Larmes sélectives

Par Houari Achouri – Pour le monde libre à l’américaine, il y a enfants et enfants. Barack Obama pleure les siens, les enfants américains tués par des armes de poing à Chicago, quant aux «autres», tués, en nombre indéterminé, dans les pays où le même lobby militaro-industriel a semé le chaos (Irak, Somalie, Yémen par le biais de son allié Riyad à qui il vend l’armement, Gaza…), avec les armes lourdes et les bombes fabriquées par ces mêmes lobbies qu’il dénonce, ils ne méritent pas, à ses yeux, une seule larme. Ainsi vont les sentiments des dirigeants au pays de l’Oncle Sam, à sens unique. Or, tous les enfants, quelles que soient leurs différences, ont droit à la même attention. Le petit Afghan qui va à l’école, pieds nus et déguenillé, le ventre vide, et qui sera tué par un de ces drones d’Obama, dans une frappe qualifiée de bavure, a droit aux mêmes larmes que l’élève américain qui, après avoir pris un copieux petit-déjeuner, met ses beaux habits et sort prendre le bus qui l’emmène à son école où il tombera, quelques instants plus tard, tué par un assassin qualifié de déséquilibré, comme en ce triste jour de décembre 2012 à l’école élémentaire Sandy Hook, à Newton, dans l'Etat du Connecticut, où une vingtaine d’enfants sont morts. C’est Obama, lui-même, qui le constate : les Etats-Unis sont «le seul pays qui voit ce type de violence surgir avec ce type de fréquence». Il devrait poursuivre son raisonnement et reconnaître que l’armée américaine est la seule au monde à multiplier les bavures qui tuent un peu partout des enfants. Peut-être aurait-il une larme en y pensant. Encore que peu de gens continuent à croire qu’il s’agit vraiment de bavures. En tout cas, pas l’ONG Médecins sans frontières qui a appelé par son véritable nom, crime de guerre, cette pratique courante de l’armée américaine. Seulement, c’est à Kunduz, bourgade inconnue en Afghanistan, que des enfants – mais ils étaient afghans – sont morts dans le bombardement par les avions américains de l’Otan d’un hôpital.
H. A.

Comment (11)

    BEKADDOUR Mohammed
    8 janvier 2016 - 6 h 28 min

    Tiens, un crocodile noir,
    Tiens, un crocodile noir, c’est nouveau, inédit !
    Rassurez-vous, Hollywood s’y connait en larmes de crocodiles, même noirs !
    Que les Américains s’entre exterminent, La Terre ne s’en plaindra pas !




    0



    0
    الهوارية..في فرنسا
    7 janvier 2016 - 20 h 49 min

    Il ne chiale pas quand il
    Il ne chiale pas quand il chlingue ses bombes sur mes frères et mes sœurs partout où il a soussigné le chaos des printemps maudits?
    Le pauv’ qu’il aille pleurnicher chez maitres assistants zionites pour se faire cajoler, parce que nous, on s’en bat les….!
    Kedab va!




    0



    0
    New kid
    7 janvier 2016 - 20 h 09 min

    Le yehoudien décapite les
    Le yehoudien décapite les leurs, dans les républiques bananières le chaab est tabassé ! Dans les républiques orientales, les chars poursuivent les peuples sans défense jusqu’à mort s’ensuive pendant que le noir de service pleure les blancs.
    Cherchez l’erreur !




    0



    0
    salim
    7 janvier 2016 - 20 h 05 min

    Barak Obama et plusieurs de
    Barak Obama et plusieurs de son entourage aussi bien aux Usa qu’en Occident, sont la racine même de l’hypocrisie.




    0



    0
    mus
    7 janvier 2016 - 19 h 44 min

    il y a des larmes et larmes.
    il y a des larmes et larmes. mais arrêter de pleurnicher que chacun pleure ses enfants. mais le mal est en nous ; et le bien est en nous.
    Obama à l’honneur et la dignité de pleurer les siens . mais les autres font subir aux leurs les pires souffrances avec le sourire narquois et obscène des sadiques…. c’est là toute la différence, les uns respectent les leurs ( et ils sont du moins respectueux de leur chair,) les autres ecrasent les leurs et ils trouvent satsfaction…
    que dire? de plus …




    0



    0
    Anonyme
    7 janvier 2016 - 19 h 04 min

    Ya si Houari – Il fallait
    Ya si Houari – Il fallait lire mes commentaires, plutot que de les censurer constamment. Les Enfants evoque’s par Omama etaient ceux de l’Ecole Elementaire de Sandy Hook, dans l’Etat de Connecticut(sur l’atlantique EST, et non Chicago, dans ‘Etat d’Illinois, au millieu du pays(continent). Les crimes de Chicago, sont ceux de la Police contre des civils non-arme’s.

