Hostilités ouvertes

Par R. Mahmoudi – Le patron du groupe agro-industriel Issad Rebrab est tombé à bras raccourcis sur le pouvoir en place qu’il accable des pires accusations. Son attaque frontale contre Bouteflika propulse l’homme le plus riche d’Algérie au panthéon des opposants les plus farouches au «système», les plus jaloux de leur «kabylité» face au «clan d’Oujda» et, surtout, les plus déterminés à lui tenir tête, nonobstant toutes les hostilités. Il faut dire que l’homme commence à séduire dans certains milieux politiques portés sur la «préférence identitaire» et chez ceux qui cherchent désespérément une alternative, un antidote à l’éventualité d’une candidature fatale d’un Chakib Khelil qui tétanise aujourd’hui nombre d’Algériens. Ses déclarations sur ses nombreux projets qui auraient pu sortir le pays du sous-développement mais qui ont été empêchés par le pouvoir (voir article par ailleurs) sont autant d’avances qui serviraient bien comme slogans pour une campagne électorale et qui laissent réellement croire que l’homme serait tout à fait disposé à investir le champ politique et à se lancer dans la bataille électorale. En cela, il peut compter sur une assise militante et populaire, sur plusieurs médias – dont il est soit le patron, soit l’acquéreur, soit le mécène –, mais aussi sur l’appui d’un ou de plusieurs partis politiques de l’opposition qui lui sont acquis. Il faut dire que ce n’est pas la première fois qu’Issad Rebrab a laissé planer son intention de se placer au-devant de la scène politique. Lors de son conflit avec le gouvernement en octobre dernier, alors qu’il se trouvait au Brésil, il s’était lancé dans un micmac inédit avec le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouraeb, en donnant l’impression de vouloir défier le gouvernement ou, en tout cas, en découdre avec certains pontes du système.
R. M.

Comment (35)

    Anonyme
    14 mai 2016 - 1 h 19 min

    A tahar: port de bejaia
    A tahar: port de bejaia terrain incessible: ce terrain est sous concession y’a si tahar,non cédé! Rachat de sociétés publiques: lesquelles si tahar? Cites en une stp!! Crédits non remboursés?? Tu croies au père Noël?? Quelqun dans ces cas là ne défie pas le pouvoir,il se couche y’a si tahar,il se tait et fait le larbin!! Réfléchis un peu!




    0



    0
    TheBraiN
    5 mai 2016 - 13 h 42 min

    @Anonyme
    A force de répéter

    @Anonyme
    A force de répéter un mensonge, on finit pas faire croire que c’est une vérité.
    Ton histoire bidon de prêts non remboursés qu’avait colporté le neveu de Boukharobba, en visant sans avoir le courage de le nommer Rebrab, est de la pure calomnie. La preuve quand Rebrab (après lui avoir répondu) la mis au défi de se justifier, ton Boukharobba s’est totalement dégonflé, et à déclarer dans une mise au point à El Watan qu’à aucun moment il ne visait Rebrab. Pitoyable.
    http://algeriepatriotique.com/article/issad-rebrab-repond-au-neveu-de-houari-boumediene
    ——————————–
    Je précise (entre autres prêts):
    Un prêt non remboursé (200 millions de dollars) destiné à l’achat de rond à béton !
    Un rond de béton qu’il a été le seul à « avoir le droit d’importer » et qu’il a revendu au prix fort sans rembourser le moindre centime !




    0



    0
    TheBraiN
    5 mai 2016 - 8 h 23 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 4.
    @ Anonyme (non vérifié) | 4. mai 2016 – 17:28
    A the Brain
    Que ´M.Idjerouidene se christianise ou se judaïse où est le problème ? Ton cerveau daeshise est tellement étroit et plein de haine. La liberté de conscience ça te dit quelque chose ?
    ————–
    C’était pour répondre à un « rabbi yerahmou » qu’on ne destine pas aux non-musulmans mais comme vous n’avez pas lu ou pas compris …




    0



    0
    TheBraiN
    5 mai 2016 - 8 h 22 min

    Si tu prenais la peine de te
    Si tu prenais la peine de te renseigner avant de débiter des trucs pareils?
    À ton avis pourquoi y a t-il eu une prière de djanaza sur le défun?
    De même que sur rebrab le tissu de mensonges … s’il avait été coupable d’une seule de ces choses il serait en prison, vu qu’il ne fait pas partie du clan de ceux pour lesquels le vol et la diapidation des biens publics est halal.
    Tu trouves que c’est un monopole de rebrab, lorsque la société lesieur francaise a été ramené pour produire de mayonnaise? Une usine de mayonnaise? Tu sais ce que fait lesieur?
    Au moins, lorsqu’on veut mentir il faut essayer de le faire passer en s’informant.
    ————————
    1-Rebrab n’est qu’un prête-nom qui roule pour un clan du pouvoir !
    Tu comprendras vite pourquoi il n’est pas en prison .
    2-Que vient faire la mayonnaise là-dedans ?
    Rebrab bénéficie du monopole de l’huile et du sucre dont il fixe les prix (que les autres « importateurs » et « industriels » doivent absolument respecter).

    PS : LESSIEUR n’est pas un concurrent de CEVITAL pour les huiles car ils ne sont pas dans la même gamme de qualité ni de prix !




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2016 - 8 h 00 min

    UN homme qui a erige sa
    UN homme qui a erige sa fortune sur les passe droits le monopole et la prédation des banques publiques pense avoir le pouvoir a portée de main en se disant puisque Ali haddad ancien vendeur da quarantita grâce au gré a gré devient milliardaire en dollars et contrôle aujourd’hui l’état pourquoi pas moi qui a un niveau légèrement supérieure et surtout je suis cote a l’Elysée.




