Une contribution du Dr Arab Kennouche – Le général Tartag et le dilemme marocain

Le général Athmane Tartag. New Press

Le rapprochement stratégique survenu récemment lors de la visite du patron du service d’espionnage marocain, la DGED dirigée par Yacine El-Mansouri, et le général Athmane Tartag, chef de l’ex-DRS (ou CSS selon une nouvelle appellation encore en gestation), semble pour le moins excentrique, à considérer les énormes écueils que les deux services de sécurité ont eu à affronter ensemble. L’initiative semble venir de Rabat puisque le palais royal a également dépêché à Alger son ministre délégué aux Affaires étrangères, Nacer Bourita, connu pour ses positions fermes et irrévocables dans l’affaire du Sahara Occidental. La diplomatie marocaine a semblé, cette fois-ci, bénéficier d’une ouverture exceptionnelle de la part du président Abdelaziz Bouteflika en octroyant à deux représentants de haut niveau de la sécurité marocaine une entrevue avec le général Bachir Tartag, dont l’expérience en matière de lutte antiterroriste n’est plus à conter.

Avant même l’arrivée des émissaires marocains, la DGSN avait livré à la presse des informations concernant un resserrage du contrôle des ressortissants marocains présents légalement ou illégalement sur le territoire algérien et dont le nombre serait important, entre 300 000 et 500 000. Nul besoin de rappeler tous les enjeux de cette présence marocaine en Algérie : cellules dormantes de «djihadistes» du Mujao, de Daech et autres factions terroristes, agitateurs pro-autonomistes du MAK, crime organisé transnational avec trafic de drogues, d’organes, d’êtres humains et de carburant… Tous ces dossiers sont parfaitement connus et maîtrisés par la DGSN, dirigée par général Abdelghani Hamel.

Il serait cependant hasardeux de ne considérer ce problème que comme une question de migration ou de criminalité économique. Il ne faudrait donc pas s’étonner si tout ce beau monde commençait à inquiéter le royaume chérifien, si un jour les autorités algériennes décidaient de frapper dans la fourmilière. Car on ne voit pas comment les services de sécurité algériens pourraient encore rester les bras croisés avec cette énorme épée de Damoclès posée sur le destin de la sécurité nationale. Les services de sécurité, ANP, Gendarmerie et police nationales travaillent déjà à flux tendus devant l’étendue des menaces internes et externes, et ceci, depuis de très longues années. En définitive, c’est la nature du rôle du nouveau chef de la CSS qui est à évaluer ici, entre le Makhzen, le président Bouteflika et des secteurs importants de la sécurité nationale.

De patron des services à conseiller      

 Le nouvel échafaudage institutionnel dans lequel on a inséré le patron de l’ex-DRS, celui d’un conseiller à la sécurité nationale, chapeauté par la présidence de la République, doit nous éclairer sur la véritable marge de manœuvre du général Tartag. La gestion du dossier marocain ne se fera, en dernier ressort, que dans l’appréciation finale de la présidence de la République des mesures à prendre, qui, par les nouvelles dispositions régissant l’action de la CSS, échapperont au pouvoir discrétionnaire de ses dirigeants. Mais ceci reste théorique et la véritable question est d’essence politique : y aura-t-il un bras de fer entre l’ex-bras droit de Toufik et le président Bouteflika lorsqu’il faudra déterminer, au final, qui est Marocain et qui ne l’est pas, qui pose un problème à la sécurité nationale et qui est venu simplement travailler, qui il faut expulser et qui il faut autoriser à séjourner légalement en Algérie ? Dans quel état d’esprit s’effectuera cette collaboration sécuritaire entre la Présidence, le Maroc et le général Tartag ?

Nous nous rappelons tous, à ce jour, les expulsions de citoyens marocains, mais également de citoyens algériens du Maroc, sous Boumediene et sous Zeroual, lorsqu’on décida de fermer la frontière. Ces événements ont toujours été présentés comme un traumatisme dans les relations algéro-marocaines, comme quelque chose de plus grave encore que l’agression militaire de l’armée de Hassan II à l’indépendance de l’Algérie. Le rappel des expulsions semble faire barrage au moins émotionnellement à toute idée d’un rapatriement de Marocains jugés dangereux en Algérie, et réalisé de façon arbitraire. Bouteflika aurait-il l’audace de répéter l’épisode des expulsions rendues célèbres par Boumediene ?

Les déclarations de Saïdani, le secrétaire général du FLN, au sujet du Sahara Occidental et la dissémination récurrente de déclarations hostiles au Polisario pendant les mandats du président Bouteflika ne donnent pas à penser que les autorités algériennes actuelles suivent les mêmes pas que Boumediene. On aurait même tendance à croire qu’une certaine honte nationale est en train d’être vécue par une partie des élites à ce sujet et que l’Algérie avait une dette envers le Maroc, d’où la venue de ces nombreux «travailleurs» marocains. Tout porte à croire, en effet, que Bouteflika ne céderait pas devant les sirènes d’expulsions pourtant jugées nécessaires et justifiées légalement. Tout comme il n’a pas jugé utile et nécessaire de continuer jusqu’au bout le procès Sonatrach. Quoi qu’il en soit, la Présidence tient là une pomme de discorde idéale pour mettre en gêne, au moment opportun, le tout nouveau et redoutable patron de l’ex-DRS, le général Tartag.

