Riyad retourne le qamis

Par Kamel Moulfi – Que les Etats-Unis mettent Daech sur la liste des organisations terroristes tout en contribuant au développement de ses appendices en Syrie, au motif qu’ils contribuent à la déstabilisation du «régime» de Bachar Al-Assad, n’étonne plus personne, mais que les Saoudiens en fassent de même, en se lavant les mains du terrorisme wahhabite qu’ils ont créé, entretenu et financé, voilà de quoi surprendre et désorienter les meilleurs observateurs. Que s’est-il passé pour que le grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdel Aziz Al-Cheikh, s’en prenne violemment à Daech – traduit par les médias, dans un raccourci significatif, par «Etat islamique» – et à Al-Qaïda, devenus subitement, à ses yeux, l’«ennemi numéro un de l'islam» ? Il y a sans doute, dans ce changement de cap, l’effet de la peur panique chez les parrains américains qui ont donné ordre à l'Arabie Saoudite, elle-même parrain de l'intégrisme islamiste dans les années 80, puis son corrolaire le terrorisme dans les années 90, de retourner son qamis. Le président Barack Obama parle d’une stratégie «à long terme» contre Daech, constatant certainement que les premières frappes aériennes qu’il a ordonnées dans le nord de l'Irak n’ont pas suffi. On dit que le groupe dirigé par Abou Bakr Al-Bagdadi serait composé de dizaines de milliers de combattants et constitué en une véritable armée dotée d’un équipement moderne et puissant qui n’a rien à voir avec les bombes artisanales utilisées généralement par les groupes islamistes armés. Daech ne manque pas d’argent ; ses terroristes touchent une solde appréciable et une pension est versée à leurs familles. Le danger est pris au sérieux jusque par le Conseil de sécurité des Nations unies qui a récemment adopté une résolution pour tenter de tarir les sources de financement et de recrutement de Daech. On comprend que l’Arabie Saoudite, après avoir longtemps joué avec le feu en l’allumant et en l’attisant chez les autres, craigne, aujourd’hui, un retour de flamme qui embraserait la dynastie wahhabite. Si le Premier ministre britannique David Cameron évoque la menace de Daech qui pourrait, affirme-t-il, «cibler les rues britanniques», c’est qu’a fortiori, il y a péril en la demeure dans la région et les dirigeants saoudiens n’ont pas tort de penser que leur royaume est dans l’œil du cyclone annoncé.
K. M.

Comment (21)

    mAnonyme
    21 août 2014 - 8 h 50 min

    Pinçons-nous le nez….
    Pinçons-nous le nez….

    Anonyme
    20 août 2014 - 21 h 44 min

    A hamaiili,
    SVP arrêtez de

    A hamaiili,
    SVP arrêtez de nous expliquer les événements actuelles par des hadiths religieux.
    Depuis la nuit des temps les hommes se sont toujours battus, sinon et si on doit vous suivre on devient fataliste et on va se croiser les bras et attendre sans reaction .

    hamaili
    20 août 2014 - 21 h 19 min

    L’islam a-t-il une origine
    L’islam a-t-il une origine divine ?

    Les contradictions entre les croyances chrétiennes et musulmanes

    L’islam est numériquement la plus grande religion du monde après le christianisme avec plus d’un milliard de fidèles.

    Les plus grandes masses sont formées par les Pakistanais (240 millions), les Indonésiens, les Arabes, les Iraniens, les Africains noirs, les Turcs, les républiques du Caucase.

    Au premier regard, à partir d’une connaissance sommaire de la foi des musulmans, le chrétien serait tenté de répondre : « Non, l’islam n’est pas d’origine divine. Cela n’est pas possible. L’islam enseigne en effet clairement des hérésies concernant en particulier le mystère de Jésus-Christ dont la divinité est niée explicitement. »

    Il est possible de résumer ces contradictions dogmatiques avec le christianisme en cinq points de théologie.
    Dieu n’a pas de vie trinitaire

    Au sujet de la nature de Dieu, de sa vie trinitaire, laissons parler les musulmans eux-mêmes[1] : dans la sourate de la famille d’Imran, et dans les vingt-trois premiers versets, Dieu répond aux chrétiens qui ont prétendu que Dieu avait un Fils. Une députation de Najran s’était rendue chez le Prophète de Dieu : « Ils se mirent à raconter les faussetés qu’ils suivaient, comme la Sainte Trinité des hypostases[2]. Alors Dieu révéla le début de cette sourate : “Dis : C’est un Dieu unique, un Dieu d’une unité absolue, qui n’a pas conçu et n’a pas été conçu, et qui n’a pas d’égal.” » (Sourate de la pureté du dogme)

    Il déclare qu’il est l’Unique, n’a pas eu d’enfant (qui n’a pas été conçu), qui n’est pas né d’une chose avant Lui (et qui n’a pas d’égal), qui n’a pas de semblable, car l’enfant ne naît que de deux choses semblables et égales. Dieu est très au-dessus de ces prétentions.
    Jésus est homme, seulement homme

    Certains chrétiens, pour éviter d’insister sur la contradiction entre les dogmes de l’islam et ceux du christianisme, ont affirmé que Mohamed avait condamné certaines hérésies chrétiennes des premiers siècles mais pas la foi de Nicée-Constantinople. On peut montrer au contraire que le credo de Nicée[3] était connu et réfuté. Il était considéré comme l’une des multiples branches de l’hérésie chrétienne.

