MythoLeaks marocains

Par R. Mahmoudi – Le Makhzen vient de mettre en marche son énième plan de manipulation médiatique au sujet du Sahara Occidental, en créant un PolisarioLeaks, une page Facebook calquée sur le modèle de Chris Coleman (Chris_Coleman24), célèbre hacker ayant, en 2014, dévoilé une foule d’informations sur les dessous de la diplomatie marocaine dont une partie a été reprise par la presse internationale. Initiée par les services secrets marocains sous le pseudonyme de «Noor Khan» (Noor_khan24), cette page qui existe aussi sur d’autres réseaux sociaux comme Twitter prétend publier des documents confidentiels sur le Polisario. Les deux derniers en date ont trait à des «transferts illicites» de capitaux via une fondation espagnole établie en Algérie et à une histoire de billet d’avion pour le transfert de la dépouille du président sahraoui, Mohamed Abdelaziz. PolisarioLeaks croit ainsi détenir une copie du billet d’Air Algérie, tarifé à 450 euros en classe économique. C’est, pour l’outil de propagande marocaine, la preuve que l’Algérie «traitait mal» le leader sahraoui avant son décès. Ce cynisme n’a d’égal que le désarroi qui s’est emparé des responsables marocains, à tous les niveaux, en apprenant, impuissants, l’organisation des obsèques nationales à Bir Lahlou, dans les territoires libérés. La presse à la solde du Makhzen a déjà tenté de minimiser l’événement, en tentant de travestir le rôle de l’Algérie dans la préparation des obsèques du président Abdelaziz et même de donner, au départ, de fausses informations, notamment sur le lieu d’enterrement et la qualité des personnalités qui devaient y assister. Le pseudo-WikiLeaks sahraoui prétend détenir des documents compromettants sur la gestion financière à Tindouf, principal camp de réfugiés des Sahraouis, dans le dessein de salir en même temps l’image de l’Algérie. Ces papiers parlent de «malversations» couvertes ou organisées par une «diplomatie parallèle» décrite comme «peu soucieuse des scrupules» et jouissant de complicités au niveau international, histoire d’enfoncer par la même machination les Nations unies qui ont récemment porté des coups durs à la propagande officielle de Rabat au sujet de la question sahraouie. Cela dit, ces manœuvres dénotent non seulement une frustration grandissante chez les Marocains, mais, surtout, un besoin de pallier les déboires successifs de leur diplomatie qui l’ont désormais mise en conflit avec l’ONU et la discréditent aux yeux même de ses principaux soutiens.
R. M.

Comment (19)

    Anonyme
    10 juin 2016 - 7 h 01 min

    A
    Par mohamed el Maadi (non

    A

    Par mohamed el Maadi (non vérifié) | 9. juin 2016 – 17:37

    Il va être lâché, pas cette année, mais l’année prochaine….




    0



    0
    Anonyme
    10 juin 2016 - 7 h 00 min

    A
    Par Benanni (non vérifié) |

    A

    Par Benanni (non vérifié) | 9. juin 2016 – 14:31

    Tu aurais des amis très bien placés apparemment!! Ou alors toi même expert en diplomatie!!




    0



    0
    Thami
    9 juin 2016 - 17 h 31 min

    Le maroc ? c’est quoi ce
    Le maroc ? c’est quoi ce machin ???




    0



    0
    anti mekhrebi à jamais!
    9 juin 2016 - 17 h 00 min

    les mokokoleaks sont arrivés!
    les mokokoleaks sont arrivés!




    0



    0
    mohamed el Maadi
    9 juin 2016 - 16 h 37 min

    Le Maroc va être lâché par la
    Le Maroc va être lâché par la communauté international sur ce dossier et ils le savent très bien.




    0



    0
      Anonymous
      29 juillet 2016 - 12 h 20 min

      MythoLeaks marocains | Algérie Patriotique
      If you would like to take much from this article then you have to apply these methods to your won webpage.

      Feel free to visit my blog post; zbiorniki na szambo zbiorniki betonowe Film tam




      0



      0
      Anonymous
      29 juillet 2016 - 12 h 20 min

      MythoLeaks marocains | Algérie Patriotique
      If you would like to take much from this article then you have to apply these methods to your won webpage.

