Le peuple ne vous écoute pas

Par Kamel Moulfi – Depuis quelques mois, le peuple a adopté un comportement politique qui inspire le respect : d’une part, il reste sourd au discours officiel, parce qu’il n’y trouve pas ses préoccupations et rend ainsi la pareille au pouvoir, et, d’autre part, il montre nettement son indifférence aux gesticulations de l’opposition, sans doute à cause de ses incohérences criantes, qu’il a constatées au fil du temps. Dans cette opposition, le cas Hamrouche est symptomatique de ce point de vue. Il multiplie les sorties médiatiques, bien qu'il n'ait aucune prétention ou aspiration politiques, du moins en apparence. Or, dans chacune de ses sorties, il met en avant le rôle de l'armée dans la sphère politique. Et le bouquet, lors de sa dernière «conférence», ou «meeting», on ne sait pas comment on devrait appeler cela, il prédit un scénario à la libyenne ou à la syrienne en Algérie (rien que ça !). A qui Hamrouche veut-il faire peur et pourquoi ? On constate qu’il rejoint dans ses prévisions de catastrophe le scénario de la peur monté et joué par le clan du pouvoir avant l’élection présidentielle d’avril dernier, et qui a d’ailleurs bien réussi puisqu’il a permis de faire passer la pilule du 4e mandat pour Bouteflika dans des conditions pourtant absolument défavorables à cette réélection. En fait, aucun scénario apocalyptique ne pourra être réalisé tant que le peuple s’en tiendra à sa sagesse malgré la multiplication des provocations, conscientes ou inconscientes, émanant des hommes politiques tant du pouvoir que de l’opposition, à travers leurs interventions inappropriées et leurs pratiques qui relèvent de l’archaïsme, ne tenant pas compte des évolutions rapides enregistrées dans la société algérienne et qui exigent une adaptation de la classe politique et du pouvoir qui tarde à venir. Pour l’heure, le peuple vaque à ses occupations liées au Ramadhan et aux vacances, en attendant la rentrée où il promet de faire entendre sa voix, d’une façon indépendante des uns et des autres, pour ses revendications, à lui, et non pas pour servir d’autres intérêts politiciens.
K. M.
 

Comment (12)

    New kid
    20 juillet 2014 - 10 h 14 min

    Comment suivre l’exemple
    Comment suivre l’exemple d’une gouvernance qui place son intérêt matériel en premier ?
    Comment suivre la politique du clan qui place ses poches avant la nation ?
    Comment suivre la conviction religieuse de ceux qui place les intérêts du pays a l’étranger ?
    Comment comprendre ceux qui se rappellent du 14 juillet et ont oublies le 5 juillet ?




    0



    0
    Adel
    20 juillet 2014 - 9 h 53 min

    Un citoyen lambda qui parle
    Un citoyen lambda qui parle au nom du peuple, avez-vous été élu du peuple, avez-vous reçu un mandat du peup)le.
    Alors de grace soyez modeste et parlez uniquement de vous.
    Cela ira beaucoup mieux




    0



    0
    Anonyme
    19 juillet 2014 - 23 h 45 min

    hamrouche ,envoyé spécial du
    hamrouche ,envoyé spécial du régime ?
    personne ne réussira à entrainer le peuple dans aucune aventure ;s’il y a quelque chose à faire ,il doit être fait par ceux là mêmes qui croient disposer d’une solution;
    après ,le peuple prendra position;
    même l’armée qu ‘il pense incontournable , a perdu elle aussi sa confiance comme le régime ,
    ceux qui ont ramené ce clan en 1999 sont en devoir de remettre le pouvoir au peuple :c’est une responsabilité historique qui ne s’embarrasse pas des privilèges et autres avantages ;
    L’ HISTOIRE JUGERA LES MORTS ET LES VIVANTS .




    0



    0
    mellah hocine
    19 juillet 2014 - 17 h 52 min

    Pour New kid (non vérifié) |
    Pour New kid (non vérifié) | 19. juillet 2014 – 11:02

    Sab3a snin barakat a été adressé non pas à la France, mais ces gourous qui se faisaient la guerre en 1962/63 pour acceder au pouvoir.
    Cette machine de guerre venue de OUJDA qui a débarqué le GPRA, provoquant la lutte fratricide entre l’Armée des frontières et l’Armée intérieure.
    Le peuple, ce peuple qui n’en pouvait plus criaient » Sab3a snin barakat  » pour cesser l’effusion de sang.
    Ce peuple qui a tant souffert, d’abord durant la guerre de l’indépendance, puis durant ces 50 années de dépendance vis à vis de ce système maffieux, criminel et sans scrupule pour se faire « écraser » ,écarteller, dépolitiser,déshumaniser.
    La brèche démocratique de 1989 avait démontré que la société était vivante, pour peu qu’on lui fasse confiance; mais vite étouffée puis effacée par cette décennie noire qui a anéanti tous les espoirs d’un peuple FIER.
    La dépolitisation avait commencé en 1999 avec l’arrivée de Fakhamatouhou qui a construit tout un environnement factice constitués d’oligarques qui contrôlent l’argent et par la même toutes les activités de ce peuple, ce peuple blasé qui ne croit plus en rien et en personne.
    L’Algérien a perdu tous ses repères.




