Les Algériens veulent partir avec ou sans visa

Par Abdelkader Benbrik – Jamais un flux d’émigrants clandestins n’a été enregistré comme celui de l’année en cours, surtout depuis le début de cet été. Des Tunisiens qui rejoignent la Libye pour se diriger vers l’Italie, et des Marocains et Subsahariens rejoignent l’Ouest algérien pour se diriger vers les côtes espagnoles. Des centaines de personnes de tous âges, des deux sexes et de toutes nationalités, même des Chinois venus travailler en Algérie, sont candidats aux départs clandestins vers l’autre rive de la Méditerranée. En Algérie, en ce qui concerne les moyens de navigation, il y a une nette amélioration dans la filière. Fini le temps des petites chaloupes, zodiacs et des embarcations de fortune. Selon certaines indiscrétions, les moyens disponibles sont sûrs et garantis, et répondent aux desiderata de ceux qui paient le prix fort, une partie en monnaie locale et une autre en euros. L’information passe de bouche à oreille et il est très difficile de la vérifier. Notre source parle avec précaution, car c’est une organisation très forte, mais pas mafieuse, qui organise les départs en temps opportun avec garantie d’y arriver à bon port. D’abord, selon nos interlocuteurs, c’est au quartier d’El-Hassi que les «négociations» sur le départ clandestin sont entamées. Cette zone est très peuplée, des ruraux venus de toutes les régions du pays, environ 40 000 âmes entassées entre constructions légales et illicites. Ce grand quartier isolé de toute couverture sécuritaire depuis sa création dans les années quatre-vingt est dépourvu de poste de sécurité que soit de sûreté urbaine ou de la gendarmerie, ce qui laisse vraiment dire que c’est un «quartier libre». Ajoutons à cela que des constructions illicites sont mises en location aux Subsahariens de tous types, légaux et illégaux. Le chômage touche une très grande partie de cette population qui pratique toutes sortes de commerce illicite. Nos interlocuteurs nous confirment que dans ce quartier, l’Etat est absent et c’est l’anarchie qui s’impose. Donc, la délinquance du «commerce» des départs clandestins en mer risque de se transformer en criminalité. Certains pseudo-passeurs ont déjà escroqué pas mal de candidats subsahariens, qui hésitent de se plaindre aux services de sécurité par peur d’être arrêtés et expulsés vers leurs pays respectifs. Cependant, la part du lion dans les départs clandestins revient aux locaux, des Algériens de toutes les régions atterrissent à Oran, certains sont orientés vers Mostaganem auprès du groupe appelé «jamaât Ouilis», c’est-à-dire du cap Ouilis, d’autres sont divisés entre Oran, Cap Falcon, et Bouzedjar, dans la wilaya d’Aïn Témouchent. Quant au prix, notre source donne approximativement entre 70 000 et 100 000 DA en monnaie locale plus une moyenne de 800 à 1 000 euros. Cela dépendrait du nombre de candidats qui partagent la somme globale. En moyenne, dix personnes pour chaque départ. Selon une autre formule qui est assez spéciale, une information que nous n’avons pu confirmer, un seul «passager» est pris en charge par des chalutiers contre une forte somme en monnaie locale et en euros. Le candidat arrivé au large change de chalutier, des Espagnols le prennent en charge avec sortie du port et un billet de train vers une ville française. Cette émigration clandestine résulte aussi des mesures draconiennes adoptées par les représentations consulaires des pays européens pour l’obtention de visa. Ainsi, nous confirmons que la plupart du temps, les demandes de visa font l’objet d’un refus sans aucune étude de dossier ou sans transmission de demandes au consulat par le bureau intermédiaire créé par la mission consulaire espagnole et qui comprend un personnel algérien ; le lendemain du dépôt de la demande, une personne se dirige vers le domicile du demandeur pour lui restituer le passeport universitaire avec comme réponse refus de visa. Des universitaires se sont vu refuser le visa, mais ce qui est anormal, c’est que de grosses sommes d’argent, environ un million de centimes minimum versé pour chaque demande, ne se sont jamais remboursées. Ces missions consulaires sont souveraines dans leur décision, mais elles commettent des erreurs graves, nous explique un ancien diplomate algérien. Il constate qu’un grand pourcentage de ces demandeurs de visa a quitté le territoire national par voie de mer clandestinement. Donc, les pays européens sont confrontés au problème d’identification. Alors, s’ils avaient délivré des visas, l’identification serait facile et le renvoi de chacun dans son pays sera légal. Or, notre enquête effectuée en France a révélé plusieurs anomalies. On a constaté que les personnes intègres et irréprochables font toujours l’objet de reconduite à la frontière, alors d’autres parmi des suspects, voire même de terroristes et repentis, sont bien traités, parmi eux ceux qui avaient obtenu des récépissés de séjour de trois années, renouvelable sans indication : «n’autorise pas son titulaire à travailler». La conclusion vient de ami Saïd, un vieil émigré en France : «La France a occupé mon pays pendant 132 ans, sans dire pardon et merci, il est du devoir de chaque Algérien d’occuper la France pendant 132 ans, après quoi le contentieux serait apuré et chacun reste chez soi.»

