Usurpation de titres

Par R. Mahmoudi – Les observations et accusations émises par de plus en plus d’instances officielles à l’encontre de certaines chaînes de télévision privées pour violation des règles de l’éthique et de la déontologie ont atteint un seuil critique. Ainsi, en moins de vingt-quatre heures, deux instances officielles ont lancé l'alerte face aux dérives dont deux ou trois chaînes se rendent régulièrement coupables. D’abord, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a décidé de saisir l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (Arav) pour se plaindre des programmes religieux diffusés par certaines chaînes, notamment en ce qui concerne des propos tenus par des imams et cheikhs autoproclamés. Le ministre n’a pas donné les titres des émissions visées par sa plainte ni les noms des «imams» incriminés, mais les téléspectateurs peuvent facilement les deviner, pour avoir été les premiers à dénoncer les dépassements dangereux de certains prédicateurs autoproclamés sur les réseaux sociaux. La décision prise par Mohamed Aïssa s'inscrit également dans le cadre d’un plan visant à mettre de l’ordre dans le domaine de l’ifta’ (promulgation des fatwas), dévoyé par l’intrusion des salafistes à travers justement les médias qui leur offrent cette tribune. De la prédication à la prédiction, ces mêmes médias passent sans transition. Ainsi, l’Office national de la météorologie (ONM) décide de sortir de sa réserve pour dénoncer l’irresponsabilité de certaines chaînes dans un domaine qui relève pourtant de son seul ressort. Une responsable de cet organisme officiel a accusé des médias sans les nommer de publier de faux bulletins météorologiques en son nom. Cet office, qui n’a pas l’habitude de communiquer en dehors de son activité habituelle, dément avoir publié un BMS prévoyant une canicule dans le nord du pays à partir de mardi et devant s’étendre jusqu’à vendredi. Il s’agit bien, ici, d’un cas d’usurpation de fonction sur lequel l’Arav se doit de se pencher pour mettre fin à une dérive qui peut avoir des conséquences néfastes. Force est néanmoins de constater que toutes ces accusations et ces mises en garde se font en l’absence de réaction du ministre de la Communication, lequel a pourtant fondé sa démarche et son action depuis son investiture sur le respect de l’éthique et du professionnalisme, mais en se focalisant sur la presse écrite, comme si le domaine de l’audiovisuel ne concernait plus son département.
R. M.

Comment (18)

    zyriab
    25 juin 2015 - 6 h 19 min

    Comme tous les maux sociaux
    Comme tous les maux sociaux la lutte contre des extrémistes qu’ils soient « islamistes » ou toute autre criminalité nécessite les efforts de toute la société .Chez nous tout le monde constate ces déviances mais il n’y a que les ministres qui prennent en charge cette bataille et les médias qui au lieu d’apporter leur soutien essaient de ridiculiser ces combattants en leur cherchant des poux dans la tête comme certains débiles et autres autistes qui sous couvert de liberté d’expression qui sous couvert de démocratie qui sous couvert de toute autre liberté défendent le charlatanisme et toutes les formes d’escroquerie .Le rôle des médias est d’abord d’éduquer et d’informer le lecteur .




    0



    0
    Anonyme
    24 juin 2015 - 23 h 26 min

    Par New kid (non vérifié) |
    Par New kid (non vérifié) | 24. juin 2015 – 18:04

    L’arav ou l’arabe kifkif qu’on le dise en kabyle ou en français, ce n’est qu’une association de harkis. Que mieux de mettre entre les mains d’une mafia wahhabite ou salafiste les télévisions entre les mains de corrompus de toutes façons. Le pouvoir en collusion avec ces trafiquants est dépassé. Le ministre des Waqfs est noyé et ne peut aller à contrecourant !
    *****************

    Mehenni est pas mal dans le genre.
    La trahison est une corruption de l’esprit.
    Un Algerien Kabyle.




    0



    0
    Anonyme
    24 juin 2015 - 22 h 42 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 24. juin 2015 – 19:26

    du calme !
    les choses ont l’air de bouger et c’est encourageant ;c’est ce qu’attendaient les services concernés pour mettre de l’ordre ;
    les années 90 ,c’est du passé et les algériens devraient savoir que cette période noire ou rouge ne reviendra jamais : l’absence de l’etat actuel et le désordre actuel du pays étaient des étapes gérées intelligemment pour clore le dossier de la reconciliation;
    la récréation est terminée .

    JE SOUSCRIS !




    0



    0
    Anonyme
    24 juin 2015 - 22 h 41 min

    Par New kid (non vérifié) |
    Par New kid (non vérifié) | 24. juin 2015 – 18:04

    Nous sommes algeriens, ca suffit ta terminologie seditieuse et subversive, (…) : tu rejettes et condamnes tous ceux qui ne sont pas toi. Ils sont 40 millions et tous sont algeriens. Que tu le veuilles ou non c’est comme. Nous parlons d’Algerie, ca suffit ces attitudes débiles, tu parles de notre pays et de nos concitoyens : C’EST TON PAYS !
    Un Algerien Kabyle.




