La marche bleue

Par M. Aït Amara – Certains confrères ont eu la gâchette facile en qualifiant le mouvement de protestation de la police, hier, de «mutinerie» et d’«acte de désobéissance». En cela, ils ont fait preuve de moins de retenue et de sagesse que les protestataires eux-mêmes. Les agents de la DGSN qui ont marché aussi bien à Ghardaïa qu’à Alger ont fait preuve d’une discipline impeccable qui démontre, s’il en était besoin, que la police algérienne a évolué non seulement en matière d’équipements et de capacités opérationnelles, mais surtout dans son comportement. La marche qui s’est déroulée dans le calme et sans aucun incident est une preuve supplémentaire que le policier algérien est responsable. Obligé de recruter à tour de bras durant la décennie noire, ce corps comptait dans ses rangs un tout-venant d’intellectuels formés dans les différentes universités, d’anciens voyous heureux de porter l’uniforme et une arme, des trafiquants en tout genre, etc. Mais cette politique de «remplissage» et de «saturation» face à des hordes terroristes toujours plus nombreuses, dans les années 1990, a cessé depuis que la lutte antiterroriste a donné ses fruits et que les attentats et les assassinats ont été réduits d’une façon substantielle. La DGSN s’est alors tournée vers la formation et a durci les conditions d’accès à ses différentes écoles. Une politique qui s’est traduite par une amélioration remarquable du niveau général de la police algérienne et des dispositions intellectuelles et morales des officiers et des agents qui la composent. La manifestation des policiers est une prise de conscience qui a été insufflée par les différents mouvements de protestation que ces mêmes agents de l’ordre ont été appelés à réprimer des mois durant depuis janvier 2011 et bien avant. Leur geste, qui n’a rien d’une mutinerie, constitue le signe incontestable d’une advertance arrivée à maturité. En prenant conscience de leurs droits, les policiers ont, dans le même temps, pris conscience de ceux des autres. La conséquence de cette action courageuse et foncièrement démocratique dépend du degré de surdité des autorités politiques.
M. A.-A.

Comment (21)

    Anonyme
    16 octobre 2014 - 17 h 01 min

    chaque clan a ses soutiens
    chaque clan a ses soutiens ;
    il y a celui qui compte sur fafa et d’autres moyennant rubis sur ongles
    il y a ceux qui s’appuient sur la « société civile » tels les policiers et autres casquettes
    il y a ceux qui sont soutenus par les « argentiers » blanchiment ,corruption, détournement ,marchés de gré à gré ,
    informel ,argent sale ;;;
    allez trouver un équilibre dans toute cette anarchie ?




    0



    0
    karimdjazair
    16 octobre 2014 - 12 h 52 min

    marekchi confond pas avec sa
    marekchi confond pas avec sa médiocrité moumou 6, meme en occident des flics manifestent !

    C est vrai chez vous, çà risque pas d arriver, ce sont des esclaves aux ordres de la grosse moumou 6…




    0



    0
    Rascasse
    16 octobre 2014 - 11 h 47 min

    es que cette même police ne
    es que cette même police ne tabassera pas une future marche de démocrates?




    0



    0
    marekchi
    16 octobre 2014 - 11 h 26 min

    Certes la police a marché
    Certes la police a marché pacifiquement. Mais n’aller pas nous dire que ce n’est pas une mutinerie. « On ne mange pas avec nos oreilles ».




    0



    0
    karimdjazair
    16 octobre 2014 - 10 h 58 min

    C est clair que la police a
    C est clair que la police a le droit a toute considération, qu elle doit travailler dans des conditions acceptables. Les policiers peuvent exprimer leurs doléances, et ils l ont fait de manière honorable, mais attention aux grèves illimités.

    La police ce n’est pas n importe quel corps, c est la sécurité, et on ne badine pas avec la sécurité, pour ma part je vois très mal, toute grève. Qu il y en ait une petite partie qui manifeste devant la Présidence ou le Palais du Gouvernement, cà passe, mais tout le corps ne doit pas suspendre sa mission qui lui est dévolue, assurer l ordre, a sécurité et la quiétude des citoyens.




    0



    0
    Algerien et fier de l`etre
    15 octobre 2014 - 22 h 35 min

    En fait vos confreres,M.Ait
    En fait vos confreres,M.Ait Amara,n`ont pas ete capables d`exprimer haut et fort leur soutien au journal El Khabar qui a le merite de dire au Ministre de la non communication,qu`il n`a pas peur de ses menaces et il continuera et peut etre accentuera sa ligne editoriale.
    Pour El Khabar vanter faussement,les actes de la gouvernance actuelle,c`est reveiller les morts pour applaudir les non vivants.




