L’échec d’Erdogan

Par Kamel Moulfi – On dirait que, subitement, la voie est libérée pour que les Syriens retrouvent enfin la paix après presque cinq ans d’une guerre qui leur a été imposée par des groupes terroristes, télécommandés, financés et armés par les pays de la région agissant pour le compte des Etats-Unis et d’autres pays occidentaux, et alimentés en «chair à canon» par des mouvements islamistes locaux et par des filières de mercenaires «radicalisés» venus de l’Occident. Un accord de cessez-le-feu, fruit de l’action diplomatique russo-américaine, commencera à être appliqué samedi 27 février. Il exclut les groupes terroristes, dont Daech et le Front Al-Nosra, qui sont isolés et avec eux leurs principaux soutiens dans la région, la Turquie et l’Arabie Saoudite. La Syrie a adhéré immédiatement à cet accord, et pour confirmer que la souveraineté nationale n’est pas perdue dans ce pays, des élections législatives pour élire les 250 députés de l'Assemblée ont été annoncées par le président Bachar Al-Assad. Elles auront lieu le 13 avril conformément au calendrier qui les prévoit tous les quatre ans. Que fera Erdogan qui se retrouve coupé de son allié américain ? Lui et ses proches ne comprennent plus rien à l’attitude de la Maison-Blanche. Les observateurs ont noté une grande confusion au sein des groupes armés liés soit à la CIA, soit au Pentagone, et qui en arrivent à se combattre les uns les autres. Le désarroi d’Erdogan est exprimé dans l’incohérence de la politique suivie par la Turquie qui est obligée de renoncer à l’opération militaire terrestre qu’elle préparait en Syrie tout en continuant à bombarder les positions kurdes qui combattent Daech sur ce territoire. Depuis quelques mois, les rêves et les prétentions turques sur la Syrie se heurtent à la nouvelle réalité imposée par les autorités syriennes grâce à leur armée qui récupère progressivement les localités occupées par les groupes terroristes. La voie vers la paix en Syrie sera longue, mais elle est désormais ouverte.
K. M.

Comment (13)

    TheBraiN
    24 février 2016 - 11 h 21 min

    @Anonyme djamel
    C’est absurde

    @Anonyme djamel

    C’est absurde d’organiser des élections dans un pays détruit, plus de la moitié de sa population a fui la guerre, ou des hommes, des femmes et des enfants meurent de faim ou par manque de soins. En fait je recommande a Mr Bachar El Assad de confier l’organisation de ces élections a Mr Ouyahia.
    Djamel Bejaia
    ——————
    Bachar , lui au moins , organise des élections !!
    On ne peut pas dire la même chose du roi d’Arabie ou de l’Emir du Qatar ,grands amis des « démocrates mangeurs de foie » appelés par « opposants Syriens » .

    Si le pays est détruit , et que la moitié de la population Syrienne est ailleurs c’est peut-être , un petit peu non ? , la faute de ceux qui ont soutenu les terroristes islamo-sionistes (en nous les présentant pour de bien gentils démocrates) ?????




    0



    0
    Anonyme djamel
    23 février 2016 - 19 h 49 min

    C’est absurde d’organiser des
    C’est absurde d’organiser des élections dans un pays détruit, plus de la moitié de sa population a fui la guerre, ou des hommes, des femmes et des enfants meurent de faim ou par manque de soins. En fait je recommande a Mr Bachar El Assad de confier l’organisation de ces élections a Mr Ouyahia.
    Djamel Bejaia




    0



    0
    Anonyme djamel
    23 février 2016 - 18 h 50 min

    C’est absurde d’organiser des
    C’est absurde d’organiser des élections dans un pays détruit, plus de la moitié de sa population a fui la guerre, ou des hommes, des femmes et des enfants meurent de faim ou par manque de soins. En fait je recommande a Mr Bachar El Assad de confier l’organisation de ces élections a Mr Ouyahia.
    Djamel Bejaia




    0



    0
    Anonyme
    23 février 2016 - 17 h 57 min

    LES DESSOUS MACABRES DE LA
    LES DESSOUS MACABRES DE LA GUERRE EN SYRIE

    La position des algériens, dans leur unanimité à lire leurs interventions sur les forum, les réseaux sociaux et dans la rue algérienne, contre la guerre en Syrie, était la bonne, idem pour le dossier libyen, seuls les algériens ont condamné fermement la barbarie en Syrie commis par les sionistes, les impérialistes, les français, les anglais inclus dans l’impérialisme barbares, les turques, les enturbannés de la Péninsule arabique. La raison de cette barbarie contre toute une civilisation millénaires, contre tout un peuple avait pour seul but de faire tomber Assad qui avait conclu avec l’Iran l’emplacement de pipelines sur le territoire syrien pour faire passer le pétrole iranien en Europe, sans passer par la Turquie. Les enturbannés ne l’ont pas accepté et ils ont détruit la Syrie avec l’aide des américains, des français, les anglais, des sionistes qui sont venus à la rescousse de leurs valets de la Péninsule arabique et pour sauver leurs intérêts.




    0



    0
    Anonyme
    23 février 2016 - 17 h 52 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 23. février 2016 – 15:02

    «Et Hocine Benhadid , le general en retrait , quelqu un , s en souvient ?»

