Véhicules : chute de plus de 67% des importations au 1er semestre

47 484 véhicules importés entre début janvier et fin juin 2016. New Press

La facture d’importation des véhicules a reculé à 691 millions de dollars durant le 1er semestre 2016 contre 2,13 milliards de dollars durant la même période de 2015, soit une baisse de l’ordre de 1,44 milliard de dollars (-67,53%), a-t-on appris aujourd’hui dimanche l’agence de presse officielle APS auprès des Douanes. Quant aux quantités importées, elles ont chuté de 73,63% avec 47 484 véhicules importés entre début janvier et fin juin 2016, contre 180 082 unités au 1er semestre 2015, soit 132 598 véhicules de moins, précise le Centre national des statistiques des Douanes (Cnis). Concernant les parties et accessoires des véhicules automobiles, la facture d’importation a été de 198,1 millions de dollars contre 201,15 millions de dollars (-1,52%), précise la même source.

Pour rappel, les licences d’importation des véhicules ont été attribuées, en mai dernier, à 40 concessionnaires sur 80 postulants. Fixé initialement à 152 000 unités pour l’année 2016, le contingent quantitatif d’importation des véhicules a été finalement réduit à 83 000 unités. Le contingent des véhicules concerne ceux destinés au transport de dix personnes ou plus (chauffeur inclus), les véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport des personnes (y compris les voitures de type «break» et les voitures de course) et les véhicules dédiés au transport de marchandises. Les engins tels que les camions et tracteurs que certains professionnels importent pour le fonctionnement de leur entreprise ne sont pas concernés par le dispositif des licences. Selon les prévisions du ministère du Commerce, la facture d’importation des véhicules ne dépassera pas un milliard de dollars en 2016, contre 3,14 milliards de dollars (265 523 véhicules) en 2015 et 5,7 milliards de dollars en 2014 (417 913 unités).

Parallèlement à l’octroi des licences, le gouvernement a exigé des concessionnaires d’engager des investissements dans le secteur des véhicules et les filières industrielles annexes. Lors d’une visite en juin dernier à Tiaret, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait rappelé l’obligation de tous les concessionnaires automobiles d’investir localement, sans quoi la licence d’importation leur sera retirée en 2017. Dans le sillage de la chute des prix de pétrole, le gouvernement a décidé de plafonner certaines importations à travers la mise en œuvre du régime des licences d’importation. Jusqu’à présent, les produits concernés sont les véhicules, le ciment Portland gris, le rond à béton et certains produits agricoles.

R. E.

Comment (15)

    Anonymous
    12 septembre 2016 - 16 h 35 min

    Importer les véhicules
    Importer les véhicules français où d’autres marques par nos barons-importateurs =
    Réinvestissements des sur-profits des importations par nos importateurs, dans les fonciers- immobiliers français
    Le gagnant = l’économie française : véhicules exportés vers l’Algérie (balance commerciale française excédentaire
    + Impots, et taxes & charges sur les biens des « algériens » en France
    (balance de paiements »invisible » française excédentaire: transferts, et fuites de capitaux)

    Les français sont ils plus malins, où …..plus nationalistes que les algériens ?




    0



    0
    Anonymous
    6 septembre 2016 - 13 h 50 min

    Véhicules : chute de plus de
    Véhicules : chute de plus de 67% des importations au 1er semestre
    C’est très peu par rapport à ce qu’ont engrangé, les clans maffieux des importations, dans le pouvoir algérien
    Des sur-profits dus aux surfacturations,
    (fausses déclarations, fausses factures, nombreuses irrégularités, nombreuses interventions,……)
    Assimilées à des vols professionnels, et qualifiés par les victimes pauvres citoyens algériens
    Dupés par les Maffias des importations incompétentes qui ne savent qu’importer,
    Au lieu de créer une industrie d’automobiles algérienne, et d’innover techniquement, technologiquement,
    Et industriellement, avec le concours de milliers d’ingénieurs, de techniciens, et d’ouvriers qualifiés algériens
    Sortis des centres, des écoles, et des universités algériens, sans trouver des emplois

    Seules les belles jeunes filles, et les BCBG – souvent , sans qualifications, et arrogants, pourraient prétendre,
    A trouver des emplois administratifs, bureaucratiques, de gestions et de commerces (expos) , sans aucune Valeur technologique, et industrielle ajoutée pour le pays en grave crise économique, financière, de civisme, De culture, et de valeurs piétinées, et perdues

    Ségrégations, et marginalisations, qui ne disent par leurs noms, pour certaines banlieux de la capitale,
    Et aussi pour certaines d’autres villes algériennes , de l’intérieur, oubliées, et marginalisées




    0



    0
    BAHRI
    11 août 2016 - 5 h 46 min

    ces quotas sont une stupidité
    ces quotas sont une stupidité tiers mondiste totale
    Si l’Algerie voulait réduire la facture;elle n’a qu’a laisser comme auparant l’importation des véhicules de moins de 3 ans par les particuliers;l’état gagne en taxes et ne debourse pas un SOU
    ou bien l’état juge qu’une Mercedes de moins de 3 ans fabrqué en Europe est moins sécurisé qu’une QQ de Chine
    Autre chose pour les vétements pourquoi ne pas laissez la friperie ;des vetements de grande marque en plus desinfectés et souvent neufs
    Mais la Mafia de l’import export ne laissera rien passer au risque de ruiner ce pays
    Pauvre Algérie




