Dérive ultranationaliste

Par R. Mahmoudi – Les observateurs sont unanimes à qualifier les résultats du premier tour des élections régionales en France d’échec, de sanction et de «revers» pour le Parti socialiste, mais aussi pour toute la classe politique traditionnelle française, en dépit des derniers sondages consacrant la montée de Hollande et de Valls. Ces résultats viennent confirmer l’inanité des discours rassurants de François Hollande et de son gouvernement après les effroyables attentats du 13 novembre dernier, qui ont largement ressuscité les sentiments xénophobes au sein de la population. Des sentiments qui ont, comme d’habitude, profité à l’extrême droite, laquelle s’en saisit pour brandir ses vieux mots d’ordre hostiles à l’immigration, à l’Europe et à l’alignement de la politique étrangère française sur celle de Washington. Pendant la campagne électorale, la présidente du Front national, Marine Le Pen, a principalement joué sur le sentiment d’insécurité qui est devenu la première préoccupation des Français depuis les attentats, pour exacerber un repli identitaire qui a toujours fait recette en pareilles circonstances. Le PS paie surtout pour les inconséquences fatales de sa politique étrangère, mais également pour ses politiques gouvernementales jugées trop libérales. En effet, le glissement à droite du gouvernement Valls sur de nombreux volets liés à l’intégration, à la liberté d’expression (affaire Dieudonné) est aggravé par les mésaventures cumulées par sa diplomatie depuis l’engagement de l’armée française en Libye, puis au Mali et enfin en Syrie. Si la guerre lancée en grande pompe contre Daech avec l’envoi d’un porte-avions a redonné à François Hollande une certaine aura, cela n’a fait qu’accentuer, chez les Français, les craintes de nouvelles représailles de cette organisation terroriste qui menace la France de nouvelles actions. S’il est vrai aussi que Laurent Fabius tente depuis quelques jours d’esquisser une nouvelle stratégie de la politique française dans le conflit syrien, en souhaitant désormais la participation de l’armée syrienne dans la coalition internationale contre Daech, rien ne prouve que Paris va cesser d’appuyer la rébellion armée dans ce pays et de renoncer à tout soutien aux soulèvements chaotiques dans le monde arabe. Avec cette poussée somme toute attendue de l’extrême droite, François Hollande risque de voir sa marge de manœuvre réduite pour poursuivre ses réformes. Mais, surtout, cela devrait lui inspirer un autre style de gouvernance et, sans doute aussi, d’autres priorités en matière de réformes. Ces réformes, axées sur la quête obsessionnelle de croissance et sur la reconquête du marché international (dont celui de l’armement), risquent d’être occultées par la hantise sécuritaire (état d’urgence, durcissement des dispositifs antiterroristes…). C’est le seul moyen pour lui et son parti d’éviter une nouvelle défaite aux prochaines élections législatives qui s’annoncent capitales pour l’avenir de la gauche, et de s’épargner ainsi une éventuelle cohabitation avec des Républicains plus que jamais déterminés à prendre leur revanche, avec le risque de préparer le terrain à un retour «fatal» du réactionnaire Nicolas Sarkozy à la prochaine présidentielle. Vue sous un autre angle, la déroute des partis traditionnels en France participe d’une tendance plus globale, à travers toute l’Europe, avec tout ce que cela entraîne comme dérive ultranationaliste, qui s’alimente aujourd’hui de la crise migratoire qui est perçue, y compris par les gouvernements sociodémocrates, comme une véritable menace contre leur cohésion interne. Cela dit, il faut attendre les résultats du deuxième tour de ces élections, pour savoir si cette montée du Front national devrait se confirmer. Même s'il sera difficile pour les Français, dans la conjoncture actuelle, de reprendre espoir quelle que soit l'issue des combines électorales qui se tissent entre le PS et les Républicains pour endiguer le FN dans les régions qu'il n'a pas encore raflées.
R. M.

