Le gaspillage continue

Par Kamel Moulfi – La baisse des prix du pétrole et la forte diminution des recettes extérieures qui en découle ont fini par inquiéter sérieusement le pouvoir et le poussent, au plan interne, à abandonner le discours rassurant et démobilisateur, et, surtout, au plan international, à bouger pour amener les pays exportateurs à intervenir et agir sur le niveau de production afin de corriger les déséquilibres, faire remonter les cours et défendre leurs revenus. Certes, le prix du brent a légèrement augmenté ces jours-ci après la chute de 50% opérée brutalement au cours du deuxième semestre 2014. Il semble se stabiliser autour de 60 dollars, loin du seuil d’alarme des 40 dollars qu’il a atteint à un moment. Cela contredit l’hypothèse selon laquelle la pression baissière sur les prix pourrait s'accentuer au cours du premier semestre de 2015. Toutefois, personne parmi les analystes et experts ne s’est prononcé encore avec certitude sur la tendance dans les mois qui viennent. Les plus pessimistes pensent que la situation du marché pétrolier va s'aggraver et c’est sans doute cet avis qui explique le regain d’activité diplomatique de l’Algérie sur le front pétrolier. Jusqu’à ces derniers jours, les fluctuations sur les marchés pétroliers n’avaient jamais réussi à impressionner les autorités algériennes. Mais il devient de plus en plus évident que le pétrole est utilisé comme arme politique. «Elle vise à recoloniser notre pays, anéantir notre souveraineté et notre révolution en faisant s'effondrer notre économie», avait expliqué le président du Venezuela, Nicolas Maduro. Ce n’est pas le seul pays visé par la casse systématique des prix du brut à laquelle s’est attelée l’Arabie Saoudite, pour le compte des Etats-Unis. Il y a également, on le sait, la Russie et l’Iran. L’Algérie serait touchée collatéralement si la tendance à la baisse n’est pas enrayée. Dans le cas de notre pays, l’impact est aggravé par le gaspillage monstre des ressources financières. La capacité de résistance qui s’appuie sur les réserves de change risque d’atteindre rapidement ses limites. Il faut espérer que l’alerte lancée par le pouvoir ne soit pas tardive.
K. M.

Comment (9)

    selecto
    22 février 2015 - 0 h 48 min

    L’Algérie continue de
    L’Algérie continue de financer l’institut du monde arabe malgré que cette institution est eu service de la propagande marocaine avec la France qui est majoritaire car elle le finance a 51%.

    Le Maroc est exonéré des cotisations contrairement à l’Algérie qui casque des millions d’euros chaque année.




    0



    0
    Antisioniste
    21 février 2015 - 21 h 25 min

    Salamou 3alikoum
    Je sais que

    Salamou 3alikoum

    Je sais que je risque de choqué et peut même faire rire plus d’un, mais par expérience je sais que certaines vérités doivent être dite crûment, pour évité le pire « qu’on » essaye de nous imposé, ou vers lequel « on » espère nous mener. Ainsi que celui que nous pourrons nous infliger à nous même par ignorance des tenants et aboutissants, par précipitation de réaction , ou tout simplement par stupidité, et qui nous mènera vers les plus amers regrets.
    Le président de la république algérienne Monsieur Abdelaziz Bouteflika ,ne terminera pas son mandat !
    Des élections présidentiel anticipé sont inévitable avant la fin de l’année 2015 dans notre pays.
    Notre ANP doit prendre toutes les mesures nécessaire pour continué à sécurisé nos frontières. Nos services de sécurité doivent être en alerte maximal à l’intérieur du pays pour faire face à toute tentative (et il y’en aura) visant à crée le chaos et la déstabilisation. Les chefs de l’opposition doivent faire preuve de maturité dans cette phase délicate et préparer des programmes réalistes et réalisables a court et moyen terme, en évitant comme la peste la surenchère (pour ceux d’entre eux qui veulent se lancé vers la course à la magistrature suprême du pays). Les intellectuels, les journalistes, et les associations ont un rôle très important à joué lors de cette phase délicate que nous allons traversé, dans la préparation et la modération du peuple dans l’intérêt générale.
    C’est exactement se que je crois qu’un peuple raisonnable et des responsables sensée devrait et doivent faire. Car je le répète l’actuel chef de l’état ne terminera pas son mandat.
    Ceci n’est ni une prophétie ni un souhait, mais juste une déduction basé sur des faits récurrents qui ont eu lieu, et continue de se répéter.
    Au delà de se que je crois et pense de l’actuel chef de l’état, je crois fermement que les décisions qui ont était prise sur tout les plans ses dernières années ne peuvent être de son propre chef même si les document qui l’attestent porte sa signature. Je n’ai jamais était le laudateur de qui que se soit, mais je ne crois pas que Monsieur Abdelaziz Bouteflika soit aussi con pour faire autant d’erreurs et de bêtises pénalisante et évidente dans la gestion du pays lors de son dernier mandat. C’est se qui explique les incohérences dans les décisions prise ainsi que les vaines et ridicule tentatives d’y remédier par se gouvernement d’échec patenté qui ment plus vite qu’il ne respire (à l’exception de quelques ministres).
    Les prix du pétrole qui se balance entre volatilité et stabilité actuellement ne vont pas tarder à reprendre la pente vers le bas au moins jusqu’au deuxième semestre de cette année. Nous savons tous que les pays du golf avec leur maitres USA sont les responsables directe de cet état de fait, et nous savons qui est visé. Mais tout porte à croire que nous pouvons nous en sortir avec le moins de dégâts possible si chacun y met du sien, dans l’intérêt de tous sans exception.
    les seuls choix que nous avons sont:
    1-Gueuler, vociférer, se divisé, et ouvrir toutes les portes à tous les risques qui sont bien réel et qui nous entoure.
    2-Faire preuve de sang froid, de sagesse, et nous unir pour bâtir notre pays et le renforcer, et faire une big grosse quenelle au loups et autre hyènes qui nous guette de partout.
    J’espère que nous auront tous/toutes suffisamment de saine raison pour faire le second choix, dans notre propre intérêt, et celui des futur générations, Incha Allah.
    PS: C’est la deuxième fois que je poste ce commentaire, et je ne le re-posterai pas une troisième fois.




