Fusillades, tueries : les Etats-Unis sont le pire pays au monde en matière de respect des droits de l’Homme

Un pays où «il y a un racisme systémique au sein de la police». D. R.

Habitués à élaborer des rapports sur la situation des droits de l’Homme dans le reste du monde, les Etats-Unis, qui s’érigent ainsi en perpétuels donneurs de leçons, sont, pourtant, le pire pays au monde en matière de respect et de sauvegarde de ces droits. L’assassinat en pleine manifestation de cinq policiers blancs par un Noir en guise de vengeance ramène à la réalité une communauté internationale obsédée par le «rêve américain». Un bilan non exhaustif de la situation des droits humains au pays de l’Oncle Sam donne froid dans le dos. D’abord, le rappel des crimes de mardi et mercredi derniers, ceux qui ont fait déborder le vase de la colère des Noirs américains : le 5 juillet, en Louisiane, un officier de police blanc tue un Noir, Alton Sterling, 37 ans, père de trois enfants, qui n’avait pas d’armes sur lui ; le lendemain, 6 juillet, dans le Minnesota, un policier blanc tue un autre Noir, Philando Castille, 32 ans, sous les yeux de son amie, pendant un contrôle routier, alors qu’il ne présentait aucun risque, «seulement, il était noir, au mauvais endroit», a-t-on expliqué sur CNN. Oui, tous deux innocents, mais… Noirs.

Le comble : ce mercredi 6 juillet, le jour où Philando Castille, 32 ans, était tué par un policier blanc, par racisme, en violation des droits de l’Homme, le département d’Etat américain prenait des sanctions visant le président de la République populaire démocratique de Corée, Kim Jong Un, ainsi que d’autres hauts responsables de ce pays pour de présumés abus des droits de l’Homme. Les responsables américains devraient être attentifs à ce qui se passe dans leur pays et plus sensibles aux avertissements lancés par le mouvement «Black Lives Matter» (les vies des Noirs comptent) – créé après l’assassinat de Michael Brown, tué par un policier, à Ferguson – qui a contribué à la nouvelle mobilisation antiraciste en diffusant sur les réseaux sociaux les vidéos choquantes sur la mort des deux Noirs. Cela nous rappelle justement Michael Brown, Noir américain âgé de 18 ans, casier judiciaire vierge et non armé au moment de son arrestation, tué alors qu’il avait les mains en l’air, le 9 août 2014, par un policier blanc, à Ferguson, dans le Missouri. En avril 2015, c’est à Baltimore que Freddie Gray, 25 ans, meurt de ses blessures causées par des policiers blancs lors de son arrestation. La liste des cas de Noirs américains non armés qui ont trouvé la mort pendant ou à la suite d’une interpellation par des policiers blancs est interminable. Le plus souvent, les policiers à l’origine de ces meurtres sont impunis, il leur suffit d’invoquer la légitime défense qui les protège, même si les vidéos démontrent le caractère raciste de leurs crimes. Par contre, explique un expert, «si on est blanc, on n’est pas forcément interpellé, et si on est attrapé par la police, ça ne se termine pas forcément par une balle dans la tête». Il en conclut qu’«il y a un racisme systémique au sein de la police, mais aussi de la justice américaine, car rares sont les officiers de police inquiétés dans ces affaires».

En plein XXIe siècle, le racisme bat son plein dans ce pays où le dieu dollar règne en maître absolu. Selon un récent sondage, 88% des Noirs ressentent des inégalités par rapport aux Blancs, se plaignent de brimades de la part des autorités, en premier lieu la police qui les maltraite et de la discrimination dont ils sont victimes dans le travail. En fait, c’est toute la situation des droits de l’homme qui est déplorable aux Etats-Unis. Selon un rapport publié par la Chine en avril de cette année, les Etats-Unis n’ont connu aucune amélioration dans le domaine des droits de l’Homme, encore moins un quelconque progrès concernant les droits économiques et sociaux des citoyens. Ce rapport a noté qu’en 2015, 51 675 actes de violence avec arme à feu ont été enregistrés aux Etats-Unis, faisant 13 136 morts et 26 493 blessés. La même année, la police américaine avait tué par balle 965 personnes.

