L’énigme Schengen

Par Kamel Moulfi – Même avec un visa Schengen, le passeport algérien ne garantit pas l’entrée dans cet espace européen. C’est ce qui ressort, en définitive, du brouillamini médiatique de ces derniers jours, alimenté par des interventions en apparence contradictoires émanant de la compagnie Air Algérie et de la Délégation de l’Union européenne à Alger. Air Algérie maintient que le détenteur du visa Schengen doit voyager d'abord dans le pays qui l'a établi, tandis que la Délégation de l'UE dit le contraire – apparemment, du moins. Certains médias ont rapporté indistinctement, parfois dans la même édition, la chose et son contraire. Qui croire ? La contradiction est de taille et a de quoi décourager l’Algérien qui envisage de se rendre dans un pays de l’espace Schengen. Qui est à l'origine de ce quiproquo ? Pourquoi le PDG d'Air Algérie a-t-il lancé ce pavé dans la mare en parlant carrément de pénalité de 5 000 euros par voyageur qui serait accepté à bord sans respecter les règles de l'UE ? Il faut rappeler qu’il y a eu des précédents. En mai 2012, deux cadres algériens ont été maltraités et expulsés de l’aéroport allemand de Francfort pour avoir établi leur visa au consulat de France et non pas auprès du consulat d’Allemagne à Alger. Ils comptaient regagner Alger à la fin de l’événement en passant par Paris. Leur affaire médiatisée avec grand bruit a pris, à l’époque, l’allure d’un scandale (voir : www.algeriepatriotique.com/…/algeriens-refoules-d-allemagne-le-ministr..). Un an avant, en mars 2011, c’était un groupe de touristes algériens voyageant avec un tour opérateur, qui était refoulé du même aéroport de Francfort par lequel il transitait pour aller en Slovénie. Les Algériens expulsés avaient des visas délivrés par les autorités consulaires de Slovénie et non pas d’Allemagne à Alger. A Francfort, l’explication donnée dans les deux cas a été : «détournement du motif pour lequel le visa a été délivré». Le code des visas européens et le code des frontières Schengen n’offrent pas, de toute évidence, aux voyageurs algériens «en règle» l’assurance d’entrer sur le territoire de leur destination. Faut-il s’en étonner ? La liberté de circulation des personnes ne fait pas partie des droits de l’Homme aux postes-frontières des pays Schengen.
K. M.

Comment (19)

    Rascasse
    27 avril 2016 - 7 h 55 min

    Tous ce qui intéresse
    Tous ce qui intéresse l’algérien d’aujourd’hui et constitue ses seules centres d’intérêt ; football, viande du ramadan, visa, la golf et blonda, pendant ce temps là les zaouias décident encore une fois de notre avenir.




    0



    0
    Anonyme
    27 avril 2016 - 2 h 19 min

    Nous autres Algériens on
    Nous autres Algériens on n’aiment personne, ni les Européens, ni les Arabes , ni les Kabyles, ni les Marocains, ni les tunisiens, ni les noirs, ni les blancs, ni les jaunes, ni nos voisins, ni les Paysans, ni les citadins et on se demandent pourquoi les autres ne nous aiment pas. Alors un peu de sérieux!!!!!
    Quant on veut recevoir, il faut savoir donner
    A bon entendeur.




    0



    0
    soleil
    26 avril 2016 - 21 h 59 min

    Moi en tant que citoyen d’un
    Moi en tant que citoyen d’un pays dont le président malade(que dieu le guérisse)se soigne en suisse et en France,donc ne fait pas confiance aux médecins algériens,je demande à toutes les nations de nous retirer à leur tour cette confiance.




    0



    0
    Anonyme
    26 avril 2016 - 21 h 48 min

    En fait pourquoi les pays
    En fait pourquoi les pays schengen ne centralisent pas leur visa au niveau de TLS contact AVEC UN GUICHET UNIQUE ??. Une fois le visa obtenu, on ira dans n’importe quel pays de l’espace schengen.




    0



    0
    anonyme
    26 avril 2016 - 21 h 46 min

    @selecto, arrête ton
    @selecto, arrête ton populisme à deux balles !