Un général redoutable et des calculs politiciens

Le dossier des Marocains d’Algérie ressemble étrangement à celui que le général Toufik avait à traiter avec l’affaire Sonatrach. Lorsque les services du DRS de Toufik apportèrent les pièces à conviction et les preuves irréfutables d’anomalies graves chez Sonatrach, s’en suivit une confrontation sans précédent entre la Présidence et le DRS au point de rompre tous les équilibres du jeu institutionnel. Une grave crise politique continue aujourd’hui de produire ses effets, minant même l’Etat.

Dès lors, des questions importantes surgissent en écho de ce qui arriva avec le général Toufik : si demain le général Tartag apportait des preuves irréfutables au président de la République de l’implication de centaines de Marocains dans des actes de subversion contre l’Algérie, quelle en serait sa réaction ? Tartag et ses services oseraient-ils employer la manière forte en circonscrivant le mal, ou devraient-ils se plier aux injonctions de la Présidence ? Les services marocains sont-ils en train d’évaluer de telles dissonances ? L’affaire DRS-Sonatrach demeure encore vive dans nos mémoires : la Présidence a opposé une fin de non-recevoir à la bravoure judiciaire des limiers de Toufik. Tartag aura-t-il autant de courage et de marge de manœuvre à appuyer les actions de la justice algérienne contre ce qui se profile comme un nouveau cheval de Troie en Algérie ? Cette situation inextricable où le patron du DRS doit se soumettre à des décisions politiques présidentielles qui pourraient aller à l’encontre de son travail d’investigation des groupes terroristes marocains implantés en Algérie, est-elle l’occasion idéale pour le Président de lui fournir un nouvel alibi contre la nomination de Tartag ?

Faire venir à Alger de hauts représentants des services secrets marocains et l’annoncer via un communiqué officiel n’est pas anodin : c’est l’option de la collaboration sécuritaire qui est choisie et non celle des «expulsions» à la Boumediene. Le grand dirigeant algérien avait saisi l’aspect stratégique et militaire dans le traitement de ce dossier sécuritaire brûlant, en considérant les Marocains expansionnistes présents en Algérie comme ennemis avant tout. Cependant, à l’ère de l’Etat «civil», il semble peu probable qu’un tel traitement réapparaisse, alors même que la question est bien plus grave qu’il y a 40 ans. Et nous savons également que le président de la République a désormais son mot à dire : mettre en échec ces négociations, d’une manière ou d’une autre, reviendrait à mettre en cause la mission de Tartag.

Que des dissensions se fassent jour sur la manière à traiter un éventuel retour de citoyens marocains jugés dangereux et ce serait l’occasion inespérée pour la présidence de la République d’opérer des changements dans l’appareil sécuritaire. Toufik en sait quelque chose. Au général Tartag d’aviser.

Dr Arab Kennouche

Comment (121)

    Mohamed el maadi
    19 juillet 2016 - 19 h 10 min

    Il est certain que si l
    Il est certain que si l’Algérie n’expulse les elements marocains les plus dangereux cela lui retombera dessus .
    Surtout que cette communauté est le bras armés des service secrets marocains et en cas de conflit on risque de se battre non plus a la frontières mais a l’intérieur même du pays ce que Boumediene avait compris et juges que la sécurité de l’État ne mouvait en aucune manière faire preuve de laxisme au nom d’une fraternité artificielle et trompeuse.

    Surtout ne pas oublier que les cadres algero marocains qui siège au gouvernement ne trahirons jamais leur pays c’est a dire le Maroc.C’est un serieux problèmes qui met en danger l’existence de notre pays et vous ne pourrait pas faire l’économie de purge qui tôt ou tard s’imposera devant l’imminence du danger qui guette a nos portes.

    Sinon vous pourrez dire adieu a l’Algérie car vous serez noyaute de toute part et ceci même dans l’armée par ces marocains n’hésiterons pas après leur régularisation a envoyer leur gosses dans les rangs de l’ANP.




    0



    0
      Nationaliste
      20 juillet 2016 - 1 h 47 min

      On a tj une longueur de
      On a tj une longueur de retard




      0



      0
    Mohamed el maadi
    19 juillet 2016 - 19 h 10 min

    Il est certain que si l
    Il est certain que si l’Algérie n’expulse les elements marocains les plus dangereux cela lui retombera dessus .
    Surtout que cette communauté est le bras armés des service secrets marocains et en cas de conflit on risque de se battre non plus a la frontières mais a l’intérieur même du pays ce que Boumediene avait compris et juges que la sécurité de l’État ne mouvait en aucune manière faire preuve de laxisme au nom d’une fraternité artificielle et trompeuse.

    Surtout ne pas oublier que les cadres algero marocains qui siège au gouvernement ne trahirons jamais leur pays c’est a dire le Maroc.C’est un serieux problèmes qui met en danger l’existence de notre pays et vous ne pourrait pas faire l’économie de purge qui tôt ou tard s’imposera devant l’imminence du danger qui guette a nos portes.

    Sinon vous pourrez dire adieu a l’Algérie car vous serez noyaute de toute part et ceci même dans l’armée par ces marocains n’hésiterons pas après leur régularisation a envoyer leur gosses dans les rangs de l’ANP.