Toujours selon le rapport chinois, en 2015, plus de 560 000 personnes à travers le pays étaient sans abri, alors qu’il restait 33 millions de personnes aux Etats-Unis sans aucune assurance de santé. Le rapport a cité également des chiffres montrant que les Etats-Unis ont continué à piétiner les droits de l’Homme dans d’autres pays, provoquant d’énormes victimes civiles. Cette puissance du diable dont l’égoïsme absolu menace l’humanité tout entière n’a pas de leçons à donner aux autres pays. 

Houari Achouri

Comment (18)

    Anonym
    12 juillet 2016 - 3 h 31 min

    Je crois que mr houari se
    Je crois que mr houari se trompe,cela fais plus de 20 ans que je vis aux USA je peux vous assurer que mes enfants sont heureux ils sont exellent a l’ecole et le meilleur de leurs classe est un garçon musulman son prénom c’est mohamed,les citoyens sont bien traité dans les hopitaux sans maarifa ou discrimination,la police est présente dans tout les quartiers H24 si on leurs demande de l’aide il choisisent ni le quartier,ni la race ou la religion,ils servent et protègent tout les citoyens,la meme chose pour les pompiers et ceux qui penssent qu’il n’ya pas justice se trompent,la loi est dessus de tout le monde.




    0



    0
    Anonyme
    11 juillet 2016 - 16 h 35 min

    M. Achouri à suivre votre
    M. Achouri à suivre votre raisonnement, l’Onu et les ONG serieuses doivent lancer un appel solennel aux citoyens américains pour se rendre en urgence s’abriter dans des pays sûres et sécurisés comme l’Algerie, le Yemen, le Soudan nord et sud, l’Afganistan, la Tunisie, la Turquie, le Mexique et la liste est longue. Les pauvres américains menacés de mort chez eux vont se ruer vers ces paradis sur terre. En même temps les habitants de ces pays pacifiques ne rêvent qu’à la harga sans retour, n’est-ce pas M. Achouri?




    0



    0
    El mesmar
    11 juillet 2016 - 11 h 35 min

    Et les droits de l’homme en
    Et les droits de l’homme en Algérie ? Pourquoi aller chercher des poux sur la tête des autres lorsque l’on en a sur les nôtres ?

    Un journaliste d’El Khabar à été placé en mandat de dépôt pour une infraction qui n’est sanctionnée que par une amende et on s’occupe des droits de l’homme aux USA ! Un général à la retraite et en détention provisoire depuis 10 mois sans qu’aucun acte de procédure ne soit accompli et on s’occupe des droits de l’homme aux USA ! On annule une transaction commerciale de droit privé devant un tribunal administratif (affaire KBC) et on s’occupe des droits de l’homme aux USA ! Plus de 100 jeunes ont été assassinés en Kabyle en 2001 sans qu’il y’ait le moindre procès et on cherche les poux des américains ! Des milliards de dollars ont été détournés par des comis de l’État (sonatrach, autoroute est ouest etc….) sans qu’aucun vrai responsable ne soit inquiété et on s’occupe des droits de l’homme aux USA. Des chômeurs protestent dans le sud et se font canarder et on se demande si les droits de l’homme existent aux USA !!!! Bravo

    Je n’aime pas les USA mais cela reste un grand pays, la première puissance au monde ! Ils sont forts parce qu’ils ont travaillé pour ça !

    Ils ont tué des amérindiens pour coloniser l’Amérique oui c’est vrai ! Les arabes ont tué des numides pour islamiser. …..aussi. ….

    Ils ont pratiqué l’esclavage oui. ….Les arabes aussi (El âabyd ). Comme quoi l’homme et mi ange mi démon.

    Reste à voir ce qu’ils ont fait de leurs pays. Voyez ce que sont devenus les USA et voyez les pays arabes (je ne parle pas de la situation de l’Arabie saoudite et de ses satellites ) qui ne sont ce qu’ils sont grâce aux USA.

    Les ONG listent six états qui « recherchent, développent ou testent des armes autonomes (robot killer) : les USA, la Chine, Israël, Corée du Sud, Russie et Grande Bretagne.

    Ça c’est de la realpolitik, ça c’est le développement. Ces pays veulent être puissants et ils ont raison et ils font ce qu’il faut pour l’être.