A. B.

Ndlr : Les idées et opinions exprimées dans cet espace n’engagent que leurs auteurs et n’expriment pas forcément la ligne éditoriale d’Algeriepatriotique.

Comment (37)

    anonyme
    29 juin 2016 - 19 h 14 min

    Vous vous trompez car il y a
    Vous vous trompez car il y a de plus en plus de filles radicalisées.




    0



    0
    Anonymous
    28 juin 2016 - 23 h 06 min

    Avez vous remarquer losque
    Avez vous remarquer losque vous marchez sur les « trottoirs » tous les crachats verdâtres qui s’y trouvent ? pourquoi les algériens sont si sâles, pourquoi leurs comportements changent lorsqu’ils sont à l’étranger ? vous pensez qu’ils aiment leur pays, si oui,il faut le respecter ,mais pour çà il faut se respecter soi-même,s’éduquer,se prendre en charge ,ne pas compter sur les autres pour se nourrir,l’Etat a fait de son peuple, un peuple d’assistés.Difficile maintenant d’introduire la culture du TRAVAIL,mais celà se rattrape,les jeunes veulent découvrir,voyager,se cultiver,s’évader,travailler,avoir leur indépendance ,prétendre à un logement,vivre tout court,laissons les tranquilles ! Nous vivons dans un pays de martyrs,il n’y a que la télévision comme échapatoire,avez vous pensez à ces jeunes filles dont on ne parlent jamais,qui méritent autant que les garçons d’être respectées ne serait-ce que par leur force de travail multipliée par 4,pour mériter une place dans notre société qui ne lui fait aucun cadeau !La seule échapatoire pour nos filles est de réussir dans leurs études,sinon c’est la maison ,condamnée à regarder les séries turques et autres en attendant qu’un prétendant veuille bien sonner à sa porte pour la libérer !




    0



    0
      el -malika balqis
      29 juin 2016 - 3 h 19 min

      Votre commentaire est sensé
      Votre commentaire est sensé .mais le problème de notre jeunesse dont je fais partie c’est le boulot !il n ya pas de boulot respectable .on ne peut pas les traiter de fainéants tant qu’ on leur offre pas une bonne occasion pour se mettre au travail .Les entreprises étrangères embauchent des esclaves qui touchent 2 sous .Nos médecins s’acharnent pour toucher un salaire médiocre à la fin .quant au filles vous avez mille fois raison .et c’est à cause de ça d’ailleur 65%de nos universitaires sont des filles ,seul but se libérer mais comme la culture de notre société est très très loin et très borné cela ne va pas vraiment liberer la fille il plutot va exacerber le risque de se radicaliser chez les jeunes hommes après une crise existentielle à cause d’une jalousie excessive , maladive des femmes ,le sujet sur les femme est très sensible partout ,la misogynie règne même aux yeux des intellectuels c’est déprimant !




      0



      0
    Djaffar
    28 juin 2016 - 22 h 56 min

    A l’image des responsables
    A l’image des responsables Algérien intouchables qui débarquent avec des valises de devises volées au pauvre peuple pour s’acheter des biens immobiliers à Paris et ailleurs.