    0



    0
    Anonymous
    26 juillet 2016 - 4 h 26 min

    Il y un gros problème sur la
    Il y un gros problème sur la qualité des bagnoles importés d’où le grand nombres d’accident, il faut absolument mettre en place un cahier de charges concernant la sécurité des voitures, prenez un véhicule frabriqué pour l’Europe et un second fabfriqué pour l’Algerie,faite seulement un essai de freinage..sans allez plus loin vous verrez la différence.
    Je ne dit pas que les conducteurs ne sont pas responsables ! Car là aussi un effort doit êtres fait au niveau de la répression sécuritaire routière, mais au niveau des véhicules que les algériens paient très chère pour une moindre qualité.
    A bon entendeur, salut




    0



    0
    Anonymous
    26 juillet 2016 - 4 h 26 min

    Il y un gros problème sur la
    Il y un gros problème sur la qualité des bagnoles importés d’où le grand nombres d’accident, il faut absolument mettre en place un cahier de charges concernant la sécurité des voitures, prenez un véhicule frabriqué pour l’Europe et un second fabfriqué pour l’Algerie,faite seulement un essai de freinage..sans allez plus loin vous verrez la différence.
    Je ne dit pas que les conducteurs ne sont pas responsables ! Car là aussi un effort doit êtres fait au niveau de la répression sécuritaire routière, mais au niveau des véhicules que les algériens paient très chère pour une moindre qualité.
    A bon entendeur, salut




    0



    0
    Anonymous
    25 juillet 2016 - 16 h 25 min

    Chute de 67 % des
    Chute de 67 % des importations mafieuses: c’est peu,
    A coté des énormes superprofits des barons mafieux des importations de véhicules bien protégés dans l’état
    Sans incidences sur la création d’une vraie industrie d’automobiles, et sur l’emploi,
    Comme c’est le cas de certains pays voisins, non loin de l’Algérie

    Importateurs de véhicules peu honnetes, à la mentalité facile du petit épicier du coin, sans risques, sans imaginations pour l’avenir industriel, et de l’emploi en Algérie
    A la différence d’industriels travailleurs honnetes , qui prennent des risques, et qui réussissent à moyen, et à long termes




    0



    0
    Anonymous
    25 juillet 2016 - 16 h 25 min

    Chute de 67 % des
    Chute de 67 % des importations mafieuses: c’est peu,
    A coté des énormes superprofits des barons mafieux des importations de véhicules bien protégés dans l’état
    Sans incidences sur la création d’une vraie industrie d’automobiles, et sur l’emploi,
    Comme c’est le cas de certains pays voisins, non loin de l’Algérie

    Importateurs de véhicules peu honnetes, à la mentalité facile du petit épicier du coin, sans risques, sans imaginations pour l’avenir industriel, et de l’emploi en Algérie
    A la différence d’industriels travailleurs honnetes , qui prennent des risques, et qui réussissent à moyen, et à long termes




    0



    0
    Anonymous
    25 juillet 2016 - 16 h 15 min

    Esperons que ca a surtout
    Esperons que ca a surtout touché les voitures de l’hypocrite fafa.




    0



    0
    Anonymous
    25 juillet 2016 - 16 h 15 min

    Esperons que ca a surtout
    Esperons que ca a surtout touché les voitures de l’hypocrite fafa.




    0



    0
    momo
    25 juillet 2016 - 13 h 00 min

    50 000 travailleurs depende
    50 000 travailleurs depende des concessionaire vont pointer au chomage .il fallait y penser avant mais on fait tout a la va vite pour mettre la poussiere sous le tapis comme toujour .a moin de les metre aussi en retraite .ou rajouter 50 000 policiers et gendarmes




    0



    0
    momo
    25 juillet 2016 - 13 h 00 min

    50 000 travailleurs depende
    50 000 travailleurs depende des concessionaire vont pointer au chomage .il fallait y penser avant mais on fait tout a la va vite pour mettre la poussiere sous le tapis comme toujour .a moin de les metre aussi en retraite .ou rajouter 50 000 policiers et gendarmes




    0



    0
    Anonymous
    25 juillet 2016 - 3 h 56 min

    Le plus simple c’est de dire
    Le plus simple c’est de dire y’a plus beaucoup de flouss. Les Mercedes et compagnies c’est pareil j’espère. Ou c’est juste pour les monsieur et madame lambdas




    0



    0
    Anonymous
    25 juillet 2016 - 3 h 56 min

    Le plus simple c’est de dire
    Le plus simple c’est de dire y’a plus beaucoup de flouss. Les Mercedes et compagnies c’est pareil j’espère. Ou c’est juste pour les monsieur et madame lambdas




    0



    0
    Anonymous
    24 juillet 2016 - 18 h 23 min

    la solution n’est pas que
    la solution n’est pas que dans l’importation de véhicules elle plus collatéralement plus importante dans le fonctionnement les Equipements le transfert social les Etablissement dans le sens plus le large civil ou non a posteriori partout dans la vie de la nation les voitures c’est la dernière trouvaille pour les pauvres gens de voir une voiture grimpée au delà du firmament du possible intouchables de son prix sauf pour les nantis du systeme jolie trouvaille de rabaissement de niveau de vie quand la barque commence a tanguer jeter les amarres…..




    0



    0
    Anonymous
    24 juillet 2016 - 18 h 23 min

    la solution n’est pas que
    la solution n’est pas que dans l’importation de véhicules elle plus collatéralement plus importante dans le fonctionnement les Equipements le transfert social les Etablissement dans le sens plus le large civil ou non a posteriori partout dans la vie de la nation les voitures c’est la dernière trouvaille pour les pauvres gens de voir une voiture grimpée au delà du firmament du possible intouchables de son prix sauf pour les nantis du systeme jolie trouvaille de rabaissement de niveau de vie quand la barque commence a tanguer jeter les amarres…..




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.