Le prétexte chiite

Par Houari Achouri – La panique règne en Arabie Saoudite et en Turquie, principaux instruments de la guerre menée contre la Syrie. Les Al-Saoud et le clan Erdogan ont une bonne raison de ne pas dormir tranquilles : l’armée syrienne progresse dans sa lutte contre le terrorisme, encouragée et aidée par les frappes aériennes russes. C’est une nouvelle situation qui s’installe dans ce pays et elle semble irréversible. Les dirigeants turcs et la famille Al-Saoud n’ont sans doute jamais envisagé une telle évolution du rapport de forces sur le terrain de la guerre en Syrie. Incapables de revenir à la raison et de changer de politique, comme ont commencé à le faire leurs maîtres occidentaux, ils persistent dans leurs positions de soutien aux groupes terroristes. Erdogan maintient ouverts les passages réservés aux mercenaires et à l’acheminement des armes, et engage directement son pays dans le conflit à travers le bombardement des milices kurdes qui combattent de façon admirable Daech et remportent des succès incontestables dans la libération de leurs territoires de cette hydre. De leur côté, les Al-Saoud se contentent pour le moment de faire beaucoup de bruit. Immobilisée dans les «sables mouvants» de la guerre contre le Yémen, l’Arabie Saoudite annonce des manœuvres militaires au nom de code se voulant terrifiant de «Tonnerre du nord», qui associent une vingtaine de pays arabes et musulmans, qu’elle considère comme vassaux. Les Al-Saoud représentent une réelle menace pour tout le Moyen-Orient et le Maghreb. Ils veulent entraîner toute la région dans une guerre pour sauver leur règne en «inventant» un péril chiite et en semant ainsi la discorde entre musulmans. Cette manœuvre militaire gigantesque vise à jauger le degré de fidélité des Etats que les Al-Saoud «achètent» en les obligeant à leur servir de bouclier contre l'Iran en cas de guerre avec ce pays. Parmi les pays qui se joignent à l'Arabie Saoudite, il y a nos deux voisins : le Maroc et la Tunisie, à nos frontières directes, qui ne peuvent pas dire non ! Nous sommes donc pris en tenaille entre deux pays (alliés «stratégiques» de l'Otan) qui s'attaqueront à l'Algérie sans hésiter si les Al-Saoud le leur exigeaient, moyennant argent.
H. A.

Comment (25)

    hamid
    26 février 2016 - 10 h 56 min

    c la faute au chien de bashar
    c la faute au chien de bashar qui n a pas su gerer une manif facifique croyant que la syrie lui appartient a l instar de tous dirigeants arabes ,le peuple n a aucune place aux yeux de ces dictateurs megalomane entre autres disait l un d eux : » je suis l algerie toute entiere0.
    « 




    0



    0
    raselkhit
    17 février 2016 - 10 h 15 min

    L’Arabie des Séoud (créations
    L’Arabie des Séoud (créations des anglo-saxons)lors du démantèlement de l’Empire Ottoman disparaitra lors du prochain découpage du Moyen Orient selon la théorie de Oded Yinon Mais heureusement aujourd’hui il faut tenir compte de la Chine et de la Russie qui ne permettront plus ce type de découpage léonin .Les crises économiques aidant l’occident ne peut plus gérer seul et d’une manière unilatérale les problèmes du monde (voir la chute de Rome de Perkins )Quand à la Turquie après ses rêves de pénétrer l’Europe vient de comprendre que c’est inutile et ce pays n’accédera jamais au statut de pays européen malgré son appartenance à l’OTAN (toutes les déclarations de tous les dirigeants européens « L’Europe est un continent chrétien » )L’URSS n’existant plus elle aura servi un certain temps .




    0



    0
    USMS
    17 février 2016 - 9 h 38 min

    Merci M.Houari Achouri pour
    Merci M.Houari Achouri pour votre franchise. Enfin quelqu’un qui appelle un chat, un chat. Il situe clairement la position que prendraient nos « voisins et frères » marocains et tunisiens en cas d’ordre reçu des bédouins.




    0



    0
    amal
    16 février 2016 - 22 h 40 min

    je trouve que ce qu’à dit
    je trouve que ce qu’à dit kahina à propos de la tunisie trés juste.
    L’algérie ne doit pas envoyer un seul de nos enfants ni en tunisie ni en libye. Si la tunisie à des jeunes à sacrifier, elle n’a qu’à les sacrifier chez elle.
    Atma3 khouh atta3oune.