    0



    0
      Nationaliste
      20 juillet 2016 - 1 h 47 min

      On a tj une longueur de
      On a tj une longueur de retard




      0



      0
    Pravda
    19 juillet 2016 - 8 h 59 min

    Bonjour,

    Bonjour,
    Amis et frères laisser les petites qurelles et regarder ce qui est strategique dans cette question. Le Maroc envoie une delegation en Algerie pour jouer sur la fraternité bla bla bla… Mais le but c´est de casser l´Algerie. On en a marre avec nos decideurs incompetents. Avec tout l´argent qu´on avait on pouvait occuper le monde entier mais malheureusement on est toujours à la case de depart. Le Maroc à de longues experience du lobbying ( cadeaux, chateau à la disposition, argent en retour etc,.etc….). Ils ont su corrompre tous le monde, les Africains, les Francais les americains etc..Pour leur retour en UA ils ont même posé des conditions comme la non reconnaissance de la RASD.Une motion pour la suspension de la RASD circule dans les coulisses du sommet de l’UA à Kigali, la capitale rwandaise. Mieux, elle aurait déjà été signée par 28 des 54 chefs d’État africains,.le Sénégalais Abdoulaye Bathili pourra présenter sa candidature, pour remplacer la Sud-Africaine Nkosazana Zuma, intransigeante sur la question du Sahara Occidental. Donc vous comprenait pourqoui le Maroc s´enpresse pour rejoindre l´UA? avec l´aide du senegalais le Maroc va enterrer la question de la RASD et se debarasser pour toujours.
    Ma question maintenant quelles sont les pays africains qui supportent le Maroc? et à qui l´Algerie à effacer la dette d´une somme totale de 900 millions de dollars.Quand l´Algerie avait sa dette et on voulait la payée on nous dis qu´il la transfore en investissemnt pour garder le controle de l´Algerie.Donc l´Algerie au lieu d´effacer la dette aux pays africains ils auront pu les transformés en investtissements. Mais comme je l´ai preciser au debut , nos decideurs brillent par leurs incompetences.Donc l´Algerie paye et le Maroc recolte.
    Changer ces incompetents et vous aurez une Algerie prospere.

    🙂




    0



    0
      selecto
      19 juillet 2016 - 13 h 42 min

      Derrière le Sénégal se cache
      Derrière le Sénégal se cache la France qui protège le Maroc, l’Algérie fait face à un complot à l’UA.
      Tout les protectorats Africains de la France à leur tête le Sénégal se rangeront derrière le Maroc.




      0



      0
        Algérie
        19 juillet 2016 - 14 h 36 min

        Derrière ce Deby du Tchad se
        Derrière ce Deby du Tchad se cache aussi la France, ce traitre qui a dit que le Maroc peut réintégrer l’UA, alors qu’il faut imposer des conditions au Maroc pour lui permettre de réintégrer l’UA, c’est le Maroc qui demande de réintégrer l’UA et non pas le contraire, et il n’a pas le droit d’imposer ses conditions en tant que demandeur, le Maroc ne doit pas réintéger l’UA sans conditions qui lui doivent être imposer par l’UA, la première c’est de dégager du Sahara Occidental, la 2eme c’est de cesser de faire la guerre à l’Afrique toute entière avec ses tonnes de drogue et son terrorisme.




        0



        0
    Pravda
    19 juillet 2016 - 8 h 59 min

    Bonjour,

    Bonjour,
    Amis et frères laisser les petites qurelles et regarder ce qui est strategique dans cette question. Le Maroc envoie une delegation en Algerie pour jouer sur la fraternité bla bla bla… Mais le but c´est de casser l´Algerie. On en a marre avec nos decideurs incompetents. Avec tout l´argent qu´on avait on pouvait occuper le monde entier mais malheureusement on est toujours à la case de depart. Le Maroc à de longues experience du lobbying ( cadeaux, chateau à la disposition, argent en retour etc,.etc….). Ils ont su corrompre tous le monde, les Africains, les Francais les americains etc..Pour leur retour en UA ils ont même posé des conditions comme la non reconnaissance de la RASD.Une motion pour la suspension de la RASD circule dans les coulisses du sommet de l’UA à Kigali, la capitale rwandaise. Mieux, elle aurait déjà été signée par 28 des 54 chefs d’État africains,.le Sénégalais Abdoulaye Bathili pourra présenter sa candidature, pour remplacer la Sud-Africaine Nkosazana Zuma, intransigeante sur la question du Sahara Occidental. Donc vous comprenait pourqoui le Maroc s´enpresse pour rejoindre l´UA? avec l´aide du senegalais le Maroc va enterrer la question de la RASD et se debarasser pour toujours.
    Ma question maintenant quelles sont les pays africains qui supportent le Maroc? et à qui l´Algerie à effacer la dette d´une somme totale de 900 millions de dollars.Quand l´Algerie avait sa dette et on voulait la payée on nous dis qu´il la transfore en investissemnt pour garder le controle de l´Algerie.Donc l´Algerie au lieu d´effacer la dette aux pays africains ils auront pu les transformés en investtissements. Mais comme je l´ai preciser au debut , nos decideurs brillent par leurs incompetences.Donc l´Algerie paye et le Maroc recolte.
    Changer ces incompetents et vous aurez une Algerie prospere.