    0



    0
    Algérienne
    19 juillet 2014 - 14 h 21 min

    Je répond a votre question

    Je répond a votre question par un sondage publié aujourd’hui par Algérie Focus.

    Que faire d’un pays où Papa fait dodo et Maman fait le ménage ?

    Par Abdou Semmar – See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2014/07/que-faire-dun-pays-ou-papa-fait-dodo-et-maman-fait-le-menage-par-abdou-semmar/#sthash.ChIaVDg7.dpuf

    Et puis un autre: Les Algériens, ce peuple qui aime dormir…

    Il faut dire ca a vraiment changé. Avant, quand j’étais à l’école primaire l’enseignant nous a appris sa fameuse phrase  » Papa au jardin ( fi- elboustane) et maman dans la cuisine. là il y’avait une activité dans la maison.

    Mais présentement, le papa est atteint par la mouche tsé -tsé et ne fait que dormir…et la maman fait son ménage en paix!!




    0



    0
    salim
    19 juillet 2014 - 13 h 29 min

    Ce que vous mettez ici
    Ce que vous mettez ici commence à prêter à équivoque.




    0



    0
    Kahina
    19 juillet 2014 - 12 h 53 min

    Le peuple vit dans un monde

    Le peuple vit dans un monde parallèle n’ayant aucun point d’ intersection ni avec le pouvoir ni avec l’opposition. Le peuple se débrouille comme il peut. Le peuple a même oublié l’existence du président et de son gouvernement. Le peuple n’a pas accépté le fauteil roulant, mais il a carrément ignoré dans une indifférence totale et froide l’existence de Boutesrika qui est devenu un président reconnu juste par la Famillia.

    Le peuple laisse les voleurs et les corrompus d’El-Mouradia jouer leur sale jeu dont ils excellent. Mais jusqu’à quand…Il ya une limite à tout. Je pense que le grand virage arrivera tôt ou tard en Algérie.

    Concernant Hamrouche, je suis tout à fait d’accord avec lui.

    Il n’ya que l’armée qui pourra nous débarrasser de ces parasytes de El-Mouradia. À condition que ca vienne d’un général patriote, un vrai Fils du peuple.




    0



    0
    Anonyme
    19 juillet 2014 - 11 h 20 min

    MANQUE DE RÉSEAU POLITIQUE LE
    MANQUE DE RÉSEAU POLITIQUE LE SOLDE D’UNITÉS PATRIOTIQUE ET EXPIRER .




    0



    0
    New kid
    19 juillet 2014 - 11 h 05 min

    La réalité non perçue par les
    La réalité non perçue par les medias contrôlés.
    Le peuple ne veut plus être le « hettiste » que le mur tombe !
    Le peuple connaît ceux qui ne recherchent que le strapontin et les miettes !
    Son désintéressement à la politique et aux scrutins le démontre. Seuls les amateurs du billet de mille ou deux milles dinars se mettent au-devant.
    Le respect ? Pour qui ? C’est une qualité qui doit être réciproque et mutuelle. Donc on doit appeler ça ; l’ignorance !
    L’ignorance abjecte et voulue !




    0



    0
    umeri
    19 juillet 2014 - 10 h 55 min

    Mr Hamrouche, veut imiter le
    Mr Hamrouche, veut imiter le général De Gaule, en se faisant prier comme lui, en 1958, pendant la guerre d’ indépendance. Alors que pendant plus de 20ans, il n’ a pas soufflé mot sur les événements graves, qui ont secoué notre pays. L’ Armée ne doit pas intervenir, parce que c’est la qu’il y aura plus de casse, elle doit rester neutre, sans se décharger de ses véritable mission, la protection de nos frontières, la lutte contre le terrorisme et la poursuite ses investigations, sur les dossiers de la corruption, de l’évasion fiscale, des malversations.




    0



    0
    New kid
    19 juillet 2014 - 10 h 10 min

    Les années passent, les
    Les années passent, les siècles s’en vont, les colonisateurs aux masques différents interviennent.
    Le peuple devenu assommé par les promesses non tenue, reste bouche-bée comme les moutons.
    Bientôt les richesses du pays seront épuisées, sahab shkara émigrés en Suisse pays des vaches à cloches, le peuple redeviendra pauvre mais libre enfin !




    0



    0
    New kid
    19 juillet 2014 - 10 h 02 min

    Le peuple algérien a en 1961
    Le peuple algérien a en 1961 dit à la France ; sab3a snin barakat.
    De gaulle a repondu « je vous ai compris !
    En 2014 52 and BARAKAT, mais les dinosaures sont devenus sourds et ne font remplir leurs shkaras en vue de l’exode prochaine. Le clan demande une prolongation pour marquer le premier but et ainsi remporter le tournoi en restant sur la défensive.
    Comme en Angleterre, le prince George sera roi un jour, la dynastie en Algérie prendra naissance en 2019 l’an de : almahna ou za3af !




    0



    0

Les commentaires sont fermés.