    0



    0
    offf
    16 février 2016 - 20 h 43 min

    On peut être fiers d’être
    On peut être fiers d’être algérien aujourd’hui. Même si cela nous coute, notre position, celle de notre gouvernement, celle de AP et celle des intervenants ici même, est la plus juste. C’est pour ça que nous sommes salis continuellement.




    0



    0
    Anonymerachidoun
    16 février 2016 - 19 h 19 min

    je trouve que l’analyse
    je trouve que l’analyse géostratégique a la hauteur de l’événement qui mérite une note de 20/20…..@ fatigué pas sourire mais rire de bon coeur merci a toi




    0



    0
    Anonyme
    16 février 2016 - 18 h 15 min

    Les Kurdes, qui forment le
    Les Kurdes, qui forment le plus grand peuple apatride au monde, sont écartelés entre quatre pays : l’est de la Turquie, le nord-ouest de l’Iran, le nord de l’Irak et l’est de la Syrie. Une importante diaspora kurde est également présente dans les pays de l’ex-URSS, en Europe, aux Etats-Unis et en Australie.
    Si le terme Kurdistan – littéralement « pays des Kurdes » – est régulièrement employé, le Kurdistan en tant qu’Etat unifié aux frontières internationalement reconnues n’existe pas.
    Ils seraient 15 millions en Turquie (soit 20 % de la population du pays), 6 à 7 millions en Iran (de 8 % à 10 % de la population), 2 millions en Syrie (9 % de la population) et 5 millions en Irak (22 % de la population). La grande majorité des Kurdes est musulmane sunnite (80 %), « bien que ce sunnisme diffère quelque peu de celui des Arabes et des Turcs ». Le reste des Kurdes de confession musulmane se partagent entre le chiisme et l’alévisme, une dissidence du chiisme très vivace en Turquie. Le cas des Kurdes d’Iran est intéressant : deux tiers d’entre eux suivent le rite sunnite.Le Kurde comme langue et comme écriture n’est pas unifié. Les Kurdes ont deux dialectes principaux, différents mais proches et compréhensibles l’un par l’autre :
    le kurmandji, principal ensemble linguistique kurde, surtout parlé dans le Nord, en Turquie et Syrie principalement, mais aussi dans le nord du Kurdistan d’Irak et du Kurdistan d’Iran
    le sorani, un dialecte qui s’écrit en alphabet arabe. Il est surtout parlé dans le sud du Kurdistan d’Irak et d’Iran.
    Le Kurdistan est une idée très ancienne qu’on peut faire remonter au Xe siècle, avec l’apparition des premières principautés kurdes indépendantes. « Une chose est sûre, selon Kendal Nezan, le sentiment d’appartenance à un peuple distinct, la conscience de la kurdité et du Kurdistan est très ancienne chez les Kurdes, qui sont une population autochtone du Proche-Orient et qui se considèrent comme les descendants des Mèdes [peuple voisin des Perses] de l’Antiquité. »




    0



    0
    Anonyme
    16 février 2016 - 16 h 18 min

    @Par mohamed el Maadi (non
    @Par mohamed el Maadi (non vérifié) | 16. février 2016 – 16:06

    Le mot est lâché ! L’Arabie Saoudite une menace pour le Maghreb enfin pour l’Algérie.C’est un bon début car on n’identifie la menace première et celle qui pourrait éventuellement se tourner contre nous ( Tunisie et Maroc ) .
    En cas de guerre vous pouvez compter sur moi car j’ai beau être critique contre l’Algérie mais hors de question de vous poignarder dans le dos .Vous êtes mes compatriotes et croyez moi on s’organisera pour vous aider.On ne vous laissera pas tomber nous Algérien de la diaspora meme si vous nous avez exclus de la communauté national .Que Dieu préserve l’Algérie. Je sais que si on déclare la guerre à l’Algérie soit je finirai en prison ou à la morgue j’en suis conscient .

    +++++++++++++++++++++++

    Tu ne seras pas le seul




    0



    0
    mohamed el Maadi
    16 février 2016 - 15 h 06 min

    Le mot est lâché ! L’Arabie
    Le mot est lâché ! L’Arabie Saoudite une menace pour le Maghreb enfin pour l’Algérie.C’est un bon début car on n’identifie la menace première et celle qui pourrait éventuellement se tourner contre nous ( Tunisie et Maroc ) .
    En cas de guerre vous pouvez compter sur moi car j’ai beau être critique contre l’Algérie mais hors de question de vous poignarder dans le dos .Vous êtes mes compatriotes et croyez moi on s’organisera pour vous aider.On ne vous laissera pas tomber nous Algérien de la diaspora meme si vous nous avez exclus de la communauté national .Que Dieu préserve l’Algérie. Je sais que si on déclare la guerre à l’Algérie soit je finirai en prison ou à la morgue j’en suis conscient .




