Complot otano-ottoman

Par M. Aït Amara – Trois événements quasi simultanés confirment une fois pour toutes l’implication du gouvernement islamiste d’Ankara dans la propagation du chaos et du terrorisme dans le monde dit arabe. Les plans de déstabilisation de cette partie du globe qui fut jadis colonisée par l’Empire ottoman sous couvert de protection de l’islam face aux croisades transparaissent au travers de la contingence de ces trois faits. La flottille censée briser le blocus imposé par Israël sur Gaza est, dès lors, une supercherie. Ankara est une cinquième colonne au Moyen-Orient et au Maghreb, sous-traitant discipliné des plans échafaudés par l’Otan pour nous maintenir dans un état d’attardement et d’asservissement permanents. Devenant trop évidente, son implication dans la création du mythe «Etat Islamique» ou «Daech» devait être camouflée par un ou deux attentats sur le territoire turc, mais le plus loin possible d’Ankara et d’Istanbul. Une attaque menée à partir de la Syrie voisine sur une petite bourgade frontalière est un stratagème parfait pour crier au complot terroriste contre le peuple turc, dont le gouvernement est pourtant à la solde de ses promoteurs occidentaux et au service de ses exécutants coreligionnaires. Le premier élément renvoie à la réunion tenue à Istanbul par un nouveau groupe de Syriens qui se proclament d’une sorte de quatrième voie opposée à la fois au régime, à la rébellion soutenue par l’Occident et aux groupes islamistes armés. Brandissant le slogan «à bas Al-Assad, l’Etat Islamique et les interventions impérialistes !», cette nouvelle entité créée en Turquie sert de pièce de rechange après l’avarie inattendue des deux premiers groupes (l’opposition dite démocratique et le groupe terroriste Daech) dans leur mission de faire tomber Bachar Al-Assad. Le conflit armé en Syrie traîne en longueur et le temps joue inexorablement en faveur du régime en place et contre l’Occident qui cherche une issue politique à une guerre qu’il a provoquée et qu’il est en train de perdre. Les deux autres éléments ont trait à la chasse sans merci que mène l’armée turque aux Kurdes et à la très récente décision des Etats-Unis de livrer de nouveaux avions militaires F16 à Ankara pour le soutenir dans ses efforts consistant à prendre les Kurdes en étau entre les raids aériens turcs – 390 combattants kurdes ont été tués et 400 autres blessés en deux semaines – et le mouvement terroriste Daech. L’héroïsme et le courage des Kurdes face aux assauts de cette machine à massacrer de fabrication américaine, ont faussé les calculs de l'alliance otano-ottomane qui se retrouve ainsi confrontée à la farouche résistance du peuple syrien et de son armée et à l’imprenabilité de la stoïque forteresse kurde face aux vains assauts terroristes. Erdogan et Davutoglu, serviles antrustions de la soldatesque étasunienne, se sont complètement déshabillés.
M. A.-A.

Comment (38)

    Anonyme
    12 août 2015 - 12 h 44 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 11.
    @ Anonyme (non vérifié) | 11. août 2015 – 19:49
    Toi, tu ne dois pas connaitre le sens des mots que tu utilises ni être au courant de ce qui se passe réellement en Algérie.
    C’est a se demander où tu vis exactement et quelle nationalité tu portes. A moins que tu ne sois un pur produit de la prestigieuse École de Benbouzid.
    Par définition, on ne peut pas être félon aux frères bouteflika en étant français ou d’une autre nationalité étrangère. Ce serait un non sens ! les félons ne peuvent pas être français. Ils sont plutôt en Algérie bien placés pour piller les richesses de ce pays et de son peuple. Ils y occupent pour ce faire de hautes fonctions, mais possèdent des intérêts en France et ailleurs (carte de résidence VIP, biens immobiliers, entreprises, comptes bancaires bien fournis…) et ont de plus de bons et de solides liens avec la DGSE française.
    Mais bien entendu, d’après ta compréhension, ce ne sont pas ceux-là les véritables félons, mais ceux qui les dénoncent.
    Au fait, comment appelle-t-on un «souteneurs» de félons ?