    Dieu le Très-Haut dit :

    « Ce ne sont que des infidèles ceux qui disent que Dieu est le Messie, fils de Marie. Demande-leur : “Qui aurait pu empêcher Dieu, s’il avait voulu anéantir le Messie, fils de Marie, sa mère et l’humanité tout entière ? N’est-ce pas à Dieu qu’appartient l’empire des cieux et de la terre et de l’espace qui les sépare ? Il crée ce qu’il veut et Sa puissance s’étend à l’univers.” »[4]

    « Ce sont des infidèles ceux qui disent que Dieu est la troisième personne de la trinité. Non, il n’y a qu’un Dieu. S’ils ne renoncent pas à un tel langage, un châtiment douloureux les atteindra. Pourquoi ne viennent-ils pas à Dieu et n’implorent-ils pas Son pardon ? Dieu, le clément et le Miséricordieux ? Qu’est-ce que le Messie, le fils de Marie, sinon un prophète, comme tant d’autres qui l’ont précédé ? »[5]

    Dieu dit :

    « Ô gens d’Écriture, n’exagérez pas dans votre religion. Ne dites que la vérité à propos de Dieu. La vérité, c’est que le Messie, Jésus, fils de Marie, a été le Prophète de Dieu et Son messager (verbe), qui a été déposé dans Marie. C’est une âme créée par Dieu directement.»

    Ce refus de la divinité du Christ ne devrait-il pas contraindre un chrétien à affirmer l’impossibilité d’une origine divine de l’islam ? D’après saint Jean[6], « Le voilà l’Antéchrist : il nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils ne possède pas non plus le Père. »

    Nous verrons qu’il faut être plus prudent et qu’il y a un mystère qui sous-tend cette religion.
    Jésus n’est pas mort sur la croix

    Dans la lignée de ce dogme de l’islam, d’autres points essentiels de la foi chrétienne sont niés comme la mort et la résurrection de Jésus. Le Coran[*] le dit :

    « Dieu dit aussi : “Les juifs ont été punis pour avoir dit : « Nous avons tué le Messie, Jésus, fils de Marie, messager de Dieu » Non, ils ne l’ont pas tué, non, ils ne l’ont pas crucifié. Mais quelqu’un lui ressemblant l’a été à sa place. Et ceux qui ont discuté sur ce point eux-mêmes étaient dans le doute, ils n’avaient que des hypothèses. En vérité, ils ne l’ont pas tué. Dieu l’a élevé à Lui. Et Dieu est puissant et sage. Il n’est pas un homme d’Écriture qui ne croira à Jésus avant de mourir. Et, au jour de la Résurrection, Jésus se dressera en témoin contre eux.” »[7]

    Jésus n’a pu mourir, car il est inconcevable pour un musulman que Dieu livre son ami fidèle à une mort indigne. Le texte juif d’Isaïe sur le serviteur sacrifié est étranger à l’islam :

    « Il était sans beauté ni éclat pour attirer nos regards, et sans apparence qui nous eût séduits ; objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, comme quelqu’un devant qui on se voile la face, méprisé, nous n’en faisions aucun cas. Or ce sont nos souffrances qu’il portait et nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni, frappé par Dieu et humilié. Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui, et dans ses blessures nous trouvons la guérison. » [8]
    La charité, amitié avec Dieu, est une imagination blasphématoire

    La conséquence directe de tout cela est que l’islam orthodoxe[9] nie la possibilité même de la charité. Dieu ne peut être aimé comme un égal, c’est-à-dire à travers une amitié, car il est le Tout-Autre. C’est un blasphème horrible que l’homme puisse s’élever au niveau de Dieu en prétendant que Dieu s’est abaissé au niveau de l’homme. La vraie position de l’homme devant Dieu, la seule qui est juste, est celle du serviteur (muslim en arabe). Il ne convient pas de rester debout devant Dieu comme le font les chrétiens qui prient sans se prosterner devant lui. Fondamentalement, l’islam se proclame la religion du serviteur fidèle, humble, obéissant. Le croyant n’a pas à comprendre. Il doit se soumettre à Dieu, son maître. La question de l’explication de la souffrance ne lui a pas été révélée dans le Coran ? Qu’à cela ne tienne. Un serviteur se soumet « Inch Allah ».

    Une parole de Jésus que les chrétiens nomment le Verbe Incarné, permet de comprendre avec précision la différence entre ces deux religions :

    « Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous appelle amis, parce que tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. » [10]

    La différence entre elles réside en ce que certains se prétendent amis de Dieu et que d’autres nient que cela soit possible.

    Le fait de nier la charité pour un chrétien n’est-ce pas la plus grande des pertes ? Dieu peut-il bénir une telle dégradation de sa Révélation ?
    Le paradis ne consiste pas dans la vision béatifique

    Une dernière conséquence peut être déduite de tout cela. Les chrétiens croient qu’après la mort, ils verront Dieu face à face. L’Écriture compare ce mystère au mariage d’amour le plus profond. Dans la vision béatifique, c’est la Trinité elle-même : Père, Fils et Esprit Saint, qui vient, telle une colombe au creux d’un rocher, se nicher dans notre intelligence. Elle se fait notre propre pensée et se laisse comprendre dans l’exacte mesure où l’homme le désire par son amour.

    Pour l’islam, ce mystère est impossible. L’islam orthodoxe ne peut accepter ce genre de croyance, car Dieu est le Tout-Autre, l’homme son serviteur prosterné. Le paradis musulman est décrit comme un jardin de lumière, en présence de Dieu qui est à jamais vénéré comme le tout autre, par un peuple de serviteurs. Depuis quelque temps, une partie des musulmans se spiritualise. La description du Coran montrant un jardin de délice, une sorte de harem oriental leur paraît de plus en plus une métaphore d’autre chose. Mais cette influence semble venir de la fréquentation des chrétiens et des soufis (division spiritualisant des musulmans).