    0



    0
    Citoyenne-DZ
    16 février 2016 - 14 h 11 min

    La Tunisie est un vrai

    La Tunisie est un vrai caméléon profiteur.
    Elle veut l’Argent de l’Arabie Saoudite en envoyant ses soldats mourir en Syrie, et, aussi la protection gratuite de notre armée.
    La Tunisie vend ses soldats pour avoir de l’argent et demande à nos enfants de mourir pour elle.
    Les dirigeants arabes ont perdu la boussole qu’ils n’ont jamais eu.




    0



    0
    Abou Stroff
    16 février 2016 - 13 h 58 min

    euratum: lire: »….entourant
    euratum: lire: »….entourant l’entité sioniste, n’est ce pas le monde idéal auquel aspirent tous les sionistes? » au lieu de « ..entourant l’entité sioniste, n’est le monde idéal auquel aspirent tous les sionistes? »




    0



    0
    Hannibal
    16 février 2016 - 13 h 34 min

    https://www.youtube.com/watch
    https://www.youtube.com/watch?v=Rz6OQ1t8OWY

    Une video qui fait mal au coeur,une jeune Palestinienne a ete froidement assassinee et privee de toute assistance.




    0



    0
    Abou Stroff
    16 février 2016 - 13 h 30 min

    des entités chiites, des
    des entités chiites, des entités sunnites, des entités kurdes, des entités druzes, des entités chrétiennes, etc. entourant l’entité sioniste, n’est le monde idéal auquel aspirent tous les sionistes?
    en effet, entourés d’entités basées sur la religion et/ou l’ethnie, l’entité sioniste se présentera comme produit de commandements divins, cachera sa nature de vestige colonial qui doit disparaitre en tant que tel et n’apparaitra plus comme un anachronisme.
    moralité de l’histoire: l’islamisme, qu’il soit soft ou hard, est l’allié objectif et subjectif du sionisme. si nous voulons combattre le sionisme, nous devons coupler notre lutte anti-sioniste avec une lutte sans merci contre l’islamisme.




    0



    0
    Adel (Anonyme)
    16 février 2016 - 13 h 20 min

    Erdoghan a été et restera
    Erdoghan a été et restera toujours un vassal de l’état sioniste , il ne faut pas se leurrer lorsqu’il fait semblant de défendre l’Islam alors qu’il est le premier à financer les terroristes de DAESH pour porter préjudice à l’Islam et à ses fondements et sur instruction de ses maîtres en Israél.




    0



    0
    Algérienne
    16 février 2016 - 13 h 01 min

    EN tout cas, VIVE POUTINE! Il

    EN tout cas, VIVE POUTINE! Il a su comment dévoiler cette sale race des dirigeants arabes et de la Turquie qui sont derrières la destruction du moyen orient.

    Concernant la Tunisie, elle doit s’occuper des DAECH qui sont devant sa porte.




    0



    0
    kahina
    16 février 2016 - 12 h 56 min

    C’est vrai que les Kurdes (

    C’est vrai que les Kurdes ( femmes et hommes) combattent d’une façon plus qu’admirables les DAECH de la Turquie et des Al-Saoud.

    L’Arabie Saoudite et la Turquie veulent envoyer une armée terrestre pour soutenir DAECH. ces deux pays sont le cancer du monde.

    Puisque la Tunisie a des soldats à sacrifier en Syrie pour pour satisfaire les Al-Saoud, qu’elle prenne ses responsabilités avec ses terroristes internes et qu’elle ne demande pas à notre ANP de l’aider.

    Pauvres pays arabes…Ils ne savent comment venir à bout de leur DAECH interne, mais ils courent pour protéger le DAECH Saoudien.




    0



    0
    Patriote
    16 février 2016 - 12 h 02 min

    « La panique règne en Arabie
    « La panique règne en Arabie Saoudite et en Turquie » et aussi au Maroc principal allié des Saoud qui l’ont intégré dans le Conseil de Coopération du Golfe. Coopération comme « ta3awan » pour « ach-charri oual 3oudwan ».
    Et tous ceux qui, sur ce site, s’empressent de ne pointer que sur Saoud en faisant l’impasse sur l’implication du Maroc dansles bombardements criminels de la « coalition » non moins criminelle menée par Saoud contre les peuples de Syrie et du Yemen, sont des agents du makhzen faisant diversion sur les menées hostiles et belliqueuses du Maroc contre l’Algérie.