    Quant à nous c’est l’adage de la grappe de raisin : ki tkoun b3yda nkolo machi bnina.

    Je suis toujours admiratif devant les tubes digestifs qui se permettent de critiquer ceux qui pensent, qui créent, qui inventent.

    Les USA maîtrisent l’espace, nous, nous ne maîtrisons même pas nos poubelles qui jonchent les rues.

    Imaginez vous s’il n’y avait pas le cerveau des américains ! Le monde aurait été beaucoup moins développé tellement leur apport à l’humanité a été énorme.

    Rien que le fait d’avoir internet, aujourd’hui ça paraît anodin mais le cerveau qu’il l’à pensé. ….chapeau ! C’est des américains. …et tant d’autres choses. ..

    Restons humble, corrigeons nos erreurs, notre feneantise, retroussons les manches, fermons là et TRAVAILLONS.

    Mayénfa3 ghir sah. ….El khorti jamais ydoum.

    Si ce commentaire est censuré, ce n’est pas grave , contrairement aux USA, nous ne sommes pas à l’abri de la censure .




    0



    0
      Kassaman
      11 juillet 2016 - 13 h 10 min

      Je ne vois pas pourquoi on
      Je ne vois pas pourquoi on laisserait les états-unis, dictature impérialiste sanguinaire, nous donner des leçons droitdel’hommiste sans leur répondre! Nos journaux sont bien plus critique envers notre système que ne peuvent l’être les médias états-uniens envers leur dirigeants, car appartenant tous à des conglomérats militaro-industriels ou financiers. Ce genre d’articles est au contraire rafraîchissant car débarrassés du complexe du colonisé!




      0



      0
    TheBraiN
    11 juillet 2016 - 10 h 31 min

    Les USA sont tout sauf une
    Les USA sont tout sauf une démocratie comme certains semblent essayer de nous faire croire .
    C’est un pays sans élections libres et démocratiques le suffrage indirect et le bipartisme imposé de fait font qu’on assiste à des élections sous contrôle !
    Si on y ajoute le système du « vote Electronique » servant surtout à « ficher » on fait mieux que la dictature bolchevique.
    Sur le racisme , il faut dire qu’il s’agit d’un fait institutionnalisé avec des policiers qui tirent sur les noirs mais « oublient de le faire » sur les blancs , les juges qui envoient les noirs à la guillotine mais trouvent les « circonstances atténuantes ») pour les blancs ayant commis les mêmes crimes ….
    Je ne parlerai même pas des emplois et logements qu’on refuse aux noirs .
    Ah j’oubliais , simple rappel !
    Dans les années 60 , cet état criminel et génocidaire qui se proclamait « porte-drapeau » de la démocratie interdisait à ses administrés noirs de voter !




    0



    0
    Un algerien libre
    10 juillet 2016 - 17 h 35 min

    Oui c’est ça, les USA sont
    Oui c’est ça, les USA sont une dictature et l’Algérie est une démocratie. Le niveau atteint en Algérie en terme d’abrutissement du peuple n’est pas atteint en Iran et en Arabie saoudite. Quand des journalistes algériens osent qualifier les USA de pays qui ne respecte pas les droits de l’homme, alors ces mêmes journalistes se doivent de nous donner aussi la vérité sur l’état des droit de l’homme en Algérie. En Algérie on peut pas posséder un coteau sur soi sans risquer la prison, tandis que aux USA chaque citoyens peut se permettre de posséder un arsenal militaire Kalachnikov, pistolets 9 mm, et même des lances roquettes si tu as une phobie des OVNI, et les mettre dans ta malle de voiture et faire le tour des USA avec, sans risquer d’être dérangé par un officier de police parce que la constitution américaine te garantis le droit de te défendre. Alors donner une kalachnikov pour chaque algérien, un pistolet 9 mm et un lance roquette et on verra ce qui va se passer, on verra combien de reglements de comptes il y aura en Algérie en 24 heure, il va y avoir une guerre qui va durer 50ans, pas une fusillade ça et la comme aux USA.




