«Nous ou le chaos !»

Par Rabah Toubal – A l'ombre de la dégradation de l'état de santé du président Abdelaziz Bouteflika, clairement montrée par les effroyables images qui ont été diffusées sur ses rencontres avec différentes personnalités étrangères, depuis l'accident vasculaire cérébral qui l'a foudroyé en avril 2013, le pouvoir manœuvre tous azimuts pour imposer au peuple algérien une succession clanique. Au lieu donc de la résignation voire même de l'adhésion à son projet, qu'il escomptait de la part du peuple, qu'il n'a cessé d'humilier et de menacer de toutes les représailles, depuis avril 1999, le pouvoir a suscité au sein du peuple algérien, tous partis politiques, régions, couches sociales, catégories socio-professionnelles confondus, une mobilisation extraordinaire et un rejet quasi-unanime de son entreprise destructrice de la nation algérienne. Il en est de même au sein de l’administration, dont les décideurs politiques actuels ont investi massivement les postes de direction grâce au pouvoir de nomination et de limogeage, dont le président Bouteflika a usé et abusé depuis son avènement, à des fins purement népotistes et régionalistes. Ce pouvoir et ses protecteurs, à l'intérieur et à l'extérieur du pays, ses protégés, ses obligés et ses serviteurs zélés sont aujourd'hui isolés à l'intérieur du pays et discrédités à l'étranger malgré les concessions majeures qu'il a accordées à différentes puissances étrangères pour avoir leur bénédiction et acheter leur silence sur leurs multiples abus. Au lieu de demander pardon au peuple algérien, pour les abus, méfaits et forfaits commis depuis dix-sept ans, dans les conditions honteuses que l'on sait, il persévère dans une fuite en avant suicidaire, qui fourvoie notre pays dans une impasse dangereuse et aggrave considérablement son cas déjà désespéré, en refusant d'assumer démocratiquement le bilan désastreux de son long règne qui s'achève tragiquement.
R. T.

Comment (26)

    Lakhdar
    10 mai 2016 - 5 h 47 min

    Anonyme du 6 mai .20.o6, tu
    Anonyme du 6 mai .20.o6, tu as raison car je connais de très nombreux frères et soeurs de l’Oranie qui désapprouvent totalement ce que font Bouteflika et son clan, en prétendant qu’ils le fassent en leurs noms pour mieux tromper les gens.C’est aussi le cas de Tlemcen qui renient ces Marocains qui salissent son imagent en l’associant à eux.




    0



    0
    Anonyme
    6 mai 2016 - 19 h 04 min

    si vous entêtez à mettre dans
    si vous entêtez à mettre dans le même panier la population de l’ouest(l’oranie) et le pouvoir actuel,c’est que vous faites preuve d’un manque flagrant de discernement et ainsi vous en ajoutez davantage à la division et à la fracture et alors là bonjour au véritable régionalisme.tachez de spécifier pour ne pas généraliser,cibler et non pas tirer dans le tas.on en a marre des termes  » clan d’Oujda » »le clan de Tlemcen »les gens de l’ouest » on en a assez.




    0



    0
    Anonyme
    6 mai 2016 - 18 h 49 min

    si vous entêtez à mettre dans
    si vous entêtez à mettre dans le même panier la population de l’ouest(l’oranie) et le pouvoir actuel,c’est que vous faites preuve d’un manque flagrant de discernement et ainsi vous en ajoutez davantage à la division et à la fracture et alors là bonjour au véritable régionalisme.tachez de spécifier pour ne pas généraliser,cibler et non pas tirer dans le tas.on en a marre des termes  » clan d’Oujda » »le clan de Tlemcen »les gens de l’ouest » on en a assez.




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2016 - 20 h 30 min

    Tout l’état civil de l’ouest
    Tout l’état civil de l’ouest sera révisé avec l’assistance des patriotes de l’ouest!!toute falsification sera sanctionnée au max de la peine requise!




    0



    0
    Facts Only facts
    5 mai 2016 - 20 h 05 min

    Je n’ose pas imaginer les
    Je n’ose pas imaginer les messages d’insultes des rescapés des rafles de 1975 à l’endroit de l’éditorialiste..
    Grine va t il s’attaquer à AP ?




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2016 - 19 h 14 min

    Oui M le journaliste. Après
    Oui M le journaliste. Après 16 ans de règne absolu,des rentrées en $ jamais égalées on nous a menés à la faillite et nous demande de les soutenir pour continuer!! 4 mandats d’échecs et ils veulent continuer! Même au bac on ne peut doubler qu’une fois! Il décerne le titre de meilleur ministre à un individu qui obligé l’Algérie a importer de l’essence en 2016 !! Ghozali de 65 a 78 a construit combien de raffineries et complexes pétrochimiques!!!




    0



    0
    Salah
    5 mai 2016 - 15 h 09 min

    Après le fameux « La peste ou
    Après le fameux « La peste ou le choléra » de Said Sadi, « Nous ou le chaos » d’un autre Said. Décidément la pauvre Algérie n’est pas sortie de l’hôpital.




