Ali Haddad : «La situation du pays est difficile»

71406.jpg

«On ne cesse de faire des diagnostics sur notre économie et nous sommes unanimes à dire que la situation est difficile», a déclaré le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), lors d’une rencontre avec Jil FCE. «Nous ne pouvons que le reconnaître avec un déficit commercial de 10 milliards de dollars en cinq mois. Mais ce qui serait encore plus grave, ce serait de maintenir le statu quo en attendant que les prix du baril de pétrole remontent», a averti Ali Haddad qui «refuse cette attitude», estimant que «le temps est à l’action». «Les solutions existent pour relancer l’économie. L’emprunt obligataire national lancé le 17 avril dernier en fait partie. C’est une opération certes initiée par les pouvoirs publics, mais nous sommes tous concernés», a encore affirmé le président de la première organisation patronale du pays, soulignant qu’«il faut agir maintenant». «Si nous nous abstenons de contribuer à la réussite de cet emprunt obligataire, ce sont nos entreprises qui subiront les contrecoups d’une grave crise économique», a-t-il mis en garde. «Lorsque l’Algérie était dans une situation de cessation de paiement et était obligée de dévaluer sa monnaie, de s’endetter et de prendre des décisions radicales qui ont éprouvé les Algériens, les entreprises se sont retrouvées en difficulté à cause des pertes de change, d’absence de marchés et de ressources financières. Des fleurons de notre industrie ont disparu et des milliers d’employés étaient au chômage du jour au lendemain», a rappelé Ali Haddad. Pour lui, si le pays ne veut pas subir des plans d’ajustements structurels imposés de l’extérieur, les investisseurs doivent s’impliquer davantage dans cet effort national «pour redresser la situation, protéger nos entreprises et préserver la souveraineté nationale», appelant les membres du FCE et les chefs d’entreprise pour qu’ils «participent massivement» à l’emprunt obligataire national.

Lina S.

Comment (75)

    Lghoul
    4 juillet 2016 - 14 h 12 min

    Ah bon c’est maintenant que
    Ah bon c’est maintenant que tu te rends compte ? Explique nous d’abord que veut dire le mot « difficile » ?
    Dans la vie tout est difficile, meme la nourriture que tu mets dans la bouche.




    0



    0
    Anonymous
    30 juin 2016 - 11 h 41 min

    Alilou

    Alilou

    C’est vrai qu’il t’est très difficile de comprendre que toi et ton club du mangeoire, vous êtes le malheur de l’Algérie.




    0



    0
    messaoud messaoud
    30 juin 2016 - 11 h 33 min

    Cela est sur et certain quand
    Cela est sur et certain quand des ignorants comme toi,sellrl,drabki,bouchouateb,chakkal,ghool et reste du park zoologique sont a la tete et tiennent les rennes du pays auvune ameliotation ou autre ne sera previsible cat la logique veut et prouve que ce qui est bati sur le faux et faux a jamais laissez ce peuple tranquille




    0



    0
    Un citoyen
    30 juin 2016 - 6 h 39 min

    Je ne sais quoi penser de
    Je ne sais quoi penser de cette mauvaise plaisanterie ? Est ce qu’il faut en rire ou en pleurer ? Mais bon, c’est ainsi, c’est l’Algérie du 21 ème siècle ….




    0



    0
    Bendimered Saber
    29 juin 2016 - 23 h 56 min

    yarham babak ,la seule école
    yarham babak ,la seule école qu’on vous connaisse c’est celle des pilleurs de sable ,et je ne suis meme pas sur que vous aillez une définition de mot diagnostique……s’il vous reste un soupçon de dignité DEGAGEZ s.v.p




    0



    0
    Bendimered Saber
    29 juin 2016 - 23 h 55 min

    yarham babak ,la seule école
    yarham babak ,la seule école qu’on vous connaisse c’est celle des pilleurs de sable ,et je ne suis meme pas sur que vous aillez une définition de mot diagnostique……s’il vous reste un soupçon de dignité DEGAGEZ s.v.p




    0



    0
    POUKHI
    29 juin 2016 - 18 h 37 min

    Recouvrer les taxes et les
    Recouvrer les taxes et les impôts sur les salaires des sénateurs et des députés,de même que les salaires faramineux des starlettes de foot payés sur les deniers de l état,combattez l informel,jugez les corrompus aux dossiers avérés,revoir les subventions,dont finalement,il n y a que les riches qui ont bénéficient,retraite à 65 ans sauf pour les métiers jugés pénibles.