    🙂




    0



    0
      selecto
      19 juillet 2016 - 13 h 42 min

      Derrière le Sénégal se cache
      Derrière le Sénégal se cache la France qui protège le Maroc, l’Algérie fait face à un complot à l’UA.
      Tout les protectorats Africains de la France à leur tête le Sénégal se rangeront derrière le Maroc.




      0



      0
        Algérie
        19 juillet 2016 - 14 h 36 min

        Derrière ce Deby du Tchad se
        Derrière ce Deby du Tchad se cache aussi la France, ce traitre qui a dit que le Maroc peut réintégrer l’UA, alors qu’il faut imposer des conditions au Maroc pour lui permettre de réintégrer l’UA, c’est le Maroc qui demande de réintégrer l’UA et non pas le contraire, et il n’a pas le droit d’imposer ses conditions en tant que demandeur, le Maroc ne doit pas réintéger l’UA sans conditions qui lui doivent être imposer par l’UA, la première c’est de dégager du Sahara Occidental, la 2eme c’est de cesser de faire la guerre à l’Afrique toute entière avec ses tonnes de drogue et son terrorisme.




        0



        0
    Anonymous
    19 juillet 2016 - 8 h 38 min

    L’Histoire, avec H majuscule,
    L’Histoire, avec H majuscule, c’est quoi, m’a demandé un jour le père d’un ami ? J’ai répondu : « Dieu »… L’Histoire a accouché, produit des états nation en Afrique du Nord, ce qui a révolté certains, qui ont voulu en faire abstraction (Nous sommes une même Oumma, nous avons la même religion, patati patata, que de morts à cause de ça !), mais le nouveau né est un être, il a un corps, il existe, il a son esprit spécifique, nul ne peut le lui changer, il faut accepter le fait accompli, il y a Un Algérien, Un Marocain, Un Tunisien etc. L’Algérien doit gérer l’Algérie pour les Algériens, et comme tel ne plus avoir de sentiments étrangers aux intérêts de l’Algérie… Que veut le Marocain en tant que Marocain, son Islam on s’en fout, un Islam bizarre, dont il a fait du Kif un pilier, comme certains en Algérie ont fait du vol un pilier, nous sommes une aire encore ridicule, pas à la hauteur, rien n’a encore surgi qui nous fasse vivre en harmonie avec les grandes décisions de L’Histoire, qui a dit : Toi, tu es Algérien, toi tu es Marocain, toi tu es Tunisien, que chacun soit ce qu’il a été décidé qu’il soit, et fasse ses preuves




    0



    0
    Anonymous
    19 juillet 2016 - 8 h 38 min

    L’Histoire, avec H majuscule,
    L’Histoire, avec H majuscule, c’est quoi, m’a demandé un jour le père d’un ami ? J’ai répondu : « Dieu »… L’Histoire a accouché, produit des états nation en Afrique du Nord, ce qui a révolté certains, qui ont voulu en faire abstraction (Nous sommes une même Oumma, nous avons la même religion, patati patata, que de morts à cause de ça !), mais le nouveau né est un être, il a un corps, il existe, il a son esprit spécifique, nul ne peut le lui changer, il faut accepter le fait accompli, il y a Un Algérien, Un Marocain, Un Tunisien etc. L’Algérien doit gérer l’Algérie pour les Algériens, et comme tel ne plus avoir de sentiments étrangers aux intérêts de l’Algérie… Que veut le Marocain en tant que Marocain, son Islam on s’en fout, un Islam bizarre, dont il a fait du Kif un pilier, comme certains en Algérie ont fait du vol un pilier, nous sommes une aire encore ridicule, pas à la hauteur, rien n’a encore surgi qui nous fasse vivre en harmonie avec les grandes décisions de L’Histoire, qui a dit : Toi, tu es Algérien, toi tu es Marocain, toi tu es Tunisien, que chacun soit ce qu’il a été décidé qu’il soit, et fasse ses preuves




    0



    0
    Dz ap
    19 juillet 2016 - 1 h 53 min

    Dr Kennouch,

    Dr Kennouch,
    Tout d’abord votre analyse est complètement à côté de la plaque, à travers cette soit disant analyse vous réglez les comptes du général toufik qui jusqu’à preuve du contraire n’a apporté aucune preuve matérielle concernant l’affaire sonatrach vu que vous parlez de cette affaire qui a été purement médiatique et non judiciaire. Comme vous faites confiance et ne croyez que la justice européenne jusqu’à aujourd’hui le parquet de Milan n’a condamné personne.
    2eme point, étant donné que votre « glorieux » général Toufik était chef de l’ex Drs pendant 25 ans pourquoi n’a-t-il pas fini avec ces cellules marocaines dormantes en Algérie? Peut être qu’il était trop occupé par l’affaire sonatrach et ses match de foot!!!
    3ement et j’en passe quand vous évoquez le général Tartag dans ce sujet et vous citez le polizario, vous n avez qu’ à leur demander qui est ce mr et je suis certain qu’ils vous parleront plus de la poussière qui a tant couvert ses Rangers a tindouf que l odeur du tabac cubain qu’ ils ont eu à sentir à Alger.
    Ps: veuillez excusez mes fautes d’orthographes dues à ma lecture tardive de ce torchon.