    0



    0
    Anonyme
    26 avril 2016 - 21 h 45 min

    Honny (non vérifié) | 26.
    Honny (non vérifié) | 26. avril 2016 – 21:28

    Quand on ne sait pas , on ouvre pas sa bouche ou on écrit pas n’importe quoi. J’avais obtenu le visa schengen par le consulat de France,en Février 2016 par ces escrocs de TLS CONTACT, j’ai voyagé par ALITALIA pour aller à Milan et rejoindre LYON, mais… de Milan j’ai été refoulé. Messieurs d’AIR ALGERIE ont raison de donner une telle information. Et ce pas uniquement valable aux Algériens, c’est valable pour toutes les autres nationalités hors schengen.
    Merci AIR ALGERIE d’avoir avisé ses concitoyens.




    0



    0
    Honny
    26 avril 2016 - 20 h 28 min

    ridicule histoire et toujours
    ridicule histoire et toujours notre Air Couscous impliqué.

    Saviez vous que Air algérie est actuellement la seule compagnie à l’aéroport d’Alger à appliquer cette consigne, donc si vous voulez aller en France avec un visa espagnol p.ex. prenez Air France ou Aigle Azur, aucun problème de passage, faut être juste en règle avec vos papiers (assurance, hotel…) si on les demande éventuellement. moi on me les a jamais demandé et je pars régulièrement en France avec d’autres visas sans problème.
    saviez vous aussi que Air Algérie est la seule compagnie au monde qui ne réserve pas de vols au-delà de la saison considérée par ex. de Mars à Octobre 2016, essayez de faire une réservation en novembre 2016 et vous verrez. Alors que prenez toutes les autres compagnies (prenez la RAM ou TUNISIA comme comparaison juste) , on vous réserve même pour 2018 si vous voulez. En 2016 ils sont pas capables avec tous les outils informatiques de prévoir au delà de leur nez et c’est comme çà à tous les niveaux!




    0



    0
    Anonyme
    26 avril 2016 - 19 h 58 min

    Avant dans les années 80 j’ai
    Avant dans les années 80 j’ai voyagé en europe y’avait des pays qui exigeaient des visas et d’autre non ,j’ai bourlingué un peu partout,

    et…….les problemes moi,je les avais avec notre PAF et notre douane

    messieurs, eh oui!!!!!je ne rentre pas dans les détails,mais les algériens les ont vécut!




    0



    0
    selecto
    26 avril 2016 - 18 h 54 min

    @Par cirta (non vérifié) |
    @Par cirta (non vérifié) | 26. avril 2016 – 11:18
    @Par Buck John. (non vérifié) | 26. avril 2016 – 11:25
    @Par amal (non vérifié) | 26. avril 2016 – 13:14
    @Par Anonyme (non vérifié) | 26. avril 2016 – 16:17
    __________________________________________________

    Tu as raison la balance de défendre Air Algérie qui n’a rien d’une compagnie nationale en réalité même les emplois sont réservés à vos proches.




    0



    0
    Anonyme
    26 avril 2016 - 15 h 17 min

    L’union européenne à répondu
    L’union européenne à répondu que oui, les détenteurs algériens d’un visa schengen délivré par une ambassade peuvent entrer par l’un des pays de l’espace schengen sans probléme,c’est parce que l’union européenne est un pays de droit et que dès qu’un droit est effectif, il est accordé;dans ce cas precis,les officines européenne octroient des visas »Schengen » et automatiquement n’importe quel pays de cet espace vous permet d’entrer par ses frontiéres,sinon ce n’est plus un visa « schengen »,mais seuleument national!!




    0



    0
    Anonyme
    26 avril 2016 - 15 h 08 min

    Alors que nous voyagions
    Alors que nous voyagions chaque année en Europe; mon epouse et moi, des les années 1970, nous n’y avons plus mis les pieds depuis l’instauration du visa. Je n’ai pas renouvelé mon passeport perimé depuis plus de 20 ans.




    0



    0
    amal
    26 avril 2016 - 12 h 14 min

    L’origine de ce quiproquo est
    L’origine de ce quiproquo est l’union européenne qui a exigé d’air algérie de ne laisser descendre les voyageurs que dans le pays ayant établi le visa. Et l’algérie n’est pas le seul pays soumis à ce règlement.
    L’union européenne a besoin de jeunes pour travailler et auxquels elle pourra éventuellement et à tout moment signifier qu’il n’y a plus de travail pour eux.
    Les personnes agéees, les femmes, les personnes qui n’ont pas d’instruction n’ont rien à y faire et seront donc automatiquement refouléees dans leurs pays d’origine.