    0



    0
    الهوارية..في أمريكا
    28 juin 2016 - 18 h 52 min

    La plupart sont des
    La plupart sont des délinquants qui fuient l’Algérie et quand ils arrivent là bas ils se rangent et adoptent une autre vie de Frime et de M’as-tu-vu quelques temps après, ils engendrent des petits Monstres qui deviennent des terros ou des truands de grands Banditisme.
    à leurs tours




    0



    0
    tangoweb54
    28 juin 2016 - 17 h 38 min

    L’Afrique est un continent
    L’Afrique est un continent très riche avec des terres très fertiles, mais c’est connu les jeunes Africain blancs ou noirs sont des fainéants, des ratés et des opportunistes qui pensent qu’en allant en Europe ils seront riches en euros , mais au finale ils seront tous des esclaves clandestins qui vivent avec la peur au ventre d’êtres pris dans un contrôle.
    Il ne seront jamais riches, bien au contraire, certains deviennent alcooliques, d’autre drogués. Voila le rêve de l’Europe !




    0



    0
    Emiliano Zapata
    28 juin 2016 - 17 h 15 min

    Je viens de passer 4 semaines
    Je viens de passer 4 semaines dont 2 de ramadhan dans une ville au centre de la France.Croyez-moi ce pays est magnifique,c »est le jour et la nuit comparé à notre quotidien ici.Tout est propre et les gens se comportent en citoyens à quelques exceptions prés.Quand on va dans un jardin public on respire le calme et on n’est dérangé par personne,pourtant les policiers sont rares.La seule image choquante que j’ai vu c’est des noirs et des maghrébins qui mangeaient et buvaient de la bière et du vin dans les jardins publics en jetant leurs détritus partout et pendant le ramadhan.Je suis sûr que c’est des « musulmans » vu que certains parlaient en arabe.Oui la France aussi a son tiers-monde résultat de ses aventures coloniales.Mais leur société n’a pas de comportement hypocrite et se regarde en face.




    0



    0
    Buck John
    28 juin 2016 - 9 h 44 min

    Fuir par tous les moyens
    Fuir par tous les moyens possibles ‘le plus beau pays du monde'(sic) ou la misère n’existe pas (sic) pour l’enfer des koufars c’est a n’y rien comprendre ,pourquoi fuir le Paradis sur terre




    0



    0
      Algérienrienqueça
      28 juin 2016 - 17 h 31 min

      Ces gens ne veulent rien
      Ces gens ne veulent rien faire pour le pays mais sont prêts à se prostituer pour le bonheur des bourreaux de leurs aïeux. Oui! Au lieu de se retrousser les manches et suer pour que vive l’Algérie dans la dignité et le respect ils préfèrent s’installer ailleurs et revenir lorsque le pays prospère.Ils veulent partager notre gâteau mais par notre misère, si misère il y a ! Qu’ils partent s’ils veulent et qu’ils y restent. l’Algérie est comme une épouse, elle a besoin de fidèleté, de sacrifices, d’endurance et d’amour…mais pas de traîtres et d’assoifés qui veulent vivre à ses dépends sans mérite.




      0



      0
        selecto
        28 juin 2016 - 22 h 45 min

        Oui RAIS votre trésorier l
        Oui RAIS votre trésorier l’escroc Chakib Khelil et Cie aussi vont se retrousser les manches pour développer l’Algérie.




        0



        0
        selecto
        28 juin 2016 - 22 h 52 min

        Que dire des responsables qui
        Que dire des responsables qui placent leurs proches dans les institutions algériennes en France alors, même les démarches dans les préfectures pour leurs papiers c’est les avocats des consulats qui s’en chargent.