    1. Extrait de l’ouvrage Les histoires des prophètes, par l’Imam Aboul-Fida Ismaël Ben Kathir, Éditions Dar el Hker, Beyrouth, Liban. [↩]

    2. Des trois relations personnelles en Dieu, le Père, le Verbe et le Saint Esprit. [↩]

    3. C’est-à-dire le Je crois en Dieu des chrétiens catholiques, orthodoxes et protestants, tel qu’il est récité à la messe ou au culte. Il fut définit lors des premiers Conciles Œcuméniques (IVe siècle). [↩]

    4. Coran, Sourate de la Table, Verset 17. [↩]

    5. Versets 72-75 [↩]

    6. 1 Jean 2, 22. [↩]

    7. Coran, Sourate des femmes. Versets 155-159. [↩]

    8. Isaïe 53, 2 ss. [↩]

    9. Le soufisme est considéré comme une secte marginale. Son fondateur fut d’ailleurs crucifié car il parlait comme les chrétiens. [↩]

    10. Jean 15, 15. [↩]

    hamaili
    20 août 2014 - 21 h 14 min

    Un chrétien ne peut
    Un chrétien ne peut échapper
    à deux questions sur l’islam
    D’où vient cette religion ?

    La première partie de cet ouvrage est destinée aux chrétiens. Il existe des prophéties bibliques qui peuvent éclairer les disciples du Christ sur l’origine de l’islam (qui nie la divinité du Christ). Il est possible, en regardant l’Écriture, de comprendre comment, tout en ne venant pas de Dieu, l’islam a été béni par Dieu. Ce regard est important pour le croyant car l’Histoire du christianisme, de ses échecs, de ses guerres, de la perte de pans entiers parmi les terres chrétiennes, peut en être éclairée.
    Les violences apparues depuis 1979 sont-elles apocalyptiques ?
    Djihad, la guerre sainte.

    La deuxième partie de cet ouvrage s’adresse à tout homme qui veut comprendre le monde révélé dans les suites du mardi 11 septembre 2001. En effet, c’est du XXIe siècle politique dont il est question. Trop peu nombreuses sont les voix qui reconnaissent que cette nouvelle guerre mondiale a surtout une origine religieuse.

    L’islam possède ses propres prophéties apocalyptiques. Elles sont étonnantes d’actualité. Elles sont interprétées de la manière la plus dure par une fraction de toutes les branches de l’islam et leur effet meurtrier est un fait. Elles ont rendu fous d’ambition mondialiste ceux qui croient y lire l’annonce de la future domination politique de l’islam. Il est donc essentiel de comprendre que des millions de musulmans croient à leur origine divine et que des centaines de milliers rêvent de les réaliser dans le sang. Les négliger constitue une lacune grave.

    Les musulmans sont en très grande majorité des gens humbles et priants. Ils ne peuvent manquer de remarquer cette minorité bruyante et violente qui, fondée sur des Hadith[*] authentiques de leur prophète Mohamed qu’ils interprètent comme cela les arrange, se sont construit un scénario politique panislamiste digne de la pire des sectes politico-religieuses. L’idée maîtresse de ces spéculations est que l’an 2000 du calendrier chrétien doit marquer le début du Règne du Mal, sous la conduite d’un personnage diabolique, le Dajjal[*] qui est un juif – on reconnaît ici sans peine le thème apocalyptique de l’Antéchrist[*], intégré à l’islam depuis fort longtemps, comme beaucoup d’autres thèmes d’origine chrétienne. Mais la particularité des anciennes prophéties Coraniques, c’est que pour la première fois dans l’histoire musulmane, elles se sont mises à rejoindre étonnement la réalité.

    Loin d’être un feu de paille, ces doctrines se répandent dans tout l’islam, se nourrissant d’un grand espoir de revanche culturelle et nationaliste. « L’orgueil » conduit cette évolution et ses fruits sont en augmentation au point que, sans risque d’erreur, on peut dire que les évènements sont devant nous. Pour le comprendre, je manifesterai des évènements comparables qui se sont produits il y a moins de 2000 ans, dans une des guerres les plus sanglantes de l’humanité, la guerre des juifs contre les romains.

    Ne dit-on pas que l’homme qui ne regarde pas son passé se condamne à le revivre ?

    hamaili
    20 août 2014 - 21 h 00 min

    Par karimdjazair (non
    Par karimdjazair (non vérifié) | 20. août 2014 – 21:19 effectivement cher frère mais je pense khomenie n’est pas le mahdi mais celui qui a réveiller les conscience a mon humble avis!….

    hamaili
    20 août 2014 - 20 h 57 min

    4. Regarder l’histoire
    4. Regarder l’histoire ancienne
    pour comprendre l’actualité

    Il est étonnant de constater cette ironie de l’histoire. C’est exactement le même texte d’Ezéchiel qui nourrissait l’endurance incroyable des zélotes juifs, les poussant à combattre jusqu’à la mort les Romains, alors que tout semblait perdu. Résultat : la guerre des juifs contre les Romains, en l’an 70 apr. J.-C., 1 million et cent mille morts, un tiers des Juifs de l’époque… Après la destruction de toute leur puissance politique (Temple et État), les Juifs, jusqu’alors très portés à un redoutable orgueil politique, en ressortirent faibles et dispersés. Leur humilité est décrite par Moïse (Deutéronome 28, 65) : « Parmi ces nations, tu n’auras pas de tranquillité et il n’y aura pas de repos pour la plante de tes pieds, mais là, Yahvé te donnera un cœur tremblant, des yeux éteints, un souffle court. »

    Sommes-nous à la veille d’une nouvelle réalisation de cette ère antique, à l’échelle d’un milliard et trois cent millions de musulmans ? En les laissant croire à des textes dont le sens ambigu peut promettre, selon qu’on le lit, victoire ou défaite politique, Dieu se prépare-t-il à réaliser une grande œuvre : rendre humble ce qui est orgueilleux, en vue du salut éternel ?