    Quand aux larmes(de croquodiles) faut-il le rappeler, Obama n’a fait que demontrer a Hollywood ses capacite’s de devenir un acteur, comme Reagan.
    C’est peut-etre aussi, la reconnaissance de son incapacite’ devant la confrentation que lui declarent 2 freres Bandy, des Ranchers dans l’Etat de l’Oregon. Arme’s jusqu’aux dents pour constituer une milice capable de renverser le gouvernement (dixit la constitution), des Citoyens des environs ont joint cette famille, pour evicter les federaux, des terres qu’ils occupent.

    La milice a pris donc le control d’un batiment et pose’ les signes d’interdiction d’acces, que ni le FBI, ni Obama, ou autre n’osent franchir – car les Americains sont des gens clairs et decide’s.

    Concernant les armes, Obama est redevables des actions de son ex-directeur du bureau(FBI), qui livraient des armes a travers les frontieres Mexicaines. Les meme armes sont re-importe’es par des bandes de traffiquants et ont cause’ la mort d’Agents Federaux. L’affaire est connu sous le nom de « Fast and furious ».

    Ca ressemble un peu a bouteflika et « Co », qui declarent une immunite’ aux bourreaux des Algeriens, ces derniers auquels il interdit meme la critique et biensur memes les fusils de chasse.

    Bonne publications et anne’e 2016.




    0



    0
    nouria
    7 janvier 2016 - 18 h 25 min

    quelle larme de crocodile
    quelle larme de crocodile ……il ne voit pas les enfants syriens dechiquetes par ses armes et ses corps rejetes sur les plages de Bodrum.




    0



    0
    mohamed el Maadi
    7 janvier 2016 - 16 h 37 min

    Comprenez une chose.
    Comprenez une chose. L’occident vous dénie cette humanité car pour eux les gouvernants arabe ou musulmans n’ont pas à leur faire la morale car ceux là même se foutent du bien être de leur peuple et leur santé.Nous devons déjà avoir dans notre propre pays une dignité en traitant le peuple avec justice et humanité et ce n’est pas le cas ! Un exemple ? Avoir des hôpitaux digne de ce nom et soulager les souffrances des cancéreux Algériens qui meurt dans d’actrice souffrance par manque de soin .




    0



    0
    New kid
    7 janvier 2016 - 12 h 56 min

    Si le peuple ne veut pas
    Si le peuple ne veut pas verser de larmes pour la perte de leurs enfants, aucun gouvernement au Zetazuni ne peut changer la constitution ; pour le peuple « to bear arms » ! C’est peut-être là qu’il faut regarder. Les monarchies arabes, les républiques bananières tuent leurs enfants pour garder le pouvoir sans que quiconque ne dise mot !
    Voilà un peuple qui est respecté par son gouvernement ! Voilà une démocratie qui marche.
    Le peuple qui a érigé cette loi a la fondation des états unis ne peut être changée par n’importe quel polichinelle comme dans les dictatures bédouines !




    0



    0
    New kid
    7 janvier 2016 - 10 h 45 min

    Bravo Mr H.A. vous avez
    Bravo Mr H.A. vous avez démontré a+b, comment un berger noir
    Nidifie des blancs.
    Il nous démontre aussi comment il veut maintenir la position du gendarme du monde et a ne posséder des armes de destruction massives qu’avec son clan !




    0



    0
    Said Oukabiche
    7 janvier 2016 - 10 h 42 min

    C’est la même réaction que
    C’est la même réaction que j’ai fais en voyant ces larmes. Un problème cependant,dans votre article vous citez beaucoup de pays, mais vous oubliez étrangement de citer la Syrie? Les enfants Syriens vous ne les pleurez pas ? Qui soit dit en passant sont bombardé par leur propre président. Du jamais vu. Pendant que Barak pleur les siens, pleur d’avoir échouer d’imposer une réglementation sur la détentions des armes par des civils, Bachar a exterminer son peuple. Nous devons apprendre qu’avant d’attendre le respect d’un ennemi, nous devons d’abord nous nous respecter.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.