        0



        0
    ALGERIEN
    28 juin 2016 - 8 h 09 min

    les jeunes ne fuient pas que
    les jeunes ne fuient pas que le régime , la misère n’existe pas en Algérie , on dit que l’Algérie est le plus beau pays du monde …. Donc les jeunes algériens filles et garçons ( et les adultes aussi même des vieux ) ils fuient quoi ??? Ils fuient quelle horreur et pourquoi l’Europe , la France , même s’ils savent que c’est la misère là bas … pourquoi les « islamistes  » vont en Europe et pas à Mekka ??? les algériens doivent regarder les choses en face .. pourquoi les pays européens sont propres et les gens se sentent en sécurité sur tous les plans et les pays arabes sont sales et font peur, la violence , la torture , dans les prisons saoudiennes par exemple les opposants disent qu’ on pratique les tortures indignes sur les hommes et les femmes, on les viole et personne ne parle … pourquoi les gens demandent l’asile politique en Suisse et en Europe et jamais en Arabie ou au Pakistan ??? des questions insolubles ? débat ouvert !!! où sont « makarem el akhlak  » des mensonges et des bled miki ?




    0



    0
    anonyme
    28 juin 2016 - 7 h 19 min

    C’est triste de voir des
    C’est triste de voir des jeunes prendre beaucoup de risque pou quitter le pays.
    Avez vous vu un pays producteur de pétrole ses enfants quittaient le pays?
    Nous sommes le seule à voir notre jeunesse quitter le pays.




    0



    0
    الهوارية..في أمريكا
    28 juin 2016 - 3 h 39 min

    Beaucoup de jeunes gens
    Beaucoup de jeunes gens algériens filles et gaàons partis en France ont été tués ou blessés aux couteaux ou incarcérés à ce jour, leurs parents les recherchent c’est sûr, mais, ils ont fait le choix de s’en aller.
    D’autres essaient tant bien que mal de travailler sur les marchés de tissus et de légumes chez des compatriotes exploités pour 10€ par jour, mais libres et vivants!
    J’en ai parlé à beaucoup, car ma mère leur fait le couscous ou la chorbas quand ils en demandent.
    Ce n’est ni à cause du Chômage (certains ont des parents aisés en Algérie), ce n’est pas à cause de l’Algérie ou ses Gouvernants, ils sont partis parce que leurs potes sont partis avant, à cause aussi des réseaux sociaux qui les incitent à s’en aller pour rencontrer d’autres personnes qu’ils ont rencontrés sur Facebook, Twitter. WhatsApp. C’est une forme d’exode technologique, les jeunes ne veulent plus vivre tout une vie près de leurs familles, ils veulent être seuls autonomes et libres de découvrir d’autres Continent




    0



    0
    UMERI
    27 juin 2016 - 23 h 52 min

    Lorsque une bonne partie de
    Lorsque une bonne partie de notre jeunesse, vous dit, nous allons partir n’importe ou, pourvu qu’on puisse quitter ce pays gouverné par une Mafia « le dernier fermera la porte » il y a de quoi être inquiet de l’avenir,




    0



    0
      Anonymous
      28 juin 2016 - 3 h 01 min

      C’est très grave.
      C’est très grave.




      0



      0
    Anonymous
    27 juin 2016 - 23 h 24 min

    Notre cher pays est devenu un
    Notre cher pays est devenu un pays de zombi,tous les jeunes sont sous l’emprise de la drogue,et comme la nature a horreur du vide,les jeunes sont tombés dedans,sauve qui peut pour celui qui veut s’en sortir.Tous les gouvernants qui se sont succédes n’ont rien fait pour cette jeunesse ,l’école les a aliéné avec un programme aussi lourd qu’on a l’impression qu’au lieu d’un cartable c’est un sac de ciment qu’ils portent sur leur dos! vous reconnaitrez un algérien dans le monde rien qu’à sa scoliose !