    en allemagne la CDU essaye de passer son avis comme quoi il faudrait accorder l’asile aux homosexuels nord-africains, voilà qui va inciter certains jeunes à devenir des tantes … alors que bizarrement les femmes homosexuelles sont elles regardéees d’un mauvais oeil, allez savoir ppurquoi.
    Les algériens, puisqu’ils ont fréquenté les marocains et que ces derniers ont saturé la patience et la bienveillance de ces pays à leur égards – d’autant plus que certains algériens s’identifient aux marocains, les fréquentent et ont étét utilisés pour écouler leur drogue – sont traités de la même manière.
    Les OCCIDETAUX ont un code de l’honneur; celui qui est pris la main dans le sac DE SES SEMBLABLES peut EN ARRIVER jusqu’à se suicider; la démission dans ces cas est normale. Pour eux donc, nous sommes des extra-terrestres qui ne méritent aucun égars puisque nous n’avons pas les mêmes valeurs qu’eux.
    À leurs yeux nous sommes tous des bouchouareb, nous n’avons pas froid aux yeux, pire, nous ne faisons pas la diference entre ce qui est bien et ce qui est mal et nous manquons de discipline au point de n’être même pas capable d’avoir honte.




    0



    0
    TheBraiN
    26 avril 2016 - 12 h 14 min

    C’est une question de NIF
    C’est une question de NIF !
    Le respect , ça se mérite !
    Ceci vaut plus pour certains « dirigeants Algériens » mais aussi pour le peuple lui-même !




    0



    0
    Bison
    26 avril 2016 - 11 h 24 min

    Morale de l’histoire il vaut
    Morale de l’histoire il vaut mieux pour un algerien voulant se rendre en europe de l’ouest voyager sans passeport et sans visa du tout ! Harag! C’est plus sur! Le respect des autres se mérite ne se décrète pas et tant qu’on aura pas assimilé cet règle élémentaire les conséquences seront toujours les mêmes, humiliation sur humiliation et pas la peine de faire appel aux explications faciles et toutes prêtes exemple racisme, islamophobie,…dans la mesure plein d’étrangers sy rendent sans subir tout ça! Donc il faut chercher les raisons en nous même!




    0



    0
    Anonyme
    26 avril 2016 - 10 h 35 min

    Par USMS (non vérifié) | 26.
    Par USMS (non vérifié) | 26. avril 2016 – 11:00
    VOTRE COMMENTAIRE EST EXCELLENT ,VOUS AVEZ TOUT DIT, BRAVO.




    0



    0
    selecto
    26 avril 2016 - 10 h 32 min

    Même les responsables
    Même les responsables Algériens avec leurs passeports diplomatiques sont humiliés à leur arrivées en France pour ne pas parler du simple citoyen.




    0



    0
    Buck John.
    26 avril 2016 - 10 h 25 min

    Il n’y a pas d’énigme
    Il n’y a pas d’énigme Schengen ! On croirait toujours un combat des ressortissants algériens contre le reste du monde .Si vous déposez une demande de visa pour la Pologne c’est pour aller en Pologne pas pour aller en Allemagne ,ce n’est pas difficile a comprendre ,quand on trouve des voyageurs a l’aéroport de Rome avec des visas pour Malte ,on est en doit de se poser des questions et ne pas faire appel systématiquement a la discrimination ! On ne peut pas nier qu’il y a chaque années des centaines de clandestins ou d’algériens dépassant la durée légale de leur séjour entrants ainsi de fait dans l’illégalité .




    0



    0
    cirta
    26 avril 2016 - 10 h 18 min

    Ca toujours été le cas et pas
    Ca toujours été le cas et pas que pour les Algériens
    Tout dépend du type de visa, un code (lettre) est apposé sur le visa
    Il y a des visas qui autorisent à rentrer par n’importe quel pays et d’autres pas. Je ne comprends pas tout ce débat médiatique
    Air Algérie a bien fait de communiquer car si un voyageur doit obligatoirement entrer dans l’espace Schengen par le pays qui lui a délivré le visa, c’est la compagnie qui non seulement est obligé de rapatrier le voyageur mais elle paye aussi une amende de plusieurs milliers d’euros
    Donc mieux vaut se renseigner, bien vérifier le type de visa pour éviter tout problème




    0



    0
    USMS
    26 avril 2016 - 10 h 00 min

    A quand une décision « rojla »
    A quand une décision « rojla » de tous les ALGERIENS de boycotter l’Europe occidentale et ses produits et se tourner vers les pays qui nous respectent un peu car pour le grand respect, il ne faut pas rêver. Li Kader rouhou, ikadrouh ennes. Malheureusement, avec toutes les casseroles traînées par « nos » responsables et le comportement de certains de nos compatriotes, nous récoltons ce que nous semons.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.