Une vidéo compromettante d’émirs du Golfe au Sud algérien supprimée sur YouTube

Le site web d’hébergement de vidéos YouTube a supprimé une vidéo révélant la barbarie des émirs du Golfe qui maltraitent des espaces animales protégées au Sud algérien. Cette vidéo a été supprimée, précise ce site, à cause de son contenu jugé non adapté aux conditions d’utilisation de YouTube. On ne sait pas si le site a décidé de son propre gré de la supprimer en raison des images choquantes montrant des fennecs subissant des supplices épouvantables ou a agi sous la pression des émirs du Golfe dont les pratiques de braconniers ont été révélées au grand jour par cette vidéo qui démontre la brutalité avec laquelle ces enturbannés du Golfe traitent des animaux protégés par les lois algériennes et internationales. Selon des témoignages de certains qui ont pu la visionner avant sa suppression, cette vidéo montrait des émirs du Golfe en train de martyriser un fennec, faisant fi des lois. Ces richissimes émirs éprouvent, selon toute vraisemblance, beaucoup de plaisir à voir des êtres vivants souffrir sous leurs yeux. Mais qui a autorisé ces braconniers à venir en Algérie pour faire la chasse à l’outarde et au fennec ? C’est encore plus étonnant d’autant plus qu’il existe des textes de loi qui protègent une vingtaine d’espèces animales, dont l’outarde et le fennec. L’Algérie a aussi ratifié des conventions internationales relatives à la protection de l’outarde, une espèce en voie d’extinction. Ces «émirs» du Golfe qui ont pris l’habitude de chasser l’outarde dans notre pays sont-ils au-dessus de la loi ? Les autorités algériennes en charge de la protection de ces espèces sont-elles au courant de ce braconnage qui menace notre faune ? La presse algérienne a à plusieurs reprises dénoncé cette pratique qui nuit à notre environnement et à nos réserves animalières. Il existe des images et des photos sur le web qui montrent le massacre de gazelles au Sud algérien, une autre espèce animale en voie de disparition que la loi algérienne est censée protéger contre les braconniers d’où ils viennent et quels que soient leur statut et leur rang. Les hautes autorités du pays sont ainsi vivement interpellées pour agir contre ces ennemis de la nature en faisant tout simplement respecter les lois de la République.
Rafik Meddour
 

Pas de commentaires! Soyez le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.