    Non on ne l’oublie pas surtout pas un patriote comme lui, il faut agir pour dénoncer sa détention illégale, il faut le rappeler dans tous les forums comme celui-ci. Le régime illégitime de Bouteflika a humilié les patriotes généraux de l’armée algérienne, c’est inacceptable, pour faire ce qu’il veut de l’Algérie. Tous avec Benhadid et tous ceux qui ont subi l’injustice infâme du régime Bouteflika à leur endroit.




    0



    0
    Anonyme
    23 février 2016 - 17 h 43 min

    Par ahmed_de_batna (non
    Par ahmed_de_batna (non vérifié) | 23. février 2016 – 15:02
    la Syrie de Bachar est et restera souveraine et conquise par aucune puissance , ni russe ni américaine.
    ton raisonnement est erroné.




    0



    0
    mohamed el Maadi
    23 février 2016 - 15 h 17 min

    Depuis le début j’etait pour
    Depuis le début j’etait pour la Syrie et je savais que ce pays ne craquerais pas.Voyez vous au temps de l’émir Abd-el-Kader 2000 algérien ont fait le coup de poing pour défendre une idée celle de la justice et la défense des faibles.
    L’Emir avais mis dans chaque quartier assiégé un algérien et la foule en les voyant faisait demi tour.
    Ce que je veut dire c’est quand des hommes et des femmes sont déterminé rien ne les arrête et voir des Algériens souhaiter la chute de la Syrie et bien ce sont des traite à l’émir Abd-el-Kader qui non seulement était juste mais également déterminé à ce que les Algériens se fassent respecter.




    0



    0
    amal
    23 février 2016 - 14 h 47 min

    Erdogan n’aagi quepour son
    Erdogan n’aagi quepour son propre compte. Son rêve de revoir l’empire ottoman renaitre deses cendres.
    Le fait d’avoir protesté que les clés et le cachet d’alger ne lui ont pas été restitués à lui, maisà bouteflika en dit trés long.




    0



    0
    Anonyme
    23 février 2016 - 14 h 02 min

    Et Hocine Benhadid , le
    Et Hocine Benhadid , le general en retrait , quelqu un , s en souvient ?




    0



    0
    ahmed_de_batna
    23 février 2016 - 14 h 02 min

    CE QUE VOUS NE DITES PAS ET
    CE QUE VOUS NE DITES PAS ET QUE L’IRAN ET LA RUSSIE ONT CONQUI LA SYRIE ET ILO NE VONT PAS SORTIR POUR LONGTEMPS..
    DONC BACHAR N A FAIT QUE VENDRE AU PLUS OFFRANT POUR QU IL RESTE PRESIDENT.. C’EST SIMPLE.
    LES REBELES AVAIENT L’AIDE DES USA ET BACHAR CELUI DE LA RUSSIE DONC TOUT SE JOUE ENTRE PUISSANTS COLONIAUX.
    LE PEUPLE SYRIEN RESTERA SOUS LA MISERE DICTATURE POUR LONGTEMPS ENCORE.




    0



    0
    sahel
    23 février 2016 - 13 h 57 min

    La Syrie retrouvera la paix
    La Syrie retrouvera la paix (in chaalah!)mais le voyou d’ERDOGAN mettra son pays dans un marasme pire que la période « syrienne »
    *en effet le problème KURDE ne cessera pas chez lui,les Russes iront au finish avec le PKK,d’ailleurs ils ont ouvert un bureau à MOSCOU ,En France l’institut Kurde anciennement présidé par Mme MITTERAND fonctionne bien surtout avec la ligne aérienne PARIS/ERBIL?FRANKFURT/ERBIL;

    *il va y avoir de la casse ,un génocide incroyable se profile à l’horizon,et la Turquie se verra exclure de l’OTAN;

    *La Turquie ira crescendo vers la faillite et le chaos !

    ALLAH lui enverra la facture de 5 années de guerre et des centaines de milLiers de morts.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    23 février 2016 - 12 h 57 min

    Nous, de ce que l’Algérie
    Nous, de ce que l’Algérie compte de noble et sensible, nous souffrons devant ces femmes et jeunes filles de Syrie brusquement propulsées hors de leur territoire, et qui, le long de nos routes, attendent, souvent sans mot dire, pudiquement la charité des Algériens, dont beaucoup ont été les obligés de leurs aïeux lors de la barbare invasion française de ce territoire. Cet article laisse entendre que la voie est ouverte vers la paix… Une paix confisquée par des sionistes qui savent embrigader autrui pour les sales besognes. Si tout n’était pas parfait en Syrie, les Syriens y vivaient mieux que le pays confisqué, squatté par « Fabius », et tutti quanti, nommé France, qui n’a plus de France que le nom, obsolète, Marine Le Pen s’égosille en vain ! Tout cela fait que la Turquie est haïssable, ce harki de l’OTAN ne sait plus sur quel pied danser.
    Opinion d’un simple profane qui pour tout l’or du monde ne se mêlerait de ces sales « politiques ».




    0



    0
    RAMO
    23 février 2016 - 12 h 11 min

    C’était la seule alternative
    C’était la seule alternative pour arrêter la folie turque et ces provocation a répétition a une nouvelle extension d’un conflits russo-turque et ces conséquences sur toute la région et pourquoi pas sur le monde entier, pourquoi la Turquie agit elle de la sorte???




    0



    0

Les commentaires sont fermés.