Manque de discernement

Par Kamel Moulfi – Les Algérois qui passaient par le ravin de la Femme sauvage, hier, ont été surpris de voir leur route coupée par des habitants de la cité populaire de Diar El-Chems qui exigent un logement décent et sûr. Ce n’est pas tant la revendication, le relogement, ni la forme de la protestation – barrer une voie de grande circulation à l’aide de grosses pierres, de ferrailles et de branchages – qui étonnent, c’est même devenu un fait quotidien, mais que les habitants de cette cité que tout le monde croyait relogés en soient à l’origine a de quoi laisser pensifs sur l’efficacité des services de l’Etat. Les slogans écrits par les manifestants sur leurs banderoles commençaient par «Barakat» et on devine la suite : «El-hogra», «La misère»… La tournée dans quelques quartiers de la capitale du ministre de l’Intérieur et du wali, après le séisme, a donné l’impression que les décisions étaient prises au pied levé, sur-le-champ. Les bénéficiaires de ce coup de chance dû à ce qui s’apparente à de l’improvisation méritent sans doute d’être relogés. Mais l’absence de transparence d’une telle démarche fait planer des doutes sur les véritables motivations de l’opération. La secousse du 1er août a rappelé que le risque sismique est là et que la terre peut trembler à n’importe quel moment sur de larges franges du nord de l’Algérie. La priorité doit être d’épargner les vies humaines qui sont menacées, dans les zones densément peuplées, par l’effondrement de vieilles bâtisses dont certaines sont encore marquées «rouge», depuis le séisme de Boumerdès de mai 2003. Qu’y a-t-il aujourd’hui de plus urgent pour les autorités locales ? Consacrer leur temps à lancer le transport maritime Alger-El-Djamila et s’extasier devant cette «performance» qui est une navette banale ailleurs, ou l’occuper à prendre les mesures pour mettre à l’abri les familles qui vivent dans des situations de danger de mort ? Si on compare les discours prononcés par les responsables immédiatement après le séisme, sous l’effet du choc, et ce qui se fait par les autorités locales, on serait effaré par le poids de la routine et de l’incurie qui privent celles-ci de la faculté de discerner entre ce qu’il faut immédiatement faire, «toutes affaires cessantes», et ce qui peut attendre.
K. M.
 

Comment (12)

    Anonyme
    8 août 2014 - 7 h 54 min

    Emiliano Zapata (non vérifié)
    Emiliano Zapata (non vérifié)

    Bien dit.




    0



    0
    JUGURTHA
    8 août 2014 - 7 h 37 min

    Lionel Richie lève des fonds
    Lionel Richie lève des fonds pour l’armée israélienne … A LIRE SUR oumma.com

    UN MONSTRE AUSSI CE CHANTEUR…QUELLE HONTE…

    A TOUS LES ALGÉRIENS , N’OUBLIEZ PAS LE BOYCOTT..,
    PRODUITS Y COMPRIS CD , DVD ETC …
    EN L’HONNEUR DES ENFANTS MASSACRES PAR LES SIONISTES. BOYCOTTEZ AUSSI LES CHANTEURS ET ACTEURS SIONISTES.
    METTEZ VOUS A LA PLACE DES PARENTS PALESTINIENS DE GAZA…
    DU NIIF…
    GLOIRE À NOTRE MILLION ET DEMI DE MARTYRS…ET DIRE QUE NOUS N’AVONS PAS DÉFILÉ POUR LE 5 juillet MAIS POUR LE 14 juillet …alors que le même jour PONCE PILATE Hollande offrait un bal aux soldats sataniques dans l’ambassade de France a tel aviv pendant les massacres d’enfants palestiniens !!!




    0



    0
    Emiliano Zapata
    7 août 2014 - 22 h 34 min

    Une chose est sûre,nos
    Une chose est sûre,nos compatriotes n’aiment pas l’ordre mais ils disent aimer la justice et crient à la hogra.Il ne peut pas y avoir de justice sans l’ordre et la discipline.Tous ces gens qui coupent les routes pour se faire entendre et qui revendiquent des droits ne veulent qu’une chose:passer avant les autres et même s’approprier les droits des autres quitte à tuer la poule aux oeufs d’or.Observez le désordre devant les boulangeries,la montée dans un bus et même sur l’autoroute où personne ou presque n’observe les règles les plus élémentaires du code de la route.Je ne parle pas de ces piétons qui délaissent les passages pour piétons et même les trottoirs pour déambuler au milieu de la chaussée entravant la circulation automobile.Tout le monde veut être servi le premier,passer le premier tout en fustigeant ceux qui font comme lui et ils sont de plus en plus nombreux à piétiner les règles les plus élémentaires de la vie en collectivité.La devise « tag ala men tag » avec tout ce que cela comporte comme fatalisme semble bien convenir à tous ces tartuffes qui veulent tous tirer leur épingle du jeu quitte à user de méthodes inavouables.Mais chez ces gens-là on ne vit pas monsieur…on triche.




