L’Algérie en pompier

Par Kamel Moulfi – Sur la sollicitation de forces politiques libyennes, l’Algérie s’est engagée dans une difficile opération de médiation pour tenter de rapprocher les points de vue des parties en présence dans l’espoir qu’une telle démarche permettrait d’obtenir une cessation des affrontements armés, condition indispensable pour instaurer la paix et la stabilité et tourner tous les efforts vers la reconstruction de ce pays voisin. L’Algérie a accepté de remplir ce rôle pour aider la Libye à sortir d’une situation proche de la guerre civile et de l’effondrement total de l’Etat, tout en sachant que le nombre et la diversité des intervenants sur le terrain avec la prédominance de milices armées engagées dans la course au pouvoir, et aux richesses du pays, laissent très peu de chance à la voie négociée. En fait, ce ne sont pas seulement les dirigeants politiques libyens qui souhaitent la médiation algérienne, c’est surtout la «communauté internationale», c'est-à-dire l'Occident, qui, après avoir allumé le feu en Libye et dans le Sahel, demande maintenant à l'Algérie de l'éteindre. Drôle de conception des relations internationales qui consiste pour le pyromane à supplier le pompier d’éteindre l’incendie criminel qu’il a provoqué. Mais le plus curieux est que, dans le même temps, les services secrets occidentaux créent l'Etat Islamique et demandent aux pays du Golfe (Arabie Saoudite et Emirats arabes unis notamment) de financer les frappes aériennes censées neutraliser ce mouvement terroriste. Tous les observateurs ont remarqué la célérité surprenante avec laquelle la vidéo annonçant la revendication de l’enlèvement d’Hervé Gourdel et l’ultimatum donné à la France puis celle de la décapitation ont été diffusées par le groupe Jund al-Khilafa qui se déclare affilié à Daech, mais peu se sont souvenus que les groupes terroristes opérant en Syrie ont été dotés par les pays occidentaux d’équipements de télécommunication dernier cri. N’est-ce pas ce matériel qui a été utilisé ? Si c’était le cas, cela indiquerait que le retour de flamme a déjà commencé.
K. M.
 

Comment (9)

    00213
    29 septembre 2014 - 9 h 13 min

    Nous disposons de plus en
    Nous disposons de plus en plus d’élément permettant effectivement de mettre en œuvre un plan de sortie de crise :
    – L’implication de l’Iran dans ce conflit à travers la mise à disposition de son allié soudanais au profit du Qatar, ce qui met en évidence que les iraniens sont prêts à s’allier avec le diable pour concurrencer l’Arabie Saoudite.
    Hors nous disposons d’excellentes relations avec l’Iran car nous faisons partis des rares pays arabes à s’opposer à la politique d’isolement prônée par le bloc impérialiste.
    – Le retour de Ahmed cousin de Khadafi qui jouit d’un aura très important en Libye ainsi qu’auprès des opposants car il a su se retirer avant la répression sanglante du Guide.
    – Les frappes aériennes inconnues qui continuent à paralyser l’avancée des milices extrémistes.
    – Le soutien égyptien dont les services secrets n’attendent que notre top-départ pour éradiquer les résidus de Frères Musulmans qui se basent en Libye pour attaquer l’armée égyptienne.
    – La mise en place progressive d’une lutte antiterroriste efficace en Tunisie qui coupe un soutien important au jihadisme de l’OTAN.
    Le Tchad et le Niger esclaves de la France qui commence à craindre le retour de boomerang sur son propre territoire.
    Une population libyenne qui arrive à saturation face une dégradation importante de leur niveau de vie.
    .
    OK on y va. Mais on récoltera seul ce que l’on a semé seul.




    0



    0
    Antisioniste
    28 septembre 2014 - 15 h 04 min

    Salamou 3alikoum
    Solliciter

    Salamou 3alikoum

    Solliciter ou pas, l’Algérie à tout intérêt à favoriser et abriter sur sol un dialogue entre les belligérants libyens. Il ne s’agit pas de gagner la glorification ou les louanges des uns et des autres, mais se prémunir d’un danger potentiellement éminent et pandémique.
    D’un autre coté cela permettrais d’avoir de bonnes, à défaut d’étroites relations avec les différents parties de ce conflit se qui permettrais d’anticiper l’avenir sécuritaire de notre région sur de bonnes bases.
    Donc oui pour une médiation pour un dialogue entre les libyens sur notre sol, mais sans plus.