    0



    0
      TheBraiN
      11 juillet 2016 - 10 h 37 min

      Comme toujours , le complexe
      Comme toujours , le complexe de l’homme blanc resurgit .
      Les droits de l’homme sont plus bafoués aux USA qu’en Algérie et les élections y sont moins libres car réglées sur le système dictatorial bipartisan et surtout au suffrage indirect .
      Pour la liberté de la presse , je vous recommande de lire (si vous maîtrisez l’Anglais) les 5 principaux journaux Américains le même jour et si vous ne trouvez par du simple « copier-coller » avec une évidente touche idéologique des « services » ……..
      Je vous défie d’y trouver la moindre critique contre l’AIPEC par exemple .
      La liberté de posséder des armes passe chez vous pour un des droits de l’homme …
      Franchement , beaucoup d’Américains aimeraient bien se passer de ce droit, d’ailleurs même le noir de service est contre mais face au lobby (les lobbies vous savez ce que c’est ?) des armes il a du baisser son pantalon .
      C’est vrai que le niveau d’abrutissement est hallucinant chez nous et on le constate bien en lisant vos interventions .




      0



      0
    goubi
    10 juillet 2016 - 16 h 27 min

    Cela n’empêche pas les USA de
    Cela n’empêche pas les USA de donner des leçons de conduite dans tous les domaines au monde entier. Tous les ans ,ils distribuent les bons points à tous les pays. Ils se prennent pour la bonne conscience mondiale alors que règnent chez eux le racisme, la violence et leur Etat est eu Etat voyou qui a agressé de nombreux pays et laissé des millions de morts d’orphelins et d’handicapés à travers le Monde.




    0



    0
    Zouaoui
    10 juillet 2016 - 16 h 16 min

    Nous devions pas verser dans
    Nous devions pas verser dans le vocabulaire facile au point d oublier que la politique est notre redoutable enemi nous, algériens si tendres et très humains alors défendons nos intérêts et tâchons de faire la différence, merci et bonne fête de l independance




    0



    0
    amal
    10 juillet 2016 - 15 h 18 min

    aux usa il y a suffisemment
    aux usa il y a suffisemment de policiers noires dans la police. Le fait que l’on tire des coups de feu plus facilement sur un noir que sur un blanc (comme en france on tire plus facilement sur un musulman) vient du fait que la société leur trouve facilement des poux dans la tête (même s’ils n’en ont pas « ils auraient pu en avoir »), donc il faut un travail de titan pour stopper ce phenomène. Il va vraiment fallor réapprenndre aux gens à penser. Ce qui se créé aujourd’hui dans l’inconscient universel contre les musulmans que nous sommes, va nous contraindre à m*rd*r un jour, que nous le voulons ou nom, juste comme ce type qui a tué 5 policers.
    Si les occidentaux sont vraiment intelligents, il faudrait qu’ils se mettent en tête qu’on ne peut pas tirer sur la ficelle éternellement sans qu’elle ne se casse … mais certains le font nconsciemment et d’autres pensent que d’ici là ls auraient construit leur bateau de noe.




    0



    0
    Anonymous
    10 juillet 2016 - 14 h 47 min

    Quand on se sent puissant et
    Quand on se sent puissant et qu’on n’a de comptes à rendre à personne, ont devient un tyran.
    C’est valable en tout lieu et en tout temps, et pour revenir à nos moutons, nos gouvernants ne sont pas meilleurs. Ils bafouillent la constitution, la loi, ignorent et méprisent la classe politique, la société civile et n’en font qu’à leur tête pour préserver des intérêts claniques égoîstes au détriment de la nation.
    C’est triste, dangereux, mais banal et banalisé. Voyez au plan culturel, nos concitoyens critiquent l’invasion occidental, cri, pour un oui pour un rien, à l’agression de la langue arabe (importé d’arabie) mais considèrent comme un blasphème toute revendication de notre langue d’origine et toute référence à notre authenticité. C’est ça l’être humain : bête, méchant et stupide.




    0



    0
    aqil2
    10 juillet 2016 - 14 h 22 min

    Écoutez, quand on voit les
    Écoutez, quand on voit les présidents des états unis de ces dernières décennies: des alcooliques comme Ronald Reagan ou George W. Bush; et les présidentiables d’aujourd’hui, l’un comme l’autre atteints de la maladie du pouvoir et souffrant de l’équilibre mental; on comprend qu’effectivement les Yankees ont largement entamé le chemin inverse qui les amène aux temps des Dalton.