    0



    0
    TIMSIT
    27 juin 2016 - 21 h 09 min

    Il y a pleins de billets de
    Il y a pleins de billets de 500 eur sur les trottoirs de france ils viennent pour voler et pourrir la situation des français




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    27 juin 2016 - 20 h 18 min

    L’Hexagone paie sa nostalgie
    L’Hexagone paie sa nostalgie de « L’Algérie française », il faut remonter à 1992 juste avant la fermeture des consulats français en Algérie, et le transfert du service visa à Nantes… Je m’explique : En 1992, devant les annexes pour le visa des consulats français prévalaient de monstrueuses bousculades, je vous livre une anecdote très significative. A titre exceptionnel, parce que la totalité de mon clan familial, (Père, mère, frères et soeurs), vit en France, le consul général de France à Wahran m’a envoyé un télégramme, (Ce qui était franchement exceptionnel), pour m’inviter à me présenter afin de retirer un visa de visite familiale… En fait, une fois sur place il s’est avéré que le consul voulait d’abord me parler, je me suis donc retrouvé dans son bureau, il avait la réputation d’être « Le plus raciste des consuls français en Algérie », (Confidence d’un commandant de notre police nationale !), il a voulu m’éprouver, blesser mon amour propre, en se mêlant d’une vérité qui n’était pas de sa compétence… (Déjà à l’époque, nous n’avions pas d’état protecteur)… Il m’a d’emblée dit « Et ces gens là qui se bousculent pour aller en France ? »… Je traduis : Ce profil là d’une certaine France voyait dans le sauve qui peut algérien un retour imminent de l’Algérie dans le giron de la Mère Grand, (Le loup déguisé en grand-mère)… Alors que moi j’exprimais le tort de la France ! Finalement, malgré mon désir et besoin de vivre un bain familial, j’ai refusé ce visa là assorti d’une certaine insulte, d’un abus. Je paierai cher mon sens de l’honneur, je resterai 22 ans sans visite aux miens en France, et en y retournant en 2012 j’ai trouvé l’Hexagone lugubre, effrayant, ceux qui tentent aujourd’hui d’y aller sont fous, simplement FOUS ! Il faut avoir quelque chose dans le ventre, notre Algérie est un continent, tout le monde peut y vivre, et mieux que l’enfer français, pour cela il faut un changement de mentalité général. La perversité d’une certaine France est proportionnel à l’inconscience et la lâcheté qui prévalent chez nous
    @selecto : « D’après certaines sources d’Alger il suffit de payer la somme de 700.000 DA pour avoir un visa pour la France. »
    En 1992, déjà le visa était monnayé, grâce à des Algériens sans scrupules, des fantômes de « L’Algérie française », comme ce consul là continuent de jouir, de se régaler pendant que le ministre des Moudjahidines vit dans une bulle, bien loin du réel !




    0



    0
      el milia kvayl
      27 juin 2016 - 22 h 31 min

      BarakAllah fik.

      BarakAllah fik.

      Ce que vous dites est infiniment juste,je ne vais pas m etaler plus que cela,ces jeunes pensent quitter un pays miserable ,jugé ainsi uniquement par l empressement qu ils ont de reussir materiellement leur vie,mais il est certain qu il vont vers un pays de depressifs,de complexes,de tres tres negatifs,la france
      Vous avez conserve l’une des choses les plus importantes ,votre Nif….bravo….si c est ambassadeur est encore en vie,il ne pourra plus raconter toutes ses anecdotes visant à humilier les Algeriens sans être un menteur car il aura rencontré un Algerien,un Homme un vrai




      0



      0
      selecto
      28 juin 2016 - 0 h 54 min

      Il parait que ces 700.000 DA
      Il parait que ces 700.000 DA sont convertis en euros au marché noir qui finissent dans les poches des fonctionnaires français, des centaines de visas vendu de cette manière par mois, faites le compte, c’est du vol.




      0



      0
        Emiliano Zapata
        29 juin 2016 - 7 h 04 min

        Ca fait 70 millions de
        Ca fait 70 millions de centimes soit prés de 4000 euros au marché noir pour un malheureux visa pour la France. Décidément pour se sortir de l’enfer qu’il s’est construit l’Algérien est prêt à tout.Et il continue à creuser en se trompant d’ennemi comme d’hab.




        0



        0
          selecto
          29 juin 2016 - 19 h 07 min

          Pour les proches des
          Pour les proches des responsables c’est gratuit en plus arrivés en France et embauchés dans les institutions algériennes c’est les avocats des consulats qui s’occupent des démarches auprès des préfectures pour leurs papiers.