    Bien à vous.
    Lecteur d’Ap qui en a marre de vos articles subjectifs au service de Toufik.




    0



    0
      Anonymous
      19 juillet 2016 - 8 h 34 min

      Mais alors comment expliquez
      Mais alors comment expliquez vous l’ai passivité de ce régime (en fait de la famille bouteflika) face aux attitudes belliqueuses du makhzen marocain à travers ses nombreuses provocations et sa guerre narcotique ? Comment expliquez vous que l’arrivée de ce régime (en fait de la famille bouteflika ) coïncide avec l’explosion de l’arrivée massive de clandestins marocains qui pour partie sont une menace pour notre sécurité et pour partie des agents du makhzen…

      Ne faites vous donc pas de liens ? Pensez vous que Tartag dont le poste ( comme tous les postes ) ne tient qu’à un coup de stylo de said bouteflika, ait son mot à dire ? Il a voulu régler un différend avec Toufik et la famille bouteflika est maître dans les manuels de personnes en se servant des uns et des autres au gré des allégeance ou des defiances. D’ailleurs je ne donne pas longtemps à Tartag et Gaid salah. .Ils ont été utilisés pour le sale boulot. Leurs successeurs seront des profils à la Hamel louh belaiz…

      Je trouve au contraire très pertinente l’intervention du Dr…C’est même une réflexion en forme de mise en garde pour celles et ceux qui ont une haute idée de l’Algérie et dont sont exclus de facto les larbins et adorateurs de la famille bouteflika. ..




      0



      0
    Dz ap
    19 juillet 2016 - 1 h 53 min

    Dr Kennouch,

    Dr Kennouch,
    Tout d’abord votre analyse est complètement à côté de la plaque, à travers cette soit disant analyse vous réglez les comptes du général toufik qui jusqu’à preuve du contraire n’a apporté aucune preuve matérielle concernant l’affaire sonatrach vu que vous parlez de cette affaire qui a été purement médiatique et non judiciaire. Comme vous faites confiance et ne croyez que la justice européenne jusqu’à aujourd’hui le parquet de Milan n’a condamné personne.
    2eme point, étant donné que votre « glorieux » général Toufik était chef de l’ex Drs pendant 25 ans pourquoi n’a-t-il pas fini avec ces cellules marocaines dormantes en Algérie? Peut être qu’il était trop occupé par l’affaire sonatrach et ses match de foot!!!
    3ement et j’en passe quand vous évoquez le général Tartag dans ce sujet et vous citez le polizario, vous n avez qu’ à leur demander qui est ce mr et je suis certain qu’ils vous parleront plus de la poussière qui a tant couvert ses Rangers a tindouf que l odeur du tabac cubain qu’ ils ont eu à sentir à Alger.
    Ps: veuillez excusez mes fautes d’orthographes dues à ma lecture tardive de ce torchon.

    Bien à vous.
    Lecteur d’Ap qui en a marre de vos articles subjectifs au service de Toufik.




    0



    0
      Anonymous
      19 juillet 2016 - 8 h 34 min

      Mais alors comment expliquez
      Mais alors comment expliquez vous l’ai passivité de ce régime (en fait de la famille bouteflika) face aux attitudes belliqueuses du makhzen marocain à travers ses nombreuses provocations et sa guerre narcotique ? Comment expliquez vous que l’arrivée de ce régime (en fait de la famille bouteflika ) coïncide avec l’explosion de l’arrivée massive de clandestins marocains qui pour partie sont une menace pour notre sécurité et pour partie des agents du makhzen…

      Ne faites vous donc pas de liens ? Pensez vous que Tartag dont le poste ( comme tous les postes ) ne tient qu’à un coup de stylo de said bouteflika, ait son mot à dire ? Il a voulu régler un différend avec Toufik et la famille bouteflika est maître dans les manuels de personnes en se servant des uns et des autres au gré des allégeance ou des defiances. D’ailleurs je ne donne pas longtemps à Tartag et Gaid salah. .Ils ont été utilisés pour le sale boulot. Leurs successeurs seront des profils à la Hamel louh belaiz…

      Je trouve au contraire très pertinente l’intervention du Dr…C’est même une réflexion en forme de mise en garde pour celles et ceux qui ont une haute idée de l’Algérie et dont sont exclus de facto les larbins et adorateurs de la famille bouteflika. ..




      0



      0
    Trinita
    19 juillet 2016 - 1 h 45 min

    Algériens, Libyens, Marocains
    Algériens, Libyens, Marocains, Tunisiens, tous kif kif et puis on devrait déjà commencer par abattre ces saloperies de frontières artificielles héritées de laa période coloniale…
    Il est grand temps que tous ces « Etats artificiels » se fondent en un seul ensemble. Bon c’est une utopie vu les mafias qui règnent sur les revenus de ces pays mais on peut toujours espérer qu’un jour viendra où tous ces faux drapeaux et ses fausses barrières disparaîtront.