    00213
    20 août 2014 - 20 h 54 min

    Je pense plutôt que les
    Je pense plutôt que les services saoudiens ont pris conscience que la campagne de manipulation n’avait pas bien pris au prés d’une bonne partie de l’opinion publique musulmane.
    Celle-ci suspectant fortement une coopération américano-saoudienne d’être au centre de la création de l’EIIL.
    Parallèlement il y a nul doute que le pont aérien humanitaire décrété depuis la Jordanie n’est pas un hasard car n’oublions pas que les cadres de l’EIIL ont été formé en Jordanie depuis 2012 et que ce pont aérien permettra de justifier un intense va-et-vient sans soulever d’interrogation tout en permettant le rapatriement du noyau dur des troupes et des officiers qui en savent un peu trop.
    .
    La bête est remis provisoirement en cage car la mission est réussie :
    – Ternir l’image de l’islam.
    – Justifier la cruauté d’Israël en faisant le rapprochement entre les conflits palestiniens et irakiens.
    – Éliminer Maliki qui commencé à prendre certaines libertés avec ses maitres américains.
    – Créer une armée qui sera la colonne vertébrale d’un futur état-esclave kurde à qui Israel détournera les richesses naturelles.
    – Préparer un levier d’action aux portes de la Turquie pour obliger le gouvernement turque à accomplir les sales besognes.
    – Annihiler les jihadistes les plus incontrôlables en les plaçant au centre des bombardements.
    – Attiser le conflit sunnite-chiite.
    .
    Riyad ne retourne pas son qamis tout comme le fils Al Thani n’a jamais changé de politique étrangère malgré les nombreuses interprétations de ses discours.
    Il faut assimiler que Riyad comme Doha ne sont que des outils entre les mains des sionistes.
    Quand les boss israéliens décident, les serviteurs du golf appliquent.
    Tant que les buts des stratèges de Tel-Aviv ne seront pas totalement atteint ces larbins continueront de leur être utile, mais il est claire qu’ils finiront par se faire éliminer à leur tour.

    karimdjazair
    20 août 2014 - 20 h 19 min

    hamaili, il y a des signes
    hamaili, il y a des signes qui ont eu lieu, d autres qui sont attendus, mais franchement tu devrais revoir tes points 1 et 4. Il ne faut pas voir systématiquement une métaphore dans les signes annoncés.

    S agissant du premier point, le soleil se levera effectivement à l ouest, et les scientifiques expliquent cela, par une inversion magnétique des poles.

    Sur le point 4, laissant entendre que Khomeini puisse avoir été le Mahdi, c est pas sérieux. Le Mahdi réunifiera la Oumma, on ne peut pas dire que cela a été le cas.

    Il est clair que notre oumma traverse une de ses périodes les plus difficiles, les plus bouleversées. ET de cette ébullition, il en sortera bien quelque chose, c est sur. Dieu est plus savant.

    hamaili
    20 août 2014 - 20 h 01 min

    3. Les deux
    3. Les deux interprétations
    des prophéties de l’islam

    Ces prophéties annoncent visiblement une fin douloureuse de l’islam, puis une victoire définitive sur les forces du mal, grâce à la sainteté des cœurs et par le retour du Christ. Il y a quelque chose de pauvre et humble dans ces prophéties puisque loin de parler de victoire politique, elles parlent d’une victoire de la pauvreté et de l’humilité, comme à Médine.

    Les musulmans spirituels actuels les résument de la manière suivante :

    « Tout commencera effectivement par la venue du Mahdi. Il préparera les musulmans par l’épreuve en renouvelant leur foi. Vers cette même époque paraîtra l’Antéchrist (en arabe, le Dajjal). Par ses mensonges, c’est lui qui rendra conscient le monde non musulman du danger mortel que représente tout l’islam pour le monde entier. Il sera juif. Il aura la caractéristique physique d’être borgne. »

    L’éminent Cheikh pense que nous sommes en période de Dajjal, car l’être humain ne regarde plus que d’un œil. C’est la vision matérialiste du monde. Il serait déjà né.

    « Il attirera beaucoup de musulmans à lui car il donnera à boire et à manger. Les musulmans seront tentés de le suivre et de renoncer à leur foi. Ses critiques contre l’islam seront écoutées dans le monde. Il ne fera pas dans la nuance. Il ne distinguera pas le bon musulman du mauvais. La raison de cette confusion sera l’action violente, les assassinats perpétrés par des membres pervertis parmi les musulmans. Le Prophète Mohamed dit que ces pervers seront de nationalité arabe. Malheur aux Arabes. »

    « Après un temps où la violence se radicalisera de part et d’autre, commencera la grande guerre contre l’islam, la bataille finale que le Prophète appelle Gog et Magog[*]. Le monde entier, accompagné des démons, se liguera contre le peuple musulman, mené par l’Antéchrist. Le premier signe de sa venue sera le suivant : Il réussira à susciter une réunion des armées du monde entier sur le territoire même de la terre sainte, l’Arabie. » (1991 ?)

    A partir d’ici, deux interprétations s’opposent.
    1. Celle des musulmans spirituels, peu nombreux mais orthodoxes.

    « La guerre se terminera mal pour l’islam, au moins dans sa dimension politique. Le Prophète Mohamed annonce explicitement qu’un feu naîtra à Aden (au Yémen), qui chassera les habitants. Les royaumes musulmans seront détruits. Pire, la destruction ira jusqu’à l’inouï. Tous les lieux saints de l’islam seront perdus : la Kaaba de La Mecque[*], la ville sainte de Médine seront détruites. La ville de Jérusalem[*], troisième lieu saint, sera perdue. Devant une telle ruine politique, un tremblement saisira la communauté musulmane dans son ensemble. Les foules traumatisées par ce qui leur paraîtra être un abandon de Dieu, renonceront en masse à la religion. Le Prophète annonce pour la fin du monde ce grand mouvement d’apostasie. Le vice se répandra partout. »

    Cette destruction de l’islam politique, cet appauvrissement de l’islam religieux provoquera la réalisation de la prophétie de Mohamed : « L’islam a commencé étranger. Il finira étranger. » Ainsi taillée par Dieu, la communauté musulmane, loin de disparaître, connaîtra un renouveau intérieur unique. Elle sera faible en nombre mais les quelques musulmans qui resteront seront fidèles, humbles et priants. L’âge d’or du commencement réapparaîtra. Les musulmans seront semblables à ceux de Médine. À cette époque, la seule épée était la foi en Dieu. Alors viendra la fin du monde. Issa (Jésus), le fils de Maryama (Marie), descendra du Ciel.
    2. Celles des musulmans politiques (Ben Laden, etc.)

