Tempête de sable

Par R. Mahmoudi – Les médias pro-saoudiens (dominants dans le monde arabe) s’escriment depuis deux jours à justifier la décision prise par Riyad de mettre fin à l’agression militaire qu’il conduit contre le Yémen depuis près d’un mois, en voulant transformer une cuisante défaite en une victoire stratégique, pour laquelle on a inventé un slogan aussi dérisoire qu’incongru : «Restaurer l’espoir». L’annonce avait surpris même les plus fervents valets des Al-Saoud dans le monde arabe. A suivre des chaînes de télévision comme Al-Arabiya ou Al-Jazeera (ralliée à la cause), les bombardements de l’aviation saoudienne ont non seulement détruit toutes les bases des rebelles houthis, mais ont permis aux partisans du président déchu de reconquérir du terrain. Ce qui est, évidemment, une véritable fumisterie comme seuls ces canaux de propagande savent le faire. Les Saoudiens ont arrêté la guerre dès qu’ils se sont aperçus qu’ils ne pouvaient pas parvenir à leur objectif sans lancer une offensive terrestre. Une option qu’ils n’ont même pas voulu discuter, parce qu’ils savaient, d’emblée, qu’ils n’avaient aucune chance devant un mouvement aussi aguerri dans la guérilla que les Houthis. L’offensive n’avait pas officiellement été décrétée que les troupes positionnées aux frontières déplorèrent déjà huit morts. Cette capitulation maquillée a coïncidé étrangement avec l’annonce, au Caire, de la création d’une «force arabe commune», dont l’objectif est d’assurer la sécurité des pays membres de la Ligue arabe (y compris donc le Yémen) contre toute velléité de déstabilisation ou d’invasion étrangère. C’est la preuve que les promoteurs du projet ne s’attendaient pas à une déroute aussi rapide de leur parrain au Yémen. Ils pensaient sérieusement que «Tempête décisive» n’était que le prélude à un vaste programme de remodelage de la région, tel qu’il leur a été dicté. Au final, ils ont eu droit à une opération qui a duré le temps d’une tempête de sable en ce début de printemps.
R. M.
 

Comment (17)

    Anonyme
    24 avril 2015 - 9 h 55 min

    A zorba 23 avril 2015
    A zorba 23 avril 2015 17:04
    oui ,le président absent a été « élu » avec un poster d’il y a 20 ans ;
    mais qui est d’accord avec cette parodie ?
    qui voudrait d’une transmission familiale du pouvoir ?

    le culte de la personnalité dont il est question est celui « pris en charge » par la société elle même ;
    au maroc ,par exemple ,le roi est considéré comme une bénédiction par la société ;
    au golfe ,c ‘est la famille royale qui nourrit ce culte de la personnalité car elle dispose du pays et du peuple ;la société se confond avec la famille royale ;
    un scoop ,n’est ce pas ?




    0



    0
    DZIRI
    24 avril 2015 - 6 h 08 min

    LA GUERRE DU YEMEN ne fait
    LA GUERRE DU YEMEN ne fait que commencer dans la guerre générale du moyen orient

    Les chiistes arabes d’Irak , du Yemen , du Bahrein , du Liban et du golfe et les Chiistes perses ainsi que les minorités chretiennes , alaouites , kurdes , druzes etc … menacés d’extermination par le Wahabisme islamiste arabe saoudien au nom du Sunnisme mercenaire vont devenir des communautés militarisés à outrance pour survivre

    l’état juif d’Israël va profiter au maximum de cette guerre religieuse de domination et d’extermination et va renforcer sa judéité en annexant définitivement ce qui reste de la Palestine historique

    l’Egypte et la jordanie vont tôt ou tard éclater par leurs contradictions

    la fin de cette guerre qui va durer va révéler une vérité imparable dont les prémices commencent déjà dans la logique historique des peuples et des nations : le panarabisme et le wahabisme vont porter un coup mortel à l’arabisme idéologique et à l’Islam politique dont les effets seront durables :

    En Iran le courant nationaliste persan qui travaille déjà au sein des réformateurs va prendre le pas sur le Chiisme revolutionnaire et l’Iran va se désengager totalement de l’Affaire de Palestine