Comment (15)

    elkhayam
    9 décembre 2015 - 9 h 14 min

    Les algériens sont plus que
    Les algériens sont plus que ultras-nationalistes : une seule langue l’arabe , un seule peuple des arabes , une seule seule religion l’islam, un seule parti le FLN et ils reprochent aux autre de l’être c’est de la schizophrénie nationaliste.




    0



    0
    Anonyme
    8 décembre 2015 - 21 h 33 min

    SOYONS RÉALISTE :
    .
    – qui est

    SOYONS RÉALISTE :
    .
    – qui est extrémiste anti-arabe et anti-musulman en voyant ses vidéos (liens) ? Le FN dit des vérités contre l’intégrisme comme beaucoup de pays musulmans qui combattent le ‘djihadisme’, l’intégrisme, le terrorisme sous couvert de l’islam et le ‘takirisme’ que soutiennent les pays occidentaux, dont Israël, et les monarchies arabes.
    – JMLP défend ses idées en assumant contrairement aux autres politiciens français qui s’en cachent et changent au gré de l’opinion publique. Il se présente comme un patriote français qui n’a fait, selon lui, que son devoir dans la guerre d’Algérie. « J’étais un patriote français qui pensait que l’avenir de la France et de l’Algérie devait être commun. L’histoire en a décidé autrement, eh bien, j’en prends acte. »
    – Ce sont bien les politicards français suivistes et affiliés qui donnent l’image fausse ou déformée du FN
    – Beaucoup d’Algériens, en particulier les Franco-Algériens, ne font que reprendre les thèses anti-FN des milieux sionistes qui dominent les médias, les « mainstreams » , sur l’antisémitisme, sur les immigrés, sur le racisme , mais en les « algérianisant ».
    – À notre sens le FN a raison de constater que l’émigration « massive », conséquente à la politique extérieure de domination, de déstabilisation et d’ingérence, pose des problèmes économiques et sociaux à la France.
    – Il est bien logique quand JMLP dit dans cette interview «il y a des gens qui ne supportent pas de vivre comme les Français ; ils peuvent aller en Arabie Saoudite, au Yémen ou ailleurs. Ils peuvent aussi rester chez eux, développer l’économie et la production de telle manière que leur niveau social augmente
    – Il a dit aussi « Il n’y a pas de bénéfice pour la France. … que des inconvénients à subir à cause de ce genre de politique et le rôle joué par les agents français dans l’affaire de la Libye me paraît hautement critiquable. … J’ai souvent l’occasion de dire : il faudrait d’abord que les gens qui dirigent la France s’occupent des affaires de la France avant de s’occuper des affaires des autres… le rôle qu’a joué la France, en relais probablement de la politique américaine dans ce pays, a été maléfique ».
    – Sur le rôle que joue Bernard-Henri Lévy, c’est selon Le Pen un «pousse au crime » ; « ce philosophe autoproclamé, généralement, essaie de mettre le feu, un peu partout en s’en protégeant quand même…. . Je n’ai aucune estime pour ce personnage. »
    Après tout qui a commis des crimes contre l’humanité qui restent impunis ?
    .
    Il y a :
    1/ CEUX QUI SONT « POUR » la déstabilisation de l’Irak , la Libye, la Syrie (et les républiques arabes et musulmanes) en soutenant, armant, finançant, encadrant , sans réserve et publiquement, les terroristes :
    Les USA, l’Angleterre, la France (PS et UMP), le Qatar, le Royaume saoudite, la Turquie, Israël, et tous les sionistes et pro-sionistes dont Bernard-Henry Levy et Al Kardhaoui.
    .
    2/ CEUX QUI SONT « CONTRE » la déstabilisation de l’Irak , la Libye, la Syrie (et les républiques arabes et musulmanes) en dénonçant sans réserve et publiquement, les terroristes et leurs soutiens occidentaux:
    La Russie, la Chine, l’Iran, les pays du BRICS, certaines Républiques arabes, le Front national français.

