Quand la société civile veut

Par Kamel Moulfi – La brochette de ministres qui sont allés, la fin de l’année passée, à grand renfort de journalistes, fêter «le succès du premier forage pilote de gaz de schiste dans le bassin d’Ahnet (In Salah)», selon les termes utilisés par les médias publics, ont montré le peu de cas qu’ils font de la «démocratie participative» dont se gargarisent d’autres ministres à l’occasion de colloques ou dans des déclarations faites à la presse «en marge des travaux…». Finalement, on en a la preuve tous les jours, cette notion ne sert qu’à remplir et embellir les discours officiels. La réalité est faite plutôt de mépris pour les gens qui sont les premiers concernés et les premiers touchés par les conséquences des initiatives intempestives du gouvernement ou des autorités locales. C’est devenu, au fil du temps, une constante dans le comportement des responsables qui font comme si la population n’existait pas. Ils occupent des espaces censés être publics, y font ce qu’ils veulent, détruisent des espaces verts pour y mettre des parkings, ferment des rues pour n’importe quel prétexte, et la liste est longue. Et cela, souvent, en dehors de toute réglementation et sans information préalable des gens. Cette fois, des ministres sont arrivés dans une localité où habite une population et ont fait comme si c’était un désert inoccupé. Cela s’est passé à In Salah, fin 2014 et nous sommes maintenant en 2015. C’est à croire que ces responsables vivent hors du temps. Par malchance pour eux, les habitants d’In Salah sont pleinement dans leur époque et leur calendrier marque 2015. La société civile était là où personne ne l’attendait. Elle a réagi et obtenu la suspension de l’exploitation du gaz de schiste qui a été l’objet de sa contestation. Le gouvernement n’est pas seulement interpellé sur faut-il exploiter le gaz de schiste ou pas, mais, dorénavant, sur sa façon de gérer les affaires du pays.
K. M.
 

Comment (10)

    ammmar
    7 janvier 2015 - 8 h 00 min

    ce pays est devenu une
    ce pays est devenu une propriete prive,dans lequel on se permet tout sans consulter personne meme sur des sujets ou projets engageant ma securité du pays et le devenir des geneations futures,pourtant on venait juste d’evoquer la perspective de l’exploitation future du gaz de shiste et tenter d’etudier la faisabilité de la chose en pesant ses avantages par rapport a ses risques et retombées environnementales en fonction des moyens dont dispose le pays dans ce genre d’operations a hauts risques,comme l’ont fait les autres pays de surcroit plus developpés que nous,dont la FRANCE precisement qui l’a interdit sur son territoire mais galoppe a toute vitesse pour soutirer ce produit du sous sol des algeriens et pourtant la sinistre operation gerboise bleue continue encore de faire des victimes 60 annees plus tard chez nos freres algeriens habitant reggane et nous voila dores et deja avec des installations a ain salah trouant le sol algeriens a la recherche de ce que LA FRANCE INTERDIT CHEZ ELLE MAIS LE VEUT CHEZ NOUS ,LES ALGERIENS SE REVEILLENT DEVANT UN FAIT ACCOMPLI DES PLUS RABAISSANT et la ça devient carrement inadmissible car le rubicond vient d’etre franchi cette fois ci et d’une maniere claire et franche,synonyme de placement du gros doigt dans leurs chers rectum,risquant meme de provoquer par conduction sensorielle d’une éruption volcanique collective au niveau des slips des algeriens,connus pour leur defauts genetiques que rien n’arretera leur maniere d’arroser tout leur monde si l’on reussi a les faire bonder par la force,pas jouer avec l’honneur des algeriens et surtout pas pour plaire a la france,l’algerie perd petit a petit de sa souveraineté au profit d’un pays qui ne reve que de revenir chez nous pour uniquement nous pisser sur nos tetes,APRES TANT DE MASSACRES A GRANDES ECHELLES,VEUT ON BRULER LE PAYS ???APRES L AVOIR DILAPIDER ET DEVASTER,SOMMES NOUS CONDAMNER AU PIRE?????A T ON ATTEINT LE POINT DE NON RETOUR DANS CETTE ENTREPRISE DE DESTRUCTION MASSIVE QUI A L AIR D ETRE BIEN REFLECHIE




    0



    0
    Anonyme
    6 janvier 2015 - 17 h 13 min

    Posté par
    Mohamed l’Algérien

    Posté par
    Mohamed l’Algérien (non vérifié) | 5. janvier 2015 – 7:27

    C’est la contre partie concédée à la France pour son soutien criminel au 4 ème mandat.
    Cette décision génocidaire, qui consiste à satisfaire la demande de la France, met en péril l’avenir du pays et celui des générations futures.

    Pourquoi la France veut à tout prix le gaz de schiste Algérien, sans se soucier des conséquences sur le peuple Algérien ?