    En Irak et en Syrie et en Egypte vont se renforcer le chiisme religieux et surtout le christianisme qui vont constituer les deux éléments de libération idéologique des couches sunnites modernistes qui ne trouveront aucune solution à leur condition politique que la rupture historique et religieuse

    l’Atheisme dont l’Arabie saoudite est le premier pays où se développe déjà ce phénomène va prendre une option de type libérale face à une radicalisation islamiste non wahabiste qui vont engager ce pays dans une guerre civile qui va à la fin mettre fin à la monarchie tribale et faire d’un Hedjaz enfin revenu à son identité comme une espèce d’état- vatican neutre et pacifié après les prétentions géopolitiques des Saouds qui ont ruiné l’Arabie et le monde arabe

    L’afrique du nord va connaitre la poussée berbériste inéluctable et son destin dépendra du combat DECISIF des berbères marocains s’il pouvaient ou non mettre fin à la monarchie arabe alaouite …




    0



    0
    ahmed/rais/anonyme
    23 avril 2015 - 22 h 18 min

    FIN DE L’AGRESSION CONTRE LE
    FIN DE L’AGRESSION CONTRE LE YÉMEN dite-vous??
    ___

    INFO
    .
    L’Arabie poursuit ses raids aériens contre le Yémen.
    Les avions de combat saoudiens ont bombardé, ce jeudi matin, la base aérienne Al-Daylami, à l’aéroport de Sanaa, ont annoncé des sources locales.
    Ces avions ont, également, pris pour cible les provinces de Taez, de Lahadj et d’Aden.
    Ces frappes se poursuivent, alors que, mardi, dans la soirée, l’Arabie avait fait part, dans un communiqué, de l’arrêt des raids aériens «Tempête décisive» et le commencement des opérations, appelées «Le retour de l’espoir», dans ce pays.
    Selon l’Arabie, l’objectif de ces opérations est de favoriser le terrain à la reprise des négociations entre les Partis et les groupes politiques et l’aide aux sinistrés de la guerre.




    0



    0
    anonyme
    23 avril 2015 - 22 h 00 min

    IRIB-Les analystes politiques
    IRIB-Les analystes politiques ne cessent de se le demander :
    quels intérêts a tiré le président égyptien de sa présence, sous la bannière saoudienne, dans la guerre menée par Riyad contre le Yémen? Certes, cette présence a été loin d’être trop visible, l’Egypte se contentant de pilonner les côtes yéménites, via ses navires, de faire débarquer quelques soldats, qui ont été capturés par Ansarallah et l’armée yéménite, au moment même de leur débarquement. A part cela, personne n’a, vraiment, évoqué un « facteur égyptien », dans cette guerre. A quoi a, donc, joué Al-Sissi? Les analystes politiques estiment que « Tempête décisive » s’est avérée une importante victoire, pour Ansarallah, milice minoritaire, désormais, érigée au rang d’une puissance consensuelle, à travers tout le Yémen. Cette victoire est, aussi, celle d’Al-Sissi, qui, aux dires de Yémen press, tire bénéfice de l’équipée militaire saoudienne, au Yémen : l’Egypte avait proposé la formation d’une armée conjointe arabe, proposition, restée en carafe, avant la guerre saoudienne contre le Yémen. Cette guerre, une fois, déclenchée, Riyad et ses satellites ont été amenés à mesurer la faiblesse organique de leurs armées et à répondre oui à l’appel du Président Sissi. Et, pourtant, Sissi, qui s’est dit solidaire de Riyad, n’a pas brillé, par sa force et son autorité, au cours des opérations militaires contre le Yémen. Cette équivocité a, d’ailleurs, permis à Sissi de ne pas perdre, totalement, ses contacts avec Ansarallah. Selon les journaux égyptiens, une délégation d’Ansarallah s’est même rendue, en Egypte, pour débattre avec Riyad d’une solution politique de la crise. Mais Sissi a tiré profit, aussi, de cette guerre, en présence de présence militaire : « Tempête décisive » a permis une présence plus large de la marine égyptienne, à Bab el-Mandeb, un détroit stratégique, par où a lieu plus de 60% des transits maritimes. De surcroît, l’attaque saoudienne contre le Yémen a rapproché les Frères musulmans yéménites de Riyad, ce qui ne va pas sans avoir des effets sur les liens très tendus entre l’Egypte et les Frères égyptiens. Et puis, il faut tenir compte de cette propagande faite autour de la présence militaire de l’Egypte, dans cette opération qui, après tout, n’a pas été si importante que cela… La propagande a permis à l’Egypte de Sissi de marquer son retour, sur la scène, à titre d’une puissance. Et n’oublions pas, enfin, les bénéfices pécunières de cette opération, pour l’Egypte, qui s’apprête à empocher 6 milliards dollars d’aides supplémentaires, en provenance de Riyad, d’Abu Dhabi et de Koweït city….