    0



    0
    JUGURTHA
    7 août 2014 - 21 h 19 min

    Y A T’IL UN GOUVERNEMENT EN
    Y A T’IL UN GOUVERNEMENT EN ALGÉRIE DEPUIS 1962?
    NON . JUSTE DES BAZARISTES…ET DIRE QUE DEPUIS MASSINISSA NOUS ÉTIONS LE GRENIER DU MONDE…ET MAINTENANT NOUS NE SOMMES MÊME PAS CAPABLE DE « PRODUIRE DU LAIT ».
    QUELLE HONTE…NOUS SOMMES TOTALEMENT DÉPENDANTS DES VAURIENS QUI SE GAVENT DANS L’IMPORTATION…TOUT IMPORTER ET LORSQU’IL NY AURA PLUS DE PÉTROLE : LA FAMINE, CAR CES VAURIENS AURONT FUIT AVEC LA CAGNOTTE …
    Les Algériens figurent parmi les plus importants consommateurs de lait dans le monde. Preuve en est, la facture des importations de lait en Algérie des six premiers mois de l’année 2014 a connu une vertigineuse augmentation de 88,22% par rapport à la même période de l’année dernière.
    Le centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS) des douanes a précisé jeudi que le volume des importations de lait est passé de 144.838 tonnes en 2013 à 202.348 tonnes en 2014. La facture de ces importations pendant les six premiers mois de 2014 est estimée à 1,03 milliard de dollars, contre seulement 549,13 millions de dollars pour la même période en 2013.
    Cette annonce sonne comme un aveu d’échec de la politique de l’État pour encourager la production locale du lait et le développement de l’agriculture ainsi que l’élevage bovin. Il y a quelques semaines, différentes associations de producteurs et collecteurs de lait sont montées au créneau pour faire entendre leurs revendications. Les acteurs de la filière lait avaient même tenu des journées de grèves pour interpeller les responsables du gouvernement. Tout indique donc que les autorités algériennes, qui ne cessent de d’annoncer différentes mesures et subventions pour augmenter la production nationale du lait, ont échoué à accomplir leur mission.
    Les besoins des Algériens en lait sont estimés à environs 5 milliards de litres par an. La production locale a atteint un chiffre d’environs 3.5 milliards de litres par an, et notre pays importe 1.5 milliard de litre de l’étranger.




    0



    0
    Mourad
    7 août 2014 - 19 h 49 min

    Le wali d Alger et les autres
    Le wali d Alger et les autres cadres sont le pur produits de la Mafia politiquo miliataire qui avait comme objectif de faire de l Algerie ce qu elle est advenue.. le sionisme, l imperialisme et tout ce qu ont nous dit sur les sois disants complots ourdis par la main etrangere n ont rien a avoir avec la situation dramatique que vit le peuple,,




    0



    0
    mellah hocine
    7 août 2014 - 18 h 53 min

    Y’a t-il un peuple à ALGER
    Y’a t-il un peuple à ALGER ?
    C’est cette question que semble se posait le WALLOU d’ALGER.
    Mon DIEU , une capitale qui risque de disparaitre d’un moment à l’autre garde encore ses batisses de l’ère TURC, en état de décrepitude, sans restauration aucune.
    Plus d’un demi siècle après l’indépendance , des habitants d’Alger sortent et manifestent pour être loger convenablement comme le sont ceux de HYDRA et les environs, c’est le signe d’un sentiment d’abandon.
    Gens d’Alger,ne vous en faites pas, tout comme ces régions de l’intérieur , ignorées par cette oligarchie qui a squaté le CLUB DES PINS, pour y faire vivre leurs progénitures, vous avez notre soutien le plus indéfectible.
    Mais prochaine étape, BARREZ les acces à EL MOURADIA et laissez cet autre peuple comme vous aller au travail.




    0



    0
    JUGURTHA
    7 août 2014 - 18 h 44 min

    Nous nous étions interrogés
    Nous nous étions interrogés hier sur la possibilité que le concert de Keziah Jones, prévu vendredi soir à Alger, soit annulé. Aujourd’hui, jeudi, le chanteur a assuré, sur sa page Facebook, qu’il serait présent demain dans la capitale.
    Alors qu’il avait hier mercredi informé ses fans qu’il ne pourrait pas se rendre à Alger, Keziah Jones a finalement démenti ses propres propos. Dans un message publié ce matin sur sa page Facebook, le chanteur a indiqué qu’il se produirait bien demain au théâtre de Verdures à Riadh El-Feth situé sur les hauteurs d’Alger.
    Mais ce sera visiblement sans ses musiciens, puisque Keziah Jones a lancé un appel pour recruter des bassistes et des batteurs algériens afin de l’accompagner pendant le concert. Une audition aura lieu demain aux alentours de 15h.
    LA AUSSI. DES SON RETOUR IL DÉCLARERA SON SOUTIEN À CET ÉTAT SATANIQUE CAR IL SERA OBLIGÉ , TOUT EST AUX MAINS DES SIONISTES: Médias, Hollywood , sociétés musicales etc…
    ET QUE FERONT LES ALGÉRIENS QUI AURONT PAYÉ POUR LE VOIR DONNER SON ARGENT AUX SIONISTES? BOYCOOT.