          0



          0
      Mohammed
      28 juin 2016 - 9 h 23 min

      Une seul phrase c’est de la
      Une seul phrase c’est de la fierté déplacée




      0



      0
        el milia kvayl
        28 juin 2016 - 14 h 51 min

        Si votre commentaire est
        Si votre commentaire est sincère alors deux choses: soit on vous humiliera durant toute votre existence et à l’instar des harkis d’hier vous finirez cocus sans aucune considération de ceux que vous aurez adulez, soit vous manquez d’expérience et alors la vie se chargera un jour de vous restituez l’honneur qui vous manque….
        Vous osez dire fierté mal placée?
        Même un animal parfois ressent les sentiments des autres,quand on ne t’aime pas on ne t’aime pas.point barre
        Les français n’ont pas changé d’un iota en ce qui concerne les Algériens
        La france fait tourner ses hôpitaux avec de la main d’oeuvre formée gratuitement à l’étranger, même s’il y a une contrepartie(problèmes intégration etc) cela leur reviendra toujours moins cher d’avoir à gérer des néo-esclaves sur son sol, tout en les exploitant et en pillant les richesses des pays dont ils sont originaires…

        fierte mal placée, que vous êtes pitoyable,




        0



        0
        Anonymous
        9 juillet 2016 - 14 h 17 min

        JE N ARRIVE PAS A TROUVER LE
        JE N ARRIVE PAS A TROUVER LE MOT POUR VOUS RÉPONDRE C EST TROP MESQUIN ALGERIEN ON LE RESTERA TOUJOURS MÊME LE DIXIT COLONEL BENDAOUD PREMIER ST CYRIEN ALGÉRIEN DE FRANCE ON A QUE SES GENES ET ON NE PEUT LES CHANGER




        0



        0
    selecto
    27 juin 2016 - 16 h 05 min

    D’après certaines sources d
    D’après certaines sources d’Alger il suffit de payer la somme de 700.000 DA pour avoir un visa pour la France.




    0



    0
      Moohammed
      28 juin 2016 - 9 h 17 min

      Stp informé nous de cette
      Stp informé nous de cette source je suis près a donné plus pour quitter ce bled




      0



      0
    djamil
    27 juin 2016 - 13 h 21 min

    @FAKOU C’est exactement ça !
    @FAKOU C’est exactement ça ! la poursuite du mensonge arabo-musulman. Pourtant les mosquées n’ont jamais été aussi pleines de gens pieux et purs….L’Échec lamentable d’une civilisation morte depuis longtemps, dont aucun musulman ne veut regarder en face les causes objectives…




    0



    0
      el milia kvay
      27 juin 2016 - 22 h 34 min

      Ecoute schlomo on sait que c
      Ecoute schlomo on sait que c est toi qui te cache derriere un pseudo Algerien…à d autres occupes toi de ta civilisation judeo-gay qui perverti ce monde….




      0



      0
      Anonymous
      28 juin 2016 - 23 h 38 min

      Vous dites une civilisation
      Vous dites une civilisation effondrée cela veut dire elle a déjà rayonné ! Une civilisation reste mieux qu’une simple existence !.

      Quant à la civilisation occidentale c’est le rayonnement des gaulois point barre elle est hermétique quoi tu fasses tu es rejeté , regarde le sort des harkis mdr et les américains d’origine africaine .

      Il y a que la civilisation arabe qui a rassemblé toutes les têtes de bougnoules et leur a donné le même statut que ses enfants au point que les peuple sont homogènes ont la même gueule et personne ne connaît des détails sur ses vraies origines .

      et après certains harkis ingrats et cupides comme vous êtes viennent lui cracher dessus ,sur cette civilisation qui a fait de leurs ancêtres indigènes des marins heroiques qui sillonnaient les mers et conquéraient les continents .tarik benou ziyad se retourne dans sa tombe !

      Pour lecher les bottes à la civilisation qui a massacré des femmes et enfants et a mis leur region à feu et a sang au point de pousser amirouche à la mort dans la fleur de l’age .