    Anonyme
    11 août 2015 - 18 h 49 min

    Anonyme (non vérifié) | 11.
    Anonyme (non vérifié) | 11. août 2015 – 3:17

    S’il est français comme tu le supposes, comment peut-il alors être félon à… bouteflika et à son frère !?!
    Seul un vassal qui s’ignore est capable de s’exprimer ainsi !
    Je n’ai pas d’autre explication.

    ___

    Ta réponse est celle d’un (…) ! Je parle de toi l’ex algérien converti en félon à la France! Tu es bien un « vassal qui s’ignore » . Qu’est-ce que ça peut te foutre l’Algérie, ou Bouteflika ou Said etc. Occupe toi de ton pays la France et de la m…de dans laquelle tu patauges au lieu de t’ingérer dans des affaire d’un pays qui n’est pas le tiens espèce de bourourou!

    Anonyme
    11 août 2015 - 18 h 36 min

    Article relayé par plusieurs
    Article relayé par plusieurs sites

    Anonyme
    11 août 2015 - 18 h 34 min

    Tout comme pour les
    Tout comme pour les feuilletons télévisés égyptiens, je n’ai jamais apprécié ceux qui nous viennent de Turquie.
    Et je suis donc content que le tien connaissent son épilogue dès le 5ème épisode. Parce que je commençais à désesperer.
    Merci beaucoup pour cette gentille attention.

    Anonyme
    11 août 2015 - 10 h 19 min

    Cinquième partie (suite de la
    Cinquième partie (suite de la 1ère partie Anonyme (non vérifié) | 11. août 2015 – 2:07 , de la deuxième partie, de la Troisième partie et de la Quatrième partie )

    Notre peuple a vécu une nuit coloniale glaciale de 132 ans prolongée de 53 ans, de 1962 à ce jour. Cela suffit, y en a marre.

    La peine de mort pour très haute trahision doit être institutionalisé et généralisé à tous nos dirigeants, quelque soit leur rang. Les accords internationaux doivent être mis à jour à ce sujet et intégrant la peine de mort.

    Je m’arrête là, car cet espace ne suffit pas pour tout évoquer au sujet de ces sales Turcs, qui ont vendu également la Palestine aux sionistes et se sont prostitués à l’occident.

    FIN.

    Anonyme
    11 août 2015 - 10 h 18 min

    Quatrième partie (suite de la
    Quatrième partie (suite de la 1ère partie Anonyme (non vérifié) | 11. août 2015 – 2:07 , de la deuxième partie et de la Troisième partie )

    LA TURQUIE, TERRE DE LA TRES HAUTE TRAHISON ET DU GENOCIDE A VOTE CONTRE L’INDE¨PENDANCE DE L’ALGERIE, à l’ONU, de 1960 à 1962.

    Il faut immuniser notre pays contre ces hautes trahisons comme celle des Bouteflika, notamment, il faut couper les mains intérieures qui détruisent le pays au profit des mains extérieures de nos pires ennemis en France et ailleurs, il faut institutionnaliser l’application de la peine de mort immédiatement, dès que l’acte de haute trahison est mis en évidence, preuve à l’appui, à tous nos responsables, quelque soient leurs rangs et aux étrangers impliqués, quelque soit leur pays et quelque soit leur rang.

    Anonyme
    11 août 2015 - 10 h 11 min

    Troisième partie (suite de la
    Troisième partie (suite de la 1ère partie Anonyme (non vérifié) | 11. août 2015 – 2:07 et de la deuxième partie)

    2/- Auparavant, en 1939, la France a cédé une partie de la Syrie (la région du Hatay), pour péréniser leur pacte du diable signé sur le dos du peuple Algérien. Et la Turquie a refusé l’alliance avec les Allemands, durant la deuxième guerre mondiale.

    La Turquie est devenue la pute de l’otan et de l’alliance du diable siono-wahabite..