    0



    0
    Anonyme
    15 octobre 2014 - 22 h 24 min

    Il doit y avoir concertation
    Il doit y avoir concertation à un haut niveau de la hiérarchie policière
    Il semble que des officiers à qui l’on a demandé trop de compte ont encouragé ces protestations (démission de Hamel).
    « Je fais ce que je veux sinon je fous la pagaille!! »




    0



    0
    tahia el djazair
    15 octobre 2014 - 22 h 15 min

    la mutinerie corporatiste de
    la mutinerie corporatiste de la police algérienne et la panique du gouvernement qu’elle a forcé , ainsi que l’indigence intellectuelle de l’opinion en général et particulièrement celle des élites éduquées dans la rente , la paresse et les théories du complot , qui nagent dans les eaux boueuses de la corruption démocratique et qui sont les plus promptes à monter au créneau pour applaudir chaque jalon d’enfoncement de l’état national vers son extinction et sa déchéance , révèlent du coup que ce pays est devenu ingérable sur le plan sécuritaire et qu’il est en attente de la seule force brutale qui sera capable d’assurer l’ordre … Un ordre califale , puisque celui de la république est devenu caduque , ainsi l’a voulu le processus de destruction nationale engagé sous les oripeaux démocratiques depuis 1988 …Il suffirait désormais aux sponsors de l’ordre califale , aux aguets , de faire un pet pour que tout ce beau monde de la corruption politique et économique , pouvoir et opposition dans le même sac , éclatera et avec eux tout leur monde mythique d’une Algérie riche livrée aux voyous et à la gabegie…c’est comme si le destin de cette nation est scellé d’avance




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    15 octobre 2014 - 22 h 08 min

    Il n’y a pas de « clan
    Il n’y a pas de « clan d’Oujda ». C’est la propagande des partisans de l’Algérie Française qui ont inculqué ce concept pour diviser et juste après l’indépendance de l’Algérie.
    La preuve est que cette propagande habite encore les esprits faibles facilement manipulable qui l’a reprend à chaque article!!




    0



    0
    Anonyme
    15 octobre 2014 - 22 h 00 min

    REPRENONS UN DE NOS
    REPRENONS UN DE NOS COMMENTAIRES SUR CE SITE
    _____

    Passage important:
    «… La DGSN affirme avoir donné des «instructions fermes» aux brigades en charge de la sécurité routière à appliquer dans toute sa rigueur le code de la route et à réprimer, sans complaisance, les infractions routières. Ces mesures sont de nature, poursuit cette institution sécuritaire, à remettre de l’ordre dans la circulation routière, totalement dérégulée à cause du non-respect flagrant du code de la route par de nombreux chauffards… »

    Impossible ! Trop tard !
    .
    Le mal est dans le corps des services de sécurité surtout au niveau des gradés et non des agents.
    .
    Ce sont les interventions qui font pourrir les choses. La majorité des sanctions sont annulées par la hiérarchie. On a même entendu de la bouche des policiers que nous connaissons qu’un citoyen « pistonné » auquel on avait retiré le permis de conduire s’est permis de narguer le policier qui le lui avait retiré en lui disant « voici le permis et ‘dez maahoum’ ». Autre fait : un policier de faction arrête un automobiliste suite à une effraction du code de la route. Avant même que le policier ne l’aborde, l’automobiliste lui lance « ne me parlez pas ; tenez les papiers (de la voiture) et faites-en ce que vous voulez ! » Il redémarre en trombe. L’énergumène était sûr de les récupérer. Les exemples pareils se comptent par milliers !
    .
    Comment voulez-vous que les policiers fassent leur travail correctement ? Pour éviter le deux poids et deux mesures et l’injustice devant le droit la majorité des policiers évitent de sanctionner carrément ! C’est la raison de la pagaille actuelle !
    .
    Il y a beaucoup à faire dans ces corps de sécurité (incompétences, passe-droit, corruption, privilèges illégaux etc)
    .
    Donc ces « mesures » et « déploiements » que l’on entend chaque année alors que la réalité est tout autre c’est, à notre avis, de l’activisme pour cacher de graves insuffisances pour ne pas dire de la daube !

    Il fut une époque où l’ont recrutaient dans le corps de la police et d’autres secteurs avec un niveau moyen ou des lycées. Il suffisait d’un test pour voir s’ils s’avaient lire et écrire. Je témoigne avoir vu des amis compétents (actuellement au seuil de la retraite) ayant eu des diplômes universitaires occuper des postes pas importants du tout (chef de services à sous directeurs) alors qu’en même-temps ceux cités en premier devenir de haut gradés (commissaires et plus) ou de hauts cadres de l’état ayant de grandes influences !!!