    0



    0
      Anonymous
      19 juillet 2016 - 14 h 32 min

      Les frontières en Afrique du
      Les frontières en Afrique du Nord existent depuis plus de 10 000 ans le système coloniale n’a rien à y voir, ne te fait pas d’illusion ton Maroc de misère ne réussira a envahir l’Algérie millénaires avec ses frontières existantes depuis des millénaires. Les maures (marocains mauritaniens) d’aujourd’hui n’avaient rien à voir avec l’Algérie ancienne Numidie, alors ferme donc ta gueule de marocain, c’est pas toi qui va nous dicter d’abattre des frontières qui existent depuis des millénaires entre l’Algérie et ses voisins. L’Algérie son peuple n’ont rien à voir avec ton pov Maroc de misère, la proximité géographique ne fait pas de mêmes peuples. l’Allemagne, la France, l’Espagne, l’Italie en sont de bons exemple malgré leur proximité géographiques, ces pays sont différents à plus d’un titre. C’est pareil pour l’Afrique du Nord, tu piges oui ou merde. L’Algérie n’ouvrira jamais ses frontières millénaires avec ton bordel à ciel ouvert qu’est ton pov Maroc pays des soumis esclaves à la France à Israël d’une narcomonarchie arabe. L’Algérie a ses propres valeurs sa propre identité sa propre histoire, sa propre culture, etc…qui n’ont r ien à voir avec le Maroc esclavagistes entité des maures esclaves, l’esclavage est dans le gène des marocains depuis l’antiquité, voilà encore une raison qui explique la différence entre l’Algérie et le Maroc esclavagiste soumis.




      0



      0
        Anonymous
        20 juillet 2016 - 0 h 26 min

        Vous écrivez que les
        Vous écrivez que les frontières en Afrique du Nord existent depuis 10 000 ans!
        Le concept d’Etat-Nation est déjà assez récent dans le monde. A peine 200 ans à tout casser en Europe alors là à voir des frontières (il faudra penser à définir ce qu’est une frontière, tracée ou non au cordeau) là où n’existait aucune limite, ‘cela relève de la fantasmagorie pure.
        L’Afrique du Nord a connu une succession de centre de pouvoir politique ou de royaumes ou de principautés, voire des répubiques libres, des ports libres, des confédérations de tribus, des empires avant l’instauration de l’Etat-Nation à l’ère moderne. Cela a t-il pour autant résolu quoi que que soit ? Non. C’est l’inverse. Cela a crée infiniment plus de problèmes pour les populations de la région.
        Alors n’en déplaise à quelques esprits chagrins, je me sens avant tout Nord-Africain et je suis citoyen à part entière aussi bien en Algérie qu’au Maroc ou en Libye ou en Tunisie.
        Un jour toutes ces fausses frontières dessinées par quelques capitaines en quête d’aventures exotiques disparaîtront.




        0



        0
    Trinita
    19 juillet 2016 - 1 h 45 min

    Algériens, Libyens, Marocains
    Algériens, Libyens, Marocains, Tunisiens, tous kif kif et puis on devrait déjà commencer par abattre ces saloperies de frontières artificielles héritées de laa période coloniale…
    Il est grand temps que tous ces « Etats artificiels » se fondent en un seul ensemble. Bon c’est une utopie vu les mafias qui règnent sur les revenus de ces pays mais on peut toujours espérer qu’un jour viendra où tous ces faux drapeaux et ses fausses barrières disparaîtront.




    0



    0
      Anonymous
      19 juillet 2016 - 14 h 32 min

      Les frontières en Afrique du
      Les frontières en Afrique du Nord existent depuis plus de 10 000 ans le système coloniale n’a rien à y voir, ne te fait pas d’illusion ton Maroc de misère ne réussira a envahir l’Algérie millénaires avec ses frontières existantes depuis des millénaires. Les maures (marocains mauritaniens) d’aujourd’hui n’avaient rien à voir avec l’Algérie ancienne Numidie, alors ferme donc ta gueule de marocain, c’est pas toi qui va nous dicter d’abattre des frontières qui existent depuis des millénaires entre l’Algérie et ses voisins. L’Algérie son peuple n’ont rien à voir avec ton pov Maroc de misère, la proximité géographique ne fait pas de mêmes peuples. l’Allemagne, la France, l’Espagne, l’Italie en sont de bons exemple malgré leur proximité géographiques, ces pays sont différents à plus d’un titre. C’est pareil pour l’Afrique du Nord, tu piges oui ou merde. L’Algérie n’ouvrira jamais ses frontières millénaires avec ton bordel à ciel ouvert qu’est ton pov Maroc pays des soumis esclaves à la France à Israël d’une narcomonarchie arabe. L’Algérie a ses propres valeurs sa propre identité sa propre histoire, sa propre culture, etc…qui n’ont r ien à voir avec le Maroc esclavagistes entité des maures esclaves, l’esclavage est dans le gène des marocains depuis l’antiquité, voilà encore une raison qui explique la différence entre l’Algérie et le Maroc esclavagiste soumis.




      0



      0
        Anonymous
        20 juillet 2016 - 0 h 26 min

        Vous écrivez que les
        Vous écrivez que les frontières en Afrique du Nord existent depuis 10 000 ans!
        Le concept d’Etat-Nation est déjà assez récent dans le monde. A peine 200 ans à tout casser en Europe alors là à voir des frontières (il faudra penser à définir ce qu’est une frontière, tracée ou non au cordeau) là où n’existait aucune limite, ‘cela relève de la fantasmagorie pure.
        L’Afrique du Nord a connu une succession de centre de pouvoir politique ou de royaumes ou de principautés, voire des répubiques libres, des ports libres, des confédérations de tribus, des empires avant l’instauration de l’Etat-Nation à l’ère moderne. Cela a t-il pour autant résolu quoi que que soit ? Non. C’est l’inverse. Cela a crée infiniment plus de problèmes pour les populations de la région.
        Alors n’en déplaise à quelques esprits chagrins, je me sens avant tout Nord-Africain et je suis citoyen à part entière aussi bien en Algérie qu’au Maroc ou en Libye ou en Tunisie.
        Un jour toutes ces fausses frontières dessinées par quelques capitaines en quête d’aventures exotiques disparaîtront.