    Selon la secte Wahhabite[*], il n’y a rien de mystique dans les annonces de Mohamed. Pour eux, alors que tout semblera perdu, Dieu donnera la victoire totale à la Communauté Sainte. Allah va livrer ses ennemis à l’islam, dans un dernier combat. Les juifs et leurs alliés impies seront exterminés de la surface de la terre. On mettra sept mois à enterrer leurs cadavres.[13] Allah remportera cette grande victoire par toutes sortes de fléaux : la guerre, la peste, la grêle, etc. La Palestine redeviendra la terre bénie de l’islam. Le monde deviendra un seul Califat, soumis à la sainte loi d’Allah. Ceux qui refuseront de se convertir disparaîtront.

    Alors Jésus reviendra et balayera le reste des chrétiens. Le monde entier sera, sous son commandement, musulman. L’Antéchrist, qui est né en Occident, sera vaincu et la gloire d’Allah sera exaltée pour toujours.

    Les islamistes Wahhabites appuient leur vision apocalyptique sur un texte du prophète Ezéchiel qui est considéré comme un prophète d’Allah. Il parle de ce combat de Gog et Magog contre le peuple saint.

    13. Ezéchiel 39, 12 : « On les enterrera afin de purifier le pays pendant sept mois. » [↩]

    hamaili
    20 août 2014 - 19 h 53 min

    Les dix prophéties de la fin
    Les dix prophéties de la fin du monde
    dans l’islam
    Page du Hadith Sahih Bukhari.

    Dans le Coran et les Hadith[*] reconnus, le prophète Mohamed donne dix prophéties concernant la fin du monde et le destin de l’islam. Elles méritent d’être étudiées avec soin. Il semble qu’elles contiennent quelques annonces qui concernent notre présent.

    Depuis 1979, cinq des dix prophéties semblent s’être réalisées. C’est du moins la vision de beaucoup de théologiens musulmans.
    1. Le soleil se levant à l’Ouest

    « Le jour où Nous plierons le ciel comme on plie le rouleau des livres. »[6] Cette prophétie signifie probablement que, lors de ces événements, la puissance mondiale appartiendra, sur tous les plans, à l’Occident. (Prophétie réalisée.)
    2. Un phénomène sismique en Occident, un autre en Orient, un troisième en Arabie[7]

    La terre sera secouée par un grand séisme, le ciel se fendra, les planètes se disperseront, les mers seront projetées, les sépulcres bouleversés, les montagnes voleront comme des flocons de laine cardée. Il s’agit de bouleversements sociaux visibles et impressionnants. On peut y voir en Occident la Révolution française laïque, en terre d’islam la soumission de toutes les nations musulmanes à la colonisation des nations chrétiennes, en Arabie la séduction Wahhabite (islam politique et sectaire de la djihad). (Prophétie réalisée.)
    3. L’apparition de la fumée qui restera 40 jours sur terre

    Le Coran en parle[8] et raconte comment elle va s’étendre sur Terre. Selon certains exégètes dont Abi Massoud, ce serait un temps terrible de faim, de misère semblable à ce qui est arrivé à la tribu de Quoraïch au temps de Mohamed. (S’agit-il de la faim spirituelle actuelle des peuples adonnés au matérialisme ?). (Prophétie réalisée.)
    4. La venue du Mahdi, le dernier grand imam (Docteur et chef politique) de l’islam

    Le temps de la fin commencera par la venue d’un grand imam dont la mission consistera à préparer le peuple musulman à l’épreuve. Au sens étymologique, le Mahdi signifie « celui qui est bien guidé. » Le mot dérive d’un verbe Hada qui signifie guider. Le prophète Mohamed s’est servi de ce mot dans son sens littéral quand il dit : « Je vous recommande ma tradition et la tradition de mes califes orthodoxes et bien guidés après moi. » (Est-ce le chiite Khomeney qui, en Iran, réveilla le djihad et la fierté des musulmans en 1979 ?). (Prophétie réalisée.)
    5. La venue de Dajjal, l’Antéchrist

    C’est l’étape suivante, terrible. Un Hadith, rapporté par de nombreux traditionalistes, nous informe que, avant la grande bataille de Gog et Magog[*] et le retour de Jésus, viendra le Dajjal, l’Antéchrist. Le Prophète s’en préservait par un signe quand il en parlait. Il disait : « Il se comparera à Dieu. Dans son mensonge, il prétendra être Dieu. » Selon Mohamed, le Dajjal sera d’origine juive. (D’où la haine actuelle de l’Etat d’Israël et des Juifs, plantés comme une épine dans l’orgueil musulman). Il sera borgne (Le matérialisme fait voir d’un seul oeil le réel). Il sera à l’image de Abd Al Ozza Ibnou Ouatane, un grand ennemi de l’islam.
    6. La sortie de la Bête qui écrira croyant entre les yeux des croyants et infidèle entre les yeux des infidèles[9]