    0



    0
    Mohamed
    29 juin 2016 - 17 h 50 min

    Le pays a besoin d’une
    Le pays a besoin d’une réforme radicale, et totale de ses institutions malades, et paralysées par les scandales à répétition de la corruption, et des malversations , et par le changement radical, et total de ses élites dirigeantes dépassées, bricoleurs,incompétentes, et trop laxistes pour diriger un grand pays ambitieux ,
    plein de ressources, et de richesses comme l’Algérie

    La JUSTICE en Algérie est le plus grand chantier titanesque abscent à construire depuis l’indépendance en 1962
    Sans JUSTICE, sans TRANSPARENCE, et sans DEMOCRATIE
    L’Algérie et son état seraient menacés de disparition, et des proies pour les « frères », et voisins opportunistes
    Maroc, France, etc,…..




    0



    0
    Anonymous
    29 juin 2016 - 17 h 28 min

    Ou petit joker a said c,est
    Ou petit joker a said c,est des gens comme toi qui sont la cause gardez vos conseils pour vous




    0



    0
    souad
    29 juin 2016 - 17 h 06 min

    la situation est toujours
    la situation est toujours difficile pour nous pauvres algeriens depuis 62 mais eux les preneurs de prêts de banques avec leurs enfants en plus de la belle vie ici en algerie ils ont acquits des biens à l’étranger sans toutefois être inquiétés du remboursement ,beaucoup d’entre eux ont fait faillite ici en france et sont aller s’approvisionner en algerie




    0



    0
    MELLO
    29 juin 2016 - 13 h 59 min

    Ya si HADDAD, est ce que vous
    Ya si HADDAD, est ce que vous connaissez le VIETNAM ? – En 2000, le Vietnam apparaissait à peine sur les radars des douanes américaines. Il était alors à la 71ème place parmi les fournisseurs des Etats-Unis, entre l’Ukraine et le Cambodge. Au premier trimestre 2016, il a grimpé à la 12ème place, entre l’Irlande et Taïwan, et a atteint la première position parmi les pays de l’ASEAN -Association des nations de l’Asie du Sud-Est . Avec 1,9 % du marché américain devant la Malaisie et la Thaïlande, le Vietnam est très loin devant l’Indonésie et les Philippines.
    La modification des relations économiques entre Washington et Hanoï a commencé par la signature d’un accord bilatéral (BTA) en 2000. Alors, et tous ces accords bilatéraux signés par l’Algérie? C’est finalement du khorti.
    En 2000, le Vietnam exportait aux Etats-Unis des produits agricoles et piscicoles. Dix ans plus tard, les articles d’habillement et des chaussures représentaient la moitié de ces exportations. Au premier trimestre 2016, ils sont rattrapés par les composants électroniques et les téléphones. Cette transformation rappelle celle qu’ont connu les exportateurs d’Asie de l’Est, et s’explique par les entrées d’investissements des pays de cette région. L’investissement a alors pris une ampleur considérable avec l’arrivée de Samsung dont les exportations représentaient un cinquième des exportations vietnamiennes en 2015, avec un taux d’intégration locale de 36 % en partie assurée par les sous-traitants coréens. Entre-temps, préférant le Vietnam aux Philippines pour construire sa plus grande usine d’assemblage, Intel l’a introduit dans le « circuit intégré » asiatique.
    Pourtant ce pays là, n’a probablement, pas, son FCE et surtout pas un HADDAD à la tête.




    0



    0
    je change
    29 juin 2016 - 13 h 16 min

    les ruineux comme haddad, le
    les ruineux comme haddad, le bras financier du pouvoir et compagnie ne peuvent pas être la solution




    0



    0
    Anonymous
    29 juin 2016 - 11 h 10 min

    Dites à vos amis du pouvoir
    Dites à vos amis du pouvoir que le pays a besoin d’un souffle libérateur pour se remobiliser et qu’il doivent partir ou tout au moins ouvrir le jeu. Dîtes leur aussi que dès aujourd’hui ils doivent former une équipe gouvernementale qui gagne, en important des Mehrez, Brahimi, Feghouli & co chacun à son poste et virer la pègre et les incompétents qui squattent la direction du pays.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.