Saison estivale 2016 : 70 plages autorisées à la baignade dans la wilaya d’Alger

Près de 70 plages dotées de toutes les commodités pour assurer bien-être et détente aux estivants, sont autorisées à la baignade dans la wilaya d'Alger pour la saison estivale 2016, a indiqué le directeur de l'Administration, du contrôle de la gestion et de l'informatique à la wilaya d'Alger, Abderrahmane Boussoualim. Les plages autorisées à la baignade sont dotées de tous les équipements nécessaires tels des postes de sûreté, parkings, vestiaires et douches en plus d'un nombre important d'agents de sécurité et de maîtres-nageurs, a précisé M. Boussoualim dans une déclaration à la presse à l'occasion de l'annonce des mesures prises pour assurer une bonne saison estivale dans la wilaya d'Alger. 17 autres plages ne sont pas autorisées à la baignade, a-t-il ajouté rappelant que Azur-Plage a été fermée pour des travaux, toutefois, la plage Palm-beach sera rouverte outre de nouvelles autres plages «Reskas» et «Aouina». 22 plages seront dotées de l'éclairage public nocturne notamment les plages de Sidi Fredj, Khelloufi 1 et 2, Terfaya (Aïn Taya), les Palmiers, les Sirènes 1 et 2 (Bordj el-Kiffan), El-Bahdja (Aïn Benian) et Deka-Plage où les estivants pourront assister à des galas notamment durant le mois de Ramadhan, a-t-il poursuivi. 2.200 agents au service des estivants, accès gratuit aux plages 2.200 agents veilleront à la sécurité des estivants, a souligné le même responsable précisant que la sécurité des lieux avait été confiée à la wilaya. Quelque 280 agents de sécurité sont présents depuis le 2 mai 24/24h au niveau de 11 plages, a-t-il fait savoir rappelant que les services de la wilaya étaient intervenus au niveau des plages afin d'endiguer progressivement certains comportements de la part de personnes qui veulent s'approprier illicitement les plages. Ces opérations visent à dissuader les particuliers de gérer les plages en imposant des tarifs exorbitants aux estivants et à les confier à des établissements publics qui assureront un accès gratuit aux plages ainsi que les tables, chaises et parasols. Outre le lancement d'une vaste campagne de nettoyage des plages, la wilaya d'Alger veille à mettre fin aux dépassements en garantissant l'accès gratuit aux plages, et en améliorant les infrastructures, les prestations, la sécurité et la propreté des plages, a indiqué le même responsable. Cette saison verra l'ouverture de cinq nouvelles piscines au niveau de la wilaya d'Alger, et quatre parcs urbains de loisirs : «5 juillet» et «Saliba» à Oued Semar, «El Afia» à Bourouba et «Kherouba» à Dely Brahim. 14 parkings d'une capacité de 9.000 véhicules ont été aménagés au niveau des plages de la wilaya d'Alger autorisées à la baignade, a affirmé le directeur général de l'Etablissement de gestion de la circulation et des transports urbains de la wilaya d'Alger, Ali Saidani. Le directeur de l'Agence urbaine pour la promotion et la protection du littoral algérois, Youcef Saadi, a indiqué que la wilaya d'Alger, veillait au quotidien à nettoyer les plages, à contrôler «la qualité» de l'eau de mer et des piscines et à dénoncer tout dépassement, notamment en ce qui concerne le non respect de la gratuité d'accès aux plages. Le directeur général de l'Office des parcs de sports et loisirs d'Alger (OPLA), Redha Attab, a affirmé que l'office avait été chargé par le wali d'Alger de garantir les équipements nécessaires, outre l'organisation d'activités artistiques au niveau des plages. Pour sa part, le Directeur général de l'Entreprise de l'Immobilier d'urbain de la wilaya d'Alger (ex- Ateliers d'Alger), Nabil Heddad a indiqué que l'objectif de l'entreprise était d'assurer des postes de contrôle au profit des éléments de la protection civile et de la gendarmerie nationale pour garantir la sécurité au niveau des plages, ainsi que des vestiaires et cabines au profit des estivants.

Comment (4)

    Sirine
    19 août 2016 - 7 h 13 min

    Il y a même pas une place
    Il y a même pas une place pour installer ton parasol a quoi bon de faire un dispositif si on le contrôle pas




    0



    0
    Anonymous
    31 juillet 2016 - 17 h 20 min

    Nous avons failli être
    Nous avons failli être agressé au couteau à. La plae el bahdja les dunes ain benian pour avoir refusé de payer l’accès. La pprésence des gendarmes de belle vue n’a rien réglé




    0



    0
      Sirineee
      19 août 2016 - 7 h 16 min

      Exacte sur la même plage il
      Exacte sur la même plage il y a même pas une place pour mètre ton parasol , a quoi bon de faire un dispositif si on le contrôle pas , même pas un ligne verte pour réclamation ,




      0



      0
    Anonymous
    31 juillet 2016 - 17 h 20 min

    Nous avons failli être
    Nous avons failli être agressé au couteau à. La plae el bahdja les dunes ain benian pour avoir refusé de payer l’accès. La pprésence des gendarmes de belle vue n’a rien réglé




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.