    C’est une bête de taille gigantesque, ayant une ressemblance avec beaucoup d’animaux, douée de parole, qui surgira de la terre et s’adressera aux gens pour les blâmer d’être mécréants. Pour les musulmans, elle est décrite non comme une bête réelle mais comme l’image d’une monstrueuse idéologie, d’une tyrannie politique, celle de l’Antéchrist. (L’islamisme politique et conquérant qui s’étend comme une hydre dans une partie de plus en plus importante de la jeunesse musulmane leur fait accuser leurs parents : « Vous êtes de mauvais musulmans », leurs soeurs : « Soyez voilées et soumises, sinon… »). (Prophétie réalisée.)
    7. La grande guerre contre l’islam, Gog et Magog

    Il s’agit de la grande guerre de la fin du monde, prophétisée par Ezéchiel. Cette grande guerre finale sera inaugurée par le signe suivant : Les armées coalisées de l’Antéchrist se réuniront sur le sol de la terre sainte, l’Arabie. (Selon Ben Laden, cette prophétie a été réalisée en 1991, lors de la préparation de la première guerre du Golf). Anas-ben-Mâlik rapporte que le Prophète a dit : « L’Antéchrist viendra et ira dans le voisinage de Médine[*]. La ville éprouvera trois secousses et, après cela, les infidèles et les hypocrites iront trouver l’Antéchrist. » Hadith 92, 26 (Point 2).

    Il viendra de la région du Khorassan, en Asie, et 70.000 juifs armés le suivront. Les diables que le Prophète Soulaïman a enchaînés dans les mers le suivront. Il attirera beaucoup de monde à lui car il donnera à boire et à manger. (Les islamistes accusent l’Occident de séduire les jeunes musulmans par sa richesse et ses plaisirs). Les musulmans seront tentés de le suivre et d’apostasier leur foi. Mais, selon le Prophète, les musulmans fidèles mangeront (seront nourri) par le dikrh, le Rappel d’Allah, la prière récitée cinq fois par jour (« Soubhannallah ! Hamdoulillah ! Allahouakbar ! »).

    Le monde entier, accompagné des démons, se liguera contre le peuple musulman, mené par l’Antéchrist. Le passage Coranique parlant de la guerre se réfère à un épisode biblique, lié à une prophétie d’Ezéchiel.[10] L’Apocalypse (20, 7-9) en fait le symbole de la guerre finale :

    « Les mille ans écoulés, Satan, relâché de sa prison, s’en ira séduire les nations des quatre coins de la terre, Gog et Magog, et les rassembler pour la guerre, aussi nombreux que le sable de la mer ; ils montèrent sur toute l’étendue du pays, puis ils investirent le camp des saints, la Cité bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel et les dévora. »

    Selon certains théologiens musulmans, dont Acha’Raoui, ce malheur viendra du fait de la provocation d’une communauté de musulmans malfaisants. (Cette guerre semble avoir commencé le 11 septembre 2001, de part la provocation terroriste d’un groupe de Saoudiens. Si c’est le cas, les années à venir vont nous donner le spectacle de la réalisation des dernières prophéties). (Prophétie en cours de réalisation ?)
    8. Un feu naissant à Aden (au Yémen), qui chassera les habitants puis la destruction de la Kaaba[*] par les Abyssins

    Il s’agit de la destruction physique de tous les lieux saints de l’islam, prophétie étonnante et pourtant explicitement enseignée par Mohamed. Cette destruction finale de l’islam visible par les armes du Dajjal fait explicitement partie de la foi eschatologique des musulmans. Prophétie effrayante pour les musulmans. Elle est pourtant attestée plusieurs fois par mohamed. Il parle de la perte de toute visibilité politique, de la destruction des lieux saints (La Mecque, Médine, la mosquée de Jérusalem) qui font l’orgueil politique des musulmans.
    9. L’apostasie

    Après ces événements graves, le Coran sera enlevé des lèvres et des cœurs, l’incroyance deviendra générale. Bismilahi Rahmani Rahimi l’explique : « Retenez chères sœurs et frères, que quatre femmes qui fréquentaient le Messager d’Allah nous rapportent qu’il a dit : « Malheur aux arabes ! »[11] Les compagnons questionnèrent alors : « Dieu nous détruira-t-il, alors que parmi nous il y aura des bienfaisants ? – Oui, c’est parce qu’en vous se multiplieront les péchés (fornication et autres). » Et Allah est le plus savant. Il y a ici en effet pour l’islam un grand mystère.[12] Qui sont ces Arabes pervers ? Est-ce la royauté Wahhabite[*] qui fit entrer l’Armée U.S. sur la Terre Sainte en 1991 ? Est-ce au contraire les Arabes tel Bin Laden, eux qui tuent des innocents et écrasent leurs femmes sous un joug mortel ?

    Une dernière prophétie, tirée des Hadith, est importante à citer. Elle semble donner la clef des autres : « L’islam a commencé étranger et finira étranger. » Le sens en paraît évident : il s’agit de l’annonce explicite d’une diminution de puissance, d’un cheminement de la religion islamique vers la pauvreté, la petitesse et la faiblesse. Cette prophétie ressemble fort à celle qui s’applique au christianisme.
    10. La descente de Issa (Jésus, fils de Marie), que la Paix d’Allah soit sur lui

    Un Hadith de Muslim rapporte que malgré ces épreuves, il subsistera toujours, jusqu’à la fin du monde, un petit reste de croyants. Ils seront de fidèles musulmans comme au temps béni de Médine :

    « Il y aura toujours une partie de ma communauté qui combattra ouvertement dans la voie de la vérité jusqu’à la fin des temps. Issa le fils Maryama (Jésus) descendra et le Commandeur de ses croyants lui dira : “vient diriger notre prière” et Issa répondra : “non, continue à diriger la prière car vous êtes de la communauté de Mohamed, chacun peut présider la prière de l’autre.” »

    6. Sourate 21, Les Prophètes, verset 104. [↩]

    7. Coran 99, 1-2. Coran 82, 1-4 ; 81, 1-14 ; 56, 1-6 ; 101, 5. [↩]

    8. Sourate 44, La Fumée ; Sourate 41, verset 11. [↩]

    9. cf. Apocalypse de saint Jean 7, 3-4. [↩]