    0



    0
    Zerrouk
    28 septembre 2014 - 13 h 46 min

    Il faut balayer devant sa
    Il faut balayer devant sa porte avant de balayer devant celle du voisin, nos dirigeants autoproclamés doivent se mêler de leurs affaires et arrêter le terrorisme qui sévit dans la Kabylie, avant tout et laisser notre voisin qu’est la Lybie en paix, on sait ce qui s’est passé au Mali, l’ingérence algérienne, Mokhtar Belmokhtar, et après l’intervention terrestre militaire française, ce pouvoir est utilisé par la France comme pyromane, là ou il interviendra meme sur une soi-disant sollicitation de forces politiques libyennes, l’opération de médiation mèneras à des affrontements armés, avec des milliers de refugiés.
    Je demande à nos dirigeants de juger ces émirs terroristes affairistes qui sont amnistiés par Fakhamatouhoum, de laisser l’opposition faire son travail, de libérer la parole et la justice de votre emprise, de juger Chakib, Khalifa, et ct.. et de vous présenter vous-même au tribunal comme tout citoyen.




    0



    0
    Basta
    28 septembre 2014 - 12 h 52 min

    Et puis quoi encore ? Ils
    Et puis quoi encore ? Ils n’ont qu’à envoyer leurs enfants . Foutez nous la paix ! Eux. Sont juste bons pour exploiter les puits de pétrole et nous à envoyer la chair à canon. Fallait nous laisser gérer avec le Cemoc en 2010, avent d’intervenir au Mali en 2013 bande de tarés va!




    0



    0
    abdel
    28 septembre 2014 - 12 h 12 min

    qu’ils fassent d’abord la
    qu’ils fassent d’abord la paix en algerie,avant d’aller la faire chez les autres!!!!




    0



    0
    Le Naïf
    28 septembre 2014 - 11 h 12 min

    L’objectif des occidentaux
    L’objectif des occidentaux n’est pas une solution négociée en Lybie où ils ont foutu leur m*** et demande sans cesse à l’Algérie de la leur essuyée ! L’objectif visé est la domination de ce pays pour s’accaparer de ses richesses, ensuite se retourner vers l’Algérie pour en faire de même. Y a qu’à entendre Ban Ki-moon, secrétaire général des nations-unies ; ce perroquet Us qui répète ce que ses maitres occidentaux lui dictent : « l’insécurité en Lybie risque de se déplacer aux pays voisins ».
    Il ne reste que ce valet de pied ricain après le cortège israélo-anglo-saxon qui l’a ces derniers temps précédé pour menacer indirectement l’Algérie si elle n’intervenait pas en Lybie pour les débarrasser de leurs déchets, et par voie de conséquence s’attirer les foudres des djihadistes atlantistes. Les occidentaux feront tout pour mettre les bâtons dans les roues à la médiation pacifique algérienne et l’empêcher de trouver une solution de paix entre les libyens.
    Les occidentaux ne vivent-ils pas que par et sur les génocides des peuples sans défense au nom de cette comédie des droits de l’homme et de la démocratie.
    Tenez par exemple, Laurent Fabius ; Ministre des affaires étrangères de l’ex-grande nation dite la France, n’est-il pas un marchand d’armes au service des terroristes syriens ? N’est-il pas avec son ami François Hollande leurs acolytes dans les génocides perpétrés contre les femmes et les enfants en Syrie ; ce pays souverain qu’on veut à tout prix faire plier au diktat israélo-anglo-saxons.
    Ce terroriste daéchien carnivore qu’est Monsieur Fabius ; drapé dans son costume en laine d’alpaga n’a-t-il pas récemment proposé hypocritement de réformer l’usage du droit de veto au sein du Conseil de sécurité des Nations unies afin qu’il dispose, lui et ses comparses américains et anglais de ces mêmes peuples comme bon leur semble comme au bon vieux temps.
    Son véritable but n’est-il pas pour contourner la politique prônée au conseil de sécurité des nations-unies par les russes et les chinois qui défendent réellement les droits des pays sans défense. Il semble que les occidentaux sont virusés à tel point qu’ils n’arrivent toujours pas à faire la différence entre d’un côté les chefs d’Etats arabes à leur solde, et de l’autre, les responsables Russes, Chinois Perses.
    « Lorsqu’a-t-on demandé à l’Hyène quel est votre témoin qui prouvera votre innocence, elle fît bouger sa queue en signe d’encouragement ». Cet animal carnivore n’est-il pas connu pour son cri ressemblant à un rire désagréable et odieux qui signifie qu’il a trouvé de la nourriture.
    Il reste à savoir si les chasseurs russo-chinois aux aguets vont permettre une telle chasse. Ne risquent-ils pas ces israélo-anglo-saxons carnivores de se voir opposer à leur « réforme » un veto en bon et due forme des autres membres permanents du Conseil de sécurité, et les laisser sur leur faim. En tout cas M. Fabius s’est dit « encouragé par les réactions alléchantes britannique et américaine ». On bave déjà dans la savane occidentale.