        0



        0
    À lire
    19 juillet 2016 - 0 h 04 min

    Le ministre israélien des
    Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, entame mardi une longue tournée de 10 jours dans cinq pays africains en vue notamment de promouvoir l’intégration d’Israël comme membre observateur au sein de l’Union africaine (UA).
    « L’Afrique est un objectif important de la politique étrangère d’Israël et nous allons déployer des efforts politiques pour qu’Israël soit admis au cours de cette année comme observateur au sein de l’Union africaine (UA) », a déclaré M. Liberman dans le communiqué des Affaires étrangères.

    Le lien:
    http://www.lemondejuif.info/2014/06/israel-souhaite-integrer-lunion-africaine/




    0



    0
      Anonymous
      19 juillet 2016 - 7 h 59 min

      Tout s’expique maintenant. On
      Tout s’expique maintenant. On comprend la strategie de seduction du Maroc, allie fidele d’Israel.
      Il faut virer ces 500 000 marocains au plus vite de chez nous. C’est une bombe a retardement.
      Ca finira tres mal si on les laisse ici.




      0



      0
    À lire
    19 juillet 2016 - 0 h 04 min

    Le ministre israélien des
    Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, entame mardi une longue tournée de 10 jours dans cinq pays africains en vue notamment de promouvoir l’intégration d’Israël comme membre observateur au sein de l’Union africaine (UA).
    « L’Afrique est un objectif important de la politique étrangère d’Israël et nous allons déployer des efforts politiques pour qu’Israël soit admis au cours de cette année comme observateur au sein de l’Union africaine (UA) », a déclaré M. Liberman dans le communiqué des Affaires étrangères.

    Le lien:
    http://www.lemondejuif.info/2014/06/israel-souhaite-integrer-lunion-africaine/




    0



    0
      Anonymous
      19 juillet 2016 - 7 h 59 min

      Tout s’expique maintenant. On
      Tout s’expique maintenant. On comprend la strategie de seduction du Maroc, allie fidele d’Israel.
      Il faut virer ces 500 000 marocains au plus vite de chez nous. C’est une bombe a retardement.
      Ca finira tres mal si on les laisse ici.




      0



      0
    Anonymous
    18 juillet 2016 - 23 h 25 min

    Ce 1/2 million de marocains
    Ce 1/2 million de marocains chez nous doit degager. Nul ne sait combien de terroristes se cachent parmi eux. On n’en veut pas.




    0



    0
      Anonymous
      19 juillet 2016 - 9 h 05 min

      $aid refuse de froisser son
      $aid refuse de froisser son concitoyen momo6..Il ne fera rien comme depuis 1999…ai contraire attendez vous a une future ouverture des frontières longtemps repoussée par les patriotes algériens des services de sécurité. .




      0



      0
        Anonymous
        19 juillet 2016 - 10 h 31 min

        Ce sera alors au peuple
        Ce sera alors au peuple algerien de leur rendre la case Maroc comme evidente. Que personne n’embauche les marocains. On ‘en veut pas. Ca sent le terrorisme et les cellules dormantes a plein nez.




        0



        0
    Anonymous
    18 juillet 2016 - 23 h 25 min

    Ce 1/2 million de marocains
    Ce 1/2 million de marocains chez nous doit degager. Nul ne sait combien de terroristes se cachent parmi eux. On n’en veut pas.




    0



    0
      Anonymous
      19 juillet 2016 - 9 h 05 min

      $aid refuse de froisser son
      $aid refuse de froisser son concitoyen momo6..Il ne fera rien comme depuis 1999…ai contraire attendez vous a une future ouverture des frontières longtemps repoussée par les patriotes algériens des services de sécurité. .




      0



      0
        Anonymous
        19 juillet 2016 - 10 h 31 min

        Ce sera alors au peuple
        Ce sera alors au peuple algerien de leur rendre la case Maroc comme evidente. Que personne n’embauche les marocains. On ‘en veut pas. Ca sent le terrorisme et les cellules dormantes a plein nez.




        0



        0
    Anonymous
    18 juillet 2016 - 23 h 22 min

    Un mot : virez-nous les
    Un mot : virez-nous les marocains d’Algerie.
    Cette entourloupe marocaine pour reintegrer l’UA par le parainnage algerien sera une erreur folle.
    Le Maroc demandera son integration en y joignant l’exclusion du front polisario de sa qualite de membre dans l’UA.
    Et consecutivement cela amenera le changement de la politique etrangere algerienne en la disqualifiant pour manquement a sa parole. Le Maroc doit se debrouiller seul, cesser de droguer la jeunesse algerienne masculine, les algeriens en France doivent sortir des mosquees et maintenant des ecoles musulmanes majoritairement tenues par des marocains. Virez-nous ces marocains. Nous n’avons pas la meme facon de voir le monde et nous n’avons pas a nous corrompre avec leurs methodes. Les marocains n’ont rien a faire en Algerie, qu’ils retournent chez eux.