    0



    0
    Anonyme
    24 juin 2015 - 22 h 10 min

    L’Islamisme est dans sa
    L’Islamisme est dans sa nature violent dans son discours et dans son action. Et le seul remède pour s’en défaire est de l’exclure de l’Histoire.




    0



    0
    Anonyme
    24 juin 2015 - 18 h 26 min

    du calme !
    les choses ont

    du calme !
    les choses ont l’air de bouger et c’est encourageant ;c’est ce qu’attendaient les services concernés pour mettre de l’ordre ;
    les années 90 ,c’est du passé et les algériens devraient savoir que cette période noire ou rouge ne reviendra jamais : l’absence de l’etat actuel et le désordre actuel du pays étaient des étapes gérées intelligemment pour clore le dossier de la reconciliation;
    la récréation est terminée .




    0



    0
    New kid
    24 juin 2015 - 17 h 04 min

    L’arav ou l’arabe kifkif
    L’arav ou l’arabe kifkif qu’on le dise en kabyle ou en français, ce n’est qu’une association de harkis. Que mieux de mettre entre les mains d’une mafia wahhabite ou salafiste les télévisions entre les mains de corrompus de toutes façons. Le pouvoir en collusion avec ces trafiquants est dépassé. Le ministre des Waqfs est noyé et ne peut aller à contrecourant !




    0



    0
    Abou Stroff
    24 juin 2015 - 14 h 41 min

    faudrait il que nous fassions
    faudrait il que nous fassions l’expérience d’une période d' »inquisition » intense pour que nous comprenions que l’islamisme sous toutes ses formes est une partie intégrante de la religion musulmane?
    en effet, les cheikhs autoproclamés ne puisent ils leur « argumentation » des textes (coran ou sunna) reconnus comme sacrés?
    en d’autres termes, les islamistes de tout bord n’ont rien inventé de ce qu’ils disent ou font. tout est tiré du corpus religieux.
    lutter contre l’islamisme ne peut, dès lors, être que du donquichottisme si la lutte s’inscrit au sein du paradigme religieux. car, tout le monde aura raison et tort à la fois, étant donné que, dans le texte religieux, on trouve toujours la chose et son contraire.
    moralité de l’histoire: la seule et unique manière de contrecarrer le ou les discours islamistes est d’agir pour que la religion retrouve sa juste place, c’est à dire le domaine privé où chacun est totalement libre d’adorer son Dieu (s’il en a un) de la manière qui lui sied le mieux. la laïcité est donc l’unique voie de salut pour que nous arrêtions de pratiquer un onanisme stérile qui ne peut que nous détruire en tant qu’Etat et Nation.
    PS: je me permets d’émettre des doutes quant à la volonté de la marabunta qui nous gouverne de lutter efficacement contre la mouvance islamiste. en effet, aussi paradoxal que cela puisse paraître, la marabunta qui nous gouverne et la mouvance islamiste ne sont que les deux facettes d’une même « chapelle ». car, à regarder de près, l’idéologie islamiste est la seule et unique idéologie qui permet à un système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation de perdurer. en effet, d’une part, la rente peut être comprise comme un don de Dieu et l’enrichissement de la marabunta comme le choix du Bon Dieu à enrichir certains (au détriment d’autres?). le discours islamiste en particulier et le discours religieux en général ont alors un seul et unique objectif: anesthésier les algériens lambda pour que ces derniers ne puissent pas remettre en cause un système qui les avilit et les réduit à des infra-humains (des tubes digestifs ambulants et rien d’autre?).




    0



    0
    idir
    24 juin 2015 - 14 h 02 min

    « Une seule main ne peut
    « Une seule main ne peut applaudir » aurait dit ma defunte grand mère. Deux ministres qui s’echinent à faire en leur âme et conscience et qui ne sont suivis ni par la Presidence, ni par la Chefferie du Gouvernement, ni par leurs collegues, ni..ni
    Et ils continuent vaille que vaille. Qu’ils trouvent ici l’expression de notre respect. Demain ils quitteront le gouvernement la tete haute contrairement à leurs collegues plus branchés sur lew acquisitions materielles ..
    L’Algerie est en danger, des medias mettent le feu devant le silence complice de chorfi, grine et autres indu occupants .Il y a risque réel de guerre civil si on ne procède pas d urgence à l interdiction de messages de haine délivrés sous couvert de religion




    0



    0
    Anonyme
    24 juin 2015 - 13 h 52 min

    Par zorba (non vérifié) | 24.
    Par zorba (non vérifié) | 24. juin 2015 – 9:37

    En Europe les organismes de contrôle de l’audiovisuel,indépendants du pouvoir suivent avec du personnel le contenu des emissions radio ou télévisées,quand il y a des derapages flagrants,hors des lois regissant ces pays,lois qui protègent la liberté d’expression selon les critères en vigueur en Europe ,l’organisme intervient dans un premier temps par des avertissements officiels,amendes,droits de reponse de mis en cause,puis si il y a recidive le loi s’applique.Les derapages sont rares car les citoyens sont vigilants.En principe l’ARAV doit agir de son fait sans être sollicitée c’est sa mission,sinon quelle est son autorité,son indépendance?