    TRES BREF RAPPEL

    L’électricité produite en France est d’origine nucléaire. C’est la moins cher d’Europe, étant donné que la colonisation minière uranifère du Niger et du Mali dure depuis 52 ans. Et qu’elle se sert presque gratuitement.

    Les USA ont trouvé le moyen de tuer la concurrence Européenne et surtout Française à cause du prix de l’énergie électrique bas. Les Américains ont tout misé sur le gaz de schiste, qui va remplacer en grande partie le gaz naturel dans le monde entier, dans les secteurs de l’énergie et surtout l’industrie chimique.

    Les occidentaux se font une concurrence maladive et criminelle entre eux. Les affaires sont les affaires.

    En dehors de la production de l’énergie électrique, le gaz est utilisé dans l’industrie chimique (production d’ammoniac NH3, d’hydrazine N2H4, d’engrais ) dans l’industrie pétrochimique, en pharmacie…. Ces secteurs industriels emploient en France, directement, plus de 30 000 personnes et indirectement 6 fois plus.

    Comme les USA détiennent les plus grandes réserves de gaz de schiste au monde, alors ils vont contrôler les prix.

    Du coup, les prix de l’énergie et du gaz aux USA, seront les plus bas au monde. Ainsi les USA détruiront la concurrence en Europe et spécialement en France, en Asie et attireront tous les investisseurs chez eux, pour faire repartir durablement la croissance chez eux, quelque soient les circonstances. Et ceci dans moins de 5 ans.

    Le France perdra à coup sûr, à partir de 2018, à cause du gaz de schiste Américain, qui inondera le monde entier, toute son industrie chimique et plus de 200 000 emplois directs et indirects.
    D’où son soutien au 4 ème mandat, pour acheter le gaz de schiste Algérien, contre nos intérêts et advienne que pourra.

    Elle a détruit une grande partie du Sahara avec ses essais nucléaires criminels à ciel ouvert, de 1957 à 1966 et maintenant avec la criminelle fracturation hydraulique utilisée dans l’exploitation des gaz de schiste, qu’elle ne maîtrise pas et qui nécessite l’emploi de matières très toxiques et faiblement radioactifs, qui vont contaminer pour des milliers d’années les nappes phréatiques non renouvelables du Sahara et tuer la vie sous toutes ses formes à nouveau. Je recommande vivement le lien ci-dessous, qui a mis à nu le plan des anti-Algériens qui sont à la tête de l’état.
    LIEN :
    http://www.lematindz.net/news/13098-pourquoi-le-gouvernement-a-decide-lexploitation-du-gaz-de-schiste.html




    0



    0
    Anonyme
    6 janvier 2015 - 16 h 56 min

    Ce gaz de schiste est le
    Ce gaz de schiste est le poison que le régime bouteflikien pris au dépourvu par la baisse du coût du pétrole, veut faire ingurgiter à la population algérienne, pour se maintenir de force au pouvoir, contre la volonté du peuple, un 4e mandant de trop qui sera fatal à ce régime de traitres mercenaires venus d’Oujda pour détruire l’Algérie et la soumettre sous la botte de l’impérialisme du sionisme et de la France sionisée, espérons que ce gaz de shiste sera l’étincelle qui fera prendre conscience aux citoyens longtemps méprisée par ce clan de traitres marocains et ses parrains Bouteflika, qui nous débarrassera de ce clan maudit au service des puissances étrangères et particulièrement de la France. Cette baisse du prix du pétrole est une bénédiction pour l’Algérie et une occasion inespérée de nous débarrasser de ce clan et de toute la mafia et les harkis qui gravitent autour pour assouvir leurs viles intérêts personnels au détriment des intérêts ultimes de l’Algérie. Ce chiste sera en faite l’hécatombe du clan d’Oujda et de ses parrains Bouteflikas qui ont obéït aux ordonnances de la France qui refuse d’exploiter le gaz de Shiste en France, mais en échange du 4e mandat, la France a exigé que soit explorer le gaz de chiste en Algérie, une bombe qui nous est tombée sur la tête. Voilà le cadeau à la France par les Bouteflika : le gaz de shiste en Algérie.




    0



    0
    Anonyme
    6 janvier 2015 - 16 h 49 min

    Enfin des citoyens
    Enfin des citoyens responsables qui se soulèvent pour protéger leur ville,leurs terres,j espère que la police et les services de sécurité seront solidaires comme l a été le peuple quand eux même ont manifesté.
    Tous les citoyens à travers le pays, devraient sortir et appuyer cette revendication




    0



    0
    Abou Stroff
    6 janvier 2015 - 14 h 50 min

    je m’étais auparavant
    je m’étais auparavant interrogé sur l’action courageuse des citoyennes et citoyennes de In Salah, action qui préludait, peut être, l’éveil d’une société civile en formation. au regard des développements récents, il me semble que la société civile est bien en formation. il s’agit donc pour tous les patriotes qui aiment leur Pays, l’Algérie, de prendre le relais des habitants de In Salah pour indiquer à la marabunta qui nous gouverne et dont le parrain du moment est leur « bienaimé fakhamatouhou assis » que le temps est venu pour cette pègre de réaliser qu’elle n’est plus seule sur scène mais qu’elle doit compter sur des citoyens qui connaissent et leur droits et leurs devoirs. en d’autres termes, il s’agit pour tous les patriotes de dire NON à la dictature qui ne dit pas son nom d’une clique de vendus (de RIENS) aux intérêts étrangers qui ne pensent qu’à nous réduire à des moins que rien alors que NOUS (ceux qui aimons notre pays) sommes TOUT.