    10. Ezéchiel 39, 9-11. Il s’agit de l’annonce d’une grande guerre qui verra la défaite des impies. [↩]

    11. Il s’agit des habitants musulmans de l’Arabie vers la fin du monde. [↩]

    12. Ces textes paraissent clairs ? Il sont en fait ambigus et ne provoquent pas la paix des débats en islam. Chacun voit « l’Arabe pervers » annoncé selon ce qui l’arrange. Pour le terroriste Oussama Bin Laden, c’est la royauté de l’Arabie Saoudite qui a accompli l’horreur en introduisant les armées étrangères sur la Terre Sainte. Pour la famille royale arabe, les pervers sont les terroristes arabes puisqu’ils répandent le sang des femmes et des enfants par toute la terre… Pour la majorité des musulmans Sunnites, ce sont tous les arabes à cause de leur sectarisme Wahhabite (voir plus loin). [↩]

    medac
    20 août 2014 - 19 h 04 min

    Le DAESH est une création des
    Le DAESH est une création des américains par la CIA, el Baghdadi était prisonnier à Guantanamo et a été recruté doublement par le CIA et Le Mossad pour l’opération « Nid de Frelons », lisez un peu SNOWDEN Arthur l’ancien agent de la NSA américaine actuellement réfugié en Russie.
    Alors la famille de ce journaliste américain victime devra porter plainte contre Obama et sa CIA, ou alors se taire , c’est ce qu’appellent les yankees « Dégat Collatéral » et point final.

    Mohamed el Maadi
    20 août 2014 - 16 h 25 min

    Riyad retourne le [email protected]
    Les

    Riyad retourne le [email protected]

    Les exigences l’obligent a agir ainsi.Mais je ne suis pas sur que l’Arabie Saoudite est tirer sa dernière cartouche car s’ils ne parviennent pas a régner sur la région et bien ils font y créer le désordre bien planqué a Washington car il y a de très gros interet en jeux des milliards de dollars . Ce qui se passe aujourd’hui à Riyad aujourd’hui peut avoir de graves répercussions sur notre région. L’Arabie Saoudite, c’est donner comme ambition d’être le chef du monde arabe et musulman. Elle met en pratique sa propre idéologie religieuse et abat les nationalistes arabes qui lui font de l’ombre.

    Kaci Tizi Ouzou
    20 août 2014 - 15 h 16 min

    C’est simple: tous les
    C’est simple: tous les malheurs des pays arabes viennent de toute cette bande d’abrutis de soi-disant rois. Et pour notre malheur, nous en avons un juste à côté de chez nous, où il est en train de foutre la merde sans que personne ne daigne le rappeler à l’ordre. Quelqu’un doit expliquer à Bouteflika que sa magnanimité envers ce gros voyou drogué, pédophile et pédéraste ne l’engage pas lui uniquement, mais tous les algeriens. Et les algériens en ont marre.

    Kaci Tizi Ouzou
    20 août 2014 - 15 h 15 min

    C’est simple: tous les
    C’est simple: tous les malheurs des pays arabes viennent de toute cette bande d’abrutis de soi-disant rois. Et pour notre malheur, nous en avons un juste à côté de chez nous, où il est en train de foutre la merde sans que personne ne daigne le rappeler à l’ordre. Quelqu’un doit expliquer à Bouteflika que sa magnanimité envers ce gros voyou drogué, pédophile et pédéraste ne l’engage pas lui uniquement, mais tous les algeriens. Et les algériens en ont marre.

    Boualem
    20 août 2014 - 14 h 41 min

    Salut,
    Rien n’a changé, ni

    Salut,
    Rien n’a changé, ni dans la politique des USA, ni celle de KSA.
    le « khalifat » travaille toujours sous les ordres du sénateur Mac CAIN, et de la CIA. On ne l’a pas sorti de Guantánamo pour rien.
    Tout ce remue ménage c’est juste pour armer les kurdes pour qu’ils obtiennent leur indépendance plus facilement, sous les auspices du conseil de sécurité.

    L’HYPOCRITE
    20 août 2014 - 14 h 41 min

    Ces israélo-anglo-saxons ne
    Ces israélo-anglo-saxons ne sont que faux-jetons : « On connaît les bouliers que les Romains utilisaient pour compter avant que les chiffres arabes n’apparaissent. Ils furent remplacés par des « jetons » que l’on utilisait en particulier pour compter des sommes d’argent. Ces petites pièces n’avaient aucune valeur mais certains s’en servaient parfois de monnaie auprès des plus simples d’esprit. Depuis, on qualifie une personne fausse et hypocrite de « faux jeton » ».
    Il faut donc prendre en considération les révélations d’Edward Snowden cet ex-agent des services de renseignements américains qui affirment que le groupe terroriste Daech est une création des Etats-Unis. Cela veut dire donc que les israélo-anglo-saxons ne font que du redéploiement tactique dans leur stratégie globale qui consiste à dépecer le monde arabe et musulman et asservir la fédération de Russie et le reste des pays du Brics. Voici quelque déclaration d’officiels européens où chacun de leur pays a été investi d’une mission d’intoxication spécifique :
    En Politique : « Le ministre allemand Gerd Müller accuse le Qatar de financer les djihadistes en Irak ». Comme si tout le monde ne sait pas aussi que cela se passe avec la bénédiction des États-Unis. Mr Gerd Müller, votre pays l’Allemagne n’est-il pas une colonie américaine. Vous ferez mieux de vous libérer d’abord de ce joug colonial avant de réciter honteusement la chanson de votre maître l’oncle Sam.
    En Théologie : « Pourquoi le grand mufti d’Arabie saoudite est d’une rare hypocrisie en qualifiant maintenant les califoutraques islamiques d’ennemi numéro un de l’islam ». Ce pauvre vieillard est le cheikh du mal lui-même. Les déclarations de ses maitres les wahabistes qui sortent de sa bouche lui sont dictées par leurs alliés stratégiques les israéliens. Les premiers colonisent la Mecque, et les seconds colonisent la Mosquée Al Aqsa.
    En média : « L’ex-journaliste d’Al-Jazeera Fayçal Al-Kacim : «Au diable ces révolutions qui détruisent les Etats !». Le pauvre accepte de jouer même un second rôle périmé qui n’a plus aucun goût.
    En acte de pétard : « Obama autorise des opérations militaires contre son propre Etat islamique qui placent de fait l’Amérique sur une pente glissante les menant vers un nouveau front dans la guerre contre les musulmans », est-il écrit, en arabe et en anglais…
    En Hypocrisie : Des images en noir et blanc montrent ensuite des vues aériennes de bombardements et sont accompagnées d’une légende évoquant une « agression américaine contre l’Etat islamique » de l’oncle Sam et de ses affidés.
    Et pour couronner le tout une mise en scène macabre à la hollywoodienne : Les djihadistes de l’Etat islamique (EI) ont mis en ligne mardi soir une vidéo voir BAGDAD/BEYROUTH (Reuters) – montrant ce qu’ils présentent comme la décapitation d’un journaliste américain porté disparu depuis près de deux ans en Syrie. James Foley a été capturé le 22 novembre 2012 dans le nord-est de la Syrie alors qu’il couvrait la guerre civile pour plusieurs médias.