    Vraiment ? Pas tres informe le Zorba




    0



    0
    Algérienne
    24 juin 2015 - 13 h 34 min

    À mon avis, c’est le

    À mon avis, c’est le charlatan BELHAMAR qui donne les prévisions de la météo à cette chaine.
    Attention, BELHAMAR a son armée de La-DJNOUNE qui travaille pour lui, d’après Echorouk.

    J’imagine l’Algérie dans le futur:

    D’après les prévisions du satan BELHAMAR, demain sera une journée ténébreuse avec une pluie de pierre sur nos têtes. Des offrandes et le sacrifice de votre coq à tête rouge est exigé.




    0



    0
    Anonyme
    24 juin 2015 - 13 h 00 min

    « Ainsi, l’Office national de
    « Ainsi, l’Office national de la météorologie (ONM) décide de sortir de sa réserve pour dénoncer l’irresponsabilité de certaines chaînes… Une responsable de cet organisme officiel a accusé des médias sans les nommer de publier de faux bulletins météorologiques en son nom ». Expliquez-moi, svp, pourquoi l’ONM n’ose pas nommer ces soi-disant médias usurpateurs? Comment peut-on accuser quelqu’un sans le nommer?
    Mais me diriez-vous, pourquoi en vouloir à une responsable de cet organisme officiel (ONM) quand même un ministre de la République (Wakfs) se plaint à l’Arav « en ce qui concerne des propos tenus par des imams et cheikhs autoproclamés » en prenant bien soin de ne donner ni les titres des émissions visées par sa plainte ni les noms des «imams» incriminés. Cependant, ne désespérons pas, selon l’auteur (R. Mahmoudi) « les téléspectateurs peuvent facilement les deviner ». Du n’importe quoi!




    0



    0
    anonyme
    24 juin 2015 - 12 h 50 min

    au sujet de l’article d’hier
    au sujet de l’article d’hier (Algérie 5e roue du carrosse?) , voici un lien montrant la répartition des usines Renault en Europe et ailleurs :
    http://www.lesechos.fr/13/03/2014/LesEchos/21646-070-ECH_la-nouvelle-carte-des-usines-europeennes-de-renault.htm




    0



    0
    anonyme
    24 juin 2015 - 12 h 46 min

    étant donnée son incompétence
    étant donnée son incompétence avérée ce minustre devrait être débarqué sur le champs! si ce laisser-aller est dû au fait qu’il n’a rien dans le ventre c’est kifkif, baraa!
    Bravo à notre ministre des affaires religieuses




    0



    0
    DZDZ
    24 juin 2015 - 12 h 34 min

    Correction:
    Je crains que ça

    Correction:

    Je crains que ça soit lui qui est derrière ces dérives??




    0



    0
    DZDZ
    24 juin 2015 - 10 h 56 min

    « Force est néanmoins de
    « Force est néanmoins de constater que toutes ces accusations et ces mises en garde se font en l’absence de réaction du ministre de la Communication, lequel a pourtant fondé sa démarche et son action depuis son investiture sur le respect de l’éthique et du professionnalisme »

    Vous attendez vraiment que le ministre de la communication réagisse à ces dépassements qui mettent la stabilité de l’Algérie en danger ???
    Je crains que ça soit qui est lui derrière ces dérives??
    Une chose est sûre le wahhabisme satanique est en train de gangréner les institutions de l’État. Ce qui est un sabotage aux efforts de L’ANP sur le terrain. Ces traitres doivent être jugés et condamnés à mort. On ne joue pas avec la stabilité du pays….pour qu’ils servent d’exemple pour les autres




    0



    0
    zorba
    24 juin 2015 - 8 h 37 min

    En Europe les organismes de
    En Europe les organismes de contrôle de l’audiovisuel,indépendants du pouvoir suivent avec du personnel le contenu des emissions radio ou télévisées,quand il y a des derapages flagrants,hors des lois regissant ces pays,lois qui protègent la liberté d’expression selon les critères en vigueur en Europe ,l’organisme intervient dans un premier temps par des avertissements officiels,amendes,droits de reponse de mis en cause,puis si il y a recidive le loi s’applique.Les derapages sont rares car les citoyens sont vigilants.En principe l’ARAV doit agir de son fait sans être sollicitée c’est sa mission,sinon quelle est son autorité,son indépendance?




    0



    0
    Anonyme
    24 juin 2015 - 8 h 23 min

    L Arav (…) qui serait à sa
    L Arav (…) qui serait à sa tête?
    Je veux parler de chorfi le bras droit du (…) grine…




    0



    0

Les commentaires sont fermés.