    0



    0
    New kid
    28 septembre 2014 - 11 h 08 min

    Le pyromane est demandé de
    Le pyromane est demandé de venir ressusciter les victimes du feu en Lybie. Un gouvernement autoritaire à la rescousse de kamikazes financés par le Qatar. Drôle de médiation alors que même en Algérie les islamistes commettent des crimes odieux. Une révolution de rats des champs contre un dictateur sans merci ; voilà une évolution digne de la charia latente au Maghreb.
    Le pompier algérien n’a jamais su comment éteindre le feu en Algérie, le voilà sollicité de régler en s’ingérant dans la politique d’un voisin ! Contraire à sa nature, sa politique, ne sachant comment faire la paix chez soi, il semble que nous avons peut-être la répétition du combat de David et Goliath !




    0



    0
    qu'importe
    28 septembre 2014 - 10 h 54 min

    Si cette médiation réussi,ce
    Si cette médiation réussi,ce sera long est dangereux tant de gens tenteront de foutre l’incendie chez nous (on peut compter sur la france israèl le maroc le qatar) ça renforcera la haine de nos ennemis extérieurs comme intérieurs.




    0



    0
    ammmar
    28 septembre 2014 - 10 h 48 min

    bonne analyse mr moufti et
    bonne analyse mr moufti et esperons que ceci eclairera davantage les ternes lanternes,ce qui se passe n’est autre q’un traquenard dressé a tous les concernés par ce jeu de strategies tres dangereux,un veritable labyrynthe duquel sortira jamais celui qui osera s’aventurer ,c’est la guerre totale mené de main de maitre destructeur contre tous les pays arabes riches en petrole surtout ,plus ou moins progressistes pour les uns et revolutionnaires anti_sionistes pour d’autres comme nous nous aimons nous afficher nous algeriens par exemple et aucun pays arabe n’est ni l’un ni l’autre malheureusement,que des dictatures moyenne ageuses,tout est faux chez nous et bettement on s’est affiché d’appelations nobles qu’on meritait guerre et qu’on pouvait meme pas defendre le cas echeant,non pas pour tromper les autres mais berner nos peuples et les endormir en les faisant rever et bonjour la foudre qu’on meritait plus que tout autre chose, une guerre sournoise et sale ou la trahison du frere est l’element fondamental,accouplé au terrorisme islamiste manipulé pour faire imploser les pays visés,creer le chaos en leur sein et leur sauter dessus apres par un OTAN FIN PRET A CE GENRE DE MISSIONS,la libye n’est plus un etat,ce n’est qu’un conglomerat de differentes populaces et de tribus encanaillées par la politique moyenageuse et desastreuse basée par separer pour mieux reigner de kadhafi allah la yarhmou,surement beaucoup de gens vont me maudir,mais savent surement que ce mec est le premier responsable de tout ce qui se passe au sahel et chez les touaregs,il n’a frait que contrer les visées de l’algerie depuis toujours,la libye est finie et le pire est a venir et les eclats des deflagrations seront beaucoups plus stridents et atteindrons assurement btous ses voisins,une veritable malediction ce pays,un futur afghanistan qui causera d’enormes degats a tout le monde,l’algerie est dans une position tres embarassante vis a vis de ce qui se trame pour ce pays dechiré,un veritable dilemme,essayer d’aider a la solution pacifique et negocie dans un tel bourbier releve de l’utopie et si l’algerie tentera le diable,elle sera mouillé inevitablement dans cette guerre civile sans fin et sera obligé d’etre partie prenant avec une tribu contre une autre,ou un clan contre un autre et son tres nombreux tous parrainés par des puissances etrangeres qui se sont departagés les roles pour ne jamais permettre aux libyens de s’en sortir




    0



    0

Les commentaires sont fermés.