Israël, un Etat voyou

Par Kamel Moulfi – Complètement aveuglés par leur acharnement à tuer des civils, des femmes et des enfants, en grande partie, les dirigeants sionistes sont également sourds aux protestations qui montent du monde entier, y compris des capitales occidentales qui abritent les gouvernements qui leur sont alliés, et qui les appellent à cesser le massacre. Mais ils sont résignés en même temps à être muets, puisqu’ils taisent la vérité sur les pertes que subit leur armée. Ils tentent de cacher à leur opinion publique une information de nature à saper le moral dans l’entité sioniste : un soldat de l’armée d’occupation a été fait prisonnier par les résistants palestiniens au cours d’une tentative d’entrer dans Ghaza. Par contre, l’entité sioniste continue de multiplier ses violations flagrantes du droit international. Exemple parmi d’autres : des soldats ont délibérément attaqué des membres de personnels de santé à Ghaza et les ont empêchés de récupérer des morts et des blessés. Toute cette sauvagerie pour rien : l’agression n’a pas permis à l’armée sioniste d’atteindre ses objectifs consistant à réoccuper Ghaza et à détruire les capacités militaires et politiques des mouvements de résistance. Les roquettes tombent toujours sur les villes de l’entité sioniste ; les manifestations de soutien organisées par les Palestiniens dans les territoires occupés prouvent que le combat mené à Ghaza est celui de tout un peuple ; Yasser Abed Rabbo, le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), un dirigeant classé «modéré», ouvre les portes de cette organisation à Hamas et fait siennes ses exigences préalables à tout cessez-le-feu. Les dirigeants sionistes ont, de toute évidence, fait un mauvais calcul en sous-estimant les capacités de la résistance palestinienne et en exagérant le facteur défavorable constitué par le contexte régional et international. En fait, ils sont dans l'impasse. La tournure surprenante prise par cette guerre pose la question de la viabilité de l’entité sioniste. Combien de temps encore va durer l’occupation de la Palestine ? Cette interrogation s’impose devant l’échec de la politique de répression permanente menée par les dirigeants sionistes contre la résistance palestinienne.
K. M.
 

Comment (28)

    Aures 40
    23 juillet 2014 - 2 h 26 min

    — k. Moulfi — MERCI
    — k. Moulfi — MERCI POUR VOTRE EDITO MR MOULFI DONT JE PARTAGE … LA LIGNE SEUL BEMOL MR MOULFI ETJE SUIS PERSUADÉ QUE CELA EST INVOLONTAIRE DE VOTRE PART C’ EST LE MOT – ETAT – QUE VOUS UTILISEZ POUR DESIGNER CETTE BETE HAINEUSE ET SANGUINAIRE QU’EST L’ENTITÉ SIONISTE. VIVE l’ETAT PALESTINIEN AVEC EL QUODS COMME CAPITALE ETERNELLE




    0



    0
    AOMAR
    22 juillet 2014 - 23 h 44 min

    LES PEUPLES PALESTINIENS ET
    LES PEUPLES PALESTINIENS ET SAHRAOUIS DOIVENT PRENDRE LEURS DESTINS EN MAIN DU MOMENT QUE LES USA ET LA FRANCE DETENTEURS DU DROIT DE VETO A L’ONU SONT LES PRINCIPAUX SOUTIENS DES DEUX ETATS VOYOUS (Israel-Maroc) DE CETTE PLANETE.

    LEURS DESTINS EST AU BOUT DE LEURS FUSILS TRES SIMPLEMENT




    0



    0
    Rouichedz
    22 juillet 2014 - 23 h 41 min

    Tout comme la voyoucratie
    Tout comme la voyoucratie monarchique du prédateur Homomo6, l’Entité sioniste est effectivement un « Etat » voyou bénéficiant out comme le premier, de la protection des USA et de la France.

    Sinon comment expliquer que ces deux Entités, 1/- ont des problemes avec l’ensembre des pays voisins, 2/- n’appliquent jamais les Résolutions du CS/ONU,3/- tablent leur politiques exterieures sur des considération pseudo-historiques (Grand Israel-Grand Maroc) au détriment du droit international.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.