Le mouvement terroriste Daech menace l’Algérie dans une vidéo au lendemain des attentats de Paris

Dans une nouvelle vidéo diffusée ce dimanche, l’organisation terroriste autoproclamée «Etat islamique en Irak et en Syrie» (Daech), a menacé l’Algérie, avec les autres pays du Maghreb, qu’elle qualifie de «laquais de l’ancien colonialisme». Dans un message lu à visage couvert par un terroriste se nommant «El-Gharib El-Djazaïri», l’orateur incite «les musulmans et les hommes de foi qui y vivent» à «s’élever comme un seul homme contre les militaires et les tyrans». Les terroristes de Daech ne font, ici, que reprendre des épithètes usitées par la propagande des anciens groupes islamistes armés durant les années 1990, en Algérie, pour désigner l’Etat algérien et les forces de sécurité qu’ils ont combattus. Ce n’est pas la première fois que cette organisation terroriste basée en Mésopotamie menace l’Algérie à travers des messages. Depuis quelques mois, quelques groupuscules armés, issus du GSPC et d’Aqmi et signalés dans certaines régions du pays, ont prêté allégeance à Daech dans une ultime tentative de briser l’isolement dans lequel ils sont enfermés. L’assassinat de l’alpiniste français Hervé Gourdel, le 24 septembre 2014, en Kabylie, revendiqué par «Jund El-Khilafa», un groupuscule fraîchement converti à Daech, n’a pas été suivi d’autres actions d’envergure, acculés par les forces de l’ANP. En définitive, cette allégeance n’aura fait qu’accentuer la vigilance des services de sécurité algériens qui ont resserré l’étau autour des positions tenues encore par ces groupes. Ce porte-parole considère que le choix de la France pour mener des attentats «est motivé par son passé marqué de sang contre les musulmans depuis des lustres». Dans le même sillage, il a promis de conquérir la France et d’y appliquer «la loi de Dieu». Evoquant l’existence de «cellules dormantes » dans ce pays, il demande à ses «frères» de rester «vigilants et patients», et de «ne pas hésiter à les brûler (…)». Dans un premier message diffusé dans la même vidéo, un autre intervenant, nommé Abu Ibrahim Al-Jazraoui, a menacé la France, les Etats-Unis et «tous les croisés» de nouvelles attaques similaires à celles perpétrées dans la capitale française et promis de «conquérir Rome». Trois messages ont été lus successivement par trois porte-parole de différentes nationalités qui se distinguent par leurs pseudonymes. Dans ce message, l’intervenant menace les pays de la coalition internationale, à leur tête les Etats-Unis, des pires représailles. «Nous disons aux Etats qui participent à la campagne des croisés que (…) comme nous avons frappé la France chez elle à Paris, (…) nous frapperons l'Amérique en son centre, à Washington». Deux capitales sont nommément citées dans le message. Des actions similaires à celles de Paris sont-elles en cours de préparation à Rome et Washington ?
R. Mahmoudi

Commentaires

    Kadri Adam
    23 août 2016 - 11 h 16 min

    Nous sommes vaccinés contre
    Nous sommes vaccinés contre tous les complots du monde, rien n’entamera l’unité national de notre pays face aux dangers extérieurs.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.