    0



    0
    Anonymous
    18 juillet 2016 - 23 h 22 min

    Un mot : virez-nous les
    Un mot : virez-nous les marocains d’Algerie.
    Cette entourloupe marocaine pour reintegrer l’UA par le parainnage algerien sera une erreur folle.
    Le Maroc demandera son integration en y joignant l’exclusion du front polisario de sa qualite de membre dans l’UA.
    Et consecutivement cela amenera le changement de la politique etrangere algerienne en la disqualifiant pour manquement a sa parole. Le Maroc doit se debrouiller seul, cesser de droguer la jeunesse algerienne masculine, les algeriens en France doivent sortir des mosquees et maintenant des ecoles musulmanes majoritairement tenues par des marocains. Virez-nous ces marocains. Nous n’avons pas la meme facon de voir le monde et nous n’avons pas a nous corrompre avec leurs methodes. Les marocains n’ont rien a faire en Algerie, qu’ils retournent chez eux.




    0



    0
    Sem
    18 juillet 2016 - 20 h 27 min

    Israël état observateur à l
    Israël état observateur à l’UA et le Maroc de retour c’est quoi la suite ?




    0



    0
    Sem
    18 juillet 2016 - 20 h 27 min

    Israël état observateur à l
    Israël état observateur à l’UA et le Maroc de retour c’est quoi la suite ?




    0



    0
    raselkhit
    18 juillet 2016 - 17 h 35 min

    Avec t(out le respect que je
    Avec t(out le respect que je vous doit Dr Kennouche je reste convaincu que vous êtes à coté de la Plaque Les raisons de la venue de ces marocains n’a absolument rien à voir ni avec SONATRACH ni avec le général Toufik vos assertions sont là pour noyer le poisson et de faire vos commanditaires français Vous n’arrivez même pas à faire le lien avec le discours de M6 et les velléités de M6 de revenir à l’Union Africaine avec bien sur les pressions françaises sur les pays africains toujours hostiles à ce retour en soutien à la RASD C’est être autiste si on n’arrive pas à faire le lien avec le développement des phosphates en Algérie Le royaume étant premier exportateur au monde de cette manne mais nullement propriétaire de cette richesse Il est vrai que faire une analyse cela demande du travail alors que vomir sur l’Algérie est si facile il suffit de faire du copier/coller à partir de F24 ou BFM ou TF1




    0



    0
    raselkhit
    18 juillet 2016 - 17 h 35 min

    Avec t(out le respect que je
    Avec t(out le respect que je vous doit Dr Kennouche je reste convaincu que vous êtes à coté de la Plaque Les raisons de la venue de ces marocains n’a absolument rien à voir ni avec SONATRACH ni avec le général Toufik vos assertions sont là pour noyer le poisson et de faire vos commanditaires français Vous n’arrivez même pas à faire le lien avec le discours de M6 et les velléités de M6 de revenir à l’Union Africaine avec bien sur les pressions françaises sur les pays africains toujours hostiles à ce retour en soutien à la RASD C’est être autiste si on n’arrive pas à faire le lien avec le développement des phosphates en Algérie Le royaume étant premier exportateur au monde de cette manne mais nullement propriétaire de cette richesse Il est vrai que faire une analyse cela demande du travail alors que vomir sur l’Algérie est si facile il suffit de faire du copier/coller à partir de F24 ou BFM ou TF1




    0



    0
    brobro
    18 juillet 2016 - 17 h 07 min

    cet article n’a pas repris un
    cet article n’a pas repris un fait important, en relation avec le sujet traité, et dénoncé dans un communiqué du Rcd. des frictions commencent à apparaitre dans les rapports entre les deux institutions.




    0



    0
    brobro
    18 juillet 2016 - 17 h 07 min

    cet article n’a pas repris un
    cet article n’a pas repris un fait important, en relation avec le sujet traité, et dénoncé dans un communiqué du Rcd. des frictions commencent à apparaitre dans les rapports entre les deux institutions.




    0



    0
    Anonymous
    18 juillet 2016 - 16 h 59 min

    Le Maroc je m’en fous ce que
    Le Maroc je m’en fous ce que je veux c’est ce pouvoir de (…) qui dégage. Rigoler pas je dans une ville où Johnny va chanter a ma façon j’ai fait une ambiance terrible. Tous veulent savoir qui je suis tous veulent me mettent à leurs comptes. Fier comme je suis ÀP sera le premier que je ALGÉRIEN




    0



    0
      Mustapha
      18 juillet 2016 - 17 h 58 min

      Enfin le pouvoir entre les
      Enfin le pouvoir entre les mains des civils. Ça a pris 53 ans et des milliards de dollars pour aligner des appuis et faire basculer du monde d’un camp à un camp.
      Et tu veux que le pouvoir dégage pour que le cycle recommence à zéro!!




      0



      0
        selecto
        18 juillet 2016 - 21 h 32 min

        Oui RAIS le pouvoir est
        Oui RAIS le pouvoir est civile composé de traitres, de rescapés de la rafle de 1975 et d’escrocs protégés par la France.




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.