      Feel free to visit my blog post; zbiorniki na szambo zbiorniki betonowe Film tam




      0



      0
    Ziad Alami
    9 juin 2016 - 14 h 31 min

    Le Maroc a-t-il laissé
    Le Maroc a-t-il laissé « s’informeliser » son économie et « bidonviliser » ses villes pour éviter la révolution ?

    Les dernieres déclarations du chef du gouvernement Benkirane et les récentes statistiques alarmantes, suggéreraient que la réponse est ‘OUI ».

    « Il s’agit d’une politique adoptée en 2011 pour éviter une révolution. Si on demandait à toutes les entreprises de se déclarer, nous aurons la moitié de la main d’œuvre dans la rue. La conjonction de ce qui est nécessaire et de ce qui est légal est difficile. »

    Ainsi a déclaré le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, cité par le magazine économique français, Usine Nouvelle.

    Cette déclaration du chef du gouvernement confirmerait ainsi, que l’Etat aurait sciemment laissé se propager les activités économiques informelles, depuis l’éclatement du printemps arabe, pour éviter qu’une crise socio-économique grave, ne pousse les gens à la révolte.

    Mais ce phénomène nuisible au modèle de développement conventionnel, tend à s’aggraver dans des proportions alarmantes, indique le média français, citant cette fois, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid El Alamy et la patronne des patrons, la présidente de la CGEM, Meriem Bensalah Chaqroun.

    Ainsi, pour marquer la dangerosité de la situation que fait peser la métastase du secteur informel sur l’avenir économique du Maroc, Moulay Hafid El Alamy avait déclaré lors d’un colloque à Skhirat, le 2 juin dernier: « Nous assistons à une dérive vers l’informel. On l’a constatée. Une partie de l’industrie nationale est structurellement dans l’informel, le nombre d’unités de production informelles s’est élevé à 1,5 million, soit une création nette de 320 000 unités en l’espace de 8 ans ou l’équivalent de 40 000 unités par an. »

    Pour sa part, Meriem Bensalah Chaqroun s’est alarmée que: »Le problème n’est pas dans le vendeur ambulant, mais dans l’origine des produits qu’il vend ! Notre industrie est étouffée par la contrebande et par les produits qui n’intègrent dans leurs coûts ni impôts, ni charges sociales. L’informel fait peser un grand danger sur notre tissu productif. Il faut agir et vite ! »

    Selon Usine Nouvelle, le Maroc, craignant que le chaos du printemps arabe ne l’envahisse profitant d’une grogne sociale qu’une tentative de ‘formelisation’ de l’économie grise aurait provoqué, aurait laissé faire depuis 2011. Le ministère de l’Intérieur, indique la même source, aurait publié dés 2011, une circulaire interdisant aux forces de l’ordre de lutter contre le commerce ambulant.

    Résultats, aujourd’hui, on estime la part du secteur informel dans le PIB, à 14% selon le HCP, et à 44% selon le FMI. Sur les 12 millions de marocains formant la population active, seuls 3,1 millions, sont affiliés à la sécurité sociale (CNSS), c’est-à-dire déclarés.




    0



    0
    Thidhet
    9 juin 2016 - 14 h 19 min

    Tant qu’on les laisse faire,
    Tant qu’on les laisse faire, tant que personne ne leur casse la gueule, ils ont le droit de piller, de violer, d’insulter, d’exproprier …. Avec des lâches de ce genre, il ne faut même pas argumenter. Il faut frapper d’abord et discuter ensuite.




    0



    0
    Med Benahamou
    9 juin 2016 - 14 h 02 min

    Pourquoi nous parler a chaque
    Pourquoi nous parler a chaque fois de ce roitelet AUTO-PROCLAME, qui exerce les fonctions d’un Chef d’Etat sans jamais avoir ete ELU et qui PIEIINE les droits de l’homme au quotidien ????




