Etrange appel à interdire les sorties pour les étudiantes à Tizi Ouzou

NPM : l'appel à la marche misogyne affiché à Tizi Ouzou. D. R

Les habitants de Bastos, dans la nouvelle ville de Tizi Ouzou, se sont réveillés sur un appel à une marche pour interdire aux étudiantes de sortir la nuit. «Les étudiantes résidentes de l’UMMTO rentrent à 3h du matin. Appel à tous les parents et les comités de village, votre honneur, votre dignité et votre respect sont en jeu. Rendez-vous le mercredi 15 juin 2016 à 21h30 à l’ancienne mairie de Tizi Ouzou. Tous contre la prostitution», lit-on sur un écriteau accroché à un mur. Les initiateurs de cette marche veulent ainsi empêcher les étudiantes de profiter des soirées organisées durant ce mois sacré dans la ville de Tizi Ouzou. L’identité des auteurs de cet appel reste inconnue. Mais il est clair que derrière une telle action il doit y avoir des islamo-conservateurs». Pour eux, les étudiantes qui sortent la nuit en ville sont forcément des «prostituées». Une accusation grave qui risque de faire réagir les mises en cause par cet appel. Sur les réseaux sociaux, c’est indignation totale. De nombreux internautes ont dénoncé cet appel qu’ils qualifient d’atteinte à la liberté individuelle. Certains considèrent ses auteurs comme des «misogynes qui vivent mal le fait de voir des femmes sortir et marcher dans les rues durant la soirée». Pour d’autres, ce sont des «inquisiteurs camouflés en gardiens du temple kabyle». L’avis général est que «les étudiantes sont majeures et, de ce fait, elles peuvent rentrer à 3h du matin ou ne pas rentrer du tout». Cet appel nous rappelle la campagne menée contre les étudiantes résidentes dans les cités universitaires d’Alger pour ternir leur image en les présentant comme des «filles légères». Une telle action risque, en effet, de provoquer à la fois la colère et la panique des parents qui vont «penser» que leurs filles versent dans la prostitution, car elles sont hébergées dans des cités universitaires. Cet appel, qui intervient en plein mois du Ramadhan, fait penser à certains observateurs qu’il s’agirait d’une nouvelle provocation des islamistes, très actifs ces dernières années à Tizi Ouzou. Les auteurs de cet appel seront-ils au rendez-vous mercredi ? Vont-ils drainer du monde ? Les autorités vont-elles les laisser faire ?

Sonia Baker

 

Comment (60)

    le berbère
    15 juin 2016 - 17 h 49 min

    en Europe et ailleurs, on
    en Europe et ailleurs, on vient de se rendre compte qu’il fallait protéger les femmes, on a donc inventé tout un arsenal juridique pour réprimander l’harcellement sexuel surtout chez les mineures, chez nous certains pervers en manque de sensations fortes, parfois même pédophiles se permettent d’abuser de nos filles (ce sont pas des martiennes mais nos propres enfants) et pour faire passer ça comme d’habitude on se sert de la peur des barbus, que certains commentateurs pensent à leurs mamans, leur soeurs, et leur filles,,,,

    mohamed el Maadi
    15 juin 2016 - 17 h 23 min

    J’attends de voir qui est
    J’attends de voir qui est derrière cet appel car les manipulations concernant cette régions sont légions.
    Tout le monde sort la nuit pendant le ramadan en Algérie fille et garçon et plutôt en famille.
    Quand a la prostitution qui est devenue un fléau national a qui la faute ? C’est le FIS qui a ouvert la boite a pandore au pays.

    Mouloud
    15 juin 2016 - 8 h 25 min

    Si on écoutait les islamistes
    Si on écoutait les islamistes les filles ne devraient pas être étudiantes du tout et rester à la maison et obéir. C’est cette charia qui nous empêche de progresser et en l’appliquant nous serons toujours dépendants de l’occident. Toutes les inventions dont nous servons proviennent de l’occident. Alors changeons.