    0



    0
    Moh62
    21 février 2015 - 18 h 38 min

    L’état lance l’alerte à qui?
    L’état lance l’alerte à qui? A lui même?? Bizarre! Le pouvoir ne veut pas comprendre que la solution c sortir de cette dépendance en diminuant nos importations,par une production de substitution ! Faut même pas s’égarer à rêver d’export hors pétrole,ça sera du bricolage hors de notre portée pour l’instant. On peut en espérer quelques 3 ou 4 milliards$ Max! Alors qu’on peut économiser jusqu’à 30 milliards $ sur nos importations d’ici 5 ans !!




    0



    0
    Abou Stroff
    21 février 2015 - 13 h 47 min

    je viens de lire que le
    je viens de lire que le sergent garcia va effectuer une visite officiel aux émirates et au qatar. il n’y a rien de surprenant à cela puisque chacun sait que les émirates et le qatar sont d’une part, des puissances militaires produisant tous les types d’armement possibles et imaginables, que les émirates et le qatar sont des ennemis déclarés de tous les terroristes islamistes et qu’enfin les émirates et le qatar participent au grandiose projet de repeuplement du sahara algérien par la faune locale (outarde et gazelle, en particulier).
    moralité de l’histoire: nous sommes gouvernés par des vendus aux intérêts étrangers.




    0



    0
    Kahina
    21 février 2015 - 13 h 24 min

    Les ventristes qui gèrent

    Les ventristes qui gèrent l’Algérie n’ont pas le pays dans leur cœur. Ils s’en foutent éperdument.
    Ce qui les inquiète le plus est le fait qu’ils ne pourront plus acheter les gens pourqu’ils puissent rester collés sur leurs chaises devenues fragiles avec la baisse du pétrole.




    0



    0
    Anonyme
    21 février 2015 - 13 h 06 min

    05 million euro pour réal
    05 million euro pour réal Madrid et 5 million pour ambassade Amérique pour ne dire que le gaz de shist ne pas dangereux.




    0



    0
    elkhayam
    21 février 2015 - 11 h 37 min

    Nos gouvernants n’ont aucune
    Nos gouvernants n’ont aucune notion du patriotisme ou de l’Etat leurs seule philosophie c’est  » après moi le déluge « 




    0



    0
    Antisioniste
    21 février 2015 - 10 h 19 min

    Salamou 3alikoum
    -Il faut

    Salamou 3alikoum

    -Il faut espérer que l’alerte lancée par le pouvoir ne soit pas tardive.-

    Pour que cet espoir puisse être vérifier la première chose que le pouvoir doit faire immédiatement c’est abandonné officiellement clairement et fissa l’arnaque du gaz de schiste. En dirigeant les 70 milliards de dollars destiner à être investit dans ce poison à l’exploration et l’extraction de l’eau au sud, et en encourageant l’agriculture.
    Le pétrole va encore chuté jusqu’à 20 dollars le baril, je développerai mon commentaire un peu plus tard.

    Bonne journée à tous/toutes




    0



    0
    Abou Stroff
    21 février 2015 - 9 h 52 min

    à partir d’un premier constat
    à partir d’un premier constat que la marabunta qui nous gouverne et dont le parrain du moment est leur bienaimé fakhamatouhou national, s’est toujours positionnée en tant que vassal des enturbannés du golfe (arabie saoudite et qatar, particulièrement) et à partir d’un deuxième constat que la politique des enturbannés du golfe est la principale cause de la baisse du prix du pétrole, n’est il pas logique pour la marabunta qui nous gouverne (et qui ne cesse de se prosterner devant les enturbannés du golfe) de demander aux enturbannés du golfe de l’aider à passer le cap en lui avançant un peu de blé pour éviter l’effondrement du régime? quant au gaspillage, il suffit de remarquer qu' »ils » construisent la troisième plus grande usine à tangos au monde (la mosquée de kouider) et qu' »ils comptent ériger constanttine comme capitale de la culture arabe alors qu’il n’y a historiquement, jamais eu de culture arabe (culture musulmane oui, culture arabe du pipo!). quant à la pollution due aux « opérations d’exploration du gaz de shiste », il suffit de regarder les vidéos produites de courageux militants du sud et envoyées, entre autres, aux « élus » de l’apn.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.