    0



    0
    mouatène
    9 juin 2016 - 14 h 01 min

    la monarchie GLAOUI qui
    la monarchie GLAOUI qui reigne sur le maroc ne sait plus ou donner de la tete. et si vous l’avez constaté, meme le Bon Dieu leur a enlevé la possibilité de rougir. quand vous voyez la photo de famille vous comprenez tout. dans cette affaire c’est les sujets qui trinquent. peut etre un jour ils se reveilleront et exigeront leurs droits de CITOYENS dans une REPUBLIQUE.




    0



    0
    Anonyme
    9 juin 2016 - 13 h 40 min

    Congrès américain : Seuls 16
    Congrès américain : Seuls 16 membres restent fidèles au Makhzen.

    Le Makhzen ne fait apparemment plus recette au pays de l’Uncle Sam. Même les millions de dollars mis sur la table pour se payer des soutiens à la colonisation du Sahara n’attirent plus grand monde parmi les sénateurs. Ainsi, et comme le reconnait, «The Moroccan American Center for Policy», le lobby pro marocain à Washington, présidé par l’ancien ambassadeur US au Maroc, Edouard Gabriel, seuls 16 congressmen demandent, dans une lettre à Obama, de réviser sa politique vis-à-vis du Maroc.

    En effet, c’est un échec cuisant pour un pays qui se prévaut de «grands soutiens» au sein du Congrès américain. Or, sur les 530 membres environ que compte l’instance (100 pour le Sénat et 435 à la Chambre des représentants), seuls 16 congressmen -républicains et démocrates- ont jugé utile d’apposer leurs signatures à une lettre demandant à Barak Obama de réviser sa politique vis-à-vis du Maroc.

    On ne se bouscule donc pas pour soutenir la politique de sa majesté qui peine à convaincre ses «alliés» américains de lui donner un bon coup de pouce diplomatique pour justifier la poursuite de l’occupation du territoire sahraoui. Dans cette lettre adressée au président Barak Obama et dont des extraits ont été publiés par le site Yabiladi.ma, les sénateurs américains sont sensés rappeler que le royaume est «notre allié le plus ancien et le plus solide dans une partie du monde qui se caractérise par sa grande importance ».

    Un lobbying fragile

    C’est pourquoi les 16 signataires réclament du président des Etats Unis d’accorder une «plus grande visibilité » au rôle joué par Rabat sur la scène régionale. Les «16» soulignent ainsi que le «Maroc est le seul pays de la région à avoir mis en place avec les Etats Unis, depuis 2006 et à la demande du Royaume, un dialogue continu sur les Droits de l’Homme qui se veut un forum ouvert pour un échange objectif et constructif sur ces questions».

    Cette précision s’apparente à une riposte de Rabat contre le rapport du département américain d’Etat sur les droits de l’Homme au Maroc, «entaché d’erreurs factuelles et de fausses allégations», selon la version officielle. Pour autant et au-delà du nombre anecdotique de 16, la liste de lobbyistes du Makhzen ne contient aucun éminent sénateur et autres personnalités connues et reconnues par leur influence sur la politique américaine.

    Même ses amis habituels comme Mme Madeleine Albright, ancienne chef de la diplomatie, ou encore Rank Charles Carlucci, ex-secrétaire à la Défense sous la présidence de Donald Reagan n’ont pas apposé leurs paraphes. C’est dire que la «marocanité du Sahara occidental» est un produit de plus en plus en mévente même aux Etats Unis.




    0



    0
    Tahar Ben Jelloun
    9 juin 2016 - 13 h 37 min

    Le Makhzen gêné par la
    Le Makhzen gêné par la stature internationale du défunt président Mohamed Abdelaziz.

    « Une présence étrangère insignifiante aux funérailles de Mohamed Abdelaziz à Bir Lahlou », titrait le site marocain Sahara News. « Des dépêches laconiques de certaines agences de presse ont passé en filigrane la nouvelle de la disparition de celui qui dirigeait le front Polisario depuis le territoire algérien », affirmait le journal malien Mali Actu, connu pour ses relations avec la DGED marocaine. Des arguments visant à atténuer l’importance de l’écho planétaire du défunt président sahraoui Mohamed Abdelaziz.