    AUTRE PART DU PACTE DU DIABLE DES TURCS AVEC LES FRANÇAIS

    Aucun Algérien digne de ce nom, ne doit l’oublier. La Turquie, Terre de la haute trahison et du génocide, a participé à l’effort de guerre Français durant la guerre de libération nationale.

    khenchela
    11 août 2015 - 8 h 59 min

    Monsieur « abou stroff »
    «

    Monsieur « abou stroff »
    « diarrhées verbales » sans jouer au psy à 2 sous votre expression reflète bien ce qu’elle veut exprimer or dans un espace public, déjà bien gangrené, l’élégance dans le choix des termes même pour dire le pire n’est pas interdite… votre agacement peut être compréhensible mais ne souhaitez-vous pas la pluralité en Algérie ??
    Le mot « abou » me révulse chaque fois que je le vois car il correspond au retour des mercenaires « afghans » dans leur mosquée « kaboul » d’Alger et à l’instauration des années noires. Ce mot abject, pour moi, que vous avez lié à « strophe » mot poétique par excellence m’a bien fait comprendre votre « humour ».
    Khenchela fut aussi nommée Mascula peut-être que ceci explique cela
    PS à AP respect de moins de 1000mots

    Kaci 15
    11 août 2015 - 8 h 42 min

    Mais de quoi on se mele?
    Mais de quoi on se mele? Notre pays va au mur et a la cata et nous on s occupe des autres!
    Au fait les plages algeriennes sales et insalubres es ce c est le fait d un complot mondial conre notre chere Algerie?

    Anonyme
    11 août 2015 - 2 h 17 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 10.
    @ Anonyme (non vérifié) | 10. août 2015 – 23:12
    Anonyme (non vérifié) | 10. août 2015 – 19:43
    Ce qui est sûr c’est qu’Erdogan et Bouteflika ainsi que son frère Said ne sont pas de nationalité française ou crèchent en France pour se permettre de jacasser sur un pays étranger comme si s’était le sien!! Il faut être félon pour le faire!
    ==============================================================
    S’il est français comme tu le supposes, comment peut-il alors être félon à… bouteflika et à son frère !?!
    Seul un vassal qui s’ignore est capable de s’exprimer ainsi !
    Je n’ai pas d’autre explication.

    Anonyme
    11 août 2015 - 1 h 27 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 10.
    @ Anonyme (non vérifié) | 10. août 2015 – 19:43
    Moi je rajouterai un autre argument
    – parce que erdogan n’est pas suivi par des médecins de l’armée française

    Anonyme
    11 août 2015 - 1 h 07 min

    Première partie
    L’empire

    Première partie

    L’empire Ottoman, après avoir occupé l’Algérie et les pays do moyen orient durant près de 5 siècles, a passé un deal génocidaire intemporel avec la France, sur le dos du peuple Algérien.

    Ces sales turcs ont procédé méthodiquement.

    1/- Ils ont brûlé et saboter la flotte Algérienne et empêcher le peuple à constituer une armée pour se défendre.
    D’où l’invasion par la porte de Sidi Fredj et non Sidi Feruche, nom francisé colonial.
    La suite, tout le monde la connaît.

    2/- Les sales turcs ont facilité la colonisation de l’Algérie en guidant l’armée coloniale barbare et cannibale Française dans toute l’Algérie. Avec la complicité des sales turcs, des génocides cannibales ont été commis contre notre peuple. Ces génocide de masse (les emfumades) ont inspiré par la suite les SS nazis eux-mêmes, qui les ont appliqués dans leur solution finale, contre les juifs.

    Anonyme
    11 août 2015 - 0 h 55 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 10.
    @ Anonyme (non vérifié) | 10. août 2015 – 23:12
    On peut aimer ou détester, mais force est de reconnaitre que Erdogan a au moins une nationalité. Et qu’en plus, lui, il travaille dans les intérêts supérieurs de son pays, de sa nation et de son peuple et non pas de ceux de sa famille ou de sa tribu.
    Chez nous, les félons, ce sont ceux qui en général font le contraire en espérant obtenir qui une résidence VIP et qui la garantie d’une immunité bancaire et qui une nationalité ou toute autres petite attentions du genre.
    Je présume que ce genre d’avantages s’accordent en fonction de la stature du «coopérant» et en proportion du degré et de la valeur stratégique de la dite «coopération».
    Ce ne sont peut-être que des supputations sans fondements, mais un petit quelque chose me dit que tu dois certainement mieux maitriser que moi ce domaine.

Les commentaires sont fermés.