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2016 - 6 h 57 min

    @ TheBrHaiNe (non vérifié) |
    @ TheBrHaiNe (non vérifié) | 4. mai 2016 – 16:25
    A force de répéter un mensonge, on finit pas faire croire que c’est une vérité.
    Ton histoire bidon de prêts non remboursés qu’avait colporté le neveu de Boukharobba, en visant sans avoir le courage de le nommer Rebrab, est de la pure calomnie. La preuve quand Rebrab (après lui avoir répondu) la mis au défi de se justifier, ton Boukharobba s’est totalement dégonflé, et à déclarer dans une mise au point à El Watan qu’à aucun moment il ne visait Rebrab. Pitoyable.
    http://algeriepatriotique.com/article/issad-rebrab-repond-au-neveu-de-houari-boumediene




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2016 - 3 h 14 min

    J’ai soutenu, je soutiens et
    J’ai soutenu, je soutiens et je soutiendrai toujours Mr REBRAB, contre les pires traîtres et ennemis du peuple Algérien : le clan d’oujda.
    Je souhaite vivement voir Mr REBRAB devenir Président de la république.




    0



    0
    Anonyme
    4 mai 2016 - 20 h 55 min

    Qui sauvera l’honneur de
    Qui sauvera l’honneur de notre Nation???




    0



    0
    amal
    4 mai 2016 - 20 h 16 min

    @Par TheBraiN (non vérifié) |
    @Par TheBraiN (non vérifié) | 4. mai 2016 – 16:25
    Tu as dis:
    Mr Rebrab , que vous défendez tant , n’est pas un saint (waliye sali7) qui s’est enrichi par , simplement, son travail .
    C’est vrai que c’est du « travail » et de la « sueur » que de bénéficier de crédits bancaires qu’on ne rembourse jamais (1990) , de monopoles de fait (sucre et huile), de terrains incessibles (le port de Béjaia) , d’autorisations de transferts de devises vers l’étranger au mépris des lois de la république ….
    Je ne vais même pas m’étaler sur ce point !
    Les Italiens , tout comme d’autres, aiment l’argent des arabes surtout lorsqu’il fait travailler leurs enfants .
    Idjerouidène , paix à son âme puisque il s’est christianisé,ne serait jamais devenu ce qu’il …devint es’il était resté en Algérie sauf s’il avait les mêmes appuis que Mr ….Rebrab .
    Ça c’est sur !

    Je réponds:
    Si tu prenais la peine de te renseigner avant de débiter des trucs pareils?
    À ton avis pourquoi y a t-il eu une prière de djanaza sur le défun?
    De même que sur rebrab le tissu de mensonges … s’il avait été coupable d’une seule de ces choses il serait en prison, vu qu’il ne fait pas partie du clan de ceux pour lesquels le vol et la diapidation des biens publics est halal.
    Tu trouves que c’est un monopole de rebrab, lorsque la société lesieur francaise a été ramené pour produire de mayonnaise? Une usine de mayonnaise? Tu sais ce que fait lesieur?
    Au moins, lorsqu’on veut mentir il faut essayer de le faire passer en s’informant.




    0



    0
    tahar
    4 mai 2016 - 19 h 24 min

    @Par Thidhet (non vérifié) |
    @Par Thidhet (non vérifié) | 4. mai 2016 – 18:33

    Mr Rebrab, dans les années 70, tenait un bureau de comptabilité au 1er etage, d’un petit immeuble d’un etage, à el-harrach. Sur une transversale entre le rue cheikh bouamama (ex marechal joffre) et la rue ahmed Aouane (ex rue arago).A cette époque, il était également associé dans une petite entreprise métallurgique, devenue plus tard, PROFILOR. En tant qu’homme, il est absolument remarquable, compétent, travailleur, et animé d’une ambition démesurée.

    Tu as raison de souligner que Rebrab n’a investi que dans les créneaux de la grande consommation, qui rapportent vite et beaucoup. Il n’a fait que ce que font la plupart des gros industriels algériens  » la transformation » a partir de produits de base importés. On nous a jamais expliqué comment il a fait pour transférer ou plutot pour engranger de l’argent hors d’Algérie. Peut-être qu’il a fait comme tout le monde, en surfacturant ses importations, pour récupérer le trop versé de l’autre coté, auprès de fournisseurs complaisants ou intéressés ? Les entreprises nationales ont fait cela pour detourner l’argent public, les entreprises privées ont fait cela pour transférer illégalement de l’argent, grugeant les impots et grevant le pouvoir d’achat des citoyens. C’est un sport pratiqué depuis des décennies et ce n’est que maintenant que les pouvoirs publics font semblant de s’en rendre compte.
    Une fois que leurs comptes et ceux de leurs « parrainés » se sont bien remplis. Tout le monde s’étonne en lisant des chiffres faramineux d’importation de tels ou tels produits, en nous disant, que les algériens sont les premiers consommateurs de sucre au monde, les premiers consommateurs de blé, de bière, de chewing-gum, etc…Tout ceci est faux, il s’agit simplement de surfacturation, pour les besoins de transferts de capitaux.

    Concernant son profil de candidat-président, je ne crois pas qu’un homme qui déclare qu’il est victime d’une cabale anti-kabyle (menée par des ministres kabyles) soit à la hauteur d’un poste qui requiert mesurer la portée de ses propos devant les caméras.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.