    0



    0
    ahmed/rais/anonyme
    23 avril 2015 - 21 h 59 min

    INFO
    ___
    Le porte-parole du

    INFO
    ___

    Le porte-parole du mouvement Ansarallah rejette la tenue du dialogue politique, en Arabie saoudite.
    Le Porte-parole du mouvement révolutionnaire yéménite, Ansarallah, Mohammad Abdel Salam, a déclaré que ce mouvement serait d’accord avec la tenue du dialogue, à Mascate, le capitale du Sultanat d’Oman, mais s’opposerait à ce que les discussions politiques, pour mettre fin à la crise, au Yémen, soient organisées, en Arabie saoudite.
    Selon la chaîne de télévision Al-Mayadeen, Mohammad Adel Salam a souligné que si l’Arabie saoudite ne mettait pas fin aux attaques militaires contre le Yémen, et que l’embargo contre le Yémen n’était pas levé, le mouvement révolutionnaire Ansarallah ne participerait à aucune initiative politique incluant l’Arabie saoudite.
    Le porte-parole du mouvement yéménite a ajouté qu’avant le début de tout contact politique, les raids contre le Yémen doivent être arrêtés.




    0



    0
    Mohammed
    23 avril 2015 - 17 h 04 min

    Tout ce que savent faire ces
    Tout ce que savent faire ces bédouins endimanchés c’est massacrer les outardes et les gazelles sans défense du Sud Algérien.
    Incapables de mener une guerre aérienne avec les armes les plus sophistiquées qu’ils ne maîtriseront jamais ils ne pourront jamais mener une quelconque bataille terrestre qui risque de leur faire avaler tout le sable du Yémen.




    0



    0
    zorba
    23 avril 2015 - 16 h 04 min

    Je lis un commentaire’la
    Je lis un commentaire’la gouvernance royale type monarchie du golfe n’est pas exportable en Algérie ou le culte de la personnalité est largement rejeté’Un scoop,quand un president fantôme fait campagne avec un poster le representant 20 ans avant et remporte largement les élections,si cela ne s’appelle pas Culte de la Personnalité??La démocratie??Risible.




    0



    0
    Laetizia
    23 avril 2015 - 15 h 38 min

    Lu dans Dépêches: « Yémen :
    Lu dans Dépêches: « Yémen : les rebelles demandent l’arrêt des raids avant une reprise des pourparlers », qui désignez vous par rebelles? si cette information est bonne alors ça relativise la défaite des saoudiens ? et pourquoi dire des houthis que ce sont des rebelles? ce sont des yéménites houthis qui luttent pour un pays indépendant des saoud sionistes! j’ai remarqué que la terminologie était assez bizarre sur les canaux d’information nationale jusqu’à afficher un parti pris, nous ne sommes pas en guerre contre les houthis mais à entendre la chaîne 3 par exemple, nous sommes du côté des saoud…




    0



    0
    Anonyme
    23 avril 2015 - 13 h 54 min

    Ces traitres arabes ont fait
    Ces traitres arabes ont fait pire qu’Israël, ils ont tué des arabes comme eux au Yémen, en Syrie, en Irak et ailleurs avec leur terrorisme, quelle honte.




    0



    0
    Anonyme
    23 avril 2015 - 13 h 16 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 23. avril 2015 – 11:29
    La seule bonne décision que pourrait prendre l’Algérie c’est de se retirer de la ligue des traitres arabes, et d’ôter toute l’Algérie à une quelconque référence arabe. L’islam n’est pas arabe, et ce régime inculte d’Alger doit quitter le pouvoir qui doit être remis aux authentiques enfants du pays.




    0



    0
    Anonyme
    23 avril 2015 - 13 h 13 min

    Cet échec cuisant de ces
    Cet échec cuisant de ces armées arabes (Maroc, Jordanie, Egypte, Qatar, et d’autres tapettes arabes qui les ont suivi dans leur suicide collective, nous donnent un aperçu que même avec leurs avions, leurs armes criminels, le soutien des sionistes, des Usa à leur suicide collectif, ces armées n’ont pas pu mater les houtis pourtant non munis d’avions, d’armes sophistiquées . Nous ne devons jamais nous frotter à cette race de traitres de la péninsules arabiques, d’Égypte, du Maroc, ce dernier traitre, doit méditer son échec au Yémen pour affronter le brave peuple saharaoui qui est prêt à reprendre les armes contre le Maroc.




    0



    0
    Kahina
    23 avril 2015 - 12 h 53 min

    Le nom de la guerre en IRAK

    Le nom de la guerre en IRAK menée par l’oncle SAM était aussi une tempête de sable. Il faut dire que l’Arabie wahhabbitte satanique est un très bon élève de ses maitres.