    TARIK - BAB EL OUED -
    14 juin 2016 - 21 h 57 min

    LA FEMME ALGÉRIENNE EST LIBRE
    LA FEMME ALGÉRIENNE EST LIBRE DE SE PROSTITUER LA NUIT POUR COUVRIR LES FRAIS DE L’UNIVERSITÉ………….ET ELLE EST COUVERTE PAR LA CONSTITUTION .
    DONC DES CLUB DE STRIPTEASE S’IMPOSENT.

      anti infiltrés mekhrebi
      15 juin 2016 - 17 h 31 min

      là tu confonds avec les
      là tu confonds avec les mekhribiat de ton pays !

    tripode
    14 juin 2016 - 14 h 27 min

    De toutes les façons et de
    De toutes les façons et de manière quasi générale , ceux qui appellent à un maximum de dignité et de Nif doivent avoir chacun une soeur ou une mère de moeurs légères. C’est aussi vieux que le monde ce comportement , il est identifié sous le vocable kabyle  » Akken ithelidd ith tswalidd al ghachi ». Tu catalogues le vice des gens à l’aune de tes vices.

    New kid
    14 juin 2016 - 13 h 55 min

    – Une histoire véridique
    – Une histoire véridique vécue à Alger dans les années 40 :
    – L’histoire m’a été racontée par un collègue de travail.
    – Un Ami que l’on nommera ici Abdelwahab avait invité un ami à lui à une sortie avec son amie Ferouz qui inviterait aussi une amie à elle pour passer la soirée ensemble.
    – Nos deux amis arrivèrent sur les lieux du rendez-vous les premiers. Peu de temps après deux silhouettes féminines apparurent, portant le hijab et s’approcher de leur table. Ferouz se mit de suite à l’aise en enlevant son Hijab et demanda à son amie d’en faire autant. Mais celle-ci restera réticente a enlever le sien et restera muette.
    – Des doutes et soupçons commencèrent autour de la table de nos lurons.
    – Abdelwahab savait que son ami était marié, et que lui tout en étant célibataire était libre de toute attache.
    – Ferouz et Abdelwahab ne pouvant plus comprendre le comportement de l’amie qu’ils ont fait venir pour entretenir leur ami de longue date. Se glissèrent à l’oreille des mots.
    – Pour couper court au suspense Ferouz décida de retirer le voile de son amie. Dévoilant ainsi l’identité de la mystérieuse femme au hijab qui a perdu sa langue.
    – L’ami reconnaissant de suite sa femme, il décampa sans dire un mot, ni même au revoir.
    – Je vous laisse le soin de conclure la moralité et la suite de cette histoire authentique !
    – En conclusion tout ce qui se cache derrière un hijab, ne peut décevoir son audience.

    Hamoudi
    14 juin 2016 - 13 h 28 min

    Hacene (non vérifié)

    Hacene (non vérifié)

    Tant qu’il y aura des islamo-conservateurs, des frères musulmans, et des wahhabistes dans notre pays, on ne se relèvera jamais ! Avec vous, et les corrompus du pouvoir et se clans , il n’y a aucun espoir pour le pays de passer à une ère de la liberté, de la démocratie, de l’alternance, de modernité et de respects des minorités !

    Vous les islamistes , vous les manipulateurs du livre, vous constituer un boulet de plomb aux pieds des algériens lourd de 14 siècles d’obscurantisme et de dénaturation du Coran. c’est ce qui bloque le pays et l’empêche d’aller vers le développement et la modernité ! Vous êtes , avec le pouvoir en place, de gros virus, de grosses bactéries, de gros microbes pour le pays !

    Pardon mais, je n’ai pas d’autres mots que ceux-là pour me faire comprendre par des gens comme toi qui ne sont braqués exclusivement que sur la religion et rien d’autres que çà !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.