    ALLEL
    20 août 2014 - 11 h 06 min

    LA SOLUTION RESTE UN
    LA SOLUTION RESTE UN « PRINTEMPS CIVILISATIONNEL » DANS CES MONARCHIES FEODALES EN COMMENCANT STRATEGIQUEMENT PARLANT, PAR LE MAROC ENSUITE BAHREIN, JORDANIE ET ENFIN LE RESTE DES MONARCHIES SALAFISTO-SIONISTES.

    Dahmane
    20 août 2014 - 11 h 03 min

    Ma devise ? Ne jamais faire
    Ma devise ? Ne jamais faire confiance a ces traitres des Monarchies Arabes Feodales (Pays du Golfe-Maroc-Jordanie).

    Pour preuve, qui etaient derriere notre decennie noire ? si ce n’est pas les bedouins du KSA et le soutien logistique de la narco-monarchie du temps du GlaouiH2.

    karimdjazair
    20 août 2014 - 10 h 05 min

    L arabie yaoudite suivi plus
    L arabie yaoudite suivi plus tard du qatarsrael ont fait le jeu des sionistes pour diviser et regner sur le moyen orient pour faire main basse sur le petrole.

    Après avoir créé al quaida, ils nous ont pondu l EIL et voilà qu hypocritement, ceux qui l ont créé, dénoncent le produit de leur stratégie machiavélique.

    Pourtant ce sont bien eux qui ont contribué au chaos au Moyen orient mais aussi en Afrique du nord en s attaquant d abord à l Irak. Ils ont plongé des peuples dans le désespoir, la souffrance, la misère, la violence. Ils sont responsables de ces crimes.

    Mais il y a toujours l effet boomerang, un jour, çà leur reviendra en pleine gueule, car un moment donné, les groupes qu ils ont créé, vont, pour une raison ou une autre, échapper à leur controle et leur fera meme face.

    Que ces regimes sionistes dans la péninsule arabique, soient sur la selette, ne peut etre que de bonne augure, pour un début de changement véritable dans la region, il signera à coup sur, le début de la fin, pour l entité sioniste créé de toute pièce.

    Mère-patrie
    20 août 2014 - 9 h 41 min

    les pays du golfe sans
    les pays du golfe sans exception sont une gangrène pour le monde arabe et musulman. Ils faut les éliminer. C’est qu’a déclaré un ancien cadre de la Cia dans les années 70.

    Abou Stroff
    20 août 2014 - 9 h 23 min

    mon petit doigt me dit que la
    mon petit doigt me dit que la famille des al-saoud n’a plus les faveurs des impérialistes et des sionistes et qu’à ce titre, ces derniers sont, peut-être en train de manoeuvrer pour remplacer des alliés encombrants par d’autres alliés moins encombrants. en effet, les al-saoud, tout comme la plupart des familles régnantes du moyen-orient sont tellement discréditées auprès de leurs peuples respectifs et auprès des peuples dits arabes, en général qu’on peut avancer l’hypothèse suivante: les puissances impérialistes et l’entité sioniste agissent dans un but prédéterminé: la restructuration de moyen-orient (qui englobe, selon la terminologie yankee, l’Afrique du nord). le GMO serait il en tain d’être construit?. si l’hypothèse précédente est valide, alors la réaction de la famille al-saoud, à travers le muphti, peut simplement être considérée comme le cri d’un bête blessée qui rappelle à ses protecteurs (l’impérialisme yankee, en particulier) qu’elle peut aller très loin dans son allégeance aux intérêts impérialistes et sionistes. moralité de l’histoire: comme toujours, la vision religieuse de la dynamique des sociétés est totalement stérile. pour comprendre la chose il faut éplucher la gangue idéologique qui couvre son essence et découvrir les contradictions internes qui la font vivre. en découvrant les contradictions internes de la chose, on peut, alors, anticiper sur son développement et même favoriser son dépassement. si le but recherché par les puissances impérialistes et l’entité sioniste est de restructurer tous les pays dits arabes, sans exception, alors on peut insérer tous les mouvements que subissent ces pays dans ce cadre et comprendre pourquoi les « printemps arabes » semblent enclins à déboucher sur l’instauration de nouvelles dictatures qui n’ont rien à envier aux anciennes (les nouvelles aussi bien que les anciennes étant au service de l’impérialisme et du sionisme).

Les commentaires sont fermés.