    0



    0
    L`Algerien et fiere de l`etre
    7 août 2014 - 18 h 35 min

    @ Kahina,
    J`approuve votre

    @ Kahina,
    J`approuve votre appréciation sur le walou qui géré la capitale.Il ne sait même formuler une phrase structurée.Mais il a su trouver les termes adéquats pour trouver un appartement a Alger pour son fils auprès de l`aadl en un temps record et dire que son n`a pas vole,ce dont personne ne l`accuse d`ailleurs.

    Les Algériens sont habitues par l`improvisation de leurs dirigeants qui n`ont aucun programme et aucune envie de concevoir des projets pour leurs concitoyens soit a long ou a court terme.Ils sont la pour veiller au bien être a l`avenir de leurs enfants sans plus.
    Il faut dire que jusqu`a ce jour le Pdg de l`aadl,a meprise les algeriens bravement en ne donnant aucune information sur le dossier du fils du Walou d`Alger.




    0



    0
    L`Algerien et fiere de l`etre
    7 août 2014 - 18 h 34 min

    @ Kahina,
    J`approuve votre

    @ Kahina,
    J`approuve votre appréciation sur le walou qui géré la capitale.Il ne sait même formuler une phrase structurée.Mais il a su trouver les termes adéquats pour trouver un appartement a Alger pour son fils auprès de l`aadl en un temps record et dire que son n`a pas vole,ce dont personne ne l`accuse d`ailleurs.

    Les Algériens sont habitues par l`improvisation de leurs dirigeants qui n`ont aucun programme et aucune envie de concevoir des projets pour leurs concitoyens soit a long ou a court terme.Ils sont la pour veiller au bien être a l`avenir de leurs enfants sans plus.
    Il faut dire que jusqu`a ce jour le Pdg de l`aadl,a meprise les algeriens bravement en ne donnant aucune information sur le dossier du fils du Walou d`Alger.




    0



    0
    Kahina
    7 août 2014 - 15 h 02 min

    Il faut commencer par limoger

    Il faut commencer par limoger ce Wali incompétent d’Alger…
    Le jour où ce wali donnera des explications sur les projets sans fin, les budget détounés et sera entendu par un tribunal, ce jour là on dira  » AH, il ya quelque chose qui bouge en Algérie »…Après cet escroc de wali, c’est au tour des mairs de rendre des comptes…

    Punir les voleurs et les escrocs, c’est la seule solution.




    0



    0
    New kid
    7 août 2014 - 14 h 27 min

    Pourquoi et pour qui les
    Pourquoi et pour qui les algériens considèrent manifester et barrer les routes.
    -Pour le tube digestif essentiellement.
    – Pour l’HO2
    -Pour le 4eme logement en tant que musulman, le droit à un appartement par femme !
    Vive le 4eme mandat et les 70 vierges au paradis !




    0



    0
    Abou Stroff
    7 août 2014 - 13 h 05 min

    toute cette m…. découle
    toute cette m…. découle d’une seule et unique politique: garder le koursi à tout prix, fut il au détriment de l’avenir de l’Algérie en tant qu’Etat et Nation. en effet, quand le premier « responsable » de l’âne-géré est un grabataire qui est incapable de se ……… doucher tout seul,qui n’est conscient que 5 minutes par jour et qui, enfin, abhorre et exècre le peuple dont il est supposé être responsable, comment voulez vous que la cour (composée en majorité d’abrutis invétérés ou d’imbéciles notoires, voir la scène où un « ministre » de la ripou-blik exhibe des boîtes noires en partance pour fafa, la mère nourricière) qui lui sert de serpillère ait des capacités d’anticipation et de prévision? nous vivons englués dans une mer de m…. sans fond car ceux qui nous dirigent ne voient pas plus loin que leurs intérêts immédiats (ceux de leurs progéniture, inclus). moralité de l’histoire: l’algérie, en tant qu’Etat et Nation s’enfonce inexorablement dans la gadoue parce que ceux (particulièrement, les hommes portant casquettes) qui pourrait l’en empêcher regarde ailleurs (vers leurs commerces licites ou illicites?)
    PS: quant au manque de discernement, il me semble, malgré la modestie qui m’étouffe, qu’il y a erreur dans l’appréhension du phénomène. en effet, il n’y a, à mon humble avis, aucun manque de discernement car la politique suivie est totalement en accord avec la logique de renouvellement des couches compradores rentières qui nous gouvernent




    0



    0

Les commentaires sont fermés.