    Le choix ou la position de chacun est simple : le « pour » ou le « contre » détermine le camp auquel on appartient !
    – Le reste c’est du verbiage, pour tromper ou de la « couillonnade » au sens de Flaubert (stupidité) dans sa Correspondance (1856) quand il disait : « Je suis effrayé, épouvanté, scandalisé par la couillonnade transcendante qui règne sur les humains. »
    __

    Liens :
    Exclusif – Jean-Marie Le Pen à Algeriepatriotique : «Je ne suis pas raciste !»
    http://www.algeriepatriotique.com/article/exclusif-jean-marie-le-pen-algeriepatriotique-je-ne-suis-pas-raciste?page=1
    Vidéo : Le Pen
    http://www.youtube.com/watch?v=tW_8oS4wvEM
    http://www.youtube.com/watch?v=IRV0aM7Ru7U
    http://www.youtube.com/watch?v=tHSZfL82QWA
    http://www.youtube.com/watch?v=dgMZPlgoy8g
    http://www.youtube.com/watch?v=dgMZPlgoy8g#t=76




    0



    0
    New kid
    8 décembre 2015 - 19 h 14 min

    Y a t il un pilote dans
    Y a t il un pilote dans l’avion?




    0



    0
    New kid
    8 décembre 2015 - 19 h 04 min

    123 testing…123
    123 testing…123




    0



    0
    raselkhit
    8 décembre 2015 - 18 h 20 min

    Les sionistes voilà plus de
    Les sionistes voilà plus de 10 ans ont investi sur Marine pour évincer le Père .Voilà des gens qui nr de la suite dans les idées. Le PS comme toute la gauche leur appartient voilà plus de 50 ans .À la mort du Général ils ont investi la droite Jean Marie leur échappait ils ont réussi à mettre en quarantaine dans son propre part et ce par sa famille . Ayant compris tous les changements sociétaux dans la société française ils ont compris ou il fallait investir .Reste les dindons de la farce ceux qui ne veulent pas comprendre que pour participer à la vie de la société il faut d’abord et avant tout se conduire en citoyen .Malheureusement ces masses qui croient que ils peuvent imposer leur spiritualité à la société française devraient étudier comment les juifs se sont fondu et même dominent la société française dans tous les domaines à commencer par les médias outil de manipulation par excellence .Le système financier la culture .outil aussi de domination de cette société Pour cela il faut travailler .




    0



    0
    New kid
    8 décembre 2015 - 17 h 14 min

    La dérive diluvienne,
    La dérive diluvienne, aujourd’hui le FN en France, demain Donald Trump ( Donald the duck pour les intimes) la semaine prochaine la GB avec son Ukip. Et la boucle sera fermée avec l’année prochaine le wahhâbisme en Saudia.
    Le FN ou le FLN sous Saïdani, aucune différence ; le grain de fascisme qui les anime sont identique. La seule différence c’est que le FN veut remettre de l’ordre en France et aux français d’abord. Alors que le FLN ne pense qu’a la corruption et à s’offrir des biens chez Mme Le Pen. Espérons que l’un des premiers décrets de Mme Le Pen sera de Nationaliser tous les biens mal acquis de provenance de la drogue et de la corruption étatique, le deuxième sera de donner un coup de pied dans cette fourmilière qu’est le wahhâbisme et le salafisme des prières de rue a même le bitume arrosé par des chiens « vagrants ».
    Les hypocrites de sarko et de flamby, « double dealers » ont mis la France a genoux et à la merci de Daech !




    0



    0
    fatigué
    8 décembre 2015 - 16 h 30 min

    les français ont en marre de
    les français ont en marre de l’UMPS ( dixit Marine ) ils veulent tout simplement essayer autre chose.
    moi en tant qu’algérien, je ne me sens pas du tout concerné par ça.
    lifya yekfini




    0



    0
    Abou Stroff
    8 décembre 2015 - 14 h 48 min

    moua avec ma modestie
    moua avec ma modestie légendaire, je ne crois pas du tout à la « dérive ultranationaliste ». en effet, je penche plutôt vers un vote sanction à l’encontre d’une classe politique française obsolète menée par deux guignols (hollande et sarkozy) connus et reconnu comme des serviteurs zélés du sionisme, en général et de l’entité sioniste, en particulier.
    quant à la politique du fn à l’égard de l’algérie, je ne vois vraiment pas ce qui pourrait nous arriver de plus fâcheux qui ne soit déjà arrivé sous la droite ou la gauche traditionnelle.
    moralité de l’histoire: en dehors des hurluberlus islamistes qui veulent imposer leurs valeurs archaïques à la france judéo-chrétienne, le fn ne constitue un danger pour personne.