    Le Makhzen est gêné face à son opinion publique qui découvre, du jour au lendemain, la stature internationale du leader sahraoui. Des dizaines de lettres de condoléances de chefs d’Etats, de ministres, de partis, d’ONG, du Secrétaire Général de l’ONU, de l’ambassadrice américaine en Algérie, etc témoignent de la stature d’homme d’Etat du défunt président sahraoui.

    Pour l’ensemble de l’opinion publique et de la communauté internationale, Mohamed Abdelaziz symbolise le courage, la continuité et la détermination dans la défense de la justice et du droit à l’autodétermination et à l’indépendance.

    Le monde se souviendra toujours de l’homme qui a consacré sa vie au service de son peuple et de la paix.




    0



    0
    Anonymous
    9 juin 2016 - 13 h 35 min

    Le Maroc se plie aux
    Le Maroc se plie aux exigences d’Amsterdam.

    Si le citoyen marocain a été dupé par les services de propagande de l’Etat au point de croire que la diplomatie de Rabat dans la question du Sahara Occidental a mis à genou le Polisario, l’Algérie, les Etats-Unis, la Suède et l’ensemble de la planète Terre, cette nouvelle risque de réveiller l’opinion publique au Maroc.

    En effet, c’est une nouvelle qui fait mal au Makhzen. Rabat a fini par se plier aux conditions des Pays-Bas dans le dossier de l’accord de sécurité sociale des pensionnés marocains. L’accord n’inclut pas le Sahara Occidental.

    La signature du nouvel accord rentre dans le cadre des nouvelles mesures d’austérité suivies par le gouvernement hollandais dont la rédution des allocations des pensionnés en les ajustant au niveau de vie du pays de résidence.

    L’acceptation par le Maroc de la non inclusion du Sahara occidental dans l’accord signé avec les Pays Bas constitue un nouveau camouflet aprés celui infligé par la Cour Européenne de Justice qui a annulé en novembre 2015 l’accord agricole euro-marocain à cause de son inclusion du territoire sahraoui.




    0



    0
    Benanni
    9 juin 2016 - 13 h 31 min

    De quelle diplomatie
    De quelle diplomatie makhneziste parle-t’on ? Meme une epicerie serait mieux geree selon le temoignage de certains amis marokis.




    0



    0
    AOMAR
    9 juin 2016 - 13 h 28 min

    CHAPEAU AU PEUPLE DU SAHARA
    CHAPEAU AU PEUPLE DU SAHARA OCCIDENTAL D’AVOIR EU LKE COURAGE DE FAIRE ENTERRER LEUR PRESIDENT DANS UNE PARTIE DE LEUR PAYS LIBEREE

    MEME LES PALESTINIENS N’ONT PAS EU CE COURAGE LORS DE LA MORT DE ARAFAT.




    0



    0
    Ziad Alami
    9 juin 2016 - 13 h 26 min

    En tous les cas feu Med
    En tous les cas feu Med Abdelaziz a pu etre enterre chex lui dans ses terres a Bir Lahlou (zone du SO liberee) et c;est dommage que feu Arafat n’a pas pu faire autant en se faisant enterrer a eL Quds comme il le voulait.




    0



    0
    lhadi
    9 juin 2016 - 10 h 05 min

    .
    Encore une fois de plus,

    .
    Encore une fois de plus, nous avons affaire à une escroquerie médiatique qui veut diaboliser la position officielle algérienne conforme à l’esprit du congrès de la Soummam et à celui de la charte onusienne et in fine affaiblir la nation algérienne.
    .
    Ces inepties médiatiques, qui divertissent de notre vrai combat ; celui de l’éducation, l’économie, la santé, la vraie modernité qui a fait les sciences contre l’ignorance, nous font perdre encore du temps ô combien précieux pour construire une société du savoir dans laquelle nous aspirons vivre, à juste titre, dans la fraternité
    .
    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Anonyme
    9 juin 2016 - 9 h 25 min

    Moi,le maroc ,je lui
    Moi,le maroc ,je lui appliquerais ce que israél applique au golan syrien,meme une sourie ne pourrait traverser la frontiere,voilà le travail et ce n’est pas conter sur l’etat psychologique du makhzen qui nous fera avancer,ça devient comique!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.