Du calme !

Par Kamel Moulfi – «Les bons payent pour les mauvais», la dignité de la cheffe d'escale d'Air Algérie à Oran, sanctionnée par sa hiérarchie après la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux, aurait pu être sauvée dans l’opinion publique par la référence à ce proverbe. Mais personne ne l’a cité et on peut penser que les gens considèrent qu’il n’y a pas de «bons» à Air Algérie. Quel voyageur algérien n’a pas gardé, pour la vie, dans sa mémoire, la trace du mauvais comportement des agents de cette compagnie ? Il y a sans doute, comme partout ailleurs, des exceptions, mais elles sont très rares et peu visibles au milieu de la masse. Naima Hassaine fait certainement partie des «bons», puisqu’elle affirme (voir sa lettre sur Algeriepatriotique) que «durant 20 ans de services au sein de l’entreprise, je me suis attelée à mener ma mission dans le respect des procédures et exigences de servir les clients de notre compagnie». Elle aurait dû rester cette exception, mais elle s’est laissée aller à reprendre le leitmotiv que tout le monde entend : «Va te plaindre à qui tu veux !» Cette phrase est dans la bouche de tous les bureaucrates investis d’un pouvoir sur les citoyens et forts du soutien de ceux qui les ont placés pour servir une certaine «clientèle» et pas le public. De temps en temps, la télévision d’Etat médiatise, pour les besoins de la propagande, les cas où des employés du service public défaillants ou auteurs de comportements abusifs sont sanctionnés. Dernièrement, c’était les agents d’Algérie Poste relevés de leurs fonctions illico presto par la ministre Houda-Imane Feraoun, en visite inopinée d’inspection. Il y a quelques décennies, il y avait eu les «sorties sur le port» des ministres en charge de ce secteur ponctuées par des licenciements sur le champ sur un coup de colère sincère face à une défaillance réelle ou par une mise en scène parfaite pour régler des comptes. Quoi qu’il en soit, les agents chargés de travailler directement avec le public doivent méditer ce commentaire d’un de nos lecteurs : «Il y a une chose qui compte, la politesse, elle est primordiale, ils doivent garder leur calme et pour ceux qui ne peuvent pas, ils n'ont qu'à changer de métier.»
K. M.
 

Comment (28)

    Nourdine
    8 septembre 2015 - 22 h 00 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 8. septembre 2015 – 0:15

    Tu es dépassé mon vieux avec la compagnie et la personne que tu défends. Tu ressemble à leur « syndicat »!
    « faire grief …en formalisant une plainte en bonne et due forme…claironne toujours!
    _________________

    Qu’est ce qui te fait réagir ? Mon point de vue te dérange mais tu n’apporte rien sur le plan de l’argumentaire sinon à participer à cette pollution de nos esprits (il y a des gens qui sont payés pour et si tu n’es pas l’un d’eux tu leur ressemble).
    Demande à celui qui t’a lu mon texte de te le relire attentivement car à aucun moment je n’ai pris position en faveur de l’entreprise ou de la dame incriminée, j’ai donné mon point de vue sur la résolution la plus sure de ces conflits et d’améliorer petit à petit notre quotidien, le reste n’est qu’insultes et par conséquent bla bla bla.

    Qu’est ce qui te dérange ? Peut être le fait que je ne participe pas à la curée. Tu n’apporte rien pour faire obstacle à mon propos parce que tu est juste un boulet dans le cas ou tu est compatriote et si c’était le cas sache que je claironne depuis ma naissance c’est : Vive la République Algérienne Démocratique et Populaire.

    (on sait très bien d’où viennent une grande partie des commentaires)

    Anonyme
    8 septembre 2015 - 19 h 11 min

    Dr Khalfaoui (non vérifié) |
    Dr Khalfaoui (non vérifié) | 8. septembre 2015 – 12:09
    ___

    Avez-vous bien relu votre commentaire avant de le publier?
    A vous lire on soupçonne une sournoiserie et un manque d’honnêteté de votre part. Avez-vous lu les commentaires qu’AP a laissé publier? Les avez-vous compris?
    S’il n’y avait pas une idée saugrenue, opportuniste et malveillante dans votre tête vous auriez compris que l’écrasante majorité des commentateur ont pris parti avec l’auteur de la vidéo en condamnant fermement la dame et Air Algérie! Vous auriez compris aussi que des « incidents » plus graves se déroulent presque tous les jours dans tous aéroports d’Algérie. Pourquoi tenter de « personnaliser » (ou régionaliser) sournoisement cet incident ? C’est anti-patriotique et malhonnête!
    Plus grave quand cela vient d’un « docteur » qui prône la « cohésion nationale » !
    Un docteur qui dit: « AP qui vient de me décevoir pour toujours. D’ailleurs ça sera mon premier et dernier commentaire. »
    Un docteur qui dit: « Nous autres à Béchar sommes très déçus de ce comportement et ce manque de respects aux citoyens Algériens du Sud et de Béchar en particulier. »
    Quel rapport il y a entre cette faute stupide commise par cette indélicate fonctionnaire et ton nous autres à Bechar ou  » citoyenalgérien du Sud » alors que cela concerne tous les voyageurs d’Algérie clients de cette compagnie!
    N’est-ce pas dégoutant?
    La honte plutôt est en vous!

    DZ
    8 septembre 2015 - 11 h 39 min

    Aurait aimé voir plus de
    Aurait aimé voir plus de commentaires réfléchis, objectifs et rationnels. Par contre, pleins de commentaires aux avis extrêmes, les uns aux antipodes des autres. Mis à part les commentaires-maison pro AH, le reste reflète un trait de caractère malheureusement très répandu dans notre société : «impulsif à souhait et instinct agressif à fleur de peau».
    Concernant les tares d’Air Algérie en matière de compétence, qualité de service et bien entendu «akhlak wa tarbiya», elles sont connues de tous ceux qui les ont vécus. Naguère compagnie aérienne exemplaire, elle n’est aujourd’hui, et ce depuis très longtemps déjà, que le reflet d’une déliquescence totale dans tous les domaine et à tous les niveaux. Décrépitude causée par une mafia d’usurpateurs au sommet d’un système pourri et répugnant. Ils ont fait plus de mal à notre patrie que tous les ennemis existants ou potentiels réunis. Je respecte la sagesse Du titre de l’article «du calme ! » ainsi que sa conclusion «…. la politesse, elle est primordiale.. » Cependant, ce souhait restera un vœu pieux tant qu’il n’y a pas un redressement radical de salut (certainement pas version FIS) pour réparer les énormes dégâts causes qui fabriqué une société qui vit dans et de la corruption d’une manière active ou passive. Notre vieil adage est clair, « la canne est tordue au sommet » et c’est donc là où le redressement salutaire espéré doit commencer. Ensuite il faudra immédiatement s’atteler à renflouer en URGENCE un système éducatif torpillé et coulé par les usurpateurs qui nous ont successivement gouvernes, afin de casser la capacité du peuple à faire contrepoids à des desseins machiavéliques.

Les commentaires sont fermés.