«Tous», M. Gaïd-Salah ?

Par R. Mahmoudi – Après avoir tout essayé, tout misé sur l’affaire Tibhirine pour maintenir la pression pendant des années sur l’Algérie, la justice française déterre un nouveau dossier par lequel les décideurs français espéreraient acculer davantage leurs partenaires et les tenir plus longtemps sous leur influence. C’est la seule lecture qu’on peut faire de l’annonce, faite hier, de l’ouverture d’une information judiciaire par le parquet de Paris dans l’attaque de Tiguentourine, en janvier 2013. Pourquoi avoir attendu trois ans pour activer cette affaire et se rappeler seulement aujourd’hui de la seule victime française de cette prise d’otage ? On se souvient qu’après coup, le gouvernement français était le premier à saluer l’intervention des forces de sécurité algériennes pour libérer les otages. Cette annonce coïncide étrangement avec la visite effectuée par le chef d’état-major de l’ANP à Tiguentourine, où il a rendu hommage à tous ceux qui ont risqué leur vie ou pris leurs responsabilités, ce jour-là, pour sauver des dizaines de vies humaines d’un massacre annoncé. «Il nous appartient, aujourd’hui, a-t-il déclaré, d’exprimer notre haute estime, notre respect et notre gratitude envers [tous] ceux qui ont eu l’honneur de mener l’opération de Tiguentourine avec détermination et abnégation, qu’il s’agisse des unités de l’Armée nationale populaire ou des différents autres corps de sécurité qui ont contribué résolument et fermement à sa réussite, dans des conditions exceptionnelles». Gaïd-Salah oublie ou feint d’oublier, dans cet hommage solennel, que le premier responsable de ladite opération croupit aujourd’hui en prison et est montré du doigt comme ayant «failli» à sa mission et coupable d’«infractions graves». Une cabale a été même déclenchée, via les médias et les tribunes politiques connues pour leur acharnement contre l’action antiterroriste, pour tenter de ternir, à travers le général Hassan, la réputation des services de sécurité en général. Souvenons-nous, le premier à avoir parlé de «défaillance» des services de sécurité dans l’opération de Tiguentourine fut le secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, il y a quelques mois. Le parquet parisien reprend le même grief, désormais, en préjugeant de l’existence de «failles» dans la sécurité du site pétrolier d’In Amenas au moment de l’attaque.
R. M.

Comment (29)

    Anonyme
    19 janvier 2016 - 23 h 38 min

    Ce peuple de veaux (citation
    Ce peuple de veaux (citation du Charles de Gaulle) mangeurs de grenouilles,qui ont étaient vendus au rabais, par un pseudo président de la République française, l’agité Nicolas Sarkozy,un juif tzigane hongrois,qu’il a soulager le trésors public de France de 500 kg d’or (vendus à ses maîtres. ..!) et leur a laissés une ardoise (dette extérieure) qui se chiffre en milliards d’€ & $,que les François et les Françoise,vont sacrifier deux générations, pour rembourser cette dette, et Flamby,l’actuel locataire de l’Elysée,et son premier clown (le barcelonais manuel valls) qu’ils vont faire avancer le schmilblick.le leur médias (prostituées du Crif) mensonge, et leur justice Schizophrène, cette même justice Schizophrène,elle a oublié~~que « la victime français » c’était un ancien officier des forces spéciales française, qu’il était en « mission » en Algérie, avec l’autre sote, la soi-disant infirmière (comme si en Algérie y a pas infirmière) cette idiote aussi elle a été envoyé sur site gazier, pour une mission bien « précis ». Bref, s’il y avait des vrais algériens nationalistes intégres, aux sommets de l’état Algérien, ils vont déposer une plainte pour diffamation contre cette garce de France, et lui retirer tout les contrats juteux signés avec la dinde (Algérie), et signer des contrats stratégique à long terme, avec la Grande Russie de Vladimir Poutine, et dans tout les domaines. Bref. Vive l’Algérie, vive l’ANP / DRS, et mes pensées à nos braves généraux patriotes, qui sont emprisonnés injustement par des traîtres, à l’Algérie, et à la nation algérienne, et pour le général Toufik/ Nezzar, et les autres généraux patriotes, je leur souhaite longue vie, et beaucoup de courage;)

    Anonyme
    19 janvier 2016 - 19 h 33 min

    Des pressions du
    Des pressions du gouvernement(qui connait bien les dossiers de certaines « personnalités algériennes ») pour affaiblir davantage le gouvernement algérien, et tentatives pour atteindre certains objectifs occultes et secrets entre autres – des contrats d’armements pour le complexe militaro-industriel français: le chasseur « Rafale »
    – l’avion le plus chère, et le moins compétitif qu’a connu l’histoire moderne de l’aviation militaire qui dépasse le bon sens, et l’entendement, missiles embarqués MBDA (franco-britanniques) les frégates FREMM (franco-italiennes) trop chères, artillerie GIAT
    (canons 155 mm sur chassis camions Renault Trucks, etc,… des gadgets non rentables et trop chères pour notre budget en crise de liquidités et trop serré pour subvenir à une population algérienne très nombreuse

    Une histoire de jalousie pour géner les compététifs Russes, Chinois, Allemands dans l’industrie militaire

    Anonyme
    19 janvier 2016 - 17 h 53 min

    On nous annonce tous les
    On nous annonce tous les jours qu’il a des armes de guerres saisies dans le Sud du pays, comme par hasard!! je me demande si ce n »est pas pour en mettre plein la vue et faire croire au peuple que l’Algérie est bien protégée sans le DRS? et que Gaïd le protecteur du clan d’Oujda est le champion de la « lutte contre le terrorisme » sans lui les autres généraux qui ont combattu le terrorisme dont 2 très importants sont en prison ne valaient rien? Gaïd Salah prenez donc votre retraite vous êtes trop impliqué dans la protection de ceux qui détruisent le pays et qui occupent les plus hautes fonctions de l’état de façon illégitime.

    Rien-ne-va-plus
    19 janvier 2016 - 17 h 12 min

    Les occidentaux par
    Les occidentaux par l’intermédiaire tantôt de leur marionnette française, et tantôt par ses coéquipières – peu importe les moyens et la manière qu’ils utilisaient – pensent-ils, après toutes les dernières folies piètrement, politiques, économiques etc…où l’Algérie s’est laissée prendre dans mille et un piège sans sourciller, serait-elle enfin devenue mûre pour l’enfoncer davantage dans la servitude occidentale ? L’avenir le dira !
    L’exemple de l’arraisonnement il y a quelques jours de deux frégates américaines et de leurs marins par les forces navales iraniennes ; à quelques heures seulement de l’application effective de l’accord nucléaire avec les 5+1, son issue n’est-elle pas une leçon amère mais doublement édifiante.
    N’a-t-on pas le droit par conséquent de se poser la question de savoir comme l’Iran était-telle il y a quelques années par rapport à l’Algérie, et comme l’Algérie est-telle devenue aujourd’hui par rapport à ce même pays malgré toutes les injustices qu’il a subies des années durant !
    A bon entendeur salut !

Les commentaires sont fermés.