Lieutenant Awad Mohamed Al-Fakhri, one of the first officers to defect to NATO in 2011 “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance, and “executed” in his house on December 26, 2012 in Al-Abiar some 50 km from Benghazi

    17) Colonel Faraj Mohammed Idris Drissi, head of Benghazi’s security directorate who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance, “executed” on November 21, 2012 in front of his house in Benghazi’s Sabri district

    18) Colonel Suleiman Buzraidah, former Head of Military Intelligence, who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance, and “executed” on July 28, 2012 in Benghazi

    19) General Albarrani Shkal a cousin of Mouammar Gaddafi was in charge of the main army unit responsible for the defense of Tripoli. This traitor who had been secretly working with NATO for some time manipulated his staff rotas so that thousands of soldiers , who would have otherwise been ready to defend the capital on the day that the assault began, were scheduled to take a holiday or to be in another location. General Albarrani Shkal’s betrayal enabled thousands of NATO’s foot soldiers to enter and to capture the Libyan capital after a week of intense fihting.

    General Albarrani Shkal was “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance and “executed” in Tripoli on May 2, 2013.

    20) Colonel Sulaiman Hasan Bortima, who defected to NATO in 2011, “sentenced to death for high treason” by the Green Resistance, and “executed” on July 5, 2012

    Source: The Tripoli Post &The Libya Herald




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    7 juin 2014 - 21 h 03 min

    Le général Haftar, fait
    Le général Haftar, fait prisonnier au milieu des années 90, a bénéficié de la clémence des autorités libyennes et a obtenu l’asile politique aux Etats-Unis. Il a ensuite été militairement entrainé par la CIA afin de préparer le renversement de l’ancien président libyen Kadhafi.
    La chaîne de télévision CNN décrit l’histoire de cet homme comme « un thriller politique » et note : « Celui qui a d’abord été le confident de Mouammar Kadhafi devient par la suite son ennemi juré. Il a d’abord dirigé un groupe d’exilés libyens qui tentaient de renverser le régime libyen avant d’être exilé dans le secret aux Etats-Unis quand les choses allaient mal ».
    Alors qu’il a été fraîchement nommé chef d’état-major de l’armée libyenne, en 2011, Khalifa Haftar avait déclaré à la télévision locale que « les voisins qui voient la Libye inférieure sont des pays hostiles, y compris la Tunisie, l’Egypte, le Mali, l’Algérie et le Tchad », des pays qu’il considère comme « ennemis ». Il ajoute également qu’en tant que chef de l’armée, « il devra trouver la force en son armée pour faire face à ceux qui perçoivent la Libye comme une nation inférieure ».
    Ce qui se déroule en Libye est le fait de ses propres citoyens dont la majorité vivait à l’étranger principalement aux EU. Une grasse arnaque, une grosse manipulation pour détruire la Libye par ses propres fils!
    Ce général félon est un allié de la CIA. Il le paiera tôt ou tard comme l’autre félon le général Abdelfatah Younes assassiné de façon atroce par ceux dont-il était allié contre Kadhafi. Au regard de la structure sociale de la Libye et la mentalité tribale de sa population, il est exclu de s’attendre à un retour de la paix d’ici plusieurs années. Même le morcèlement à la question du pétrole. Kadhafi savait cela !
    Ce terrorisme en Libye est, en effet, un danger pour l’Algérie, mais celle-ci saura les anéantir en cas d’infiltration ou de danger. Les commanditaires, les chefs terroristes ainsi que les terroristes le savent parfaitement !




    0



    0
    karimdz
    7 juin 2014 - 19 h 31 min

    New kid, il n y a jamais eu
    New kid, il n y a jamais eu de révolution en Lybie, mais une entreprise criminel visant le chaos dans ce pays, avec le concours des habitants de benghazi qui doivent regretter amèrement, leur « merci sarkou »…




    0



    0
    New kid
    7 juin 2014 - 17 h 14 min

    Lorsque les dictateurs jouent
    Lorsque les dictateurs jouent aux rats d’égouts, les rats des champs prennent position en prétendant être des révolutionnaires.
    Une révolution qui ne conçoit pas une évolution démocratique est vouée au chaos et aux crimes des plus abominables contre le chaab.
    Chez les bédouins, l’ignorance est la mère de toutes les imperfections donc de tous les problèmes.




    0



    0
    Nass!ma
    7 juin 2014 - 16 h 01 min

    la libye est devenue une
    la libye est devenue une nébuleuse du néocolonialisme




    0



    0
    karimdz
    7 juin 2014 - 15 h 20 min

    Haftar sera le nouvel homme
    Haftar sera le nouvel homme fort du pays, avec l aide de… l Algérie notamment




    0



    0
    Sprinkler
    7 juin 2014 - 13 h 14 min

    Le service après vente (SAV)
    Le service après vente (SAV) de la démocratie aéroporté est visiblement débordé : Afghanistan, Irak, Mali, Soudan, Syrie, Libye,…




    0



    0
    qu'importe
    7 juin 2014 - 12 h 56 min

    les Occidentaux ,une fois
    les Occidentaux ,une fois détruit le pays qu’ils ont attaqué et ne peuvent y rester , ils y laissent des conflits interminables et des bombes à retardement insolubles de façon que ces pays retournent à l’âge de pierres ; ils veulent nous entrainer dans ce conflit (comme le Mali d’ailleurs)avec 2 objectifs , que l’Algérie s’enlise profondément, durablement et par là même stopper son développement avec l’espoir de la voir éclater au bout du processus mûrement réfléchit par les européens et américains.Pas question d’y mettre les pieds,quand les libyens seront épuisés de s’auto détruire au profit des occidentaux et des féodaux arabo-musulmans ,le conflit cessera .




    0



    0
    Mouloudeen
    7 juin 2014 - 12 h 21 min

    Qui a dit que le dictateur
    Qui a dit que le dictateur Kadhafi n’avait pas raison ?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.