Quelle surprise !

Par R. Mahmoudi – Est-ce une surprise qu’Ahmed Ouyahia soit «élu» secrétaire général du RND «à une écrasante majorité» des voix ? L’ex-porte-parole de ce parti, l’omniprésent Miloud Chorfi, a jugé important de préciser que, pour la première fois dans la vie du RND, l’élection du secrétaire général «se fait par la voie des urnes à bulletins secrets». Cela prouve-t-il que ce scrutin était régulier et sans tâche ? Toutes les élections qui ont eu lieu dans le pays, et dont certaines ont été organisées par Ahmed Ouyahia lui-même, se sont déroulées à bulletins secrets. Mais aucune n’est propre ! Tout le monde sait comment ce plébiscite, car c’en est un, a été préparé et de quelle façon les frondeurs ont été écartés de la piste. C’est la même méthode héritée du FLN et adoptée par la quasi-totalité de nos formations politiques, où tout se joue dans les coulisses et par des magouilles en tous genres, qui n’exclut pas, parfois, le recours à la barbouzerie, comme c’est périodiquement le cas au sein de l’ex-parti unique. Maintenant, quelle lecture politique faire de ce plébiscite dans le contexte politique actuel, marqué par une course haletante vers le palais d’El-Mouradia ? Ouyahia peut-il faire de cette consécration un tremplin pour se poser lui-même comme futur candidat ? Cela va-t-il servir à rééquilibrer les rapports des forces au sein du sérail et mettre fin à une situation où son frère ennemi, Amar Saïdani, s’est imposé jusqu’ici comme l’unique porte-voix de la Présidence ? Le message de félicitations que lui a adressé le chef de l’Etat, un cas unique dans les annales de la vie politique nationale, va dans ce sens. Cela rappelle le message au même contenu, adressé par le chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd-Salah, à Amar Saïdani, à l’occasion de son élection à la tête du FLN, et qui avait suscité une certaine frustration chez d’autres partis politiques. Vu sous cet angle, le geste de Bouteflika porte une volonté d’adouber le patron du RND qui n’est autre que son directeur de cabinet, mais peut cacher d’autres calculs, dont celui qui consiste à montrer à l’opinion publique – nationale et internationale – un président au diapason du débat politique dans son pays et hautement sensible à tout ce qui a trait à sa succession, malgré sa condition actuelle et tout ce qu’on en dit.
R. M.

Comment (6)

    Abou Stroff
    6 mai 2016 - 9 h 22 min

    moua, avec la modestie qui
    moua, avec la modestie qui m’étouffe, avance la proposition suivante:
    le futur fakhamatouhou algérien doit être adoubé par un nombre déterminé de « divisions blindées ».
    en effet, étant donné le constat palpable et vérifiable qu’il n’y a pas de partis politiques au sens conventionnel du terme en algérie mais des « sectes » qui gravitent autour d’une mangeoire, le prétendant au « trône » devra être appuyé et soutenu par un « ensemble galonné ».
    quant aux élections proprement dites, elle n’ont jamais servi à autre chose qu’à un décor pour cacher la m…. dans laquelle nous baignons depuis 1962 (et même avant 1962).
    moralité de l’histoire: la seule surprise qui me surprendrait serait d’être le témoin de l’implosion ou de l’explosion du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation qui nous a avalit et réduit à des infra-humains.




    0



    0
    Anonyme
    6 mai 2016 - 8 h 53 min

    ils ont perdus la confiance
    ils ont perdus la confiance du peuple n’ont pas sû gérer l’algérie avec un baril a 150dollars ils ont penser qu’à leurs enfants et croyez que la situation d’un baril a 150dollar va durer, ont complètement ratés leurs gérance vis_a vis du pays et ses infrastructures, actuellement l’algérie est un pays de misère vu l’état de nos villes la saletté les immeubles etc..on est plus pauvre que la somalie doivent donc assumer…




    0



    0
    Aldjazairi
    6 mai 2016 - 8 h 03 min

    « ……l Omnipresent
    « ……l Omnipresent Miloud Chorfi … » Eh oui …s il y avait un autre Mot plus Explicite pour l identifier …!!!!
    Je me rappellerai toujours de ce khobziste elevé dans la tribu des Beni oui oui ( il est bien le neveu de son oncle ministre par rapprochement du temps de feu chadli ) lorsque le H’MIMED NATIONAL a ete degommé du RND par Bouteflika par un tour de passe passe DE LA cOUR . Vous rap^pelez vous ce qu avait dit alors le Miloud à un journaliste ?? / :  » Ouyahia c est …..de l histoire « .
    Tout y est dit sur cette Secte .




    0



    0
    dziriya
    6 mai 2016 - 8 h 01 min

    « La Bataille du Pouvoir »
    « La Bataille du Pouvoir » quelle maladie grave!!!
    si au moins pour le bon du pays, malheureusement tout le monde veut et ne donne rien pour ce pays que du vent perte de temps d’argents et valeurs!!!




    0



    0
    amal
    6 mai 2016 - 7 h 55 min

    Doit-on rappeler que parmi
    Doit-on rappeler que parmi ces frondeurs il y en a qui ont prié ouyahia de prendre la place de abdelkader benhalah démissionnaire?
    Le prenait-il pour la 5ème roue, le kds bouche-trou comme l’appellent certains, juste là pour être placé et déplacé par la volonté de gens qui dévalisent les budje pour aller se réparer le vsage à coups de dollars? Se croient-il dans un jardin d’enfants?
    Pourquoi monsieur ahmed ouyahia ne se présenterait-il pas aux élections présidentielles? N’est-il pas algérien? As-t-il un autre pays où il pourrait avoir ce droit et pas en algérie? Ne convient-il pas car il aurait volé? dilapidé les bien publics lui qu’ondéteste justement parcequ’il refuse cette dilapidation?
    Personnellement je souhaite qu’aux élections de 2019 nous ayons le choix pour élire notre président et j’espère voire autant monsieur ahmed ouyahia que monsieur ali benflis et monsieur said bouteflika – pourquoi pas? n’est-il pas algérien? – et monsieur rachid nekkaz – lorsqu’il aura ses 10 ans de résidence dans le pays et d’autres encore et que le meilleur gagne. Je dis le melleurs, celui qui est capable de résister au vol et à la corruption, car c’est celà la recette de base sur laquelle vont s’ajouter toute les autres recettes pour sortir le pays des crises innombrables dans lesquels il bloque.
    Il n’y a que ceux qui succitent la répulsion, que ce soit parce qu’ils ont volé ou parce que leur discours ne sont rien d’autre que des commérages ainsi que tous ceux qui succitent la méfiance de quelque facon que ce soit que je n’aimerais pas voire faire perdre leur temps aux citoyens.
    Que rôtissent en enfer tous ceux qui continuent de mettre aux poste de responsabilté des incapables pour des raisons personnelles, sabotant ainsi l’algérie et les algériens.




    0



    0
    amal
    6 mai 2016 - 7 h 18 min

    Il faut être david
    Il faut être david copperfield pour tricher dans ces conditions




    0



    0

Les commentaires sont fermés.