    0



    0
    yu
    8 décembre 2015 - 14 h 46 min

    Malheureusement les
    Malheureusement les politiques Francais n’ont toujours pas compris qu’ils sont en Crise politique mais depuis pratiquement la défaite de lionel Jospin ca fait un moment quand même,ils s’obstinent et continuer a faire la sourde oreille?!.




    0



    0
    M. Bekaddour
    8 décembre 2015 - 10 h 30 min

    Les Francs ont guillotiné
    Les Francs ont guillotiné leur roi, les Juifs ont décapité les Francs, à qui la scène désormais ?




    0



    0
    Citoyenne DZ
    8 décembre 2015 - 10 h 08 min

    L’ULTRA -NATIONALISME est la

    L’ULTRA -NATIONALISME est la solution ultime pour sauver les pays du danger de la finance satanique qui veut dominer le monde.
    En Algérie aussi, il est impératif que le pouvoir passe aux mains des nationalistes….




    0



    0
    TheBraiN
    8 décembre 2015 - 8 h 58 min

    Les Européens admettent de
    Les Européens admettent de moins en moins leur « colonisation » politique , intellectuelle , voire carrément sociétale, par le lobby sioniste et la Franc-maçonnerie .
    Leurs votes , pas si protestataires que ça mais plutôt « libératoires » , vont donc aux partis « anti-systèmes » qui ne tarderont pas à être récupérés par ces systèmes (comme en Grèce) pour en faire de nouvelles façades .




    0



    0
    brafo
    8 décembre 2015 - 8 h 30 min

    Bravo ya si Mahmoudi voila de
    Bravo ya si Mahmoudi voila de la plume claire net et concise!
    Donc, attendons le deuxieme tour pour voir, mais les temps changent, les hommes pas, nous avons actuellement les ingrédients pour un remake avec un casting au féminin de la période 1939-1945. Comme vous l’écriver si bien, l’ultranationalisme est global. On peut s’interroger sur l’inluence qu’a pu avoir sur le FN, un homme comme Franz Schönhuber, qui était un ancien SS de la division Charlemagne, ceux qui tirent les ficelles dans l’ombre comme la french-american foundation?
    La situation qui prévaut aujourd’hui n’est pas fortuite et là je vous rejoins encore, elle est voulue!




    0



    0
    Thidhet
    8 décembre 2015 - 8 h 14 min

    Monsieur Mahmoudi, laissons
    Monsieur Mahmoudi, laissons les français voter pour qui ils veulent. Si cela ne nous convient pas, nous n’avons qu’à faire comme eux: porter au pouvoir les plus patriotes de nos hommes politiques, s’il en est. Ce n’est pas le Front National qui a détruit la Libye et qui est en train de détruire la Syrie. Ce n’est pas le Front National qui exclue systématiquement les algériens de France des vrais postes de travail et qui les a réduit à vivre dans des cités dortoirs où les enfants sont destinés à devenir au mieux des chauffeurs de bus radicalisés, au pire des assassins. Ce ne sont pas les hommes politiques du Front National qui sont en train de transformer le Maroc en un immense bordel. Ce n’est pas le Front National qui nous fait payer la redevance télé pour nous emmerder avec des animateurs insipides et autres chroniqueurs haineux comme Zemmour, etc qui nous insultent à longueur de soirée.




    0



    0
    Kahina
    8 décembre 2015 - 7 h 38 min

    Le peuple français a compris

    Le peuple français a compris le double jeu hypocrite de Hollande et Sarkozy en ce qui concerne les terroristes.
    Ils sont alliés et banquiers de DAECH le soir,et, contre DAECH le matin.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.