      Cher harki quoique tu fasses tu sera toujours exclu comme il a dit Churchill aux anglais moi , je repete ses paroles aux harkis :vous avez voulu éviter la guerre au prix du desohnneur ,vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre ! Vive l’algerie algérienne arabo-berber




      0



      0
      el-malika belqis
      28 juin 2016 - 23 h 44 min

      Chez nous les couples sont
      Chez nous les couples sont hétérosexuels.on a beau perdre des atouts on garde toujours la raison !.




      0



      0
    New kid
    27 juin 2016 - 13 h 20 min

    Les fuites des populations
    Les fuites des populations des républiques bananières enregistrent de plus en plus des records. Ces zones qui servent de tremplin pour la harraga nationale et sub-saharienne devenues des enclaves ou des « no-man’s land », sont aussi des repères pour les nouveaux pirates, marchands de drogue et parrain de la traite des blanches.
    Comme en Lybie, les islamistes font travailler des femmes dans leurs maisons closes pour accumuler assez d’argent pour payer leurs passages et celui de leur famille.
    La police impérativement doit nettoyer ces infestations corruptives, ou ne pourra naitre qu’épidémie et faire tache d’huile à d’autres régions saines. Le pourrissement est la descente aux enfers de la décadence dans un état sans berger !
    La fausse monnaie, la prostitution et l’esclavage sont le lot quotidien de ces pauvres malheureux qui ne rêvent que de faire le voyage de leur vie chez les koufards sans savoir ce qui les attendent dans l’autre rive.




    0



    0
    الهوارية..في أمريكا
    27 juin 2016 - 12 h 25 min

    Si tous les algériens font
    Si tous les algériens font Trois p’tits tours et puis s’en vont, nous seront recolonisés comme au bon vieux temps quand un éventail était une arme de défense et donnait une gifle…




    0



    0
    FAKOU
    27 juin 2016 - 10 h 17 min

    La conclusion du « Ami Said  »
    La conclusion du « Ami Said  » , montre de Facon magistrale l’échec du projet national algérien pollué par 60 ans de mensonges arabo-islamiques et de surenchères anti-françaises Zaama patriotiques de pacotille .. La ruée migratoire des arabes et des musulmans dans les pays des « Kouffars » et avec cette Tchoutpzah » toute sémitique ( comme celle des juifs en Europe ) indique de façon lamentable l’échecs et la dérive de cette civilisation de prêtres et de colporteurs et de marchnads de pétroler et de drogues devenue Totémique




    0



    0
      el milia kvayl
      27 juin 2016 - 22 h 18 min

      Quant à votre projet judeo
      Quant à votre projet judeo-makake sioniste il sera mort né,ok Schlomo le troll sioniste qui avec sa bande de neoharkis infiltrent les forums…..on vous reconnait si facilement

      Vive l Algerie musulmane;Arabo-Berbere




      0



      0
      MELLO
      29 juin 2016 - 12 h 39 min

      La dérive d’un peuple
      La dérive d’un peuple commence par la perte de son identité et de sa culture. Jamais, au grand jamais , ce pouvoir n’a osé, depuis que ce pays est « indépendant », restituer sa véritable identité à ce peuple d’Algérie. Ce pouvoir inique et unique a tenté et s’est entêté de couvrir ce pays d’une identité ARABO-BATHISTE qui ne lui convient pas.
      Cette carapace, fait objet d’un rejet naturel du corps , tout comme cet organe étranger qu’on introduit dans un corps malade qui le refuse. Comment peut on se prétendre ARABE alors que plus de 50 % ne comprennent pas la langue et ne s’identifie pas à cette culture étrangère. A peine plus de 60 ans d' »indépendance,la société Algérienne est en état de décrépitude ou encore, abâtardissement, affaiblissement, agonie caducité, couchant, déchéance, déclin, dégénérescence, délabrement, dépérissement, disgrâce, gâtisme, paupérisation, putréfaction, ruine, sénescence, et sénilité. La réalité est là, implacable sans détour, il faudrait, pour sauver ce pays , rendre aux Amazigh ce qui appartien aux amazigh




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.