Kerbadj estime «surprenant» le gel de la rétrogradation du CRBAF

Kerbadj estime qu’il n’a pas de leçons à recevoir du TAS. New Press

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Mahfoud Kerbadj a qualifié aujourd’hui mardi de «surprenante» la décision prise par le Tribunal arbitral du sport (TAS), gelant la rétrogradation du CRB Ain Fekroun en division nationale amateur. «La FAF et la LFP ont toujours respecté les décisions de cette structure, mais celle prise dimanche est surprenante d’autant qu’à l’origine, le TAS était appelé à trancher la décision de la rétrogradation du CRBAF en refusant ou approuvant le verdict de la commission de discipline. Le TAS ne doit en aucun cas donner des leçons à la FAF ou à la LFP en leur demandant de rouvrir le dossier», a affirmé Kerbadj à l’APS. La commission de discipline de la LFP a annoncé le 5 juin dernier la rétrogradation du CRBAF en division nationale amateur pour «violations présumées à l’éthique, à la morale et à l’intégrité du championnat de football professionnel de Ligue 2».

La commission de discipline avait ouvert une procédure disciplinaire contre les «Tortues», mettant en cause l’intégrité de la rencontre CRB Ain Fekroun-AS Khroub, disputée le 6 mai dernier pour le compte de la 30e et dernière journée. L’US Chaouia, tenue en échec à domicile par la JSM Béjaia (1-1), allait être sauvée de la relégation, n’était-ce la victoire des Khroubis à Ain Fekroun (1-0) suite à un but inscrit à la dernière minute du temps additionnel. La partie avait connu un arrêt de jeu de plus de 20 minutes après l’envahissement du terrain par des supporters avant que l’arbitre ne décide de reprendre les débats. «Nous allons étudier le verdict du TAS et nous allons lui répondre dans les prochaines 48 heures», a souligné Kerbadj. Outre la rétrogradation du club assortie d’une amende de 2 millions de dinars, le président du CRBAF Hassan Bekkouche a été sanctionné d’une interdiction de deux années d’exercer toutes fonctions en relation avec le football, avec proposition de radiation à vie du mouvement sportif national.

R. S.

Comment (2)

    Lemdigouti
    20 juillet 2016 - 10 h 26 min

    Drôle de justice que celle
    Drôle de justice que celle protégée par la LFP et la FAF.
    En répondant à la question « à qui profite le crime ?? » la question était réglée.
    Il faillait sanctionner le Kroubs et Ain Fakroun en même temps ; le règlement gérant le foot est clair : les deux équipes qui ont participé à la mascarade doivent être sanctionnés.
    Dans un pays normal le dirigeant de la LFP ne doit faire aucune allusion au rôle du TAS ; il doit appliquer la décision et c’est tout.
    Mr Kerbadj n’a pas de super pouvoirs…il doit obéir à la règlementation.




    0



    0
    Lemdigouti
    20 juillet 2016 - 10 h 26 min

    Drôle de justice que celle
    Drôle de justice que celle protégée par la LFP et la FAF.
    En répondant à la question « à qui profite le crime ?? » la question était réglée.
    Il faillait sanctionner le Kroubs et Ain Fakroun en même temps ; le règlement gérant le foot est clair : les deux équipes qui ont participé à la mascarade doivent être sanctionnés.
    Dans un pays normal le dirigeant de la LFP ne doit faire aucune allusion au rôle du TAS ; il doit appliquer la décision et c’est tout.
    Mr Kerbadj n’a pas de super pouvoirs…il doit obéir à la règlementation.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.