    0



    0
    Zerrouk
    6 janvier 2015 - 14 h 30 min

    On a envoyé à In-Salah des
    On a envoyé à In-Salah des centaines de policiers et de gendarme pour étouffer toute revendication légitime des habitants du Sud, ces memes policiers qui il n’ya pas longtemps ont marché à Alger pour demander la leur en toute quiétude, ces algériens du Sud savent ce qu’il font, ils savent que le gaz de schiste est dangereux pour l’avenir sur l’environnement et la santé, mais les dirigeants actuels leurs font sourde oreille, ils veulent puiser pour compenser les pertes de la chute du baril de pétrole, mais ils finissent comme d’habitude par triompher, car ils sont faibles, ils envoient leurs services de sécurité la nuit pour menacer les meneurs de la protestation, c’est ce qu’ils font à chaque revendication des citoyen.




    0



    0
    Patrouille à l'est
    6 janvier 2015 - 13 h 57 min

    Ou est le  » mère-partie  » ou
    Ou est le  » mère-partie  » ou est otto ou êtes vous ya les khoridh vous continuez à supporter l’insupportable hein vous êtes bien baltaguis car le pétrole est au plus bas moins de 5o $ allez y maintenant que boutef votre president paralytique le flamby 700 dollars pour mettre à l’abri tout je peuple Algerien vient par cela rajouter in gaz mortel qui veut absolument rien du tout car moins de 50 il est nul ..
    Mazal les aventuriers vont e traîner ce pays et le réduire comme leur ami omar El bachir du Soudan …




    0



    0
    Antisioniste
    6 janvier 2015 - 12 h 34 min

    Salamou 3alikoum
    Non, il ne

    Salamou 3alikoum

    Non, il ne faut pas crier VICTOIRE!
    On en est pas encore la, c’est juste une suspension temporaire des activités entamer sur ses puits. Etant donné que cette grave décision a était prise unilatéralement, et annoncé à maints reprise comme étant « irréversible », elle doit être annoncé OFFICIELLEMENT comme terminer, et cela de façon définitive. Sinon tout ce qu’ont fait nos frères et compatriotes du sud n’aura servi ABSOLUMENT A RIEN!
    Pour évité cette éventualité fort probable, je suggère que nous autres citoyens et citoyennes de l’ensemble du pays, que nous appuyons CONCRÈTEMENT nos frères et sœurs du sud non pas par des commentaires et félicitations, mais par des actions concerter réfléchie, et pacifique à l’échelle national. Afin de faire une pression réelle et efficace, qui doit aboutir à l’abondons OFFICIEL de se pillage de nos ressources en notre nom, alors que nous ne cessons de crier qu’on est TOTALEMENT CONTRE cette énième dérive d’un gouvernement cupide, sourd, et despotique, sans oublier incompétent.




    0



    0
    Rabah Toubal
    6 janvier 2015 - 12 h 28 min

    La prochaine étape, NON à la
    La prochaine étape, NON à la mascarade de la révision constitutionnelle et OUI au départ de Bouteflika et des aventuriers, prédateurs, cupides et obstinés du clan présidentiel ?




    0



    0
    Vu de Marseille
    6 janvier 2015 - 11 h 42 min

    Fier de vous habitantes et
    Fier de vous habitantes et habitants du Sahara, continuez la lutte jusqu’à l’abandon DEFINITIF de toute exploitation du gaz de schiste en Algérie.
    Il n’y a pas d’autres alternative, l’avenir de l’Algérie se trouve chez vous ; le soleil et l’eau sont là pour nourrir toute l’Algérie et même plus, pour fournir en énergie solaire et éolienne toute l’Algérie et même plus.
    Si seulement vous aviez des techniciens allemands à la place des bras cassés qui vous gouvernent ce Sahara serait devenu depuis l’indépendance le coffre fort de l’Algérie au service de tout le peuple…..allah ghaleb !! mais il n’est pas trop tard. Je suis de tout coeur avec vous.
    Que cette action citoyenne serve d’exemple pour les citoyens confrontés à tant de problèmes et de scandales…avec un minimum de mobilisation et de détermination on peut repousser les montagnes…..alors au travail !!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.