    0



    0
    Hassan
    5 mai 2016 - 12 h 59 min

    Tu as raison anonyme sur le
    Tu as raison anonyme sur le caractère foncièrement régionaliste de ce pouvoir entre les mains des marocains. Pour ta gouverne, plus d’un million de marocains vivant en Algérie ont eu la nationalité algérienne depuis 1999.
    Ces gens falsifient à outrance l’histoire de notre pays et détruisent la personnalité des Algériens et Algériennes de souche. Ils pratiquent une véritable politique de dépossession des Algériens de leur culture et de leur identité. C’est pour cela donc qu’il est urgent qu’ils soient chassés de leurs postes.




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2016 - 12 h 44 min

    Personnellement dès le
    Personnellement dès le premier mandat j’ai entendu des voix pour dire que c’était le pire candidat qui a été ramené celui qui allait se servir du pouvoir pour des desseins régionalistes et revanchards….La suite leur a donné raison.

    Le pire c’est qu’il a ensuite flingué tout ceux qui l’ont coopté. Il confirmait ce que ceux qui l’avaient connu par le passe ne cessaient de mettre en garde : Le nepotisme le cynisme et l’extrémisme de cet homme qui s’est toujours rêvé un destin à la hassan 2, un monarque qui l’avait toujours fasciné.

    C’est pas par hasard qu’il s’est entouré de rescapés des raflles de 1975. Il lui fallait des hommes de main aussi haineux que lui….Regardez le résultat après 17 ans de pouvoir…




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2016 - 12 h 41 min

    « le pouvoir manœuvre tous

    « le pouvoir manœuvre tous azimuts pour imposer au peuple algérien une succession clanique »

    Avec cette phrase, vous avez tout dit.




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2016 - 12 h 39 min

    …il faut répéter sans cesse

    …il faut répéter sans cesse la supercherie qui consiste à faire passer Bouteflika pour celui qui a ramené la paix.

    Il est venu à la fin quand Mr Zeroual les services de sécurité et le peuple algérien ont vaincu l’hydre islamiste.
    Avant il était comme Grine le donneur de leçon : à l’abri à l’étranger.




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2016 - 12 h 33 min

    Bravo Bravo Bravo…..Quel
    Bravo Bravo Bravo…..Quel bonheur de lire les propos de Rebrab et de lire cet edito!!!!

    Excellent résumé de ce que les algériens pensent et vivent au quotidien! !

    BRAVO BRAVO POUR CET EDITO!!!

    PILE POIL DANS LE MILLE.

    Attendez vous à quelques charges des baltaguis régionalistes et revanchards haineux….Mais l’écrasante majorité des algériens partagent le même constat…

    Je prie pour de futures rafles comme en 1975 pour nous débarrassé de tous ces larbins de ce clan qui ont effectivement massivement squatté nombre de postes dans les ministères les représentations consulaires et même certains services d’état civil de communes à l’ouest ( avec les risques de trafics de papier et d’identité…)

    Soyez vigilant avec ces néo colonisateurs venus de l’ouest avec la complicité de la France…Ce ne sont pas des fantasmes….Ouvrez les yeux!




    0



    0
    Khellaf
    5 mai 2016 - 12 h 20 min

    A l’instar des Amara
    A l’instar des Amara Benyounès, Amar Ghoul, Amar Saâdani et Ahmed Ouyahia, les sbires du pouvoir ne savent qu’insulter et menacer ceux qui ne sont pas d’accord avec eux. C’est leur conscience troublée qui les rend si agressifs et féroces ?




    0



    0
    Bahmad
    5 mai 2016 - 11 h 24 min

    Ces voyous de Saidani,
    Ces voyous de Saidani, Khelil, Ghoul et leur maitre Said Bouteflika jouent avec le feu qui va brûler leurs mains sales.




    0



    0
    Bahmad
    5 mai 2016 - 11 h 03 min

    Vigilance, vigilance,
    Vigilance, vigilance, vigilance car on n’est jamais assez vigilants avec ces enfants de putes dont le seul objectif est d’appauvrir le peuple algérien pour le dominer plus.
    Ce sont des bêtes blessées qui sentent leur fin approcher c’est pour cela qu’ils sont dangereux pour le peuple et pour le pays.




    0



    0
    raselkhit
    5 mai 2016 - 10 h 35 min

    On dirait un article de
    On dirait un article de « Monde Afrique ou Libération » Désolant pour un journaliste se voulant algérien qui vient nous rabâcher du refroidi venant de l’autre coté Le journalisme se veut être le reflet d’une vision politique bien précise et surtout reflétant une opinion « NATIONALE » et non d’un pays étranger aux intérêts bien précis .Il suffit d’aller se balader aux fins fonds du pays pour se rendre compte de l’écart entre cet article écrit à partir de Paris et les réalités nationales .Le peuple algérien ne mérite pas d’être méprisé à un tel point Ce peuple mérite un peu plus de respect il a payé très chèrement son indépendance et sa stabilité après la décennie NOIRE . Faire une analyse politique nécessite un minimum d’honnêteté de sincérité de compétence et surtout de nationalisme à défaut de patriotisme




    0



    0
    Azzouzi
    5 mai 2016 - 10 h 03 min

    Inshallah ils partiront sans
    Inshallah ils partiront sans le chaos et notre pays ne se portera que mieux sans ces prédateurs qui ont investi toutes les institutions de la République.