    0



    0
    New kid
    16 février 2016 - 11 h 47 min


    Les bédouins d’Arabie


    Les bédouins d’Arabie sont des masochistes insatiables. Ils reviennent « for more »
    L’argent est la mère de tous les vices, ce dont ils abondent et donc convoités et courtisés de tous les angles
    Leur « tonnerre du diable » les mènera enfin vers leur père Lucifer et dans les bras de leur mère Jahanama ou ils reposeront à tout jamais.
    Lorsque ces lâches princes de ténèbres débarqueront dans les capitales occidentales, le début des hostilités sonneront leur glas.
    Préparez-vous à rejoindre les rangs des vrais « muslims » que sont les chiites !
    Séparez-vous de demi-frère d’Isaac que sont les yehoudiens !




    0



    0
    Anonyme
    16 février 2016 - 11 h 10 min

    la fin des al saoud est pour
    la fin des al saoud est pour bientôt , c’est les soubresauts du coq égorgé,ils n’ont pas pu en finir à bout avec les houthis malgré les moyens dérisoires qu’ils s’en ont ces derniers , et s’engagent dans une autre guerre qui les dépasse avec les moyens et la philosophie dont la russiie et les syrien ont acquit depuis la nuit des temps ,,le soldat saoudien n’a jamais fait la guerre , son temps il le passait à surveiller ses maitres à dormir tranquille !




    0



    0
    amitou
    16 février 2016 - 10 h 41 min

    En Tunisie il y a une tres
    En Tunisie il y a une tres forte opposition au president Beji Caied Essebsi qui sur sa propre initiative a engage son pays avec les Saouds,je lis souvent des reactions tres agressives contre ce vieux president et son allie Ghannouchi qui ont choisi le camps des Saouds et du Qatar.Ce ne sont que deux demandeurs d aumones sans aucune dignite qui ont vendus leurs consciences au diable.Le peuple Tunisien dans sa majorite ecrasante se dresse contre cet alignement avec les Saouds




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    16 février 2016 - 10 h 26 min

    Savoir, ET savoir raison
    Savoir, ET savoir raison garder : Attention, les deux à la fois ! L’imam Khomeyni a bel et bien dit, retenez ce détail : « Celui qui dit : Tel est sunnite, tel est chiite ne fait pas partie de l’Islam ». L’Islam, c’est Le Coran, et tout le reste est humain, vain, mortifère. A travers l’histoire de Bachar, El Assad, nous avons l’illustration de la bénédiction du père biologique, rien à voir avec les « Chrétiens », et de leur père qui est au ciel… Comme l’illustre la Russie, les Zarabes, et autres pseudo muZulmans, la question est d’ordre militaire technologique, avec « Israël » à la clef : D’ailleurs Enrico Macias a intitulé son ultime album « Les clefs » ! Et « ILS » ont la clef, du nucléaire, s’il est dit que La Folie doit conclure l’histoire humaine… Quant aux Saoudiens, leur dynastie n’a même pas la clef des coffre forts choisis hors de son territoire, une dynastie naturellement idiote comme les Zarabes de notre temps, depuis longtemps.




    0



    0
    TheBraiN
    16 février 2016 - 10 h 00 min

    L’armée Syrienne ne devrait
    L’armée Syrienne ne devrait pas tarder à atteindre la frontière Turque et à la boucler avec l’aide Russe (surveillance électronique plus que probable) .
    Erdogan panique et se voit , de moins en moins, comme le calife-délégué de Washington et Tel Aviv .
    Les Al Saoud ?
    Mieux vaut ne pas parler de ces dégénérés congénitaux qui vont bientôt se retrouver en proie à une guerre civile « chez eux » .




    0



    0
    RAMO
    16 février 2016 - 9 h 47 min

    Croyez moi la folie du Roi
    Croyez moi la folie du Roi ne va pas durée,car il y a une très forte opposition au sien de cette monarchie qui ne son pas d’accord avec la politique actuelle, et cette soit disant « Tonnerre du nord  »
    est faite pour impressionner ces rivaux de l’intérieure et cela ne marche pas et il le sait,et ne peut faire marche arrière quitte a jouée sa tète sur la place public inchallah




    0



    0
    fatigué
    16 février 2016 - 9 h 44 min

    en fait de « tonnerre du
    en fait de « tonnerre du nord »ce sera un « pet » de lapin.
    hé oui, quand on voit la liste des pays qui y participent on ne peut ne pas sourire.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.