Un colonel de l’armée russe : «Nous avons la confirmation que les Etats-Unis ont créé Daech»

Le contraste entre les résultats de l’opération militaire menée par l’armée russe, depuis le 30 septembre, contre Daech puis contre le Front Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda, et d’autres groupes terroristes en Syrie, et ceux des raids aériens de la coalition constituée par les Etats-Unis, contre Daech, et qui ont duré des mois, est frappant. Les experts ont noté que dès la première semaine de l’opération russe ciblant les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à Daech, les pertes de ce groupe terroriste se comptaient par milliers et, sans doute, autant de déserteurs fuyant vers l’Irak, la Turquie, la Jordanie, ainsi que des infrastructures détruites, alors que la «coalition» agissant derrière les Américains a donné l’impression de «faire semblant» de s’attaquer à Daech, au vu du bilan dérisoire de leurs frappes. C’est ce qu’affirme à hакануне.ru., un média russe, le colonel Alexander Zhilin, expert militaire : «Frappant des cibles insignifiantes ou le désert, même les missions officielles de la coalition anti-Etat Islamique (EI) ressemblent à une simulation (…), les pilotes américains luttant contre le terrorisme se sont montrés pitoyables, leurs raids ayant détruit deux tractopelles de l’EI.» Il fait observer que «jusqu’à présent, l’avancée de l’EI en Irak et Syrie était due en grande partie au fait que personne n’opposait de résistance à ses combattants, qui ont à leur disposition l’espace, le renseignement et l’analyse militaro-technique américains». Tout en estimant qu’il était trop tôt pour tirer des conclusions de l’opération militaire russe en Syrie, le colonel Alexander Zhilin constate qu’«en réalité toutes les déclarations faites aux Etats-Unis corroborent le fait que l’Etat Islamique est une subdivision informelle de leur pays. Cette armée terroriste a été créée pour éviter les forces de défense (notamment les forces nucléaires), afin de mener des opérations à différents endroits du globe». Il note que «dès que l’armée de l’air russe a commencé à infliger des coups sérieux, les Américains ont commencé à piquer une crise, les miliciens de l’EI leur demandant de l’aide». Pour le colonel Alexander Zhilin, «les agissements américains ont montré qui fournit la "couverture" et qui a besoin de ce cancer terroriste. Le monde entier a vu le visage des parrains du terrorisme mondial et constaté que la coalition dirigée par les Etats-Unis est une imposture sur la toile de fond de la scène mondiale». On sait que les Etats-Unis ont poussé le cynisme jusqu’à former et armer des pseudo «opposants modérés» alors qu’en réalité, il s’agit de membres de groupes terroristes comme cela a été dévoilé par les informations sur la livraison de leurs armes à Daech et au Front Al-Nosra. La vraie offensive antiterroriste en Syrie menée par l’armée russe, et qui a donné immédiatement des résultats probants, a affolé la France, l’Allemagne, le Qatar, l’Arabie Saoudite, la Turquie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, qui se sont empressés de faire des déclarations hostiles à la Russie relayées par leur appareil médiatique de propagande. Une campagne de désinformation a été déclenchée contre l’action de l’armée russe, qui aurait fait des victimes parmi les civils, suggérant ainsi que les frappes russes seraient imprécises. L’expert Alexander Zhilin leur a répondu : «La Russie est le seul pays du monde où les soldats sont tenus responsables de leur action militaire à l’étranger. Installés sur les avions, des moyens de contrôle concrets surveillent l’action des équipages, y compris quand ils frappent des cibles. Notre pays s’est en principe engagé à cela, tandis que tous les autres pays, l’Otan et les Etats-Unis en particulier, laissent les mains libres à leur armée et ne sanctionnent même pas les mutilations.»
Houari Achouri
 

Pas de commentaires! Soyez le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.