    J’espère que le monde musulman s’attaquera un jour à la source de ses problèmes qui sont les chouyoukhs DE AL_ASAOUD de l’Arabie Saoudite… les satans sionistes .




    0



    0
    Damoclès
    23 avril 2015 - 12 h 14 min

    C’est du cinéma! Le scenario
    C’est du cinéma! Le scenario et le metteur en scène sont américains. A force de fourger des armes aux Saoudis, armes qui rouillent dans des hangars, il est arrivé le temps de les remplacer par de nouveaux joujous dont raffolent les monarchies pour se convaincre qu’ils valent quelque chose. Quand Obama a dit « Action », ces valeureux chameliers ont sorti leur armada. Obama dit maintenant « Coupez » et les pôvres va-t’en guerre rentrent à la base. Ils ont maintenant un argument pour dépenser des milliards en armement nouveau, pas nécessairement plus performant (seul Israel y a droit). Et puis, les Américains se rendent compte que l’Iran a vraiment l’étoffe de champion regional. Considérez seulement ses immenses progrés sur le plan technologique et militaire!




    0



    0
    Anonyme
    23 avril 2015 - 10 h 29 min

    la seule bonne décision prise
    la seule bonne décision prise par l’algerie vis à vis de l’ingerence saoudienne est sa non participation à la force arabe commune qui a envahi le yemen,probablement grâce à la « résistance » de l’armée ;
    la guerre sunnite /chiite décidée ailleurs n’ interessent pas ce pays musulman tjs lié à l’islam originel du dernier prophète ( QSSL);
    la démocratie et les droits de l’homme ne sont pas les bienvenus de l’occident sans tenir compte des principes islamiques ;
    la gouvernance royale type monarchie du golfe n’est pas exportable en algerie où le culte de la personnalité est largement rejetté ;




    0



    0
    anonyme
    23 avril 2015 - 10 h 27 min

    mardi 20h50 théma sur arte,
    mardi 20h50 théma sur arte, sur les conflits oubliés dont LE SAHARA OCCIDENTAL!




    0



    0
    lyes2993
    23 avril 2015 - 9 h 41 min

    Par rapport à l’article en
    Par rapport à l’article en tant que tel, il me semble qu’il manque quelques autres données géopolitiques récentes qui ont disons-le « quelque peu » changés la donne pour l’Arabie Saoudite, ses valets arabes et ses sponsors occidentaux ! Notamment, la levée officielle de l’embargo militaire sur les armes stratégiques de la Russie à la faveur de l’Iran (entre autres les fameux Antey-2500 version modernisée des S-300) et voire même de la Syrie, l’arrivée massive de la flotte russe et de la flotte iranienne aux alentours du Yemen avec leur capacité de créer une bulle aérienne pour prévéenir les attaques voire les contrer en donnant les coordonnées exactes des avions saouds ! Sans compter les victoires Houtis sur le terrain bien malgré les renforts égypties et saouds !




    0



    0
    Antisioniste
    23 avril 2015 - 9 h 15 min

    Salamou 3alikoum
    C’est loin

    Salamou 3alikoum

    C’est loin d’être terminer même avec se « cesser le feu », bien au contraire, quelques mois après l’accord (dicté par les usa) qui va être ratifier à Oman les choses vont changer considérablement dans la région, aussi bien sur le plan politique que sur celui de la pseudo force armé arabe.
    Si on énumère les objectifs déclarer de cette agression des saoud, en y ajoutant les décision du conseil de sécurité de l’ONU, on s’apercevra vite qu’aucun objectif n’a était atteint. Donc c’est vraiment une grande victoire, mais seulement pour les USA qui ont d’autres objectifs concernant cette agression illégale et immoral qu’ils ont planifier.
    Le temps de se rattraper avec la Syrie et l’Iran est afficher dans le « conscient » des saoud. Ils vont tout faire dans ce sens la, histoire d’essayer de sauver leur règne chancelant qui est arriver à son terme. L’argent va couler à flot plus que jamais, et c’est une bonne chose pour le peuple du hidjaz qui va pouvoir se libérer du joug de cette famille de dégénérer sataniste, et pour nous aussi car les prix du pétrole vont commencer à remonter se qui mettra fin au projet du gaz de schiste dans notre pays au profit de l’eau.
    Certains se tire une balle dans le pays par erreur, les saoud on signer par cette agression leur arrêt de mort par arrogance.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.