    0



    0
    Jafnouhou
    15 octobre 2014 - 20 h 30 min

    Après le Val-de-Grâce, le val
    Après le Val-de-Grâce, le val de disgrâce!




    0



    0
    selecto
    15 octobre 2014 - 13 h 01 min

    Le peuple avec sa police!
    Le

    Le peuple avec sa police!
    Le Val de Garce va fermer, c’est annoncé ce matin dans la presse Française.




    0



    0
    Kahina
    15 octobre 2014 - 13 h 00 min

    Rien à rajouter vous avez

    Rien à rajouter vous avez tout dit . Bref et clair!!




    0



    0
    Abou Stroff
    15 octobre 2014 - 12 h 55 min

    PS3: ni google, ni yahoo ne
    PS3: ni google, ni yahoo ne s’affiche sur mon ordi! je conclus que la censure a été mise en branle par qui nous savez.
    PS4: si les abrutis qui sont aux postes de commande croient qu’ils peuvent arrêter la marche de l’histoire, ils se trompent lourdement.




    0



    0
    Abou Stroff
    15 octobre 2014 - 12 h 53 min

    l’expression du ras le bol de
    l’expression du ras le bol de la police nationale ne doit pas être noyé dans des revendications matérielles. en effet, l’action de la police doit être perçue comme un mouvement politique de rejet du pouvoir de la marabunta dont le parrain est notre bienaimé fakhamatouhou national. en d’autres termes, que les patriotes s’unissent et prennent appui sur l’expression du ras le bol de la police pour exiger que kouider et la clique qui lui sert de serpillère prenne leurs valises et disparaissent de notre vue.
    PS1: je me demande toujours pourquoi la police est dirigée par un gendarme.
    PS2: le débit internet est très faible. doit on conclure que « quelqu’un » y est pour quelque chose?




    0



    0
    idir
    15 octobre 2014 - 11 h 13 min

    Excellent commentaire . J
    Excellent commentaire . J espère que le « pouvoir » politique va saisir à sa juste grandeur le raz le bol de la police laquelle police a ete réduite à un corps dont l unique mission et de protéger des indus occupants. Preuve en est la colère noire de Khaoua, pas mon frère en tout cas, de voir ses privileges et Sa police lui tourner le dos.




    0



    0
    Anonyme
    15 octobre 2014 - 9 h 57 min

    voilà une preuve concrète qui
    voilà une preuve concrète qui permet de libérer les manifestations dans la capitale sans grand risque ;
    la phobie du clan quant au débordement des manifestations à alger est une simple vue de l’esprit de gens qui ont toujours dévié et qui croient que tout le peuple leur ressemble ;
    le changement aura lieu et pacifiquement n’en déplaise au clan qui veut ruiner le pays .




    0



    0
    cirta
    15 octobre 2014 - 9 h 56 min

    Je ne comprends pas ce
    Je ne comprends pas ce soudain tir groupé contre le chef de la Police

    Votre article montre bien que sous la direction de Hamel, la Police Algérienne s’est professionnalisé, s’est équipé, etc ….
    les salaires ont été augmenté, les conditions de travail améliorées, etc ….

    Est ce que c’est Hamel qui refuse la création d’un syndicat de policiers ou bien la loi?

    Si c’est la loi, alors il faudra la changer et autoriser la création du syndicat




    0



    0
    New kid
    15 octobre 2014 - 9 h 16 min

    La mort des dinosaures
    La mort des dinosaures approche. Le soubresaut d’un « khawal » indique l’inquiétude des laissés en rade.
    La question est : y aurait-il assez de place au Val de grâces et a L‘avenue de la Grande Armée pour loger ces déserteurs ?
    Le FLN affiche son passage au musée Gré vin. Et chez Mme Tussaux.
    PS : Sans oublier le parti né avec des moustaches




    0



    0
    Sabrina
    15 octobre 2014 - 9 h 03 min

    A 100 POUR 100 d accord avec
    A 100 POUR 100 d accord avec votre pertinente analyse sauf que quoi en dise sur ce mouvement des policiers , on ne peut eviter de conclure que c est le debut de la fin du clan d Oujda. Rien ne sera comme avant.. c est la fin.




    0



    0
    ABOU SULTAN
    15 octobre 2014 - 8 h 53 min

    La police a marché
    La police a marché pacifiquement sans qu’AUCUN incident ne fût signalé ,car ils n’ont pas été réprimés. Bravo!! Cela veut dire que lors de manifestations tout aussi pacifiques de citoyens lamdas, ce sont les forces de répressions qui créent l’incident.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.