    0



    0
    New kid
    10 juillet 2016 - 13 h 47 min

    Ne perdons pas de vue qui
    Ne perdons pas de vue qui sont ces paysans qui se font appeler ; les américains ! Des oppressés, paysans européens qui ont fuis les monarchies incestes et criminelles de leur pays pour aller fonder une patrie au détriment et du génocide de tout un peuple noble qu’étaient les indiens d’Amérique du nord et du Canada. Leur richesse a été bâtie sur l’esclavagisme des peuplades africaines. Ces mêmes supporters de Tramp qui sentent que la suprématie blanche est en voie de disparition est entrée dans des convulsions.
    Obama est une honte ! Et s’avère qu’il n’est qu’un pion dans cette mascarade que le monde ose à appeler le pays aux opportunités et de la liberté !
    Les zetazunis sont les premiers à utiliser les armes massives de destruction et prétendent aller en guerre pour la démocratie et la liberté pendant qu’une partie de leur population sont sous le pouce d’une frange qui adhère aux concepts du klukluxklan.
    Un exemple qui ferait réveiller un mort :
    Lors du dernier meeting de Donald Trump, un sujet de sa majesté à essayer d’arracher une arme a un policier pour assassiner Donald, il a été arrêté sans être battu ou mis à terre pour être roué de coups de pieds. Imaginer si cette personne était noire !
    Si le régime des zetazunis était « true » à ce qu’il braille haut et fort, il ne défendrait pas les monarchies du Moyen Orient, si ce n’était pour ses pétrodollars !
    Une vérité incontestable ! La nuit tombante, les sdf et les cafards en grand nombre sortent. Quelle étrange mix !




    0



    0
    boubou
    10 juillet 2016 - 13 h 04 min

    Ce pays construit sur le
    Ce pays construit sur le massacre des Amérindiens continue maintenant sur la tuerie des noirs Américains et le massacre des populations civiles dans le monde. espérons que ce pays de Satan implosera un jour.




    0



    0
    el wazir
    10 juillet 2016 - 12 h 59 min

    les usa sont comme le
    les usa sont comme le chameaux qui voit les bosses des autres mais pas la sienne. les américain ne sont qu’un melting pot sans äme, sans humanisme et sans chaleur humaine. ils sont maintenus dans cette etat d’inconscience par les dieux de la zizanie et de la perversité, que sont les juifs et leur lobby. ils parlent (les americain) de dictatures de présidents arabes dans leurs propres pays (comme pour feu SADAM) , mais oublient la dictature de la police (composée essentiellement de blancs) sur le reste de leur population avec un racisme et une haine incroyables que portent les blancs (dans leurs ADN ) contre les noirs et les hispaniques. pour revenir a la normale ils devront passer par une gueurre civile ou la divison des usa en deux pays et appliquer le principe employer pour les palestiniens:terre contre paix. d’autres pays y arriveront un jour a cette meme situation, a l’instar de france qui continue a s’appuyer sur les ressources qu’elle soutire au pays pauvres et sur (un racisme qui a fait son temps) en abscence de compétitivité (comme la rfa, royaume unis, le japon, la suede, la corée du sud, la chine…etc.). le jour ounla guerre civil s’installera chez eux; elle ne s »arretera pas avant de leurs faire atteindre l’age de la pierre.




    0



    0
    Wallace
    10 juillet 2016 - 12 h 51 min

    C toujours ceux qui en
    C toujours ceux qui en demande le « plus » qui en font tjr le « moins ».




    0



    0
    Anonymous
    10 juillet 2016 - 12 h 44 min

    Sans contredire cet article
    Sans contredire cet article le racisme existe dans tous les pays avec toutes ces façades, il commence par un regard,ensuite la parole et fini avec des gestes.ça prouve que l’être humain est toujours un animal.




    0



    0
    UNKNOW
    10 juillet 2016 - 12 h 41 min

    Le pire des « blancs » , c’est
    Le pire des « blancs » , c’est BlackBush qui occupe la Maison Blanche depuis 8 ans: on le connait plus pour ses karaokés que pour ses actions pour l’égalité, la dignité, la liberté.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.