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2016 - 9 h 30 min

    Nous sommes pour un front
    Nous sommes pour un front national patriotique pour s’opposer au clan en place et préparer une élection présidentielle même anticipée.
    Il est urgent de constituer ce front car les choses sont entrain de se précipiter d’une manière incroyable. Ce clan ne peux pas tenir jusqu’à la fin du mandat car le président est très malade.

    Il faut éviter le remplacement du président BOUTEFLIKA(malade) par le président du sénat ou de l’assemblée nationale d’ici la fin de l’été.

    Le président ne peux pas tenir jusqu’à le fin de l’année.IMPOSSIBLE




    0



    0
    Bourdouz
    5 mai 2016 - 9 h 14 min

    Que veulent-ils de plus ? Ils
    Que veulent-ils de plus ? Ils ont mis le pays hors temps en dilapidant de manière criminelle les ressources financières qui auraient pu lui assurer une bonne base industrielle pour son développement économique totalement compromis pour des décennies encore pour ne pas dire à jamais compromis.
    Ils ont profondément divisé les Algériens et les Algériennes qui ont perdu leurs repères et ils continuent à nous menacer pour ne pas quitter les postes qui les rendent fous à l’image de leur vieux parrain moribond. Non, non et non BASTA, vous ne pourrez pas continuer à humilier le pays impunément.




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2016 - 9 h 02 min

    Il faut se préparer dés
    Il faut se préparer dés maintenant,pour la suite ,une sorte de tribunal à la nuremberg!On aura du pain sur la plache!il faut aussi se préparer pour les rappatrier de l’étranger ceux qui s’échapperont!!




    0



    0
    Hamid
    5 mai 2016 - 8 h 45 min

    Tout est bien vu et
    Tout est bien vu et correct.
    Des situations pareilles sont normalement traitées de trahison et de jugement. L’armée a une grande responsabilité dans ce qui arrive car elle a cautionné ce desastre qu’elle n’a jamais vu venir. Elle doit donc se racheter et 100% du peuple – moins les rapaces et les mercenaires – soutiendront toute action de nettoyage qui mettra de l’ordre dans le pays et déraciner la corruption qui est pratiquée a une échelle gigantesque. Seule l’armée retrablira l’ordre, le respect et la discipline et surtout un nationalisme qui gommera tout regionalisme.
    Il ne faudrait pas s’attendre a ce que des rapaces mercenaires soutenus par la mafia internationale puisse aider ce pays et ce peuple. Ils sont venus pour les détruire; ca c’est une certitude. De quoi le peuple a besoin comme evidence pour voir qu’il est dévalisé en plein jour et qu’on « halalise » ce hold-up par une justice du clan et pour seulement le clan.




    0



    0
    lhadi
    5 mai 2016 - 8 h 22 min

    .
    Si le renard est dans le

    .

    Si le renard est dans le poulailler, je comprends que même les poules puissent s’organiser.
    .
    Mais les renards, pourquoi s’organiseraient-ils si ce n’est pour un seul objectif : manger les poules et… les coqs aux pattes dans la bouse.
    .
    Fikou y’a nass
    .
    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Thidhet
    5 mai 2016 - 7 h 44 min

    Merci AP, seul et unique
    Merci AP, seul et unique journal à conjuguer patriotisme et attachement indéfectible aux intérêts ultimes du pays d’une part, et, d’autre part refus catégorique de se taire face aux abus du clan au pouvoir.




    0



    0
    Bourdouz
    5 mai 2016 - 7 h 41 min

    Ils auraient du dire « Nous et
    Ils auraient du dire « Nous et le chaos » mais ils ne veulent pas voir la triste réalité du pays en face pour ne pas rendre des comptes de leur gestion catastrophique de notre pays depuis 1999. Il ne pourront que retarder ce jour qui viendra fatalement même si le peuple algérien sait très bien le mal qu’il ont fait au pays et à lui aussi.




    0



    0
    Saâd
    5 mai 2016 - 7 h 19 min

    « Nous ou le chaos », « Nous ou
    « Nous ou le chaos », « Nous ou le déluge », ce genre de déclarations de guerre contre le peuple algérien, prouvent que la débandade n’est pas lointaine pour ce clan de prédateurs miné par la panique de perdre bientôt ses privilèges indus.
    Les patriotes de ce pays qu’ils ont avili et couvert de honte, donneront à cette racaille marocaine la tannée de leur vie.




    0



    0
    Makhlouf
    5 mai 2016 - 7 h 07 min

    Le chaos, on y est déjà
    Le chaos, on y est déjà depuis 2009 avec la forfaiture de la révision honteuse de la Constitution, qui est devenue une véritable tragédie avec la mascarade du quatrième mandat, comme le démontre si bien l’éditorialiste d’A.P.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.